[Gazette] Top 10 - 2014

L'Agora est la place publique située devant l'Arène où tout le monde se retrouve pour discuter des combats. On y dénombre de nombreux cafés, où certains habitués ont l'habitude de se réunir et parler de leurs derniers exploits.

[Gazette] Top 10 - 2014

Messagede Cochonou » Sam 27 Déc 2014, 10:05

Top10 2014 des écuries

Chapitre final : Le Crépuscule des Dieux

C’est avec émotion que je vous retrouve pour cet ultime chapitre. Ce classement se termine en beauté avec deux écuries menées de mains de maîtres. Deux entraîneurs qui ont réussi à surpasser les anciens et leurs avantages pour atteindre les étoiles.

Joaxx a mis les petits plats dans les grands, et a nous a préparé une chronique royale pour les 2 empereurs de l’arènes !

1er: Crépuscule
(98 points, meilleur classement: 1er, citée 11 fois)
(3ème en gloire (7207 fans))
(Palmarès: 10 tournois dont 4 en 2014 / 3 combats des clans dont 1 en 2014)
par Joaxx

Voici donc la grande équipe N°1 de ce classement 2014 ! Crépuscule s'est forgé un nom dans la tour par de multiples façons et c'est très logiquement que nous retrouvons cette équipe en tête des votes.

Dirigée par un Maître tacticien, cette équipe a du batailler longuement avant de rattraper le retard qui avait été pris sur les vrais anciens. Mais, ça n'a pas fait peur à Luciole qui, derrière son clavier et ses fiches, a étudié ce qu'il fallait savoir pour régner sur le sable des arènes. Il a pris son temps, s'est renseigné auprès de son clan pour savoir comment démarrer au mieux et comme un bon élève, il s'est appliqué !

Quelques mois plus tard, c'est la consécration avec sa première victoire en tournoi : nous sommes en juillet 2012 à cette époque. Un quatuor ultra offensif avec des combattants qui surprennent déjà les plus aguerris. Vitesse, puissance, multiples compétences poussées et un soutien qui assure les trois machines de guerre. Puis un jour, sa star, celui en qui Luciole avait mis ses espoirs s'éteint... L’Ombre est fauché par son allié AK47 ! Luciole explose, vert de rage...part, revient, et enfin reprend ses fiches.

S'en est assez, il n'a pas encore son renforcé et il se demande quel sera l'avenir de ses autres combattants qui n'en finissent pas de gagner malgré tout. Alors, là où les entraineurs vont renforcer leurs combattants en énergie, lui, il va préparer les siens avec l'xp qu'il peut glaner ici et là et faire ce qu'il faut pour ne plus mourir.

Enfin, après avoir mangé son pain noir, Crépuscule atteint le renfort énergétique. La claque !!!
Il va tuer les uns après les autres tous les renforcés qu'il croise... enfin, surtout les Larmes de Sang hum... (passons sur ce moment qui n'a pas vraiment été apprécié par tout le monde) ;)

Une fois le lion rassasié, il se calmera et se concentrera sur le reste de sa mission. Lentement mais surement, Luciole va installer ses pions en tête des classements de la tour et dominer de la tête et des épaules ses combats quotidiens et les tournois auxquels il participera. L'année 2014 a été très fructueuse pour la star Apeyro et pourtant c'est l'année de tous les décès pour lui avec 5 morts sur les 8 tombes que contient son cimetière rien que cette année !

Cinq morts, cela veut dire 5 relèves. 2015 va certainement en dévoiler une ou deux et on se réjouit de voir ce qu'il nous a préparé.

Encore bravo à cette équipe de champions, ce maître tacticien et très certainement (quand on le connait un peu) le meilleur ennemi que l'on puisse croiser ! :youwell:



2ème : Celtes©
(88 points, meilleur classement: 1er, citée 13 fois)
(4ème en gloire (6996 fans))
(Palmarès: 6 tournois dont 4 en 2014 / 6 combats des clans dont 2 en 2014)
par Joaxx
L'équipe d'Askook monte en puissance depuis sa création. Sortant quelques frappeurs à ses débuts, c'est surtout la défense et la tactique que l'ex-Atlante a toujours préconisé, préférant la douceur de la parade à la vraie puissance brute.
Mais ça, c'était avant le renfort énergétique. Depuis, Askook a préparé, à son tour, sa brute énergisée bourrée aux hormones. L'arme qui lui fallait pour faire jeu égal avec ceux qui l'avaient déjà.

Et depuis, il est devenu redoutable ! Remaniant son quatuor quand il le fallait, adaptant son équipement pour chaque rencontre, il a commencé à "rosser" ceux qui l'avaient sous-estimé. Et pourtant, son "arme ultime" ne fait pas tout le travail comme on pourrait s'imaginer, non ! Equipe complète, étudiée, qui possède pratiquement toutes les armes pour vaincre tous ses adversaires et de surcroît, gérée par un des meilleurs entraineurs de la communauté. Il est donc normal de retrouver les Celtes à cette position.

Vainqueur de 3 tournois dont le dernier tournoi des champions et 2 cdc en 2014 avec son nouveau clan Chambre 13, les trophées devraient logiquement continuer de tomber entre ses mains en 2015.

Terminagorator n'a donc pas fini de vous rendre la vie impossible mais ça, il vous le prouvera sur le sable avant tout !

*****

Voili voilou ! Il est désormais temps de remercier tous les protagonistes d’une campagne 2014 qui fut de très grande facture.

Le navire Atlante, encore en tête du classement des clans au début de l’année 2014, a complètement sombré, éparpillant les rescapés dans les autres clans. Les barbares se sont fait décimer, laissant les 2 guerriers survivants combattre dos à dos dans les terres hostiles.
Parallèlement, un geyser de larmes de sang a jaillit miraculeusement dans les ruines du prestigieux clan qui a dominé l’arène.
La chambre XIII s’est imposée comme l’une des plus grande puissance de la tour, régnant sans partage sur le combat des clans et s’adjugeant une part du gâteau toujours plus importante en tournoi.
Les Apeyros ont explosé au niveau de la gloire, mais voient leur domination de plus en plus contestée.
Les Jackys entament une nouvelle période d’expansion, à travers le renouveau d’Elsann et le recrutements de jeunes écuries (et de moins jeunes aussi ;))
Les vieux sont toujours là, immuables. Chassant les récompenses, gigotant en combat des clans, et recrutant doucement mais sûrement quelques nouveaux joueurs.
Les Terres désolées forment toujours de coriaces survivants
La rose s’est scindée en deux, faisant naître un petit bébé clan entre ces pétales : les Alliés, menés par Joaxx et sa fratrie, les yeux brillants d’une ambition intacte.
Justice a des allures de petit poucet, mais voit l’avenir sereinement grâce à ses jeunes équipes parmi les plus prometteuses de l’année.

Toutes ces péripéties resteront dans les annales, et dans quelques années, nous nous souviendrons avec émotions de cette période faste.
L’heure est venue de tourner la page de 2014, et de regarder la nouvelle année droit dans les yeux !





*****






Top10 2014 des écuries

Chapitre 5 : Boucliers et Epées

Heureux de vous retrouver pour commencer le top 5 des équipes les plus plébiscitées de l’arène. Avant la dernière chronique qui départagera les 2 champions de l’année, nous avons droit à un joli brelan particulièrement hétéroclite. De la défense parfaite à la violence pure, il y’en a pour tous les goûts !

3ème : Berserkers
(83 points, meilleur classement: 1er, citée 9 fois)
(1er en gloire (8530 fans))
(Palmarès: 15 tournois n°1 dont 5 en 2014, 3 combats des clans)
par Luciole
A-t-on encore besoin de présenter cette écurie ? Les titres parlent pour elle, il ne fait aucun doute que Bersk est au centre de toutes les attentions. Une grande équipe de tournoi ainsi que des résultats impressionnants en individuel, l’année 2014 a été une confirmation sur la régularité et la stabilité de ce mastodonte de l’arène.
Du moins en apparence…
Alors que pendant l’année 2013, la faucheuse faisait grève, elle a repris du service en emportant 7 combattants, fauchant à la fois un des membres de l’équipe principale (RIP Schierke) ainsi que les prétendants supposés prendre sa place.
Malgré ses pertes considérables, il ne faut pas espérer voir une faille. Bersk n’est pas la première écurie pour rien. Son équipe de tournoi menée par Locus (peut être le combattant le plus titré de l’arène) bat à chaque rencontre des records de vitesse laissant voir un avenir prestigieux et sanglant pour cette grande équipe.

4ème : Les défenseurs
(80 points, meilleur classement: 1er, citée 12 fois)
(10ème en gloire (5094 fans))
(Palmarès: 2 tournois n°1 en 2014, 1 tournoi n°2, 6 combats des clans dont 5 en 2014)
par Luciole
S’il y a bien une écurie qui a radicalement évolué au cours de l’année 2014 c’est elle. Gagnante du deuxième tournoi 2 de l’histoire, c’est en 2014 que les victoires en tournoi n°1 arrivent. Défenseur n’a jamais caché son style de jeu : résister à la frappe et gagner au repos sur une déferlante de pure parade. Cependant, une évolution radicale a eu lieu après sa première génération. Désormais, sa défense ne se base plus sur la résistance, mais utilise l’esquive et l’image miroir afin de neutraliser les frappes. Première écurie à avoir une combattante immortelle, Ultra violette est le glaçon qui cache l’iceberg.
Bien qu’avec son repos et son image miroir elle soit au centre de toutes les attentions, on a tendance oublier le travail des 3 pareurs/supports qui l’accompagnent. Lors de son dernier tournoi, un seul de ses matches a été gagné au repos !
Mais ses victoires en tournois ne sont rien comparés à la Razzia de la chambre XIII en combat des clans : pas moins de 5 victoires en 2014. Les défenseurs étaient là pour chacun de ces succès.
Seule ombre au tableau : sa forte dépendance à l’image miroir de ses combattants risque de voir leurs performances mise en cause lors de la réforme de cette compétence. Mais ne vous faites pas d’illusions est un maître de l’adaptation.

5ème : La Mine
(61 points, meilleur classement: 1er, citée 10 fois)
(7ème en gloire (6091 fans))
(Palmarès: 1 combat des clans)
par Joaxx
BOUM ! Voilà ce qui résume l'équipe de vicotornan.
La Mine explose tout sur son passage depuis plusieurs mois. Chaque rencontre face à un de ses combattants est un piège mortel et vico (le roi de la patate rappelons-le) a trouvé plusieurs formules dévastatrices pour éradiquer quelconque menace. Alliant des frappes surpuissantes à des déstructurations, auras, point vitaux... toute technique est bonne tant que l'ennemi trépasse.

Les classements ne mentent pas et on retrouve quand même 8 miniers dans le top 25 des tueurs en série ! Ce classement hyper compétitif où il est difficile de placer un seul combattant, La Mine en a fait son terrain de jeu favori. Hectomie, aux portes du Top 30 en gloire fin 2014 aura certainement les ambitions de voir bien plus haut que ça. Qui sait, un Top 10 fin 2015 ?
Soyez sur que ce ne sera pas le seul combattant de La Mine a s'installer en haut de l'affiche; les tueurs Apeyros sont jeunes et n'ont pas fini de nous terrifier ! Dhor est déjà le plus grand tueur de tous les temps, et il n’a même pas 4000 jours d’ancienneté… :shock:

Il ne lui manque plus qu'une récompense en tournoi pour couronner le tout, peut être un objectif pour l'année qui vient ?
En attendant, prévoyez vos concessions...


Après cette belle brochette de champions, on se demande s’il est possible de faire mieux… 2 écuries sont encore en lice. Une seule d’entre elles sera nommée ‘équipe de l’année 2014’.





*****






Top10 2014 des écuries

Chapitre 4 : Les papys font de la résistance

Bonjour à tous !

C’est avec une immense joie que je vous retrouve pour cette nouvelle page de la chronique en mousse ‘maouss costaud’. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, j’ai quelques bonnes nouvelles à vous annoncer.

Tout d’abord, j’ai trouvé un excellent juriste pour muscler ma défense (et mon attaque aussi). Il s’appelle John McPain, c’est an american. Dans son country, on l’appelle le ‘Lord of Avocats’, autant dire que c’est une big pointure.
Alors certes, je me suis endetté et j’ai vendu ma Porsche grise pour payer ses émoluments monumentaux. Mais pas de panique : il a promis qu’il ne laisserait pas mes cochons sur la paille.

Je passe de l’Ass-coq à l’âne pour vous présenter les deux excellents consultants qui m’ont généreusement proposé leur aide : Luciole et Joaxx !
Alors bon, j’ai vendu ma maison et mes stocks d’héroïne pour payer la modique rétribution pécuniaire qu’ils m’ont demandée (« tout travail mérite salaire »). Mais ne vous inquiétez pas, j’ai monté un astucieux montage financier participatif aux Caraïbes suisses pour pouvoir retomber sur mes pattes avec votre argent. Contrairement aux idées reçues, comptabilité rime avec créativité.

Mais assez parlé de mes histoires cochonnes et de mon argent sale: revenons à nos moutons. Les équipes que nous vous présentons ici ont traversé les âges de Challengers tout en restant compétitives. Elles ont connu des hauts et des bas, serré les dents dans la tempête et soulevé les trophées dans les périodes fastes. Si le jury populaire les a désignées comme faisant partie des 10 meilleures enseignes, c’est tout sauf un hasard.

6ème : Les vrais gens
(52 points, meilleur classement: 2ème, citée 8 fois)
(2ème en gloire (7221 fans))
(Palmarès: 4 tournois dont 2 cette année, 6 combats des clans)

par Luciole
Une grosse écurie qui fait peu parler d’elle. Dernière écurie à posséder 4 combattants dans le top 40 (elle en possédait 5 avant la mort de Halifa tigue). Elle compte dans ses rangs le combattant le plus jeune du top 40, Jean saigne, ainsi que l’équipe de haut niveau la plus homogène. Les victoires en tournoi ne devraient pas tarder à s’enchainer à un rythme effréné : Déjà 2 en 2014, après une longue pause de plus de 2 ans.
Avec seulement 2 morts cette années, l’équipe semble favorite pour attaquer l’année 2015 et assoir sa domination face à des écuries en pertes de vitesse. Néanmoins, maintenir plusieurs combattants en haut du tableau est un exercice des plus difficiles, là où lerenfort énergique pullule.
Coach est en pôle position pour détrôner Bersk de sa place de n°1 en gloire. A lui de passer un pallier supplémentaire pour s’emparer des rennes de la tour.
Notons que suite à l’implosion des Atlantes, Coach a pris le pari de s’engager chez les Jacky Brothers. Gagner un combat des clans avec les hommes en blues serait une performance de taille : un défi à la hauteur de ce brillant stratège.

7ème : Lords of Havoc
(47 points, meilleur classement: 2ème, citée 7 fois)
(4ème en gloire (7026 fans))
(Palmarès: 5 tournois n°1 dont 1 en 2014, 7 combats des clans dont 1 en 2014)
par Joaxx
Pai, pilier des Apeyros depuis toujours... toujours fidèle, toujours rusé, toujours craint de tous, il a su amener son équipe dans le top 5 et s'y maintenir.
Une victoire en tournoi en début d'année, une victoire en cdc un peu plus tard, et une fin d'année en apothéose sur une belle finale en tournoi… Les Lords font, justement, partie de notre top 10 - 2014 des écuries.

Cela fait maintenant 5 ans que les Lords font trembler les arènes de Mohja ! De grands noms se sont éteints mais à chaque fois, Pai a eu de quoi revenir. Pas seulement revenir au niveau où il était, mais à chaque fois il est revenu plus fort. 2014 a vu Mac Pain exploser et les Lords of Havoc forment certainement un des quatuor les plus homogènes et rodés que l'on voit en tournoi.
Jamais décevant, Pai ne perd que contre plus fort que lui ou plus rusé, mais il ne démérite jamais.

Mais ce ne sont pas ces quelques phrases qui pourront émouvoir le champion Apeyro. Le top 3 n'est pas loin mais les Lords ont soif de gloire et de victoires et ne s'arrêteront que lorsqu'ils seront les rois, les n°1 !

8ème : Brutal Deluxe
(36 points, meilleur classement: 3ème, citée 6 fois)
(6ème en gloire (6161 fans))
(Palmarès: 4 tournois n°1 dont 2 en 2014, 7 combats des clans dont 2 en 2014)
par Luciole
Le profil de cette équipe en tournoi à bien changé. Jadis construite autour de capacités défensives, notamment celles de Kain, la mort de ce dernier à provoqué une transition forcée vers la somptueuse équipe offensive que nous connaissons aujourd’hui. 2 victoires en tournoi n°1 cette année, face à une concurrence extrêmement dense : peu de joueurs peuvent se vanter de pouvoir réaliser une telle prouesse.
Mais il ne faut oublier ses performances en combat des clans avec la rose, où Joaxx s’est brillamment illustré avec pas moins de 2 victoires en 2014. Arrivé à la troisième place en individuel avec Criss, cette écurie montante réussit à s’imposer comme une référence.
Enfin soulignons aussi la création de son nouveau clan « Les Alliés », une prise de risque supplémentaire pour une écurie qui a toujours faim. Si vous venez lui chercher des noises, vous risquez de partir avec des marrons.

9ème : Runique
(24 points, meilleur classement: 3ème, citée 5 fois)
(7ème en gloire (6059 fans))
(Palmarès: 6 combats des clans, dont 5 en 2014)
par Joaxx
L'équipe de Reivax est donc dans le top 10 de ce classement. Position méritée vu sa 7ème place au classement général des écuries, surtout que c’est la seule de ce chapitre à ne pas avoir connu les jours heureux des premiers mois de challengers.
Toujours pas de victoire en tournoi, mais 6 combats des clans à son actif dont 5 cette année !! Une performance collective exceptionnelle dans laquelle Runique a joué un rôle majeur puisqu’il a été de toutes les victoires de la Chambre 13 !

En terminant le dernier tournoi de l'année sur une magnifique demi finale perdue de justesse contre le vainqueur final du tournoi, le créateur de la Chambre 13 a montré qu’il avait le potentiel pour ajouter son nom au palmarès. Il tient notamment dans ses rangs l'un des meilleurs pareurs de l'arène, Valind, un des rares à pouvoir rivaliser avec les plus belles brutes de la tour, renforcées ou non. Son compère, Yelm, fait également parler de lui dans la zone de gloire qui suit les stars. A eux deux, ils tiennent tous les trophées des cdc de la Chambre 13, 3 chacun, pas de jaloux.

Seulement deux morts en 2014, pas mal du tout quand on compare avec les autres équipes. Reivax semble maîtriser la voie de la survie et les combats dangereux.
S'il continue son ascension, 2015 devrait voir Runique titiller le top 3 des écuries, en tout cas c'est tout le mal qu'on lui souhaite.

10ème : Les vétérans
(19 points, meilleur classement: 5ème, citée 4 fois)
(19ème en gloire (3718 fans))
(Palmarès: 15 tournois n°1, 3 combats des clans)
par Cochonou
Pfffiou, par où commencer ? Comment expliquer que cette équipe, à peine 19ème en gloire, et qui n’a rien gagné cette année, figure parmi les 10 meilleures aux yeux des joueurs ?

La réponse est simple : parce que Les Vétérans se sont construit une légende.
Ce mythe a commencé il y a trèèèèès longtemps, quand Dieu créa Vieux Rusé. Le premier gladiateur de la tour a glané toutes les récompenses individuelles le lendemain de sa création, et a utilisé cette formidable manne d’xp pour devenir un monstre. Tyran implacable, il est devenu l’incarnation de la violence et a régné sans partage sur la tour pendant plusieurs années.
Mais la légende des Vétérans c’est aussi construite au travers de ses rivalités fantastiques. Avec les Bloody Bastards d’abord, jusqu’à l’extinction progressive du grand Big Bastard sous l’effet du vieillissement.
Avec les Rapaces ensuite, jusqu’au meurtre de Vieux Rusé par Raymond. Ce cataclysme a plongé l’invincible armada dans des lymbes dont elle n’est jamais complètement sortie.
Enfin, n’oublions pas que l’équipe du fils de Mohja est encore la plus titrée de tous les temps en tournoi, à égalité avec les Berserkers.

Alors que reste-t-il de la gloire passée de Jordi Mohjasson ?
Déjà, il reste Vieux Déchet, gladiateur intemporel qui a traversé toutes les époques. Lui qui était la 5ème roue du carrosse à l’apogée de VR est désormais le pilier de l’équipe, sans qui le quatuor de tournoi aurait toutes les peines du monde à passer quelques tours au tournoi n°2.
Il reste la volonté de remonter la pente, à travers la nouvelle génération de jeunes vétérans emmenée par le redoutable Vieux Schnock.
Et puis, il reste Mohja. Son aura. Sa classe.


Nous approchons du dénouement final, et il ne reste plus que 5 équipes à départager. Saurez-vous deviner lesquelles ?





*****






Top10 2014 des écuries

Chapitre 3 : Les survivants

Atteindre les sommets est un exercice difficile. Revenir au sommet quand on a tout perdu (ou presque), c'est encore plus dur. Les équipes qui peuplent les portes du top 10 ont connu la défaite et la mort: elles n'en sont que plus dangereuses aujourd'hui.

11ème: Mortal Elite
(17 points, citée 2 fois, meilleur classement: 2°)
(9ème en gloire)
(Palmarès : 4 Tournois n°1, 8 combats des clans dont 3 en 2014 (4 avec la Rose Sanglante et 4 avec les Larmes de Sang))
L'air de rien, Renegade possède l'un des plus beaux palmarès de tous les temps. Excellent en tournoi à l'époque du génial Ermac, Renegade a eu l'immense mérite de poursuivre l'aventure à la mort de son super-champion.
Là ou tant d'autres ont baissé les bras, il a serré les fesses et reconstruit sa tribu autour de Sub Zero. Après une année blanche, les Mortal Elite retrouvent petit à petit leur standing. Kung Lao et Havik marchent sur les traces de leur mentor mort, et ont redonné un allant offensif au quatuor.
Avec 4 victoires en combats des clans et une finale en tournoi n°1, le tenace entraîneur n'a pas à rougir de son année. La création du clan des Alliés avec d'anciens frères d'armes et le jeune Wizz sera un beau challenge pour Renegade.


12ème: Wasina Lasile
(13 points, citée 6 fois, meilleur classement: 7°)
(25ème en gloire)
(Palmarès : 2 Tournois n°1, 7 combats des clans dont 3 en 2014 (6 avec la Rose Sanglante et 1 avec les Vieux))
[texte par Luciole]
Depuis sa victoire mythique contre Elon, ouya a traversé le désert pendant 2 ans pour reconstruire son équipe et remporter enfin un 2ème tournoi. Mais la mort a de nouveau frappé à sa porte, emportant la totalité de ses vainqueurs (7 combattants: 5 pour 2014 + 2 fin 2013).L’année 2014 fut particulièrement difficile pour les trolls, puisque la légendaire Liefa, seule de l'équipe à être 2 fois titrée, partait elle aussi rejoindre ses ancêtres.
Cependant, ce n’est pas en tournoi que les combattants d’Ouya brillent le plus: elle a remporté 3 victoires en Combats des clans cette année, portant son total à 7 ! Et ce n'est pas un hasard: on a vu plusieurs fois l'écurie sacrifier ses chances en tournoi afin de faire briller son clan.
Ses combattants tombent, mais l’équipe se relève inlassablement pour apporter continuellement des surprises en tournois et combat des clans: les trolls sont connus pour leur exceptionnelle régénération. Méfiez-vous-en, même lorsqu'ils sentent la rose.

13ème: Les gobelins
(7 points, citée 3 fois, meilleur classement: 8°)
(20ème en gloire)
(Palmarès : 1 Tournoi n°1 en 2014, 1 tournoi n°2, 1 combat des clans en 2014)
La plus jeune écurie à avoir gagné un tournoi n°1. Cette performance force le respect, dans un jeu où les écarts entre les nouvelles écuries et les anciennes se creusent de jour en jour. Je ne suis pas certain qu'un autre arrivera à réitérer l'exploit, maintenant que les meilleures équipes peuvent participer à quasiment tous les tournois, comme aux premières heures de challengers.
Malheureusement, le génial stratège a subit une hécatombe sans précédent en 2014: 7 morts !! Et ceux qui sont partis n'étaient pas des rookies: Krapouille Heu aurait certainement été cité plusieurs fois parmi les meilleurs offensifs de la tour...
Le côté positif, c'est que les petits hommes verts ont fait plein de bébés qui tenteront de réitérer le miracle. Atog est grand, Atog est fort, et surtout, Atog est persévérant !

L'avis du patron:
Atog a écrit:Cochon avoir raison, Atog être grand, Atog être fort, Atog être persévérant
Toi oublier Atog être beau (si !)

Gobelins pas être premiers car Mohja peur que Atog prenne la Tour, mais rien arrêtera la Horde et ATOG BIENTOT REGNER !!!

Mohja a écrit:Pafois, Atog, tu me fais peur...

Miss Ama a écrit:à nous aussi... ;)



14ème: Maison Steiner
(6 points, citée 3 fois, meilleur classement: 9°)
(9ème en gloire)
(Palmarès : 2 combats des clans dont 1 en 2014 (1 avec la chambre XIII, et 1 avec les Terres désolées))
Une équipe de mech comme on les aime. Menés par l'indomptable Warhammer, ces beaux robots infligent de gros bobos. Derrière leur puissants leaders, c'est toute une génération de jolis jouets qui progresse et tente de survivre dans la zone 400-500 gloire au milieu des glads à renfort énergétique ou gavés de fans. 4 d'entre eux ont cassé leur pipe cette année, sans toutefois enrailler la progression de Steiner/
Le grand espoir de la chambre XIII doit encore se roder en tournoi pour véritablement éclore au plus niveau: il a l'équipe pour, il ne lui reste plus qu'à trouver la bonne mécanique.


14ème: Fremens
(6 points, citée 1 fois, meilleur classement: 5°)
(17ème en gloire)
(Palmarès : 3 cdc dont 1 cette année)
Aspic est aux commandes d’une écurie mythique. Les Fremens ont connu les premiers jours de Challengers et ont traversé les ages. Plusieurs gladiateurs de grande renommée ont porté cette bannière : Paul Atréides, Jessica, Leto II ou encore Korba.
Aujourd’hui Kwisatz Haderach a reprise le flambeau, et l’équipe continue de briller aussi bien en tournoi qu’en combat des clans.
Cependant, la mort a durement frappé l’équipe. Celui qui déplore désormais 31 tombes dans son cimetière (soit 2 de plus qu’Oxyres par exemple) en a encore creusé 5 cette année. Dur.
Néanmoins, tant que son leader sera immortel, Aspic pourra voir de plus en plus grand, et pourquoi pas décrocher cette victoire en tournoi qui manque encore à son Palmarès ?
En attendant, les golas ont leur nombre monter en flèche, et l’fait qu’ils n’aient pas les oreilles pointues ne semble gêner personne.


Les lecteurs les plus attentifs auront remarqué que j'avais publié par erreur l'article sur les Fremens dans le chapitre 1: désolé, je me suis un peu mélangé les pinceaux en changeant d'ordi. L'école des Anes a repris sa place au fond de la classe, et les chevaucheurs de vers la leur.

RdV demain parmi les 10 équipes les plus prestigieuses de Mohjaville.





*****






Top10 2014 des écuries

Chapitre 2 : ça démarre et ça repart !

Ce deuxième volet offre un mélange des genre intéressant: d'une part, des équipes qui ont débuté il y a moins de 2 ans et qui progressent à tout allure vers les sommets. D'autre part, des monuments de la tour qui ont fait le pari osé de tout recommencer... et qui ont réussi !

16ème: Section XIII
(5 points, citée 1 fois, meilleur classement: 6°)
(50ème en gloire)
(Palmarès : 2 CdC, aucun cette année)
Les Bluesmen, c'est comme le bon Pastis: ils se bonifient avec le temps. Et l'année 2014 est sans aucun doute un grand cru pour les sudistes. Ce fut l'année de tous les risques.Pour repartir vers les sommets, Elsann a choisi de se laisser couler pour prendre une nouvelle impulsion en touchant le fond. Quand on a entraîné des champions intemporels comme le Marseillais ou l'Avignonais, il faut en avoir une sacrée personnalité pour faire table rase du passé. Fini les fainéants joueurs de pétanque et buveurs d’anis: désormais, les
champions du XIII incarnent les pêchés capitaux et cognent très fort.
Pour couronner le tout, Elsann a tenté une aventure audacieuse en rejoignant des Atlantes en perdition. Depuis, le navire a sombré et l'éternel jacky est rentré au bercaille. Néanmoins, cette tentative adultère illustre bien cette volonté d'Elsann de tout changer pour dépasser ses limites antérieures.
2015 devrait être l'année de l'éclosion: espérons qu'Elsann cueillera les premiers fruits de son audace.


16ème: Chimicals
(5 points, citée 2 fois, meilleur classement: 7°)
(64ème en gloire)
(Palmarès : 2 Tournois n°2 en 2014)
Doctor X a trouvé la recette du succès ! Le petit pouvet du classement, seulement 64ème en gloire, a tout de même impressionné les votants par ses performances, aussi bien individuelles que collectives. Au début de l'année, ses petits éléments chimiques sortaient tout juste de l'oeuf. Aujourd'hui, ils incarnent le renouveau des Larmes de Sang et enchaînent les performances honorables dans le Grand Tournoi. Plutonium, Polonium, Oxygènes: des noms qui inspirent déjà le plus grand respect des gladiateurs de la même génération, et
que vous n'avez pas fini d'entendre.

L'avis du patron:
Doctor X a écrit:Je sais bien que je n'ai pas ma place parmi les 20 meilleures équipes du jeu mais au moins je suis dans les 20 équipes qui ont marqué au moins un lecteur de la gazette sur ma première année de jeu. Merci aux fans!
Selon la logique d'Askook, je n'ai plus qu'à trouver qui de mon clan a osé me favoriser de la sorte.
Pour Oxygène, c'est limite scandaleux, même moi j'avais oublié que je l'avais dans mon équipe! Heureusement, encore une fois, Askook est là pour vous rappeler de me laisser anonyme.

Vivement la suite! :youwell:


18ème: Les gaulois
(3 points, citée 1 fois, meilleur classement: 8°)
(12ème en gloire)
(Palmarès : 2 Tournois n°2, 6 combats des clans dont 2 en 2014)
Abraracoursix sort d'une année 2014 mitigée, aux arômes aigres-doux. Pour les points positifs, on citera les 3 belles victoires en combat des clans avec la chambre XIII, ou encore la belle progression de Cétautomatix, 25ème en gloire, qui poursuit sa route vers les sommets.
En revanche, les pertes consécutives de Bonemine, Assurancetourix et Agécanonix ont nettement freiné les ardeurs gauloises en tournoi. Cesar'ènes sont impitoyables !
Néanmoins, la relève est pratiquement prète à remprendre le flambeau: nul doute que nous retrouverons les Ix - men au sommet du colisée l'an prochain !

19ème: Les Berberes
(1 point, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(51ème en gloire)
(Palmarès : 2 Tournois n°1, 4 combats des clans dont 1 en 2014)
Oxyres is back ! Après de longs mois de semi-hibernation, le vainqueur du tout premier tournoi de challengers est de retour aux affaires. Fini les nains puissants: le mythique Gottri a rejoint le panthéon des siens. Fini les catcheurs huileux: les Berberes nouveaux ne feront plus la couverture de têtu. Maintenant, c'est strass et paillettes ! Enfin, c'est ce que dit Oxyres. Car le joli monde en carton pâte des "stars" n'est qu'illusion: la force tangible de cette vénérable équipe réside dans l'immateriel Hulk Hogan. Le premier homme à atteindre l'immortalité, celui par qui le grand rêve d'Oxyres est devenu réalité.
Je pourrais parler de l'équipe, de ses exploits passés ou de ses perspectives depuis son nouveau départ. Mais ce qui me tient le plus à coeur, c'est le bonhomme qui la gère, avec ses avis tranchés, sa répartie cinglante et ses paris fous. Rien que pour ça, espérons que l'année 2015 sera celle de la berberie (je termine sur un barbarisme...un néologisme en fait).

L'avis du patron:
Oxyres a écrit:Tout d'abord je tiens à préciser que même si ça date d'une époque antédiluvienne, les Berberes ont fait partie du TOP 4 voire du TOP 3, en compagnie des Vétérans et du Bloody Bastard.
Autre précision, Hulk Hogan est le premier homme à avoir atteint l'invulnérabilité certes, mais avant, et malgré tous mes efforts, il y eut une femme, Ultra Violette. Rappelons toutefois que le grand Ric Flair est mort un an plus tôt à 97% d'invulnérabilité, un peu comme Achille ou Siegfried. Car l'immortalité n'existe pas, la vieillesse et ses affres sont là, à guetter...
Aujourd'hui Hulk Hogan n'est plus que l'ombre de lui-même, il n'arrive même plus à garder son dentier en place, il n'est plus là que pour justifier de l'appartenance de mon écurie au clan.
Parce que même si on compte l'âge de Bernard en années chien, le reste de l'équipe est encore tout jeune. Arrivée le 6 septembre pour Bernard, le 6 octobre pour Berenice et Bertrand, il faudra encore un peu de temps pour gravir les échelons du classement, mais j'ai de bons espoirs...

Voila. Tout ça pour te montrer que le bonhomme est encore là, c'est pour ça que Bernard n'est pas Tapie, y'a qu'une seule grande gueule dans cette écurie !



19ème: Las Apuestas
(1 point, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(14ème en gloire)
(Palmarès : vierge)
Askywhale, rescapé de la barbarie des hommes, clôt ce chapitre. Cet entraîneur discret doit sa place à la grande régularité de son équipe, qui a réussi à se hisser parmis les 15 meilleures de la tour sans posséder de grande star hyper visible ni faire de coups d'éclat en tournoi.
Cela étant dit, l'équipe a la réputation d'être cohérente et difficile à manoeuvrer, portée par des pareurs de très bon calibre: qui a dit que les barbares étaient des bourrins ?
2015 devrait être une année de transition pour Asky: la salve de gladiateurs qu'il a créés cette année devrait arriver lentement à maturité... avant de faire très mal en 2016.

Voilà pour la deuxième partie ! Dans le prochain épisode, nous passeront en revue l'antichambre du top 10: des équipes qui ont touché le gros lot, et d'autres qui ont perdu gros...





*****






Top10 2014 des écuries

Chapitre 1 : Les parias

D’abord il y a eu le temps des exploits. Tout au long de l’année, les étoiles de la tour ont brillées. Certains sont nées, d’autres se sont éteintes. Certaines ont écrit leur légende en lettres d’or, d’autres ont inventé leur mythe en lettres de sang. Toutes ont toutes contribué à écrire une nouvelle page de la petite histoire de Challengers.

Ensuite il y a eu le temps des votes. Au total, vous avez été 14 à participer, et c’était un immense plaisir de découvrir vos avis différents, mais souvent convergents. Merci du fond du cœur.

Désormais, voici le temps de faire les comptes. Et sur 14 votants, seules 20 équipes ont été citées comme étant top 10 : preuve que dans une large mesure, nous tombons d’accord pour déterminer quelles sont les écuries les plus emblématiques.

Dans ce premier volet, j’avais prévu de parler des écuries classées au-delà de la 20ème place. Comme il n’y en a pas, je vais parler des oubliés. Ces équipes appartiennent au top 20 en gloire, ont brillé en tournoi ou aux Combats des clans : et pourtant, personne ne les a cité…

Mulets
(non citée)
(12ème en gloire)
(Palmarès : 1 T2, 3 CdC dont 1 cette année)
Le grand oublié. Les Mulets, l’air de rien, forment la meilleure écurie des vieux en termes de gloire. Les Mulets, c’est aussi l’un des plus grands combattants de l’arène : Bullrog, 7ème gladiateur par la gloire, 5ème en victoire, 4ème en KOs. Un champion capable de battre de nombreuses équipes à lui tout seul, au même titre que Locus, Cris ou L’obscure.
Alors, comment expliquer cette étrange absence ? Sans doute un peu à cause de résultats sinusoïdaux en tournoi. Probablement aussi à cause de la ‘sous-médiatisation’ de ses matchs (les pareurs sont rarement en haut de l’affiche). Enfin, un peu aussi à cause du relatif silence de ses collègues de clan, dont un seul a envoyé sa liste.

L’ecole des Anes
(non citée)
(14ème en gloire)
(Palmarès : 2 cdc, dont 1 cette année)
Ane est noir pour les bourriquets de la tour. Cinq des leurs ont rendu l’âne au cours des douze derniers mois : ils étaient tous de bons niveau et portaient les espoirs de bebel. En particulier, L’âne Orexique, qui avait participé à la campagne victorieuse des vieux en Combat des Clans, et a cané avant d’avoir pu rassasier sa boulimie de victoires.
Espérons donc une année 2015 sans âne icroche : beaucoup d’écuries épargnées par la mort ont pu goûter aux joies de la renommée. Peut-être est-ce enfin le tour de bebel ?

Death Team
(non citée)
(16ème en gloire)
(Palmarès: vierge)
Sans doute la meilleure équipe du moment à posséder un palmarès complètement vierge aussi bien en tournoi qu’en combat des clans ! Autre particularité étonnante : Liche n’a récolté que 22 récompenses à ce jour. Il est le seul membre du top 20 avec Bebel (26) à en posséder moins de 30. Liche cache bien son jeu, c’est sans doute pourquoi il a été oublié des votants.

Pourtant le nécromant aux multiples homoncules est un sérieux client, notamment en tournoi, où il châtie les rookies trop tendres avec une efficacité mortelle.
Cependant, le plus grand défi de Liche n’est peut-être pas sur le ring : il est avec askywhale l’un des deux derniers rescapés du redoutable clan des barbares. Sauront-ils reconstruire leur tribu et la hisser à nouveau parmi les références de la tour ?

Antinest
(non citée)
(18ème en gloire)
(Palmarès : 2 cdc, aucun cette année)
Revenons un an en arrière. Nous sommes le 31 décembre 2313. Pour terminer l’année en beauté, Mohja offre aux spectateurs une affiche somptueuse : L’impitoyable Kolos contre Terry le redoutable. Les deux titans échangent des coups surpuissants. Dans les gradins, on retient son souffle… Et d’une frappe gargantuesque, Kolos envoie Terry 6 pieds sous terre. Amra vient de perdre son irremplaçable avatar.
L’année 2014 a donc été celle de la reconstruction. Antinest ne s’est pas beaucoup montré en tournoi, préférant fourbir ses armes en secret pour mieux surprendre le moment venu. L’année 2015 s’annonce beaucoup plus prometteuse.

Hors catégorie :
Warpigz
(23 points, meilleur classement: 5ème, citée 6 fois) - déclassée
(49ème en gloire)
(Palmarès: vierge)
La position de mon écurie dans ce classement m’a posé un sérieux problème de conscience. Objectivement, chacun sait que mes petits cochons de lait sont très loin de pouvoir rivaliser avec le gratin de Mohjaville. Et comment pouvait-il en être autrement après un an de jeu, quand il faut plusieurs années pour bâtir une équipe de premier plan ?

Pourtant, vous avez été nombreux à citer les Warpigz, généralement à la fin de la liste. Et quand la liste est incomplète, ça fait tout de suite 5 ou 6 points dans la besace. Au bout du compte, les bestioles roses se retrouvaient carrément dans le top 10 de l’année… le tout avec un palmarès vierge (même en T2), et à peine un glad à la lisière du top 100 !
Pour ne pas décrédibiliser complètement un classement qui semble plutôt pertinent par ailleurs, j’ai préféré déclasser carrément l’écurie (ou plutôt la porcherie)… Merci quand même à ceux qui m’ont soutenu, je vous donne rendez-vous dans un an car ce n’est que partie remise ! La jeune génération emmenée (entre autres) par Chimicals, Blitz Chess ou encore Armageddon fera parler d’elle dans les mois qui viennent, tenez-le pour sûr.

Voici qui clôt ce premier volet. On se retrouve demain pour les écuries classées entre la 16ème et la 20ème place. Il y sera question de vieux lions qui rugissent encore, et de jeunes loups qui grognent déjà ;)
Dernière édition par Cochonou le Dim 4 Jan 2015, 10:35, édité 27 fois au total.
Image
Avatar de l’utilisateur
Cochonou
 
Messages: 698
Inscription: Ven 27 Déc 2013, 21:08

Re: [Gazette] Top 10 - 2014

Messagede Cochonou » Sam 27 Déc 2014, 22:46

Top10 2014 des gladiateurs offensifs

Chapitre ultime : Les 10 terreurs qu'on préfère ne pas croiser dans l'arène (ou ailleurs)

Fidèle à son habitude de frapper fort d'un coup, Luciole nous dévoile en un seul épisode, le nom des 10 combattants les plus redoutés de la tour. Un seul de ces bestiaux peut vaincre 10 gladiateurs normaux avec une main dans le dos...

1ère : l obscure
(écurie Crépuscule)
(1113 de gloire (1ère), 16 meurtres (4ème), 604 KO (2ème), 270 victoires (1ère))
(Palmarès : 10 tournois dont 4 en 2014, 2 combats des clans)

Au cours de l'année 2014, elle a réussi a combler son retard en gloire vis a vis de locus pour finalement passer devant. A la fois puissante et rapide, elle est l'archétype du tapeur anticipé. Ses capacités lui ont permis de réaliser ses sombre desseins en devenant la combattante ayant tué le plus d'adversaires avec renforcés énergétiquement. Capable à elle seule de remporter un tournoi, elle montre régulièrement son efficacité. Seule ombre tableau, son age avancé annonce son déclin prochain. N'oublions pas ce que disait maitre Yoda :
"le côté obscure n'est pas le plus fort, mais il est plus rapide, plus facile, plus séduisant".

2ème : Locus
(écurie Berserkers)
(1047 de gloire (2ème), 23 meurtres (3ème), 686 KO (1er), 266 victoires (2ème))
(Palmarès : 15 victoires en tournois dont 5 en 2014, 1 combat des clans)

Locus a le plus gros palmarès individuel de challengers et principalement grâce au tournoi où ce combattant hors norme brille le plus. Locus a vu passer les réformes des règles et les époques. Des homoncules à la double ENE, il a tout combattu et en est toujours sorti vainqueur. Durant l'année 2014 il a perdu tour a tour ses différents titre de numéro 1 (gloires, victoires et meurtre) pour les donner à d'autres combattants Apeyro. On reproche souvent a Bersk de reposer son équipe principalement sur la puissance brute de Locus et non sur une base tactique parfaite... Mais a quoi bon faire les tactiques lorsque l'adversaire est en plusieurs morceaux avant même d'avoir agi ?
Leader de son équipe de tournoi, il reste cependant peu utilisé en combat des clans a cause de la concurrence directe de l'obscure et de l'apparition au cours de l'année des immortels. D'un age avancé, il ne faut cependant pas enterrer trop tôt celui qui a 23 meurtres a son actif sous peine de l'aider à reprendre sa place de numéro 1.

3ème : Dhor
(écurie La Mine)
(490 de gloire (60ème), 31 meurtres (1er))
(Palmarès : vierge)

Que fait ce combattant à la troisième place alors que son palmarès est vierge ?
A défaut d'enchaîner les victoires en tournois, il collectionne un genre de trophée plus macabre :evil: ...
Vico semble avoir trouvé une recette en or avec ce combattant, qui a suffisamment de vitesse et de patate pour décapiter ses adversaires avant qu'il n'aient fait le moindre geste. Dhor semble bouder les tournois pour laisser libre court a son éclatante frénésie meurtrière qui ne pourrai pas s'exprimer en tournoi. Il ne lui reste plus que 59 combattants a tuer pour être numéro 1 !

4ème : Teutates©
(écurie Chièltes)
(780 de gloire (8ème), 15 meurtres (5ème), 300 KO (12ème), 162 victoires (14ème))
(Palmarès : 4 victoires en tournois dont 3 en 2014)

Teutates© est le Dieu parfait crée par le fier ass-coq. Pilier, toit et mur de l'équipe de tournoi, il brille par un panel de compétences aussi originale que variées allant de l'attaque a fond à l'anticipation. Ses performances fantastiques en tournoi le pénalisent, car son calendrier chargé l'empêche de ridiculiser ses adversaires en combat des clans. Du fait d'une incroyable série de concours de circonstance, il n'a pas encore pu tuer Locus et l'Obscure: A chaque fois qu'un match pourrait avoir lieu, Ass-coq tombe malade et doit malheureusement mettre le compte en vacance.

5ème : Criss
(écurie Brutal Deluxe)
(956 de gloire (3ème), 296 KO (13ème), 242 victoires (3éme))
(Palmarès : 4 tournois dont 2 en 2014, 3 combat des clans dont 2 en 2014)

La star de Joaxx a un palmarès équilibré, capable à la fois de remporter un tournoi et de faire gagner une équipe en combat des clans. Le combattant de joaxx brille aussi par son classement en individuel, car il fait partie des rares élus capable de faire jeu égal avec Locus et l'Obscure. Il mise principalement sur son homoncule pour faire le ménage mais le réduire à son seul avatar serait réducteur: n'oublions pas qu'il est le seul combattant homonculé dans le top 20 des finisseurs.

6ème : Mac Pain
(écurie Lords of Havoc)
(806 de gloire (6ème), 9 merutres (8ème), 445 KO (3ème), 172 victoires (10éme))
(Palmarès : 1 tournois en 2014)

Après Porno Diane, c'est à Mac Pain de reprendre le flambeau de l'équipe de Pai. Ses performance en individuel forcent le respect, accumulant un nombre de Ko et de meurtres impressionnants. Malgré ses énormes qualités, Mac peine a percer en tournoi. Souvent en finale ou en demi, il bute souvent sur la dernière marche: celle qui mène vers la légende.

7ème : Bulrog
(écurie Les Mulets)
(792 de gloire (7ème), 416 KO (4ème), 205 victoires (5éme))
(Palmarès : 1 tournois 2)

Le meilleur pareur de l'arène a un classement en individuel aussi impressionnant que son absence de palmarès. Pourtant, il aurait les moyens de faire partie du cercle très fermé des champions ayant gagné à la fois le tournoi 2 et le tournoi 1. Il ne reste plus qu'a confirmer son classement lorsqu'une opportunité se présentera en tournoi.

7ème : Bloody Hell
(écurie Bloody Bastard)
(514 de gloire (53ème), 23 meurtres (2ème), 219 KO (20ème))
(Palmarès : 1 combat des clans en 2014)

La nouvelle tueuse de Fonz a couvert l'arène de rouge mais elle n'a pas reçu l'attention qu'elle aurait du. Moins brillante que Dhor, elle souffre souvent de la comparaison. L'élève a dépassé le maître, pourrait-on dire. Il y a eu la course au meurtre entre Locus et Still Bastard, maintenant on a la course entre Dhor et Bloody Hell: profitera-t-elle de son relatif anonymat pour mieux surprendre ses proie ? C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

9ème : Jean Saigne
(écurie Les Mulets)
(660 de gloire (22ème), 309 KO (10ème))
(Palmarès : 2 tournois en 2014)

Plus jeune combattant du top 40 et meilleur ratio victoires/défaites, ce combattant est une perle a l'état brut. Avec son profil atypique d'esquiveur-tapeur il a su gravir les échelons a une vitesse fulgurante. Combattant qui ne dévoilera tout son potentiel qu'au courant de l'année 2015, il a déjà commencé à remporter des tournois et n'est pas prés de s’arrêter. Sera-t-il le successeur des deux Colosses Apeyros qui dominent l'arène depuis plus d'un an ?

10ème : Kwisatz Haderach
(écurie Fremens)
(483 de gloire (64ème), 5 meurtres (20ème), 229 KO (17ème))
(Palmarès :1 combats des clans en 2014)

Aprés Ultra Violette la support, Hulk Hogan le pareur c'est au tour Kwisatz Haderach l'attaquant de rentrer dans le cercle très restreint des immortels. Ne pouvant mourir, il est libre d'utiliser à plein le potentiel de l'attaque à fond sans risque de représailles. Mais l'age de ce combattant continue sa folle course: dépassant déjà la barre des 10 000 jours, il devra très vite faire ses preuves en tournois avant d’être ravagé par l ancienneté.





*****





Top10 2014 des gladiateurs offensifs

Chapitre 3 : Les monstres sous-estimés

3ème volet consacré aux gladiateurs offensifs. Cette fois-ci, nous avons joyeux mélange entre de très bons gladiateurs méconnus, et des titans qui ont, certes, fait parler d'eux, mais n'ont néanmoins pas la réputation qu'ils mériteraient.

11ème : Hulk Hogan
(écurie : Berberes)
(527 de gloire (47ème))
(Palmarès : 1 combat des clans en 2014)

La mort de Ric Flair n a pas découragé Oxyres dans son projet de bâtir un combattant immortel: Voila son digne successeur, qui a atteint le Graal tant convoité. Premier combattant offensif immortel, il subit de plein fouet le vieillissement accéléré et son radar s'en trouve tout décrépit. Bien que d'un age avancé, ce papy est l'une des pièces maîtresse de son clan lors des combats des clans et attend l'opportunité de chiper un trophée en tournoi. Ce qui est sur c'est qu on en entendra encore parler, et pas dans la rubrique nécrologique ;).

12ème : XU52
(écurie : Gheist)
(813 de gloire (5ème), 335 KO (7ème), 199 victoires (6ème))
(Palmarès : 1 tournoi)

Nous retrouvons la star de Gheist dans le classement offensif. Malgré son age avancé, il continu d'enchaîner les victoires au sommet de l'arène, montant progressivement les échelons. Bien que ses capacités défensives soient très développées, il ne faut pas sous estimer sa capacité a mettre a terre son adversaire. Combattant redoutable par sa construction mixte, il reste un offensif brillant particulièrement en duel. Le seul regret c'est que Bauchy semble avoir arrêter de renouveler son cheptel de combattant, l’empêchant de gagner les tournois qu'il devrait survoler. XU52 est le seul guerrier de la tour à avoir été cité dans les classements (offensifs et défensifs): quelle classe !

13ème : Ravage
(écurie : Apocalypse)
(563 de gloire (38ème), 8 meurtres (9ème), 276 KO (15ème))
(Palmarès : 1 combat des clans en 2014)

Avec ce combattant, Apo nous montre que sa transition a été faite. Ravage a déjà pris un combat des clans hautes gloires et amené nombre de combattants au trépas. On attend avec impatience sa victoire en tournoi bien que ce combattant soit plutôt adapté pour les combats individuels.

14ème : Deg Heu
(écurie : les Gobelins)
(767de gloire (9ème), 172 victoires (9ème))
(Palmarès : 1 combat des clans en 2014, 1 tournoi en 2014, 1 tournoi 2)

Deg Heu incarne l'espoir pour les joueurs qui débutent. il est la confirmation qu'un beau combattant d'une petite équipe peut atteindre les sommets. Soutenu a la fois par le clan Heu et le clan Hats, Grace à ses élégantes techniques, il a su se faire une place parmi les meilleurs.

15ème :Valind
(écurie Runique)
(745 de gloire (11ème), 337 KO (6ème), 140 victoires (20ème))
(Palmarès : 3 combat des clans dont 2 en 2014)

Qui n'a pas encore entendu du super pareur de Runique ? Pendant longtemps, il a été tout seul dans une équipe de tournoi décimée. A la fois trop rapide pour les railleurs, trop agile pour les tapeurs, et trop souple pour les pareurs. Combattant qui brille à la fois par ses performances individuelles et ses prouesses en combat des clans, il est la clé de voûte de l'équipe des chambres 13 en CdC haute gloire. A quand la première victoire en tournoi ?


Dans le prochain numéro, on entre dans le vif du sujet: 5 des 10 meilleurs offensifs du jeu vous seront dévoilés...





*****







Top10 2014 des gladiateurs offensifs

Chapitre 2 : Les champions de l'ombre

2ème volet du classement des meilleurs offensifs. L’infatigable Luciole vous présente de belles brutes épaisses, et un pareur génial: tous des combattants extraordinaires, mais qui restent dans l'ombre des projecteurs.

16ème : Gilgamesh
(écurie : Les immortels)
(599 de gloire (29ème), 142 victoires (17ème))
(Palmarès :1 combat des clans en 2014)

Offensif utilisant la voie de l'illusion, il est étrange que ce combattant ne tue pas. Des frappes correctes assaisonnées d’un homoncule dangereux : pourtant, aucun adversaire n'est mort sous ses coups.
Comme beaucoup de combattant du top 30, il n'est pas médiatisé mais il n'est pas faible pour autant. Sa victoire en combat des clans illustre la monté en puissance de ce combattant dont l’année 2015 s’annonce prolifique.

16ème : Kung Lao
(écurie Mortal Elite)
(546 de gloire (45ème), 233 KO (18ème))
(Palmarès : 1 combat des clans en 2014)

la nouvelle terreur de Mortal Elite suit les traces d'Ermac, il se fait surtout remarqué par le nombre de combattants mis au tapis. A l'approche du top 40, il a déja une victoire en combat des clans et fait de bonne performance en tournoi. comme beaucoup de combattant dans cette zone, l'année 2015 sera importante pour confirmé le potentiel du combattant. Il ne faut pas qu'il prenne la grosse tête trop tot car il risque de ne plus rentrer dans son chapeau

18ème : Warhammer
(écurie : Maison Steiner)
(628 de gloire (26ème), 8 meurtres (10ème), 333 KO (9ème), )
(Palmarès :1 combat des clans en 2014)

Ce combattant est loin d'être rouillé ! Il met l'arène à feu et à sang. Comme il faut battre le feur quand il est chaud, il est temps d'aller chercher un titre en tournoi pour le fer de lance de la Maison Steiner. Il ne lui reste plus qu'a croiser le fer avec les meilleurs et leur infliger quelques dérouillées pour assoir sa légende.

18ème :Kal Su
(écurie : Lord of Havoc)
(668 de gloire (20ème))
(Palmarès :1 tournoi en 2014)

Souvent éclipsé par Mac Pain, il n'en reste pas moins un des éléments majeur de Pai. A l'instar de Schierke, il fait partie de ces soldats de l’ombre capables de rattraper une défaillance du champion de l’équipe. Une seule victoire en 2014 mais de nombreuses finales, l'équipe de Pai a souvent chuté sur la dernière marche. Il ne fait aucun doute qu'on entendra encore parler de lui car il ne restera pas sur la paille.

18éme : Maximoui
(écurie : KarmianSquad)
(678 de gloire (18ème), 7 meurtres (14ème), 334 KO (8ème))
(Palmarès : 1 combat des clans)

Ce combattant est un rock, il est de loin le combattant le plus solide de l'arène. Sa capacité défensive lui permet de continuer a taper même sous le feu de l’ennemi. L'air de rien il continue d'accumuler les meurtres et les KO. Depuis sa victoire en combat des clans, de l'eau est coulé sous les ponts et il se concentre maintenant sur sa carrière dans l'arène.

RDV demain pour découvrir les portes du top 10.





*****






Top10 2014 des gladiateurs offensifs

Chapitre 1 : Les espoirs

Voici le premier volet du classement des meilleurs gladiateurs offensifs. Ce ‘concours’ vous a plutôt bien inspiré, puisque pas moins de 26 gladiateurs ont eu l’insigne honneur d’être cités dans vos listes.

Pour décrire les exploits de tous ces champions, j’ai reçu un soutient de poids : le brillant Luciole s’est dévoué pour conter les prouesses de gladiateurs qu’il connaît beaucoup mieux que moi.

21ème : Caracole
(écurie : GF Corp)
(748 de gloire (10eme), 7 meurtres (12eme))
(Palmarès : vierge)
Meilleur combattant des Jacky, longtemps resté dans l'ombre de l'Avignonais, il est maintenant l’un des fers de lance de l’alliance mais avant tout un monstre sanguinaire. 7 meurtres, ça peut paraître peu par rapport aux carnages provoqués par d'autres, mais il ne faut pas oublier que les meurtres des homoncules ne sont pas attribués à leurs maîtres.
Son palmarès est étonnamment vierge, mais il ne faut pas pour autant le sous estimer : ceux qui ne brillent pas en tournoi passent plus de temps dans l’arène à la recherche de proies.
L'avis du meilleur entraîneur de l'univers et du monde:
Ass-coq a écrit:C'est mignon de coller mon commentaire dans ton top mousse sans me demander mon avis.

ah ah ah ah ah ah ah ah
Je n'avais pas vu ...

Caracole dans les espoirs !

ah ah ah ah ah ah ah ah ah
ah ah ah ah ah ah ah

A 11900 jours !

Bravo, je peux venir tous les jours et lire tout ça si j'ai envie de rire 5 minutes. :clap: :youwell:

ATTENTION: le nom ''Askook© meilleur entraineur de l'univers, de tous les temps, du monde et de Navarre'' est une marque déposée. La copie illégale de ses commentaires est passible de poursuites judiciaires légales et juridiques au tribunal toussa toussa

21ème : Malcom Raynolds
(écurie : GF Corp)
(438 de gloire (79eme), 238 ko (16eme), efficacité 66% (14eme))
(Palmarès : vierge)
C'est le hasard qui fait que les deux combattants de Jacky obtiennent la même place, mais on peut avoir ici deux vision qui s'opposent. Malcom Raynolds représente la nouvelle génération montante tandis que Caracole incarne la vielle époque toujours efficace. Cette fois Jacky se lance dans un pareur fou arrivant a battre des records d’efficacité. Mais cette efficacité a un prix, son vieillissement est au niveau de sa montée fulgurante.
Remarquons sa participation régulière au combat des clans. Kool est passé à un cheveu de ramener un trophée bien mérité à son talentueux frère d’armes.

23 : Sylvie Culture
(écurie : Les vrais gens)
(714 de gloire (14eme), 300 ko (11eme), 188 victoires (7eme))
(Palmarès : 2 tournois, tous les 2 en 2014)
Souvent sous-estimée, Sylvie Culture est l'atout principal des vrais gens, spécialistes du combat de repos dans toutes ses facettes. L’association de son énorme parade avec son repos fantastique en fait une experte des matchs à rallonge. Rajoutez une endurance de marathonien, et vous obtenez l’arme fatale des matchs de tournoi équilibrés.
Déja deux victoire en tournoi, sont palmarès ne demande qu’à gonfler encore au fur et a mesure que les tournoi s'enchaîneront.

23 : Sweet flame
(écurie : Death Team)
(652 de gloire (21eme), 141 victoire (18eme))
(Palmarès : vierge)
L’un des derniers barbares à parcourir ce monde. Ce combattant est aussi important pour son équipe que peu l’être Locus pour Bersk. Laissant toute sa nourriture a son homoncule, il ne lui reste plus que la peau sur les os laissant soin à son diabolique double de dévorer sa victime. Ce combattant atteindra prochainement le prestigieux top 20 : il ne lui manque plus qu'une victoire en combat des clans ou en tournoi pour ouvrir son palmarès. Un champion trop peu médiatisé.

25 : Peggy
(écurie : Warpigz)
(379 gloires (99eme), 7 meurtres (18eme))
(Palmarès : vierge)
Une petite cochonne qui profite de sa position pour se faire graisser la patte. sa place ici est elle pour autant déméritée ? Il faut peut être demander a Mulet qui s’est fait tourner en bourrique lors du tournoi. Dans tous les cas, elle semble avoir pris le pari de transformer l'arène en boucherie : écartez les mineurs, car ses matchs sont classés Pegi 18.

26 : Dr Amazing
(écurie : les défenseurs)
(608 gloires (28eme))
(Palmarès : 2 tournois, tous les 2 en 2014)
Souffrant le l'aura d'Ultra Violette, l’incroyable docteur est complètement masqué par cette dernière. Quand le match est gagné, c'est grâce à UV. Quand il est perdu, c’est à cause de la médiocrité de ses coéquipiers.
Pourtant, il ne faut pas négliger la contribution de se pareur, qui lors de la majorité des tournois montre qu'UV n'est pas le seul atout des défenseurs. Entre deux combats, il poursuit ses recherches sur la voie de l'illusion et marche sur les traces de l'immortalité…

Voilà pour la première salve, qui fût l’occasion de redécouvrir des gladiateurs souvent loin des projecteurs, mais qui sont des atouts inestimables pour leurs équipes respectives. RDV demain pour les gladiateurs classés de la 16ème à la 20ème place : et autant vous prévenir, il y aura déjà du très lourd !
Dernière édition par Cochonou le Lun 5 Jan 2015, 22:36, édité 10 fois au total.
Image
Avatar de l’utilisateur
Cochonou
 
Messages: 698
Inscription: Ven 27 Déc 2013, 21:08

Re: [Gazette] Top 10 - 2014

Messagede Cochonou » Lun 29 Déc 2014, 15:30

Top10 2014 des gladiateurs défensifs

Chapitre ultime : Les remparts ultimes


Dernier tour sur les plus grands gladiateurs de soutien de Mohjaville. Ce type de gladiateurs agit le plus souvent dans l'ombre des charismatiques accumulateurs de KOs. Pourtant, les meilleurs d'entre eux atteignent un tel niveau de maîtrise dans leur art qu'ils finissent pas devenir les stars de leurs équipes respectives... Luciole, tu as la parole !

1ère : Ultra Violette
(écurie Les Défenseur)
(559 de gloire (42ème))
(Palmarès : 2 tournois n°1 en 2014, 6 combat des clans dont 5 en 2014)

La soigneuse des défenseurs était invisible avant son éclosion en 2014 avec l'acquisition de l'immortalité. Première combattante immortelle, elle profite de sa particularité pour remporter facilement la moitié des combats des clans de l'année. Alliant le dédoublement à un repos monstrueux et une force mentale, elle est l'épouvantail des musculeuses brutes qui hantent les tournois. Son Palmarès est déjà impressionnant, et il continuera de grossir l'année prochaine: elle va vous en mettre plein les yeux !

2ère : Sub Zero
(écurie Mortal Elite)
(724 de gloire (13ème))
(Palmarès : 4 tournois, 2 combat des clans en 2014)

Le duo Sub Zero - Ermac était la recette géniale de l'équipe de tournoi de Rénégade. A la mort du tapeur, le support n'arrive pas à remporter les tournois à lui seul, et pour cause : il n'est pas vraiment fait pour. Plus équilibré que peuvent l’être Jiranie ou Kool, il a sacrifié une partie de son xp en temps sur l'anticipation, ce qui l'empêche d'avoir un repos aussi phénoménal que d'autres super reposeurs. Mais en contre partie, sa capacité de soin gargantuèsque fait de lui le meilleur soigneur de l'arène. Le genre de glads qui donne des frissons !

3ème : Isidro
(écurie Berserkers)
(821 de gloire (4ème), 205 victoires (4ème))
(Palmarès : 15 tournois dont 5 en 2014, 1 combat des clans)

Les superlatifs pleuvent lorsque l'on veut décrire ce combattant. A la fois une défense impressionnante et une grosse capacité de soin, isidro est le soigneur version Bersk. Optant pour le soin rapide plutôt que le soin en profondeur, ce paris est payant au vu du palmarès. Souvent oublié, il est le travailleur de l'ombre de l'équipe de Bersk, avec la tache délicate de faire tenir l'équipe si Locus est paralysé.

4ème : Vieux Déchet/color]
[color=#FF4000](écurie Vétéran)

(678 de gloire (18ème), 184 victoires (8ème))
(Palmarès : 13 tournois, 1 combat des clans)

Le plus vieux combattant de l'arène (en age IRL). Le leader de l'équipe mythique des vétérans n'arrive pourtant pas à briller en 2014. Accumulant une quantité faramineuse d'xp, il possède un nombre incalculable de compétences montées à des niveaux indécents. Mais que lui manque t-il pour revenir au premier plan ?

4ème : Marie Tournelle/color]
[color=#FF4000](écurie Les vrais gens)

(611 de gloire (28ème))
(Palmarès : 2 tournois en 2014)

Un support avec la perturbation comme atout principale, couplé à une haute esquive et une vitesse fulgurante. En tournoi, elle est la clef de voûte d'une équipe alliant pareurs et esquiveurs. Ses interventions font d'une pierre 2 coups, protégeant Jean Saigne et permettant a Sylvie culture de parer. Travailleuse et courageuse, son repos important est l'assurance tout-risque des Vrais Gens, laissant à Coach une bonne chance de gagner en tournoi même quand Sylvie Culture est tombée. Une autre de ses particularités est l'absence de tactique de repos en combat classique.

6ème : Erica
(écurie Berserkers)
(716 de gloire (14ème))
(Palmarès : 13 tournois dont 5 2014)

La petite remplaçante de Griffit a fait du chemin. Combattant la plus rapide de l’arène arrivant à 3 d'action sans double ene, elle dépasse aussi les records d'esquive. Perturbeuse de nature, elle a su se diversifier légèrement même si elle reste dans une activité de support pur. Sa vitesse est souvent capital dans les combats de ciblage lors des tournois de Bersk.

7ème : Brice Glace
(écurie Les vrais gens)
(691 de gloire (16ème), 170 victoires (11ème) )
(Palmarès : 4 tournois dont 2 en 2014, 1 combat des clans)

Combattant aussi vieux que l'arène, il en porte les stigmates avec un repos 'temps compressé', le rendant excessivement résistante aux pareurs mais inutile lors des phases de repos de tournoi. Soigneur-encaisseur de l'équipe, il maintient l'équipe en place le temps que les différentes menaces soient écartées. Seul combattant de Coach ayant gagné en tournoi à la fois en 2011 et en 2014.

8ème : Frenzy
(écurie Arena Bots)
(716 de gloire (14ème), 167 victoires (13ème))
(Palmarès : 1 combat des clans)

Le génial combattant de Maestro07 est probablement le meilleur railleur de l'arène. Un des seuls supports avec le renfort énergétique, il possède une vitesse Inimaginable couplé a une esquive invraisemblable. Ses capacités lui permette de laisser libre cours à sa raillerie sans risque d'être touché par un attaquant, tandis que son repos rapide l’immunise à la parade. Ajoutez une force mentale, et vous obtenez le railleur ultime !

9ème : Belisama©
(écurie Chieltes)
(716 de gloire (14ème), 142 victoires (19ème))
(Palmarès : 1 combat des clans)

Prenant la place de Dagda©, elle a le rôle de la perturbeuse pareuse emblématique d'ass-coq. Utilisant Teutates© comme épouvantail, souvent le piège se referme avant même que l'adversaire ne le remarque, focalisant toute son attention sur le dieu bourrin. Il ne faut pas oublier qu'avant l'arrivée de Teutates©, ass-coq était réputé pour la qualité de ses pareurs et Belissama© en est l'aboutissement. Elle ne comporte aucune faiblesse.

9ème : Kool
(écurie Disco Kingz)
(583 de gloire (35ème))
(Palmarès : 1 combat des clans, 1 match nul en combat des clans en 2014)

Combattant ayant le record du nombre de rounds passés dans l'arène (950), il est surtout connu pour ses capacités de soin et sa destru. Ce support possède le renfort énergétique et serait bien plus haut dans ce top 10 si Frenzy ne lui avait pas volé la vedette. Spécialiste des combats longs et éprouvants, ne redoutant pas les double ene, il détienti avec Mère d'oeufs le triste exploit d'avoir fait le premier match nul en combat des clans de l'histoire du jeu. On attend avec impatience sa prochaine performance avec les Jacky Brother.




*****




Top10 2014 des gladiateurs défensifs

Chapitre 3 : Une Grande Déesse Celte (et quelques loques puantes pour meubler)


Et c'est parti pour le 3ème chapitre, qui est en fait le 2ème, consacré aux gladiateurs défensifs.

Avant de commencer:
Appel à candidatures
Nous avons besoin d'urgence d'un juriste expérimenté spécialisé dans le droit à l'image des stars intergalactiques. Suite à la publication illicite de commentaires protégés par la convention de Genève, j'ai dû hypothéquer mon sabre laser de type Hercules, l'arrière cours de ma porcherie et 17 tonnes de fumier BIO.
Dorénavant, nous ne sommes plus habilités à utiliser le nom et les commentaires du meilleur entraîneur de l'univers, de tous les temps, de Navarre, du monde et du Roussillon. Nous le désignerons désormais sous le pseudonyme d'Ass-coq, entraîneur des Chièltes. Toute ressemblance avec une personne connue ou inconnue est fortuite.


A toi Lulu !

11ème : Panoramix
(écurie Les Gaulois)
(588 de gloire (34ème), 141 victoires (18ème))
(Palmarès : 2 tournois 2, 3 combat des clans dont 2 en 2014)

Le soigneur des gaulois n'est sans doute pas le plus en vue, mais il reste terriblement efficace. Il n'a pas le meilleur repos ni le meilleur soin de l'arène mais possède d'autres qualités comme une grosse def pour encaisser des homoncules ou perturber un adversaire. Il n'y a pas qu'une façon de faire un combattant support, et les résultats du druide en combat des clans en sont la preuve. Seul Obelix ne peut malheureusement pas profiter des potions du champion.

12ème : le fuligineux
(écurie Crépuscule)
(548 de gloire (44ème), 233 KO (18ème))
(Palmarès : 2 tournois dont 1 en 2014)

Successeur du sanguinaire, il reprend le rôle très éprouvant de support de l'équipe de Crépuscule : regarder l'obscure faire le ménage. Support spécialisé dans le soutien de combattants offensifs, il pêche sur les compétences classique comme le repos ou le soin ce qui fait que son équipe ne pourra jamais s'appuyer sur lui pour une victoire au repos.

13ème : Jiranie
(écurie La Lame Enflammé)
(561 de gloire (39ème), 233 KO (18ème))
(Palmarès : 7 combat des clans dont 2 en 2014)

Porte étendard de la rose en combat des clans, elle a été de toutes les victoires. Seule rescapée de l'équipe de drake, elle est l'aboutissement de ce que la plupart des supports recherchent : un combattant presque intombable, cumulant repos, soin et défense à un niveau divin. Seule une victoire en tournoi manque à son palmarès impressionnant, mais sa participation régulière au combat des clans en est probablement la cause.

14ème : Havik
(écurie Motal Elite)
(641 de gloire (23ème))
(Palmarès : 3 tournois, 2 combat des clans)

Avec un homoncule et ses gros bras, on pourrait se demander pourquoi il est classé dans la catégorie support ? Une faute de frappe ? Son soin monstrueux et ses capacités défensives ont permis a ce combattant de figurer parmi les meilleurs supports de l'arène. Mais après tout, le meilleur défense c'est l'attaque !

14ème : Fofie
(écurie Brutal Deluxe)
(599 de gloire (30ème))
(Palmarès : 2 tournois en 2014)

Difficile de se faire une place dans l'équipe qui a abrité la légende. Pour le disciple de Kain a su prendre le caillou dans la main et prendre la relève. Avec un profil hybride parade/soin, Joaxx a trouvé une variante astucieuse pour augmenter la polyvalence de son support. Un beau palmarès qui ne fera que grossir au cours de la prochaine année.

14ème : Badb©
(écurie Celtes©)
(732 de gloire (12ème), 169 victoires (12ème))
(Palmarès : 6 tournois dont 3 en 2014)

Badb© est un combattant assez particulier. Seule combattante d'Ass-coq ne se basant pas sur l'esquive, ses capacités défensives ne sont plus a démontrer. Ce combattant est un hybride entre parade et support, alternant en fonction des besoins de l'équipe. Sa polyvalence a souvent conduit les Chièltes a la victoire: et ce n'est que le début !


Voilà, voilà ! N'hésitez pas à commenter: tous les avis sont intéressants, et c'est toujours un plaisir d'enrichir le contenu. Rdv demain au pied du Big Ten.




*****





Top10 2014 des gladiateurs défensifs

Chapitre 2 : Le choc des générations


Voici le second chapître consacré aux gladiateurs défensifs."C'est n'importe quoi, il n'y a pas de premiers chapitre, c'est
encore un coup du complot Bersk-maçonnique pour nerfer la parade", me direz-vous. Certe, mais il y a une autre explication: seulement 20 gladiateurs ont trouvé grâce aux yeux des votants. Comme quoi, au delà des petits coups de pouce aux potes, on finit toujours par tomber d'accord sur les même noms. La parole est à Luciole:

17ème : XU52
(écurie : Gheist)
(813 de gloire (5ème), 335 KO (7ème), 199 victoires (6ème))
(Palmarès : 1 tournois)

Il est étonnant de retrouver un glad offensif parmi les meilleurs supports ! Pourtant sa place ici n'est pas déméritée. Sa technique de combat consiste dans un premier temps a annihler le dégât de son adversaire avec son aura électrique pour ensuite contre attaquer. Du fait de son très haut classement, il se retrouve quotidiennement face aux meilleurs attaquants de la tour: il est donc logique qu'il soit l'un des meilleurs défenseurs de la tour pour y résister. Contrairement a Maximoui qui mise sur l'armure, celui-ci mise sur une capacité de soin parmi les plus impressionnantes, ce qui justifie pleinement sa place dans ce classement.

18ème : Borée
(écurie : Les Mulets)
(401 de gloire (88ème), mort)
(Palmarès : 1 combat des clans en 2014)

Le destin semble avoir décidé de frapper et Borée s'est fait rouler dessus par la mine Yhostine. Ce couvreur n'avait pas participé a la victoire des mulets en tournoi 2 et attendait son tour en tournoi 1 pour etre couvert de gloire. Sa spécialité n'ayant pas la meme couverture médiatique que le soin, celui qui arborait la banière des mulets est resté relativement méconu de l'arène..

L'avis du meilleur entraîneur de tous les temps et de Navarre:
Ass-coq a écrit:J'en remet une couche quand même parce que ça mérite. :siffloter:

Déjà, je pense que j'ai bien fait de ne pas participer, on ne sait jamais, ça aurait pu noyer les résultats fantaisistes. :mrgreen:

Quand je vois Xu, qui est une légende, aux côtés de Borée (mais qui est-ce, vous le connaissez, quelqu'un l'a vu combattre ? Oh, tiens, il est mort, ah ben on peut dire qu'il aura marqué son temps ... :siffloter: )
Les autres, c'est pas mieux.
Mais je suis d'accord, c'est fun, ça anime le forum, bravo pour ton travail et celui de Luciole.

Quoi, c'est pas fini ?
Sérieux ? Qui peut-on bien pouvoir citer après borée et blitzcare ? Non, vraiment, on a fait le tour. :lol:

ATTENTION: le nom ''Askook© meilleur entraineur de l'univers, de tous les temps, du monde et de Navarre'' est une marque déposée. La copie illégale de ses commentaires est passible de poursuites judiciaire légales et juridiques au tribunal toussa toussa

19ème : Oxygène
(écurie : Chimicals)
(207 de gloire (260ème))
(Palmarès : 2 victoires en tournoi 2 toutes en 2014)

La soigneuse de Chimicals est a l'honneur ! Et l air de rien, elle a déjà un beau palmarès a son actif. Elle est la bouffée d'oxygène dans cette équipe de tapeurs, leur permettant de garder leur souffle là où d'autre manqueraient d'air. 2015 sera l'année de la confirmation: méfiez-vous de cette gladiatrice car il l'orage dans l' air (et de l'eau dans le gaz).

20ème : Blitzcare
(écurie : la Blitz Chess)
(206de gloire (264ème))
(Palmarès : 2 victoires en tournoi 2 toutes en 2014)

Tout comme oxygène, la soigneuse de Blitzer est la pour l'espoir qu'elle représente plus que pour son classement réel. Blitz le sait et prend soin de s en occuper avec attention a chaque combat. Afin de soigner sa protégée, le jeune stratège prépare soigneusement chacun de ses combats.


Mon ordinateur ayant décidé de bouder (et de me ruiner une chronique entière :(), j'ai pris un peu de retard... Mais bon, il n'y a pas le feu au lac.
Dernière édition par Cochonou le Mar 6 Jan 2015, 08:17, édité 3 fois au total.
Image
Avatar de l’utilisateur
Cochonou
 
Messages: 698
Inscription: Ven 27 Déc 2013, 21:08

Re: [Gazette] Top 10 - 2014

Messagede Oxyres » Dim 4 Jan 2015, 22:23

Ah bravo !

(j'réponds pour faire ar'monter l'sujet)
Oxyres, entraîneur des Berberes
RIP : Beaucoup trop !
Virés : Christian, Hulk Hogan (15163 jrs)
Avatar de l’utilisateur
Oxyres
 
Messages: 4865
Inscription: Mer 1 Juil 2009, 23:19

Re: [Gazette] Top 10 - 2014

Messagede Luciole » Sam 9 Jan 2016, 20:49

Top10 2015 des Combattants

Chapitre 6 : Cadavres

J'ai fait une petite pause (un peu trop longue) dans l'écriture des choniques ce qui fait que il y a pas mal de mort du coup. J'ai pris en compte le classement de Bullrog pour faire le classement des autres donc si vous voyez une différence d'une place c'est normal.

10ème : Vanessa
(écurie : Antinest)

(20 points, citée 4 fois, meilleur classement: 1°)
(739 de gloires (19ème), 172 victoires (12ème), 314 KO (10ème), 14 meurtres (4ème), 62 % d’efficacité (14ème))
(Palmarès : Vierge)

Miguel Corte-Rea, Panoramix, Obélix, Gilgamesh… et la liste est longue, elle fait parti du quatuor Apeyro avec peggy, bloody hell et la terrible qui sont souvent décrié par le nombre de meurtre qu'il ont causé. Cette domination est si écrasante qu'il n'y a plus que deux combattants non Apeyro-Allié entre la 17ème place et la 41ème place. Mais avant d’être une tueuse terrifiante, c'est une combattante d’exception apparaissant dans tous les classement, notamment celui sur l’efficacité extrêmement difficile à atteindre pour un combattant du haut du classement. Comme beaucoup je me demandais si Amra arriverait à faire un combattant vraiment puissant après la mort de Terry (son 12/16/22). Mais manifestement je me posais trop de question pour rien, Vanessa est un condensé de puissance mais reste suffisamment bien construit pour ne pas avoir de point faible ce qui la rend particulièrement dangereuse.
Avec 172 victoires pour 10 nuls et 69 défaites, soit 69 % de victoire pour 27 % de défaite, un des meilleurs ratio de la haute gloire.

11ème : Locust
(écurie : Maison Steiner)

(19 points, citée 3 fois, meilleur classement: 3°)
(Mort)
(Palmarès : 5 tournois et 1 Combat des clans tout en 2015)

C'est le support le mieux classé (de ceux classement) et ce n'est pas un hasard, locust est le combattant clé de l'équipe de Steiner en montant une raillerie qui perce les forces mentales.
Pour réussir a se faire une place en tournoi parmi le top je pense qu'il faut proposer quelque chose de nouveau, on ne peut pas espérer battre sur le même terrain une écurie plus expérimenté que la sienne. Et Locust est la touche de nouveauté qui a permis a steiner d'en arriver la, c'est pas le meilleur support de l'arène mais c'est un support qui apporte quelque chose de nouveau conférent un avantage à Steiner contre toutes les autres équipes. Je pense qu'on verra naître de plus en plus de combattants possédant une raillerie qui perce les forces mentales, de même si le phénomène commence a prendre de l'ampleur on assistera a des combattants qui monteront la force mentale au-delà de 100 % pour contrer cette nouvelle tactique.
Il est mort dans une configuration en aspect favorable (1 tapeur + 1 support contre 2 tapeurs) mais qui c'est révélé être un piège mortel.
Nous somme dans les vestiaires, Locust vient de peaufiner les derniers réglage, avec une telle capacité de réflexe personne ne devrait etre en mesure de l'atteindre. Après une brève discutions avec Maximoui où celui-ci ventait la qualité et la durabilité de son armure, ils rentrent dans l'arène face aux deux combattants de Crépuscule. D'un seul regard, il analysa que la noirceur était le danger principale, elle avait le renfort énergétique dans une configuration particulière. Normalement un combattant capable de tomber le robot devrait l'envoyer au tapis en une frappe mais elle a volontairement laisser suffisamment peu de puissance pour que se ne soit pas le cas. Ses processeurs ne mettent pas longtemps pour décider d'assurer le coup, d'un coté on va la railler la noirceur pour l’empêcher à tout prix de porter son coup et comme sa raillerie n'est pas infaillible, optimisation de l’espérance de survie par activation de la couche protectrice supplémentaire.
Le gong retenti, Locust se précipite sur la noirceur et la neutralise complètement en utilisant sa vitesse foudroyant. Deux énormes bruits sourds retentissent et des éclats de métal sont projetés dans tous l'arène, Locust se retourne et voit la terrible et la création de la noirceur brutalisant Maximoui qui se place sur la défensive avec un bras en moins. Le robot lit dans les yeux de son partenaire sa terreur et comprend qu'il ne vas pas tenter de tomber ses adversaires mais de se soigner. Maximoui malgré sa résistance légendaire finit par s'écrouler sous les coups de ses adversaires et la terrible ainsi que la créature de la noirceur se retourne maintenant contre la machine. A trois contre lui, Locust utilise sa vitesse au maximum mais lorsque la terrible s'approche, il trébuche sur un des morceaux de l'armure jonchant l'arène. Le coup fulgurant de la terrible lui broie les jambes, la carcasse tombant dans un bruit sourd alors que l’arbitre allait sonner la fin du match, la terrible a eux le temps d’abattre son arme une fois de plus fracassant la carte mère du robot.
Épilogue : la revanche eu lieu le lendemain, avec Dervish à la place de Locust mais une fois de plus le duo de Crépuscule emportera Maximoui cette fois.

12ème : Mad Cat
(écurie : Maison Steiner)

(18 points, citée 3 fois, meilleur classement: 3°)
(938 de gloires (8ème), 171 victoires (13ème), 258 KO (16ème))
(Palmarès : 5 tournoi en 2015)

Mad Cat, on l'a tous connu via son équipe de tournoi mais que vaut t'il en lui même ? Un combattant homonculé booster aux fans avec un ratio médiocre, un seul meurtre et un age avancé. C'est clairement pas sur ses stats que ce combattant rayonne. Mad Cat est le tapeur de l'équipe de Steiner, à savoir celui qui doit être capable de tomber n'importe qui.
Il est rapide, précis, et son homoncule est la pour compenser les limites d'un tapeur classique. Clairement ce combattant n'est pas fait pour fonctionner seul, il est fait pour rentrer en synergie avec son armer de railleur le couvrant et empêchant les adversaires de le tomber.
je ne peux pas évoquer Mad Cat sans la lutte toute particulière qu'il entretien avec Peggy, comme dans les Comics chaque Héro possède un antagoniste qui est à la fois l'opposé du héro mais possède aussi beaucoup de points communs. D'un coté on a la plus grosse tueuse en activité ; de l'autre celui qui laisse fuir ses adversaires. Deux temps/illu ayant monté l'image miroir (car c'est plus drôle quand la victoire repose uniquement sur une partie de dés). Alors qu'on pourrait s'attendre a voir Peggy avoir l'avantage dans leurs confrontation (elle a plus l'habitude de tuer) il ne faut pas oublié que celle-ci a survécu a un jet de 17 %. Mais cette rivalité entre les deux protagonistes ne pourra pas durer éternellement puisqu'ils font régulièrement des jets de survies que se soit d'un coté ou de l'autre.
Avec 171 victoires pour 41 nuls et 174 défaites, soit 44 % de victoire pour 45 % de défaite, un ratio assez faible surtout pour un combattant offensif.

13ème : Marvel Jean
(écurie : Les Défenseurs)

(17 points, citée 3 fois, meilleur classement: 2°)
(914 de gloires (10ème), 210 victoires (8ème), 395 KO (6ème), 59 % d’efficacité (16ème))
(Palmarès : 4 tournoi 1 dont 3 en 2015, 1 Combat des Clans en 2015)
Marvel Jean ou comment avoir le meilleur pareur du jeu et rester indéfiniment dans l'ombre de ses coéquipiers. C'est le sort que doit supporter ce combattant, le malheur d'avoir été dans l'écurie qui sort des immortels qui lui raflent toute la gloire.
Je suis personnellement surpris que le voir si bas dans le classement, clairement 2015 est l'année de sa mise en avant et la perte de vitesse de Dr Amazing montre bien son importance dans l'équipe de tournoi, il monte très rapidement dans le classement et se permet en plus de gagner un combat des clans tout en rapportant plusieurs tournoi avec son équipe. Efficace, puissant et rapide, il est le combattant que tout le monde voudrait posséder et on peut rajouter à ça qu'il est le plus jeune du top 10. Avec 210 victoires pour 12 nuls et 74 défaites, soit 71 % de victoire pour 25 % de défaite, son classement en efficacité n'est pas volé.

14ème : Bullrog
(écurie : Les Mulets)

(10 points, citée 3 fois, meilleur classement: 6°)
(mort)
(1040 de gloires (5ème), 262 victoires (4ème), 528 KO (4ème))
(Palmarès : 1 tournoi 2)

Bullrog, comment en parler ? C'est le pareur qui a eu le plus de gloire du jeu, porte étendard des vieux, il était le dernier vieux en haute gloire pendant longtemps.
Mais il reste une ombre au tableau d'un des meilleurs pareurs ayant foulé cette arène, aucun tournoi 1 ni Combat des Clans, Contrairement a Valind qui avait réussi a décrocher plusieurs victoires dans ses discipline. On croise globalement trois type de pareurs, les temps/survie comme Bullrog avec une très forte parade et une survie importante, les Temps/illu comme Valind spécialiste de l'esquive et les immortel (je dirais illu/survie mais ça varie) avec un très fort toucher et l'immortalité par contre une vitesse d'action fatalement beaucoup plus lente car sans anticipation et une vieillissement bien plus rapide.
Je digresse mais il ne faut pas oublier qu'il y a une sorte de pierre/feuille/ciseaux entre les pareurs et les tapeurs. Car un pareur ne peut pas être bon à la fois contre les tapeurs et les pareurs, Bullrog est bien plus a craindre pour un pareur que contre un tapeur. Pourquoi je parle de ça ? Car la très haute gloire est constituer majoritairement de tapeur et Bullrog possède un profil tourner anti-pareur mais ça n'a pas empéché Bullrog de monter en gloire et de gagner même contre les meilleurs tapeurs de l'arène.
Comme beaucoup de bon combattant, il tomba contre l'obscure, dans un traquenard avec les 3 tueurs Apeyros.


*** *** ***


Top10 2015 des Combattants

Chapitre 5 : Les coups de Coeurs

donc avec un peu de retard la chronique des combattants, et à la question qui de Prometheus ou de Prometheus a été choisi finalement ? Les deux :wallbash:

15ème : La Morose
(écurie : Crépuscule)

(8 points, citée 1 fois, meilleur classement: 3°)
(668 de gloire (28ème))
(Palmarès : vierge)

écrit par Philastre
Si vous allez voir dans l’arène un match où figure la morose, prévoyez une bonne dose de café, le combat risque de durer longtemps. Type de combattant assez rare, ce lame/défense est un des combattants les plus laborieux de l’arène à faire tomber. Elle résiste à la plupart des doubles ENE et collectionne les matchs nuls. A la base bourrin, Luciole l’a adapté au fils de son vieillissement pour pouvoir survivre et on la retrouve souvent en soigneur. Le secret de sa résistance réside dans le duo durcissement/aura électrique qui réduit les dégâts. Le point négatif est son absence de vieillissement qui l’a fait vieillir plus vite que les autres et à plus de 10 000 jours, ce magnifique combattant est malheureusement vers la fin de sa vie. Côté statistique, elle possède 142 victoires, 62 nuls et 88 défaites soit 48% de victoires, 21% de matchs nuls et 30% de défaites. Elle ne fait pas partie de son équipe de tournoi et n’a pas non plus participer à des combats des clans. Que peut-on souhaiter à Luciole pour ce superbe combattant ? De mourir de vieillesse, ce qui serait l’aboutissement logique d’un concept basé sur la résistance ?

15ème : La Terrible
(écurie : Crépuscule)

(8 points, citée 1 fois, meilleur classement: 3°)
(690de gloire (27ème), 149 victoires (20ème), 13 meurtres (5ème))
(Palmarès : 1 tournoi en 2015)

écrit par Philastre
N’est ce pas difficile pour un gladiateur d’être dans l’équipe à Luciole et plus largement chez Apeyros et d’avoir comme concurrent Vanessa, Peggy, Mac Pain, Locus et surtout L’obscure ? Comment se faire une place quand on a d’aussi illustre compagnon ? Il n’est pas rare que de superbes combattants restent inconnus de l’arène à cause de leurs obscurs concurrents (ouuuuais jeu de mot !).
C’est le cas de mini l’obscure ! Ce combattant prend de plus en plus d’importance dans l’équipe à Luciole à mesure que son ainé vieilli. Cette force à l’état brut comme le dit si bien son entraîneur, a pourtant 13 meurtres a son actifs, ce qui est un excellent résultat. Et non seulement c’est un meurtrier mais en plus, elle est souvent très utile en soutien pour laisser d’autre combattant faire le meurtre. On citera comme exemple, la mort de Gilgamesh où il a fait figure de très bon soutien pour Vanessa. Au niveau statistique, ce temps/lames classique possède 149 victoires, 39 matchs nuls et 86 défaites soit 54% victoires, 14% de matchs nuls et 31% de défaites. Elle a gagné 1 tournoi 1 et aucun combat des clans.
Mini l’obscure arrive t il à se faire un nom dans l’ombre de son aïeul ?

17ème : Dupré
(écurie : Cochinchine)

(6 points, citée 1 fois, meilleur classement: 5°)
(484 de gloire (54ème))
(Palmarès : 4 victoires en T2 dont 3 en 2015)

Nous sommes donc face a un tapeur, relativement lent mais puissant, en soit un bon tapeur de son niveau. Sauf que c'est aussi la force principale de l'équipe de Philastre et de ce fait se retrouve sur le devant de la scène alors que ses coéquipiers pareurs et supports devront attendre au moins la victoire en T1. Alors que la plupart des tapeurs rivalises de vitesse, celui-ci perce avec une relative lenteur, ayant quand même l'anticipation. Ce choix semble discutable lorsque l'on regarde les matchs des grosses écuries se finissant souvent en 1 seul frappe mais prend tout son sens une fois l'équipe de tournoi pris en compte, avec un pareur et deux supports l'équipe est taillée pour résister. Cette lenteur relative n'est donc pas un défaut mais un point fort, alors que tout le monde sacrifie toutes leurs caractéristiques pour gagner un pauvre 0.1 d'action, Dupré prend le parti opposé en assurant coté puissance de feu et compte sur ses supports pour le couvrir le temps que ses baffes fassent effet.
Je pense qu'on ne peut pas battre une équipe plus ancienne sur le même terrain qu'elle car elle aura toujours plus d'expérience que se soit sur les combattants et au niveau tactique. Cochinchine fonctionne et gagne déjà des matchs en tournoi 1 et il est certain que le caractère particulier de Dupré y est pour quelque chose.
Et pour finir avec 105 victoires pour 18 nuls et 95 défaites, soit 48 % de victoires pour 44 % de défaites, un bon ratio qui confirme que ça construction fonctionne aussi en individuel.

18ème : Teresa Ul Wool
(écurie : Lord of Havoc)

(5 points, citée 1 fois, meilleur classement: 6°)
(630 de gloire (30ème), 231 KO (19ème))
(Palmarès : vierge)

C'est toujours délicat de parler d'un combattant de Pai, ses combattants sont variés et toujours très bien construit. Nous avons donc droit a l'immortel version Lord of Havoc avec une prise de jour faible, des baffes puissantes, une vitesse toujours à point. Mais il ne faut pas oublier la touche de Pai, avec 145 victoires pour 32 nuls et 78 défaites soit 58 % de victoire pour 31 % de défaite, on a un des meilleurs ration de sa zone de gloire le tout sans participer aux tournois, sans double ene et autre bonus réservé à un combattant unique.
Il ne fait aucun doute que cette combattante fera parler d'elle en 2016, année où son immortalité arrivera. Avec Amrael, elle est clairement la relève déjà prête si Mac Pain a un problème.

18ème : Jiranie
(écurie : La Lame Enflammée)

(5 points, citée 1 fois, meilleur classement: 6°)
(758de gloire (17ème), 156 victoires (16ème))
(Palmarès : 7 combat des clans, 1 tournoi 2 en 2015)

Par ou commencé ? Elle est un des piliers de l'arène pour les supports, elle sait absolument tout faire, jonglant entre ses passif de temps, défense et lame en fonction des besoins. Capable de gagner les combats de tournoi (au repos évidemment) malgré des coéquipiers bien trop jeune, elle est ce qui reste des supers supports pré V2. Jiranie ne fait pas la coursa à la vitesse comme les nouveaux supports, elle est plus lente mais bien plus difficile a tomber car conçu pour tenir même seule contre 4 combattants, que se soit des railleurs, des pareurs et des tapeurs.
Avec 7 combats des clans a son actif, elle détient un palmarès vraiment impressionnant et cette victoire en tournoi 2 le complète bien. Donc 156 victoires pour 103 nuls et 174 défaites, soit 36 % de victoire pour 40 % de défaites, ratio avec une grande quantité de nul car un support en haute gloire ne peut pas gagner.

18ème : Prometheüs
(écurie : God of war)

(5 points, citée 1fois, meilleur classement: 6°)
(403 de gloires (90ème))
(Palmarès : 3 tournoi 2 dont 1 en 2015)

Alors nous voila avec le combattant de Hadès, un soigneur solide qui a un rôle centrale dans son équipe de tournois. Alors que la plupart des équipes de tournois (que l'on trouve en haute gloire) utilise une composition autour d'un offensif, il est intéressant de voir comment cette équipe qui se construit autour d'un support évolue. Alors que cette combinaison fonctionnait en 2014, il y eu un grand trou en 2015, la cause étant la mort de deux de ses camarades de clans. Pourtant fin 2015 l'équipe retrouve le niveau et gagne a nouveau un tournoi 2. Comme souvent, le support d'une équipe lui survie, devant prendre une place de plus en plus importante a mesure que ses coéquipiers tombent.
Avec 67 victoires pour 52 nuls et 85 défaites, ce qui donne un ratio de 33 % de victoire pour 42 % de défaites, on constatera que le combattant a déjà beaucoup de nuls, surtout pour son niveau de gloire ce qui atteste de sa grande résistance.


*** *** ***


Top10 2015 des gladiateurs offensifs

Chapitre 4 : les seconds couteaux


Souvenez vous, l'année 2015 commençait et tout le monde attendait avec impatience de voir si Teutates allait oui ou non affronter et triomphé de la tete de l'arène, la tension était palpable et les provocation fusaient sur l'agora. Alors que les pronostiques d'un duel locus – Teutates ou L'Obscure – Teutates occupait les discutions, se sentant prêt à prendre la tête de l'arène, Askook arrêta d'utiliser systématique le mode vacance pour éviter les combats dangereux. Mac Pain a mis tout le monde d'accord en tuant le combattant.

Revenons au présent et passons au top 20

21ème :Eva tenrumé
(écurie : Les Vrais Gens)

(4 points, citée 1 fois, meilleur classement: 7°)
(704 de gloire (23ème), 247 KO (17ème))
(Palmarès : 1 combat des clans ,3 tournois en 2015)

Elle est la pareuse des Vrai Gens, tandis que Sylvie Culture à un rôle plus mixte entre parade et support, le role d'Eva Tenrumé est concentré sur la parade. Ce n'est pas un hasard car avec sa grosse esquive, le bonus offert par la parade lui permet de gagner les quelques points qui sépare un combattant difficile à toucher d'un combattant intouchable. En milieu d'année elle a pris la place de Brice Glace dans l'équipe de tournoi apportant une composante offensive supplémentaire mais aussi un affaiblissement conséquent, surtout contre les homoncules. La vrai raison de se changement n'est pas d'amélioré l'équipe de tournoi mais bien de tenter de décrocher une récompense, chose qui n'est maintenant plus possible avec la mort de Brice Glace. Avec 124 victoire, 39 nuls et 142 défaites soit 41 % de victoires pour 47 % de défaites, le ratio n'est pas flateur mais Coach préfère créer des combattants qui survivent a des combattants qui monte trop vite, une recette qui porte ses fruits.

21ème :Erica
(écurie : Berserkers)

(4 points, citée 1 fois, meilleur classement: 7°)
(904 de gloire (9ème))
(Palmarès : 15 tournois dont 2 en 2015)

Jamais un support n'a eu un tel palmarès, Erica est la vitesse personnifiée. A ma connaissance c'est la seule combattante descendant sous les 3,5 d'action sans double ene, elle est la garde de locus, paralysant la plus grosse menace adverse avant qu'elle puisse agir. Mais comme la plupart des supports elle est méconnu, restant dans l'ombre de la star de son équipe, Locus en l’occurrence. Avec 156 victoires pour 101 nuls et 151 défaites, soit 38 % de victoires et 37 % de défaites, comme tous les supports de cette zone, la part de nul est très importante.

21ème :Dead Ass
(écurie : Death Team)

(4 points, citée 1 fois, meilleur classement: 7°)
(747 de gloire (19ème), 159 victoires (15ème))
(Palmarès : 1 tournoi en 2015)

Voilà un combattant méconnu, un défense illusion spécialiste des homoncules. Je pense que ça a échappé à personne la première victoire en tournoi de Death team mais on en oublie que trop les raisons et Dead Ass en est clairement une. Contrairement a la plupart des combattants a homoncules se concentrant sur leur vitesse, il a fait le pari de le rendre difficile a tomber, tenant plus longtemps fasse aux attaquants il laisse donc plus de temps a son homoncules pour faire le ménage. Un système qui fonctionne parfaitement bien aussi en individuel ou il continu d’enchaîner les victoires malgré un age avancé. Avec 159 victoire, 28 nuls et 149 défaites, soit 47 % de victoire pour 44 % de défaites un bon ration surtout pour son age avancé.

21ème : Disguting Worm
(écurie : Death Team)

(4 points, citée 1 fois, meilleur classement: 7°)
(375 de gloire (108ème))
(Palmarès : 1 tournoi en 2015)

Le support de l'équipe de Death Team, jeune et déjà autour des 4 d'action, il a clairement pesé lors de ses matchs surtout contre les écuries basés sur un super combattant. Les railleurs ont toujours eu une place de prépondérante dans les matchs de tournoi car ils sont capable de neutraliser un combattant bien plus vieux et expérimenté qu'eux (ce qui explique d'ailleurs leurs omniprésences dans les équipes gagnant des tournois). Mais parlons de ce qui fâche un peu, 39 victoire, 58 nuls et 123 défaites soit 18 % de victoire pour 56 % de défaite, c'est clairement un très mauvais ration qui ne peut s’expliquer que par le tempérament de ce combattant.

21ème : Jean-Claude
(écurie : Dikkenek)

(4 points, citée 1 fois, meilleur classement: 7°)
(360 de gloire (119ème))
(Palmarès : vierge)

écrit par Philastre
Un des meilleurs bourrins des La(r)mes, ce Temps-illusion est pleins de promesses pour l’année 2016. Il faut savoir que c’est le deuxième dans une lignée de bourrin La(r)mes tous descendants de Magnéto de l’équipe Marvel Naughty des Alliés qui a fait ses débuts chez les Larmes. En fait, le chef des La(r)mes a réussit à mettre en place une méthode de création d’un numéro 1 à partir de l’époque de Magnéto et à réussir à la reproduire à l’infini : Magnéto, Jean-Claude, Neylanne, Altaïr, Seiya, Aldébarran, Laws, Shinobi… Cette méthode vise notamment à obtenir le 10/0 et le 31/03 que beaucoup de ces bourrins ont eu. C’est une façon particulière de monter ses glads au début, un équipement particulier à mettre, des récompenses à prendre…..Les 2 récompenses 10/0 et 31/03 plus d’autres récompenses intermédiaires permettent aux gladiateurs de progresser plus vite. C’est de tout ça dont à bénéficier Jean Claude, ce personnage du film Dikkenek. Actuellement vers les 5/6 secondes, avec un homoncule et une image miroir en cours de montage, ce bourrin récemment double énergisés pourrait vite avancé vers les sommets si un sanguinaire ne l’arrête pas dans sa progression. Il pourrait aussi rapporter à son manager de belles victoires en tournoi 2. Elle a pu faire une belle finale cette année en tournoi 2 avec un rôle prépondérant de sa star tout le long du tournoi. Alors Bonne Année 2016 Jean-Claude, je te souhaite pleins de succès !


*** *** ***


Top10 2015 des gladiateurs offensifs

Chapitre 3 : les espoirs


Revenons ensemble sur quelques fait qui ont marqué l'année 2015, on va commencé par ce constat, 13 des 20 supports et 18 des 26 offensif élus l'année dernière sont mort ou ont disparut avec leur écurie. Un constat assez dur mais qui montre bien le renouvellement de l'arène.
Passons au top combattants 2015.

26ème : Zul jin
(écurie : Wasina Lasile)

(3 points, citée 1 fois, meilleur classement: 8°)
(489 de gloire (52ème))
(Palmarès : vierge)

Voilà un combattant atypique, à la fois rapide et lent, solide et terriblement fragile. Sa configuration change énormément en fonction de l'adversaire qu'il a en face et pour cause, Ouya base son équipe de tournoi sur l'esquive mais le combattant doit bien survivre en combat individuel. On le croise souvent à 9 ou 10 d'action mais l'attaque éclaire qu'il possède lui permet de rattraper le temps qu'il met a cibler. Il doit maintenant tenir à lui seul une équipe tout entière car c'est le dernier « gros » combattant de l'équipe des Wasina Lasile. 110 victoires, 20 nuls et 81 défaites, soit 52 % de victoire pour 38 % de défaite, le ratio est suffisant pour justifier la qualité de ce combattant

26ème : Kool
(écurie : Disko Kinz)

(3 points, citée 1 fois, meilleur classement: 8°)
(771 de gloire (15ème))
(Palmarès : 1 combat des clans, 1 match nul en combat des clans)

Kool est encore est toujours la, la légende tellement difficile a tombé que l’arbitre a abandonné après avoir utiliser toutes es armes a sa disposition en Combat des Clans. Insensible aux pareurs avec son repos rapide, insensible aux tapeurs avec des soins énormes couplé a une vitesse rarement atteinte. Il est surtout un des seuls renfort énergétique support. À noté que Stigmati réutilise les noms de ses combattants décédés, donc le Jackson 5 que vous croisé est en faite le 4ème mais vous ne verrez pas de Kool dans son cimetière…
passons au coté qui fait mal, 147 victoires pour 153 nuls et 234 défaites, soit 28% de victoire pour 44 % de défaite. Encore une fois un support pure jus qui ne peut gagner un combat seul, le finissant au mieux en nul. On notera que Kool est le combattant ayant le plus de nul (153 et le second est a 103) et aussi le plus de round (1143 et le second a 785). il était logique que se soit le premier combattant a réaliser un nul en combat des clans.

26ème : Te Fui
(écurie : Wasina Lasile)

(3 points, citée 2 fois, meilleur classement: 9°)
(265 de gloire (210ème))
(Palmarès : 1 combat des clans en 2015)

Parmi la liste des objectifs impossible a atteindre, ce petit jeune en à déjà réussi un. Gagné un combat des clans est une grosse performance en soit, mais le gagner tout seul… un pareur misant tout sur l'esquive, commençant le combat avec une vie négative fini par voler la victoire aux autres. Après bien des tests sur les pareurs, Ouya nous sort des combattants extrêmement compétant. 60 victoires, 18 nuls et 52 défaites, donc 46% de victoire pour 40% de défaite, un ratio correct, a noter que Te Fui participe déjà aux tournois.

26ème : Xiao Yan
(écurie : La Lame Enflamée)

(3 points, citée 2 fois, meilleur classement: 9°)
(Mort)
(Palmarès : 1 tournoi 2, 1 combat des clans tout en 2015)

Les Flammèches, toutes une catégorie de combattant qui n'ont qu'un seul objectif, briller vite et fort. Mais ses combattants ont un terrible défaut, afin de soutenir cette puissance il meurt rapidement car ils utilisent les compétences les plus dangereuse du jeu ainsi qu'un boost important en fan les faisant vieillir vite. Si jeune et déjà mort, comme l'a été Grimaldus et Miles Teg a leurs époques, les flammèches brillent en ravageant tout sur leurs passages puis disparaissent. Seuls ceux qui ont pu faire un acte remarquable durant leurs apogées reste dans les mémoires, Xiao Yan n'est pas mort lors de sa première défaite contrairement au deux cités plus haut mais a ravagé un combat des clans.

26ème : Narcoblitz
(écurie : La Blitz Chess)

(3 points, citée 2 fois, meilleur classement: 9°)
(362 de gloire (117ème))
(Palmarès : 2 combat des clans en 2015)

écrit par Philastre
Narcoblitz, le premier pur pareur de Blitz conçu comme tel dés le départ, porte dans le nom la trace de la pathologie qu'il compte bien répandre autour de lui : la Narcolepsie. C’est un de ses gladiateurs qui croise le chemin d’un de nos gladiateurs et dont on peut facilement s’imaginer ce qu’il pourrait devenir en première page face au plus grand. Très beau pareur/perturbateur Temps/illusion, Narco pointe déjà à 5 secondes et a déjà une grosse esquive. Il se situe dans la limite supérieure de la moyenne gloire avec 353 en gloire et avec 3228 jours est l’un des plus jeunes de sa zone de gloire derrière Jean Claude, aussi dans le classement. Il possède 77 victoires, 5 matchs nuls et 24 défaites soit 73% de victoire et 23% de défaites, ce qui est un excellent ratio. Il totalise également 2 combats des clans à son palmarès. Sa méthode : il vous perturbe avant que vous ne puissiez frapper puis vous pares pour vous mettre à terre. Certes, il ne s’agit pas d’un concept novateur, d’autres managers le font et l’ont déjà fait. Mais encore faut-il pouvoir le réaliser et Blitz l’a fait avec talent !


*** *** ***


Top10 2015 des gladiateurs offensifs

Chapitre 2 : les opposés

Voilà une égalité intéressante car trois combattants de construction et d'age complètement différent se retrouve a siégé a la même place, ce qui montre bien la diversité des aspects de l'arène et de notre vision de celle-ci. Je vous invites a essayer de trouver un point commun a ses trois combattants.

31ème : Marie Tournelle
(écurie : Les Vrais Gens)

(2 points, citée 1 fois, meilleur classement: 9°)
(890 de gloire (10ème), 175 victoires (9ème))
(Palmarès : 7 tournois, dont 5 en 2015)

La grande Marie Tournelle qui a permis Coach d'arriver a décrocher autant de victoire en tournoi, elle est la support assurant à Jean Saigne la liberté d'agir. Perturbation, raillerie et couverture lui offre de nombreuse possibilité tactique qui en fait une combattante imprévisible. Approchant la barre des 10 000 jours, elle commence a perdre en caractéristique, l'année 2016 sera très importante non seulement pour sa survie mais aussi sur la stabilité des résultats car la vitesse est souvent un facteur critique pour un support de ce niveau. Avec 175 victoires, 71 matchs nuls et 224 défaite, soit 37 % de victoire pour 47 % de défaite. Ratio encore en défaveur de cette magnifique combattante qui s'explique pourtant facilement, ne pouvant faire de ko, au mieux elle obtient le nul en duel, match très fréquent à ce niveau de gloire.

31ème : Dark Clown
(écurie : Les Pas Beaux)

(2 points, citée 1 fois, meilleur classement: 9°)
(709 de gloire (22ème))
(Palmarès : vierge)

Un des derniers combattant non temps du haut du classement, il s'est imposé avec un style particulier. Les illusions lames ont eu leur grande heure de gloire avec la domination imposée par Raymond (celui qui a tué Vieux Rusé et pris sa place de n°1) mais la réforme de la vitesse à rendu le temps presque obligatoire. Pourtant ce combattant atypique a réussi à monter, bien qu'en fin de vie et affaibli par le vieillissement il continu de gagner des challengers. On a donc 146 victoires, 47 nuls et 149 défaites soit 43% de victoire pour 44% de défaite. Il est sur le point de récupérer ou de rater la récompense 8 (150 victoires moins de 150 défaites), qui reste un objectif important pour finir sa carrière.

31ème : Silicium
(écurie : Chimicals)

(2 points, citée 1 fois, meilleur classement: 9°)
(500 de gloire (48ème))
(Palmarès : 3 tournois 2 tous en 2015)

Voilà un combattant atypique. Soigneur, pareur et homoncule il possède à lui seul les 3 facettes du jeu. Difficile de savoir comment prendre un combattant aussi versatile. Complétant l'équipe de tournoi à la mort de Polonium, il garde un aspect frappeur grasse a l'homoncule et ajoute une partie parade et soin que n'avait pas son prédécesseur. Néanmoins l'année 2016 sera le vrai test, puisque Chimicals à enfin fait le saut dans la cours des grands, il lui reste a marquer l’essaie. Mais le vrai test ne viendra pas de la, ce combattant à le malheur d’être dans une équipe trop efficace et de ce fait se retrouve en haute gloire sans bénéficier du renfort énergétique ce qui a coûté la vie de nombreux combattants exceptionnels. Enfin 110 victoires pour 18 nuls et 87 défaites, soit 51% de victoire pour 40% de défaite, c'est un bon ratio qui devrait continuer à s'améliorer si les victoires en tournoi arrivent.


*** *** ***


Top10 2015 des gladiateurs

Chapitre 1 : Les Immortels



Voici le premier volet du classement des meilleurs combattants. Vous avez été bien plus inventif que pour les écuries puisqu'il y a au total 35 combattants cité.
A cause d'une mortalité plutôt importante vous risqué de voir pas mal de combattants déjà mort.

j'ai écrit les Chronique en coopération étroite avec Philastre (comprendre par la que j'ai fait sous traité tout le travail et que je vais essayer d'en récupérer toute la gloire).

34ème : Blitzking
(écurie : La Blitz Chess)

(1 points, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(626 de gloire (30ème))
(Palmarès : vierge)

écrit par Philastre
Ne touchez pas à Blitzking ou Blitz mords ! C’est le Roi, frère cadet de Krieg, les deux noms se ressemblent par un effet de paronomase. A la mort de son numéro 1 Blitzkrieg, Blitz se retrouve orphelin de star. Il décide alors concevoir son 12/16/22 pour résister, de faire tout pour l’emmener le plus haut possible en essayant de, cette fois, passer à travers la faucheuse. Et c’est chose faite cette année avec l’arrivée de son poulain en première page à la 30ième place en gloire avec 626 en gloire. Agé de 5723 jours, il est par contre un des plus agés de la jeune garde qui arrive en bas de la première page. Il affiche au compteur 142 victoires, 18 matchs nuls et 56 défaites soit 66% de victoires et 26 % de défaites. Lame/Illusion, il possède une bonne frappe, un homoncule significatif, une image miroir et une aura électrique. Blitzking est chargé de la divine mission, ainsi qu'il est indiqué sur sa présentation, de purifier les âmes d'ici bas en les arrachant à leurs ancrages charnels comme Blitzkrieg. Espérons que Blitzking deviennent le roi de l’année 2016 !


34ème : Gilgamesh
(écurie : Les immortels)

(1 points, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(Mort)
(Palmarès : 3 combat des clans dont 2 en 2015)

L'année 2015 a été celle de sa révélation, perçant de plus en plus loin en tournoi et raflant 2 combat des clans, il a continué son ascension dans le classement, possédant une construction proche de Reysen, un homoncule et des grosses frappes. Avec un goût du risque prononcé, il a continué a faire des challengers et continué sa monté, jusqu’à faire le challengers de trop, celui que tout le monde redoute.
Il est entré seul contre trois tapeurs dont deux des tueurs les protiques dopés au renfort énergétique, il ne les redoute pas individuellement, les ayant déjà tous battu. D'un geste de la main il fait onduler l'air autour de lui, son ombre semble réagir a ses ondulation devenant de plus en plus palpable et lorsque Gilgamesh est au centre de l'arène, une forme noire et imposante se tiens a coté de lui.
D'un simple regard il analyse ses adversaires et voit immédiatement d’où vient la menasse, Le gong résonne, il se précipite et d'un geste fulgurant il écrase sa massue contre le torse de Vanessa, l'armure vole en éclat mais l'impact n'a pas déstabilisé la meurtrière qui d'un coup précis et maîtrisé depuis longtemps créé une brèche dans son armure au niveau du cœur. Elle n'est pas venu pour le spectacle, elle est venu pour assouvir ses pulsions meurtrières. L'immortel sait qu'il doit en finir sur cette attaque, canalisant toute sa puissance il abat son imposante masse sur le crane de Vanessa, un craquement horrible résonne dans toutes l'arène, on ne distingue plus le visage de Vanessa des morceaux de métal de son casque mais son regard avide est toujours présent. Soudain une vive douleur se faire ressentir au niveau de sa cuisse, l'obligeant a poser un genou au sol, Teresa Ul Wool venait de le poignardé et une frappe ciblé de la terrible fait tomber l'imposante massue de Gilgamesh. Il ne peux plus se protégé contre le prochain coup mais il ne regarde pas la lame qui se dirige vers sa poitrine, il ne voit que le regard noir de Vanessa, ses yeux froids, froid comme la mort.

34ème : Prometheus
(écurie : Maison Steiner)

(1 points, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(347 de gloires (129ème), 7 meurtres (10ème))
(Palmarès : vierge)

Alors nous voila avec le combattant de Steiner, un tapeur prometteur de moyenne gloire. Adepte du survivor, il possède déjà un grand nombre de ko et de mort, ce qui tranche avec le style plutôt soft de ses autres combattants. Peut être que l'expérience traumatisant de plusieurs combat en haute gloire lui a fait sortir les Crocs, en attendant ce combattant ne fait pas dans la dentelle et monte vite. Pour beaucoup Steiner est un des entraîneurs capable de bousculer la haute gloire dominer par les Apeyros, il va sans dire que ce combattant aura son importance lors de son entrée dans le haut du classement.
Donc 56 victoires pour 11 nuls et 74 défaites, soit 40 % de victoire pour 52 % de défaite, un bon ratio pour un combattant faisant régulièrement des survivors.

37ème : Sylvie Culture
(écurie : Les Vrais Gens)
(non cité)
(983 de gloire (6ème), 348 ko (9ème), 241 victoires (5ème), 348 KO (8ème))
(Palmarès : 7 tournois, dont 5 en 2015)

La grande oubliée du classement, pourtant elle ne démérite pas. Malgré ses victoires en tournoi et son classement individuel elle est dans l'ombre de ses coéquipiers. Probablement la meilleur pareuse anti-pareuse, elle est très versatile et assure la victoire si jean saigne ne peut tomber ses adversaires. Elle possède 241 victoires, 32 matchs nuls et 224 défaites soit 48% de victoire et 45% de défaites, ce qui au première abord peut parâtre médiocre mais il ne faut pas oublier que rester aussi longtemps en haute gloire sans le renfort énergétique est incroyable, elle est l'a personnification de la survivante, qu'importe l'adversaire qu'elle affronte, elle survivra et continueras d'accumuler des fans et des victoires en tournoi.
Dernière édition par Luciole le Mar 9 Fév 2016, 10:52, édité 2 fois au total.
Luciole
 

Re: [Gazette] Top 10 - 2014

Messagede Luciole » Mer 13 Jan 2016, 21:46

Top10 2015 des écuries

Chapitre 2 : Les Espoirs

Souvenez vous, alors que la concurrence faisait rage en haute gloire entre Apeyro et Chambre 13, un combattant des alliés est en haute gloire. Criss qui a su survivre jusque la ce trouve pris dans cette guerre, alors que la menace principale semblait être écarté par la lame de Mac Pain, Atog envoya Deg Heu dans un duel contre Criss, deux tapeurs homonculés, une tension palpable et des changements de tactiques nocturnes. Criss tomba, laissant à nu le trio de tête Apeyro constitué de Locus, l'Obscure et Mac Pain.

Passons maintenant aux écuries.

15ème : La Marseillaise
(5 point, citée 1 fois, meilleur classement: 6°)
(2734 de gloire (39ème))
(Palmarès : 4 Tournois n°2)

écrit par Philastre
Brennos, Philippe, Charles, Simone et Jeanne, sont des noms qui ont marqués l’histoire du tournoi 2. Ces gladiateurs, en particulier Brennos, auraient mérités de se retrouver dans le top des gladiateurs de l’année. La Marseillaise était une super écurie, bien équilibrée, et dont j’imagine que beaucoup se sont facilement projetés pour la voir dans les premières places de l’arène. On peut ajouter à tout ça les formidables capacités tactiques de Marianne, le manager. Mais voilà, en quelques mois, elle a vu l’’intégralité de son équipe de tournoi balayé par les Apeyros (Luciole, Amra et Aspic) mais aussi les La(r)mes (Doctor X) et Les chambre 13 (Test O Stérone). Ce qui ressemblait à une formidable ascension s’est transformé en un véritable cauchemar pour Marianne.
L’après ? C’est la reconstruction d’une équipe. Héloise, Saint-Just, Scoelcher et Gustave sont ses nouveaux poulains mais il lui faudra un peu temps pour reconstruire quelque chose de solide. Tous en voie Défense, ce qui est sa marque de fabrique, ils commencent à être très redoutable et monte très vite. Espérons pour celui qui est déjà 4 fois vainqueur du tournoi 2 que l’année 2016 soit une meilleur année que l’année 2015 !

16ème : Gods of War
(4 point, citée 1 fois, meilleur classement: 7°)
(2734 de gloire (39ème))
(Palmarès : 3 Tournois n°2 dont 1 en 2015)

écrit par Philastre
Les Dieux de la guerre sont une des plus anciennes équipes des La(r)mes nouvelles générations. Ils sont toujours très régulier en tournoi, au avant poste. Après une super première année 2014 avec 2 tournois 2 remportés, ils connaissent une année 2015 en demi teinte avec 3 morts, ce qui ne leurs laissent l’opportunité que de remporter 1 tournoi 2. Basé sur un socle défensif, avec deux défense-lame, son bourrin numéro 1, Jason, et son médecin Prometheus, ils étaient accompagnés à la base par 2 pareurs, Temps/Lames et Défense/Temps. Mais le hasard des morts a obligé Hadès à s’adapter et un perturbateur est rentré dans son dispositif, Achille, et un bourrin, Phoénix. L'année 2016, sera-t-elle l'année du renouveau?

17ème : Le Cri Qui Tue
(3 point, citée 1 fois, meilleur classement: 8°)
(4717 de gloire (15ème))
(Palmarès : 1 tournois 2, 3 Combats des Clans)

Voilà une écurie intéressante, alors que certains entraîneurs s'obstinent a ne pas faire de pareur, on trouve ici son parfait opposé. Que vous soyez tapeur, soigneur ou railleur, si Crikitu vous as recruter vous saurez parer. D'une manière plus générale on est fasse à l'opposé d'Antinest et de ses combattants ne montant que 2 compétences, on retrouvera facilement un panel de compétence assez varier sur ses combattants, elles ne seront pas toutes monté à haut niveau mais malgré tout présente. La raison est pourtant simple à trouver, cette multitude de compétences permet une grande flexibilité dans les combats, mais aussi pour l'équipement.
L'année 2015 fut difficile pour cette écurie, qui une fois de plus c'est fait faucher toute une génération de combattant commençant à percer, c'est simplement fou le nombre de combattant mort dans la zone 300-400 gloires, avec pas moins de 8 des 10 derniers mort (les autres mourant dans la zone 500-600). Malgré les pertes répété et la mort de son super combattant Cri à Mort Hue, l'écurie continu de nous pondre de belle perle, on aura tous assister aux performance de Mère d Œufs en combat des clans, mais en regardant parmi les vivants, je citerai Barry se ment et La Ferme qui montent vite avec un excellent ration victoire/défaite.
L'année 2015 sera aussi marqué par son changement de clan en quittant les vieux, la mort trop prématurée de ses combattants l'a probablement forcé à trouver un clan plus en adéquation avec son style de jeu. Un de ses principaux objectifs sera maintenant de rapporter un combat des clans avec les jacky brother.

17ème : Wasina Lasile
(3 point, citée 2 fois, meilleur classement: 9°)
(3851 de gloire (22ème))
(Palmarès : 2 Tournois n°1, 9 combats des clans dont 2 en 2015)

écrit par Philastre
Équipe de la grande Ouya, à la tête du clan de la Rose Sanglante, elle se retrouve dans ce classement malgré une année très difficile.
Il y a d’abord eu le départ en fin d’année 2014, des ex Larmes, Joaxx et Olkar pour fonder le clan des Alliés et l’abandon d’autres managers comme Tout en finesse. L’année 2015 devait être l’année de la refondation du clan. Quelques anciens sont restés, la lame enflammé, House of Mayhem, un ancien est revenu, Esthel maintenant Dino, et une écurie a choisi de rejoindre la Rose, Theam Mirolem. Cette année a été aussi pour la Rose marqué par 2 extraordinaires combats des clans. Le dernier où Xiao Yan a fait la majorité des Ko du combat et donné la victoire à son équipe. Celui aussi où le fabuleux Te Fui, son combattant, qui à lui tout seul a remporté le combat.
Mais l’année 2015, c’est aussi l’année de la perte pour Ouya de 7 gladiateurs dont son 12/16/22. Emporté par la terrible, Guoji, illusion/lame avec attaque brutale, avait 4320 jours et 600 fans. Elle a aussi perdu son pareur gorack, survie/temps, de 7258 jours et 659 fans.
Mais n’oublions pas que Ouya fait partie des entraineurs mythiques de l’arène. Mythique d’abord, grâce à son jeu qui est entièrement basé sur l’esquive. Mythique ensuite pour ses 9 combats des clans dont un avec les Vieux dont elle a fait jadis partie et ses 2 tournois 1 remportés dont 1 chez les vieux encore une fois, et les 2 avec Liefa morte en 2014 et née en 2011.
Wasina Lasile c’est la 22ième place du classement des écuries, c’est 2 meurtres (elle dit elle même que ce n'est pas sa spécialité), pour les gladiateurs en activité. C’est 382 victoires, 136 matchs nuls, 276 défaites soit 48% de victoires et 35% de défaites. C’est une moyenne de 184 en gloire et une ancienneté moyenne de 2034 jours donc très jeune.
Espérons que l’année 2016 soit pour elle l’année du renouveau !

17ème : Medayline
(3 point, citée 1 fois, meilleur classement: 8°)
(1893 de gloire (47ème))
(Palmarès : 4 Tournois n°2 en 2015)

écrit par Philastre
Une des plus anciennes joueuses du clan des Larmes. Meday a fait un super démarrage sur le jeu. Joueuse très offensive, elle montre rapidement que le clan des Larmes pourra compter sur elle. Longtemps plus grosse tueuse du clan avec Gloubibug, elle possède aussi les plus gros bourrins avec ce dernier. Razorga, Kissherc mais surtout Mazrael, ont longtemps été les bourrins piliers du clan. Gros frappeurs, ils n’étaient pas rares qu’ils avoisinent les 100 de DEG. Mais 2015 n’est pas une bonne année pour elle. Elle les perd tout les 3 à quelques semaines d’intervalles. Ses espoirs vont aller se fonder alors sur l’ultime récompense : le 12/16/22. Pendant plusieurs mois, elle chouchoute alors AmortAmort avec des rêves de bastons pleins la tête. Refroidi par ses morts de la première génération, elle le conçoit pour attendre la double énergie autour de l’attaquer avec précision, sans malus de survie mais surtout avec un bonus de survie. Malheureusement, le 27 novembre dernier, il est balayé avant la double énergie par Prometheus, Maison Steiner. Quelques jours plus tard, elle perd son dernier bourrin de première génération, très beau attaquer brutalement. Ironie du sort pour celle qui n’aime que le bourrinage, c’est son pareur, Sugarcule, gladiateur de la première génération, qui survie et commence à atteindre un bon niveau de gloire et son médecin, Morrigan, qui devient un des piliers du clan dans le soin. Côté tournoi par contre, le succès ne l’a jamais quitté. Elle a été vainqueur de 4 tournois 2 en 2015 dont un qu’elle a dû jouer à 3 combattants. Très découragé par la pertes de ses glads avant le montage de la deuxième voie passive, j’espère que sa présence ici, cette reconnaissance de l’arène, va lui redonner du baume au cœur, à moins qu’elle ne pense encore une fois, que ça soit le fruit du hasard, d’un coup de chance comme elle dit si bien !


*** *** ***


Top10 2015 des écuries

Chapitre 1 : Monter et Remonter

Voilà le premier chapitre sur les écuries, comme pour les combattants une écurie du top 10 a été oublié, je l'ai donc rajouté afin que soit présent toutes les écuries du top 10 dans le top 10.
bonne lecture

20ème : Mutants
(2 point, citée 1 fois, meilleur classement: 9°)
(904 de gloire (72ème))
(Palmarès : 2 tournois 3 en 2015)

écrit par Philastre
Équipe plein de promesses. Crée le 2 mai 2015, Professeur X a tout d’un futur pilier du clan des La(r)mes. Il est déjà vainqueur de 4 Tournoi 3 cette année et a réalisé quelques exploits pour une jeune équipe en Tournoi 2 avec quelques ¼ de finale. Je me souviens notamment de ce formidable match tactique contre la plus ancienne équipe et très difficile équipe à jouer des Alliés Marvel Naughty basé sur la défense (un pareur ou bourrin, 2 voies illusions et 1 médecin de folie). Mutant c’est une équipe super offensive. Professeur X ne connait qu’une attaque : l’attaque à fond avec puissance. C’est aussi l’absence de médecin, chaque combattant devant servir à l’offensive. C’est aussi un pareur/perturbateur et un perturbateur. C’est la rapidité, l’efficacité et la simplicité. Seul ombre au tableau : la mort de Angel, un de ces bourrins, 2 jours après que j’écrive ces quelques lignes. Espérons que ce ne soit qu’un accident de parcours et que l’année 2016 soit l’année de la confirmation de ce formidable démarrage.

20ème : A Team
(2 point, citée 1 fois, meilleur classement: 9°)
(3478 de gloire (24ème))
(Palmarès : 1 tournois 2, 4 Combats des Clans)

écrit par Philastre
Certains managers connaissent des moments difficiles sur Challenger, arrêtent le jeu quelques temps puis, passionné, décide de recommencer une équipe. C’est le cas de Crazysaez, qui après la mort de l’illustre Futé, et occupé sur un autre jeu, Lord of Ultima, décide de lever un peu le pieds sur Challenger. Le temps passe, Lord of Ultima ferme ses portes et le manque de Challenger se fait sentir pour ce belge fous. Il décide alors de remonter son équipe d’hier, A Team, et même plus fou encore, de reprendre les Larmes et de jouer tranquillement avec quelques joueurs de Lord of Ultima sans pression, juste leur apprendre le jeu et prendre du plaisir, ne pas perdre contact. Mais le mot tranquille n’existe pas pour cet amoureux des plaisirs de la vie. Il continue à recruter. Le clan grandi, grandi, grandi…..puis déborde. Sa force de persuasion n’est plus à démontrer pour ceux qui l’on approcher simplement quelques secondes. Il décide alors de tenter le pari d’un deuxième clan qu’il fini par remplir totalement.
Mais parlons tout d’abord du Crazysaez manager de l’écurie A Team. Ce manager très particulier est très centré sur le building, optimiser la construction de ses gladiateurs et leurs équipements afin d’intervenir le moins possible sur la tactique. Ses milles idées ont fait d’ailleurs l’ascension très rapide de certains d’entre nous avec nos écuries ou certains de nos gladiateurs. Il est d’ailleurs à la base d’une méthode qui place les numéros 1 d’écurie Larmes comme de difficiles adversaires, souvent titulaire des grosses récompenses 10/0, 26/06, 31/03 et souvent leader des classements efficacité.
Crazysaez manager c’est aussi Futé, son 12/16/22, pareur, bourrin, homonculé. Celui qui lui a fait vivre toutes les émotions de la haute gloire, les victoires, les défaites, les bonnes places en tournoi 1 et au classement de gloire. C’est aussi une des victimes de l’ascension de L’obscure dans le classement, un certain 10 mars 2013. Il disparaît à un peu plus de 5000 jours laissant sont entraineur orphelin de son meilleur gladiateur, de la récompense suprême. Quoi qu’il en dise, ça sera un des éléments déclencheur de sa longue pause.
Revenir avec quelle équipe ? D’abord avec un nouveau numéro 1, un socle, une base : Barracuda. Il fallait que Barracuda soit adapté à sa façon de jouer : ça sera donc un Défense/Temps. Ensuite, il lui fallait des pareurs, éléments importants dans son jeu : Looping, Nathalie Cook et bien sûr en souvenir du bon vieux temps, Futé. Avec un homoncule, maniement ou une aura électrique, les pareurs de Crazy sont toujours d’une redoutable efficacité. Hannibal et Ponch seront ses bourrins de soutien. Et enfin, Crazysaez respecte la longue tradition de super médecin Larmes avec Triple A (qu’il avait pr le passé accompagné d’une attaque à fond) et Steve Austin.
Anciens managers, ces noms vous disent quelque chose : c’est normal ! Ce belge fou a trouvé la parade contre la mort. Il refait ces gladiateurs à l’identique une fois qu’ils se sont fait tué. Ainsi, si vous jeté un coup d’œil à son cimetière, vous pouvez observer 3 Futé, 3 Looping, 3 Hannibal, 3 Hulk, 3 Mike Donovan et 2 Nathalie Cook.
Malgré les apparences, l’année 2015 du Crazysaez manager n’a pas été si bonne que ça ! Avec un total de 9 morts, son équipe a largement été affaiblie et le sera malheureusement jusqu’à la montée de ses jeunes. Atog, Pai, Cochonou, Sargeras, karelod, Joaxx et Steiner sont les tueurs ! Il lui reste donc à reconstruire son équipe pour être à nouveau compétitif même si la combinaison entre Barracuda et ces 2 médecins sera redoutable à faire tomber à terre si on ajoute en plus Mike, son chieur, pleins de promesses.

Avant d’être un excellent manager, Crazysaez est un avant tout un exceptionnel meneur d’homme. C’est lui qui est venu nous chercher un par un, qui a parfois passer des années à essayer de nous convaincre à jouer à Challenger. C’est lui qui a fait débuté des dizaines de jeunes managers, qui leurs a expliquer le jeu, qui les a guider dans leurs débuts, qui leurs a appris la différence entre un bourrin et un pareur, un railleur ou un perturbateur, un soin sans m’exposer ou un soin rapide. C’est dans ses bras (ou plutôt sur son skype) que les managers vont pleurer quand il perde un tournoi, un match, ou pire un glad. C’est lui qui passe des heures et des heures à les consolaient, à remonter un projet d’équipe avec eux, à les pousser à s’accrocher, à ne pas lâcher. C’est aussi lui qui attend avec eux à 3h du matin (oui on n’est fou chez les La(r)mes), le résultat d’un combat chaud, qui partage leur bonheur nocturne comme leur malheur. C’est lui qui organisent nos skypes interminables (oui c’est trrrrrrrrrrrrès long !) pour faire ensemble notre tactique du combat des clans tout les 7 du mois à 21h (cette fois personne d’autres que les La(r)mes sont invités). Et c’est pour tout ça, qu’il mériterait de ne pas être à cette place dans le classement mais en n°1 car je crois que pour toutes les La(r)mes, Crazysaez est notre numéro 1 de cœur ! C’est le point commun de tous les La(r)mes. Il a formé tout au long des années, au fur et à mesure de ses rencontres, un petit groupe dont chacun de ses composants est lié avec lui. Car les La(r)mes ne sont pas tous passionné par Challengers, ce qui les réunis c’est avant tout la joie de partager quelque chose de commun, de se retrouver parfois en vocal, de simplement écrire une histoire commune. C’est aussi le plaisir de faire plaisir à celui qui nous réunis. Pour l’anecdote, grâce à tout ses efforts, nous ne sommes pas comme certains clans en manque de membres, mais une de nos écuries est depuis plusieurs semaines hors du clan faute de place, un des anciens Larmes Maestro est dans le clan B, faute de place dans le clan A. D’ailleurs Mohja, si tu pourrais augmenter l’effectif des clans, juste pour les La(r)mes pour nous permettre de continuer à recruter ! (lol) Si non, on va être obligé de créer un troisième clan ! (lol) Je pourrais écrire plusieurs pages sur lui mais j’ai juste envie de souhaiter à mon complice de jeu depuis des années que l’on gagne un combat des clans en 2016, ce qui serait la formidable concrétisation de son extraordinaire projet entamé y a 2 ans !

24ème : Berberes
(1 point, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(3045 de gloire (32ème))
(Palmarès : 2 Tournois n°1, 4 combats des clans 2014)

écrit par Philastre
Contrairement à ce que certains pensent, Oxyres et Aspic, font, pour moi, partis des plus grands entraineurs de l’arène. Ils n’ont peut être pas la technique d’un Luciole, d’un Coach ou d’un Joaxx mais ont une énorme persévérance et un moral de guerrier ! Ils s’accrochent en permanence au futur comme à une bouée et ont une passion à Challenger et au plaisir que procure le jeu indestructible. Pourquoi je dis ça ? Parce que si non pourquoi serait-il toujours là après 32 morts pour l’un (Oxyres) et 40 morts pour l’autre (Aspic) alors que d’autres arrêtent après seulement un ou deux morts ? Ils sont aussi des exemples pour les jeunes joueurs découragés par la faucheuse qui vient interrompre leurs progressions. Parce que malgré leurs énormes taux de mortalité, ils réussissent à faire de grandes choses. Nos 2 champions du cimetière ont par exemple construit 2 immortels : Hulk Holgan pour Oxyres et Kwisatz Haderach pour Aspic. Il ne se prive pas non plus de construire d’énormes gladiateurs qui passent entre les mailles du filet. Surtout, ils ne sont pas eux non plus avares de meurtres réguliers. Aspic fait par exemple partis des plus meurtrier de l’arène.
Pour Oxyres et les berberes, l’année 2015, c’est surtout l’année de Bernard, son numéro 1. Longtemps en tête du classement efficacité, Bernard a vu sa formidable ascension interrompu par Cochonou pendant la période de Noël. Bernard était un classique Temps/Lame avec Maniement et Champs électrique, ce qui l’a parfois rendu très dangereux (pour ça que les Apeyros l’ont tué d’ailleurs). Il est d’ailleurs l’auteur de quelques meurtres dont, ironie du sort, celui d’un gladiateur à Aspic.
Oxyres c’est aussi la longue quête vers l’immortalité. Il est d’ailleurs l’un des premiers à la tenter avec Ric Flair. Seul souci : L’obscure qui passait par là décide à 97% d’image miroir de mettre fin à la vie de Ric Flair. Pourtant, il avait tout fait pour l’emmener à terme : attaquer avec précision, compétence survie, soin… Mais Oxyres ne se laisse pas abattre et décide de retenter l’expérience. Quelques jours après l’annonce de l’immortalité d’Ultra Violette par défenseur, il annonce à son tour l’immortalité de Hulk Holgan. Malheureusement, il est obligé en 2015 de lui accordé la retraite ne voulant pas le voir mourir suite au changement de règle de son vieux copain Mohja.
Berberes et Oxyres c’est 2 titres en tournoi 1 et 4 combats des clans gagnés avec les Vieux dont il est l’un des piliers. Mais Oxyres c’est aussi ses interventions sur le forum. C’est une des nombreuses âmes de celui-ci. Il en est l’auteur du premier post et quand on se balade dessus, on retrouve ses joies, ses peines et même l’histoire de ces noms de glads ou de ces changements de photos. Oxyres c’est encore l’auteur de 3 livre de mission dont celui concernant la mort.
Un de ces gladiateurs a d’ailleurs ces derniers jours donné la mort à 4 reprises ces derniers 3 jours. Est-ce le début d’une nouvelle ère en 2016 avec un Oxyres qui passe du statut de victime à celui de coupable ?


24ème : Antinest
(1 point, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(4888 de gloire (13ème))
(Palmarès : 5 Combats des Clans dont 3 en 2015)

Rarement une équipe a été aussi meurtrière dans l'arène, la star est toujours un meurtrier notoire, j'ai connu Jenet, Terry et maintenant Vanessa, j'ai entendu parler de K. mais résumé l'écurie a sa star est réducteur, beaucoup des combattants son des tueurs en puissance. Si vous regarder son cimetière vous verrez des combattants assez particulier ne possédant que deux compétences (att a fond + un passif). Amra sait que pour tuer il faut se spécialiser dans le dégât sans quoi beaucoup de combattant reste hors d'atteinte. Mais lorsque l'on regarde ce cimetière on ne peut s’empêcher de voir qu'il est autant fourni, sa technique est a double tranchant, pour tuer il rend ses combattants plus fragiles.
8 combattants sont mort en 2015, c'est vraiment un coup dur pour une équipe qui pouvait prétendre a gagner un tournoi et ses supports n'ont pas été épargné.
On notera qu'Amra a participé au renouveau en Combat des Clans des Apeyros lui permettant de récupérer 3 victoires cette année. L'année 2016 sera évidement l'année de confirmation pour Vanessa et de futur victoires en Combat des Clans.

24ème : Heroes do mar
(1 point, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(4322 de gloire (16ème))
(Palmarès : 3 Combats des Clans)

Il est le leader du Déserts des larmes, un clan qui a eu sont apogée lorsque Syrdhaar dirigeait les Terres Désolées d'une main de maître. Malheureusement son arrêt du jeu à terminé l'age d'or de ce clan, qui avec les terres perd du terrain fasse aux autres clans. Mebinocl a créer une équipe très défensive, que se soit des attaquants ou des pareurs, ils savent tous soigner et possède souvent une voit de la défense et une quantité importante de point de vie. Mais l'année 2015 a surtout été la perte de la futur star de l'écurie, Miguel Corte-Rea tombe de la main de Vanessa (oui je sais, encore elle).
Une très lourde perte surtout que 8 autre coéquipier son mort en 2014 laissant une écurie amputée mais qui remonte avec une génération relativement jeune et qui montrera en 2016 que l'écurie peut renaître même après de si grosse perte

24ème : Team Rocket
(1 point, citée 1 fois, meilleur classement: 10°)
(413 de gloire (78ème))
(Palmarès : 2 tournois 3 en 2015)

écrit par Philastre
Diamant brut des La(r)mes de Sang, ce débutant est pleins de promesses. Equipe crée le 21 juin 2015, elle est déjà vainqueur de 2 Tournoi 3 et 2 participations au Tournoi 2. L’écurie est pour l’instant constituer de 6 gladiateurs : 2 bourrins, 2 voies illusion, et 2 médecin. Le numéro 1 éponyme, Laws, est un bourrin qui va probablement être homonculé, 9ième du classement efficacité, et titulaire des récompenses prestigieuse : 10/0 et 31/3. Mais on ne peut pas parler de la Team Rocket, sans parler de l’écurie The Legend. Les deux constituent un père (Team Rocket) et son fils (The Legend) belges. Le fils a suivi les traces de son père et a à peu près le même parcours. Ce sont surtout devenu des mordus de Challenger. Déjà à leurs niveaux de gloire, ils adaptent les équipements de leurs numéros 1 à chaque match, font leurs tactiques, lisent leurs combats,…. Leurs présences ici constitue une récompense de leurs formidables démarrages. Leurs prochains défis : protéger leurs numéros 1, brillé en tournoi 2. Espérons que l’année 2016 soit l’année de leurs explosions en moyenne gloire !

26ème : Les mulets
(non citée)
(6268 de gloire (9ème))
(Palmarès : 1 Tournoi 2, 3 Combats des Clans)

Une fois de plus le grand oublié du classement. Alors les mulets c'est quoi ? Bullrog et … ? je pense que le problème est la, l'écurie ne possède qu'un seul combattant connu, mais pourquoi un seul succès ? Il ne fait pas grève des nouveaux combattants comme Disko Kingz et il peut faire des combattants qui fonctionnent, Bullrog en est un bon exemple. La réponse il faut la chercher au niveau du cimetière, 14 des 19 combattants que l'on trouve son mort avant les 5000 jours donc à un age relativement jeune ce qui explique aussi l'absence de résultat en tournoi, un combattant seul ne pouvant gagner un tournoi.
Mais on peut aussi se poser des questions sur la mort prématurée de tous ses combattants, en examinant le cimetière on peut voir qu'il y a beaucoup de pareur et tapeur bien monté mais relativement peut de support, les combattants de soutiens vivant plus longtemps, c'est une première explication mais elle n'est pas suffisante. L'explication vient probablement de Bullrog lui même, qui monopolise toutes les attentions de son entraîneur, utilisant le renfort énergétique et autre pour le maintenir a si haut niveau et le reste de son écurie en pâti indirectement, c'est toute la malédiction d'avoir un combattant qui marche trop bien.
L'année 2016 sera importante car la star approche dangereusement de la retraite et un remplaçant doit lui succéder et réussir survivre.
Luciole
 


Retourner vers L'Agora



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot], Yahoo [Bot]

cron