[Gazette] La Gazette du Saignant.

L'Agora est la place publique située devant l'Arène où tout le monde se retrouve pour discuter des combats. On y dénombre de nombreux cafés, où certains habitués ont l'habitude de se réunir et parler de leurs derniers exploits.

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Askook » Mer 7 Sep 2011, 22:30

Les clans :

Les Barbares et les Oubliés sont venus en touristes, deux combattants d'un côté, un seul de l'autre, la visite ne durera pas plus d'une reprise.

3 Autres clans ne sont pas au complet: Les Atlantes, les Apeyros et les Réservoir dogs.
Les Apeyros sont un peu faibles à ce niveau de gloire et les réservoirs manquent d'atouts offensifs, les Atlantes sont très moyens.

La Garde Eternelle, les Larmes de sang et les Vieux ont un coup à jouer.
Les Terres désolées ont une équipe très homogène qui manquera peut-être de défenseurs.
Quand au Désert des larmes, il semble trop déséquilibré pour aller au bout malgré son épouvantail.


Les têtes d'affiche :

L'épouvantail de Bersk, Locus le destructeur, fléau de l'arène vient de se lever, gare à ceux qui croiseront sa route.

Pour le défier, quelques héros se lèvent :

- 2 1B de l'allaince rebelle, aussi agile que rapide, insaisissable.
- Claire Obscure de Coach, le rempart imprenable.
- Stavut d'olibrius et Sub Zero de Renagade, les siamois.
- Undertaker d'Oxyrès, la tour de contrôle.
- Vieux cloporte des vétérans aussi nommé l'anguille ou le cafard (référence au cloporte :P ), un vrai courant d'air.
- Les deux lévriers des Réservoir dogs, Byakuya de l'écurie pourquoi pas et Glacius de killer instinct.

Et tous les autres qui œuvreront dans l'ombre ...

10 clans en lice, un seul ira au bout, peut-être le vôtre ?
Dernière édition par Askook le Jeu 8 Sep 2011, 13:28, édité 1 fois au total.
Askook
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Askook » Jeu 8 Sep 2011, 13:00

Le combat des clans fait rage ...

Barbares, Oubliés, Réservoir dogs et Apeyros ont mis la clef sous la porte.
Les autres clans sont décimés.
Tous ?
Non, Les Terres désolées ont encore 4 équipiers.

Le Désert des Larmes tient bon, lui aussi.
Locus m'a fait mentir.
Je pensais qu'il s'écroulerait de fatigue, hors, il n'en est rien.
D'ailleurs, ce combattant est un mystère, pas d'anticipation, pas de maniement ni de flou, pas d'attaque brutale, pas d'attaque éclair.
Quelle compétence utilise-t-il ?

Attaquer avec précision (sans le malus de temps ) ? attaquer à fond ? Ou peut-être attaque-t-il prudemment ?
Et quel est le secrêt de son endurance ?
Second souffle ?
Ou peut-être que Rudriko utilise un double regain ?

Le Désert des Larmes et les terres désolées tiennent le bon bout, la victoire ne saurait leur échapper.

Face à eux, les rescapés des Larmes de sang, des Atlantes, de la Garde éternelle et des Vieux se regardent de travers.
Qui tombera le premier ?
Askook
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Ven 9 Sep 2011, 21:27

Excusez cette chronique tardive, j'ai manqué le coche la nuit idoine et après été pris par le boulot. J'avais le plan de la chronique sur ma clef USB depuis hier et pas trouvé le temps de rédiger ça. N'empêche que c'était un premier tour très intéressant. C'était celui de la montée d'une génération, une génération déjà meurtrie par des morts de poids (des noms ? Daemon, en chef de file, L'Ane Emone ou encore Jago), mais qui reste dans la course et qui finiront bien par rattraper leurs aînés.


L'œil de la dernière heure !




La surprise du jour
The Fatal Manga
L'équipe montante des Reservoir Dogs n'était clairement pas favorite contre l'expérimentée équipe de Balamb. Squall47 et son Squall a longtemps été craint de tous, y compris de Mohjasson. Son équipe actuelle n'a peut-être pas la puissance d'antan, mais elle brille par une défense qui suscitait l'admiration d'Esther lui-même. Laguna, Seifer, Irvine ne sont pas des inconnus et semblaient avoir les armures pour encaisser le choc Fatal Manga. Les Celtes avaient montré qu'avec un peu de peau de pierre, on s'en sortait très bien. De plus Squall développe discrètement mais sûrement un profil d'équipe de pareurs avec deux destructurations, et nous soupçonnons The Fatal Manga de n'être pas très préparé à ce genre de combats.

Alors que nous connaissions un Actarus s'appuyant sur son anticipation pour frapper, nous le voyons débarquer à la parade. Intéressant, mais Ken est encore bien là. Aidé d'Albator, ils tombent Laguna, Seifer et Biggs en un rien de temps, malgré le soin d'Irvine. Le reste n'est qu'une formalité.

The Fatal Manga réussit la performance d'exploiter à merveille son absence de soigneur. Seifer frappait bien pourtant, et ça aurait bien pu, ça aurait dû, coûter cher. Mais avec l'anticipation d'Albator et des dégâts toujours plus impressionnants à chaque tournoi, The Fatal Manga change peu à peu de statut.

Ah il est loin le Fatal Manga qu'on regardait avec amusement progresser. C'est devenu une véritable équipe de tournoi, capable de faire tomber la plupart des équipes moyennes. Si les combattants survivent assez longtemps et que la team gagne en cohérence avec l'apport d'un soigneur par exemple, elle pourrait bien un jour être une terreur de la Tour.



Les faits d’armes du jour
Disco Kingz
Je croyais vraiment dans les chances des Fremens. Les Disco Kingz sont certes une excellente équipe, mais avec Gloria Gaynor comme principal danger, la donne est claire. Boney M et Jackson 5 progressent et sont de plus en plus dangereux, mais ils restent plus secondaires en comparaison de la diva.

Quel dommage qu'Aspic n'ait pas profité de l'homoncule de Liet Kynès pour faire tomber Gloria ! On se souvient d'une victoire d'Abyme envoyant trois pareurs sur Gloria et la faisant tomber assez tôt pour pouvoir s'occuper de Kool avec Murmur à la raillerie. Là, seul Liet Kynès se dirige vers la pareuse homonculée adverse, et est esquivé. Il faut dire que la tâche d'Aspic n'était pas aisée. Shani perturbée par Kool n'aurait pas été d'une plus grande utilité.

C'est donc une victoire logique pour les Disco Kingz. L'homoncule de Gloria fait le ménage et la parade finit le travail. Une sacrée équipe qui aura de quoi aller très loin dans ce tournoi privé de tête d'affiche.


Olkarum
Contre AntiNest le duel promis aurait pu être de toute beauté. Mais l'opposition Olki – Dizzy s'est avérée à sens unique. Entre deux temps-lames, le plus rapide c'est Olki, en ACT et en niveau d'anticipation. Et Dizzy a beau taper bien plus fort, c'est insuffisant. Près de 200 de dégâts encaissés en 11 secondes et le bourrin d'AntiNest est à terre, laissant ses coéquipiers bien seuls pour affronter le duo Olki-Maximus. Ce qu'Olki ne touche pas, le tournis de Maximus règle. Après une période un peu troublée, Olki survit à 123 de gloire, la zone où les gros homoncules se promènent.


Scraps Bastards
Contre les Heroes do Mar, Inglorious l'emporte sur le terrain et au repos. La nouvelle génération de Mebinocl n'est pas assez développée en compétences et peut-être en esquive pour affronter ce genre d'équipes. Trois bourrins côté Scraps, ça fait vite très mal. Alvarès, Diogo Cao, Vasco de Gama n'opposent que peu de résistance. Par contre, Pedro tient la baraque. Il esquive, et tente de parer en vain. Côté repos c'est plus lent que Marry Ann Lomax et d'autres auraient bien pu remporter ce combat, mais le héros des mers manquait sans doute d'endurance. Au final, Inglorious a de la chance, quelques bons réglages et peut-être quelques niveaux au repos pour Pedro, et ce combat aurait été un hold-up.


Khéops
Sur le papier, DragonNoir ne faisait pas le poids contre la bourrinerie des dieux égyptiens. Mais Dragon nous a habitué aux exploits. Rien n'était évident.

Ra est là pour faire une démonstration. On le sent dans cette provocation de faire tomber l'esquiveur, Remy Ronjasky, en premier. Amon, on le sait à présent, a le tournis, et se permet même d'être bourrin, malgré les malus de l'attaque rapide. Quand on voit le succès de Maggie Tar, on sent tout le potentiel qu'a ce combattant. Plus que jamais, Khéops n'a pas besoin de pareur. Jerome Le Banner a beau avoir progressé nettement en dégâts, Seth et les homoncules sont trop forts, et Isis soigne trop bien. C'est une correction avec fessée déculottée.



La marre des petits canards
Les Faux Furieux
Le plus petit Atlante attendait depuis longtemps sa première victoire. On y avait cru contre Killer Instinct, mais non, il était trop tôt. Les Devils Disciples de Grim Reaper ont beaucoup fait parler d'eux, mais alignaient une équipe nettement plus jeune que celle d'Elhyareno. L'Atlante ne frappe pas très fort, ne soigne pas très fort non plus, mais c'était mieux que son adversaire et la victoire est méritée. Félicitations.

Crépuscule
Dans un duel à deux contre deux, on se dit quand même que le vainqueur est chanceux. Avec un couvreur et un perturbateur, Kakai avait fait son choix : ils veulent défendre ! Allons Moine Kai, c'est dommage ! Contre un adversaire de meilleur niveau, ce serait un peu vain, et nul doute que tu aurais pris ta centaine de jours de récup'. Et contre un adversaire à ton niveau, eh bien ce sont des crédits de perdus. Crépuscule aura au moins gagné pour une bonne raison : ses combattants avaient plus d'endurance. Quand le Monastère Kai décrète l'heure de la sieste, ses attaquants reprennent la frappe et un de moins. Pas de bol le second se soigne. Il faut attendre le combat de repos, avec des repos tranquilles pour que le second moine abandonne ce combat. Première victoire pour Crépuscule.

Runique
Le fondateur charismatique de la Chambre 13, ce clan sympathique où Bonemine organise des festins, n'avait toujours pas trouvé un adversaire de tournoi à sa mesure. Les combattants de Pouf c'est tout. Le clan rival, au moins pour leur proximité en âge et en gloire, des Barbares avaient je pense de quoi fonder des espoirs dans ce combat. Alors de deux choses l'une, soit Reivax a misé sur l'esquive, soit Hummer a du mal avec le toucher, en tout cas Runique n'a pas été inquiété et s'offre sa première victoire. Parfait, mais nous attendons de revoir ce combat dans quelques mois, histoire d'avoir de l'animation.



Ils sont passés sans trop suer
Une des caractéristiques de ce premier tour est que la plupart des combats étaient relativement déséquilibrés. Est-ce le fait du tirage au sort ou de l’accroissement des « petites » écuries en tournoi ? Nous n’oserions pas apporter de réponse. Nous ne nous attarderons toutefois pas sur Berskerkers, Bersekers, A Team, Brillat, BGM, Aphex, Epineux, Arena Bots, Les Vrais Gens, Les Damnés, Melnibonnéens, Section XIII, GF Corp, La Tratoria. J'ajouterai la Death Team, qui n'a pas eu vraiment de résistance contre deux combattants. Quelques combats méritent quelques développements.

Gheist
Rien n'était évident dans ce combat. Gheist sans Anibal a besoin de reprendre ses marques, de retrouver assez d'énergie pour la relève, avant de retrouver son niveau. Certes, côté Overgame l'ancienneté n'est pas là, et Daemon laisse une équipe à reconstruire. N'empêche que The Punisher aura fait une belle impression lors de ses précédentes sorties : durcissement et bonne frappe. Mais Luba commence à reprendre du poil de la bête : 6 d'ACT, anticipation et frappe à 72, ça commence à le faire. La défense de The Punisher descend les dégâts à 42, c'est à dire assez pour faire mal. Combat à sens unique et attention à Gheist qui mine de rien revient au meilleur niveau.

Q Base
Après des mois à faire figuration, Csacba retrouve une équipe de tournoi digne de ce nom. L'Ecole des Ânes n'est plus vraiment ce nouvel arrivé qui suscite la curiosité. On commence à connaître cette équipe tout à fait capable de s'imposer, malgré un décès. L'équipe de Q Base est plus équilibrée et les dégâts de l'Ane Nisette sont absorbés par le soin. La suite ne peut que venir, et ce que la frappe ne peut pas, les deux pareurs le font.

Avatar
Victoire facile, peut-être bien, mais Crikitu avait envoyé l'élite de ses défenseurs. Cri Passifor avec une jolie parade et Jazzeux Crist et son esquive sont des combattants bien connus dans leur zone de gloire et redoutés. Quel dommage d'être venu à deux combattants ! Avec l'augmentation du nombre de joueurs, il y a de plus en plus de place pour des combats de bas niveau au premier, voire au deuxième tour. Pour une écurie de l'ancienneté du Cri qui tue, ça vaut nettement le coup de venir à quatre prendre les crédits, certes encore modestes, des premiers tours. Une chance pour Avatar que Jazzeux n'ait pas un repos compressé parce que si Jack Skully a fait du bon boulot sur Passifor, c'était bien inutile contre l'esquiveur. Une victoire, certes, mais on attendrait mieux du Cri qui tue.

Killer Instinct
Killer Instinct est vraiment une équipe qui monte. Ça pare en double harassement, une bonne frappe à plus de 50... Côté offensif c'est intéressant. On sait que l'entraîneur déplore la mort de Jago et qu'avec son ancienneté, il ne risque pas d'avoir prévu la relève. Mais qu'importe, on se remet d'un mort et cette équipe a des qualités qui sont à suivre.

Tekken
Craig Marduk a fait le gros du boulot avec sa frappe contre les Macs, un de ces tous jeunes Apeyros, qui bénéficient de la prise de la première place au classement des clans par les Atlantes. A suivre ce Raven, un petit pareur avec une jolie anticipation. Je le veux bien pour compléter mon équipe. Tu me le prêtes ?

Les Gars Bouchers
J'me ferais bien un bon plat de tripes ! Quoi j'ai dîné ? On ne dit jamais non à une bonne andouillette ! Hein Janine ? Nous avons déjà commenté par le passé longuement cette équipe encore jeune et je reste impressionné par ce quatuor vraiment bien pensé. C'est définitivement une équipe qui ira loin ! De la frappe, de l'homoncule, de la parade, et un soigneur, impeccable ! (Hep' z'auriez pas un bon saucisson pour l'apéro ?)
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Dim 11 Sep 2011, 08:27

Deuxième tour de tournoi, et la GF Corp sort. Un challenger pour le titre de moins. N'empêche que le fou pari La Tratoria commence à ressembler à de l'inspiration géniale. Quelques éléments d'analyse dans...



Un œil sur le tournoi :bash: !




La surprise du tour
La Tratoria
Nous nous moquions du fou parieur qui avait misé sur la Tratoria, eh bien il fut bien inspiré, au moins pour ce premier obstacle. Pourtant la différence de niveau était claire, et Jacky dira tout le mal de son équipe qu'il veut, son quatuor a réduit à néant une bonne défense en peu de temps. Jake et son attaque éclair fait des ravages. Alors ce n'est pas encore la puissance de Maggie, mais c'est suffisant pour prendre de vitesse Sganarelle, qu'on ne présente pourtant déjà plus. Cela commence par Domiziana à la 9è seconde, puis Sganarelle lui-même à la 65è seconde, et pour cause que Jake s'est occupé d'homoncules, puis Dario enfin, à la 116è seconde.

Sipdocensa, le super-esquiveur maison, malgré la raillerie de Vic, se repose bien. Avec un repos compressé, il n'est pas difficile d'échapper à un pareur, même à Herbert, dont la tactique de soin est tout de même perfectible. Fait intéressant, Jake ne semble pas avoir tournis, bien qu'il ait indubitablement attaque éclair. Sipdo' pouvait donc tranquillement attendre le combat de repos.

Chez la Tratoria c'est Sganarelle qui est prévu pour cette phase, mais il n'avait pas échappé à Jake. Le repos compressé de Sipdo' aurait dû lui coûter la victoire, contre le repos double-améloriation de Vic. Mais celui-ci est encore un peu bas en niveau. Et sans doute que l'endurance a joué un rôle important. Côté Jacky on a dû crier au hold-up, mais le mal est fait !



Les faits d'arme du tour
Melnibonnéens
Dans un des combats les plus intéressants de ce tour, je ne croyais pas Elric capable de venir à bout de Harad et sa troupe. Toute l'intelligence de Niko a été d'utiliser l'anticipation de son guerrier sur Skilgannon, sa parade et son homoncule étant un danger important qui aurait pu faire basculer le combat. Par la suite, comme on pouvait l'attendre, Elric s'est rapidement effrité sur l'aura réductrice de Harad. Alors que Harad est esquivé par Elric, c'est Decado qui fait les k.o. pour les Damnés en faisant tomber Dvym Storm, malgré le soin rapide d'Yrkoon, puis Hawkmoon. A ce stade du combat, alors que Harad commence à toucher Elric par moments, on le sent basculer en faveur des Damnés. Mais Elric se soigne bien et réduit les dommages. Ainsi les deux équipes se neutralisent. Et côté Damnés, on n'est pas préparé au combat de repos. Dommage.

Les Vrais Gens
Croire que Les Vrais Gens sont finis est une grave erreur. Ce n'est peut-être plus l'équipe d'antan, mais cela reste une référence. Et à défaut de mettre ses adversaires k.o., Coach sait gagner des combats. Mieux que cela : rares sont ceux qui mettent k.o. ses gladiateurs. Alors qu'il affrontait Gheist, dont le style de jeu est connu de tous, avec un duo de bourrins Wardom et Luba, certes encore en construction, mais non négligeable, Coach se permet même de renoncer à l'aura d'Alphonse. Seulement, Bauchy avait préféré faire railler Wardom, comptant sur sa seule Luba pour faire des dégâts. Avec 6 d'ACT c'est trop léger pour battre un Brice Glace à 4 d'ACT, même raillé. Quant à Nina, elle était bien seule à la parade pour battre trois bons repos. Ironie du combat, Dr Saw et son niveau 20 en repos double amélioration tombe avant les repos compressés de Brice Glace et Nymphe Atigable. N'oublions donc pas la donnée de l'endurance pour gagner un combat de repos.

Disco Kingz
Combattre les Disco Kingz c'est courir contre la montre. Il faut faire tomber Gloria le plus vite possible. Et cette tâche était confiée à Barracuda, 6 d'ACT avec une petite anticipation. Sa frappe touche et fait mal. Mais tandis que l'homoncule de Gloria n'est pas le seul à faire des k.o. Barracuda est troublé par des reciblages. Quel dommage ! Certes Kool s'améliore au soin, mais Barracuda aurait bien pu réussir son entreprise. Cette victoire, Stigmati la doit au travail de Boney M et de Jackson 5 et son anticipation. Ils sont discrets, mais deviennent de plus en plus intéressants. Petit à petit les Disco Kingz comblent leurs lacunes, et nul doute que dans quelques temps, ce quatuor sera capable d'aller très loin en tournoi.

Mortal Elite
La Mortal Elite commence à être habituée aux duels entre Larmes. Cette fois c'était Q Base. Et si Shao Kahn a prouvé tout le bien que nous pensions de lui en offrant le premier k.o. du combat, c'est Smoke, le pareur qui a régné dans cette opposition. Son anticipation est intéressante, et il lui manque encore le double harassement pour briller complètement. Mais il aligne deux k.o. avant de buter sur le repos double amélioration de Yue Ying. Shao Kahn est largement contré par le soin, et il n'y a plus qu'à attendre le combat de repos. Cela aurait pu mal tourner pour la Mortal Elite si Raiden n'avait pas deux petits niveaux de plus que son opposant en repos. Victoire d'un cheveu ! Mais victoire méritée.

Les Gars Bouchers et Tekken
Deux équipes s'offrent leur premier billet pour le troisième tour. Tableau chanceux peut-être, mais encore fallait-il le battre cet adversaire à sa portée.
On ne dira jamais assez de bien de cette équipe. Ils s'offrent là les Faux Furieux, une équipe qui n'a certes pas encore brillé en tournoi, mais de meilleure gloire qu'eux (81 contre 59). Sur le terrain, pas la moindre chance. A vu de nez, les compétences de niveau 20 des Gars Bouchers sont déjà bien avancées, c'était bien trop fort pour Elhyareno. Mais je suis impressionné par l'équilibre de cette équipe encore assez jeune. Continuez les Gars, on vous regarde.
Tekken aussi n'a fait qu'une bouchée de Runique. Le leader de la Chambre 13 s'arrête là, mais aura obtenu sa première victoire en tournoi. La différence de niveau était là très claire, mais Tekken a du mérite. Privé de Hwoarang, Maro avait perdu là son combattant le plus spectaculaire. Il prouve qu'il sait rebondir et qu'il restera dans la course.
Pour le prochain tour, par contre ce sera difficile. Tekken affrontera ces terribles Disco Kingz et l'homoncule de Gloria donnera à chacun ses cent jours de récup'. Quant aux Gars Bouchers, on attend du spectacle contre un autre Atlante : La Tratoria.



L'affiche de cette nuit
Brillat - Aphex
Il y aura du spectacle et du sang dans ce duel au sommet. Aphex a ses fans, et ils demandent le titre. Jusque là, aucun encombre pour Oola and co, mais Brillat c'est du lourd. Il y aura des homoncules, de la parade, et au repos pas sûr qu'Ali ait de quoi répondre au Vieux Cantal. Oola et Halcyon portent sur leurs épaules tous les espoirs des amateurs de bourrinerie pure et dure. Face aux homoncules et aux armures adverses, ce ne sera pas facile.



A suivre cette nuit
Berserkers - Bersekers
Le duel entre les presque homonymes tant attendu approche. Pour les amoureux de la tactique et des fourberies en tout genre, ne manquez pas ce combat qui sera à coup sûr plein de leçons intéressantes. Bersk et son quintet magique, au service d'une Schierke toujours imprenable, aura fort à faire contre les pareurs de Syrdahar. Que va faire Pippin, que va faire Griffith ? Quelle tactique Amazonia et comparses vont développer ? Vont-ils tomber Griffith, capable de l'emporter au repos ? Vont-ils parvenir à troubler Schierke ? Ou vont-ils, comme d'autres, tomber dans le piège que Bersk aura tendu ? Hum, je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai hâte de voir ça.

Olkarum - Les Vrais Gens
Les Vrais Gens ont une bonne défense ? Olkarum est le bon test. Olki, Maximus et Olkarion frappent vite et fort. Et Brice Glace paraît une bien faible garantie contre la charge qui sera donnée au moment de l'anticipation. Mais Gilette Parbal et Nymphe Atigable ont de quoi faire déjouer l'adversaire. Rien d'évident donc et Alphonse rôde avec sa frappe. A la moindre erreur de Mikus, les k.o. suivront.
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede la_tratoria » Dim 11 Sep 2011, 22:05

J'ai eu chaud face à Jacky quand même, vas vraiment falloir que je pense à gérer les anticipations adverses :roll:

Bravo Jacky, au plaisir d'une autre rencontre ;)
la_tratoria
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Lun 12 Sep 2011, 04:24

Finies les "petites" écuries, les surprises et les soirées mouvementées, nous sommes en quarts de finale et ce sont des équipes qui ont fait leurs preuves qui s'affrontent...


Un œil sur le tournoi :bash: !




Deux Jackys font figure d'épouvantail, accompagnés de deux Atlantes, un seul Larmes reste en course, un Désert tout rutilant de sa victoire en combat des clans et enfin le leader des Réservoirs Dogs qui porte très haut le flambeau. Il ne faudrait pas oublier le représentant de la Garde Eternelle, Khéops en l'absence des Nains, qui n'hésitera pas à jouer les troubles-fête. Voilà le menu de ces quarts de finale.



Berserkers - Disco Kingz
Les Disco Kingz paraissent plus forts que jamais. Kool est toujours un super-esquiveur qui se repose excellemment en compressé, mais à présent son soin rapide fait tenir la baraque. Gloria et son homoncule sont toujours aussi ravageurs, mais Boney M et Jackson 5 se prêtent au jeu et font des K.O. La donne se complique donc sérieusement pour leurs adversaires qui peuvent de moins en moins se limiter à faire tomber au plus vite Gloria et battre Kool au combat de repos.

Les Bersekers sont également plus forts que jamais. Schierke a monté monstrueusement son repos devenu niveau 29 en double-amélioration. Non seulement c'est difficile de la parer, mais en plus cela assure de gagner bien des matchs au combat de repos. Et il a bien fallu ça contre l'équipe de Syrdahar car le combat tournait mal pour Bersk : Schierke perturbée ne touchait plus personne et les pareurs adverses avaient mis Isidro et Pippin à terre.

Autant dire que la donne de ce combat sera la rapidité avec laquelle l'homoncule de Gloria se dirigera vers Schierke. S'il fait tomber Schierke avant de disparaître, cela se jouera entre Griffith et Kool. Mais si Bersk trouve le moyen d'éviter le k.o. de vita pour Schierke, alors le match est pour lui. Bon alors, combien a-t-il de toucher cet homoncule ? Seulement, Gloria à la parade et les deux comparses de la frappe joueront un grand rôle et sont fichus de compliquer les plans de Bersk. Isidro aura ainsi beaucoup de travail.



Aphex - Khéops
Certainement le quart le plus intéressant. Aphex a mis une claque à Brillat. Vieux Cantal qui pare Tha et son repos s'est montré assez inutile. Les homoncules se sont montrés inutiles, quant aux armures, avec des bourrins de la trempe de Oolaa (ahaha m'en suis souvenu du deuxième a) et Halcyon, ça ne fait que retarder l'échéance. Aphex est prêt à tout balayer.

Sauf qu'il faudra passer sur Khéops. Et ce quatuor là a de quoi faire peur. Ça bourrine dans tous les sens et Isis soigne bien. Depuis le temps que nous écrivons que cette équipe est au niveau pour faire un malheur, ils n'ont toujours pas percé. C'est peut-être l'occasion ou jamais. Aphex arrive en favori ? Je suis certain qu'ils ne font pas peur à Râ et ensuite Disco Kingz, Bersekers, et peut-être la Section XIII en finale sont à sa portée. Amon aurait tôt fait de faire tomber Schierke et l'homoncule de Gloria devrait passer sur deux très beaux homoncules bien soignés avant de faire le moindre dégât sur le quatuor.



Les Vrais Gens - Scraps Bastards
Les Vrais Gens ont endigué l'assaut Olkarum. Quel dommage que Gilette soit tombé si tôt, car sa raillerie était prometteuse, et rappelait les belles heures de Rémi Sion, faisant flancher R2D2. Ce n'était que partie remise, car Mikus a oublié de se reposer, et une fois tombé de fatigue, il ne restait plus à Alphonse qu'à terminer un à un ses adversaires. Pas même besoin d'attendre le combat de repos cette fois et enfin des k.o. pour Coach.

Les Scraps Bastards ont fait un superbe tournoi. Les exploits de Seth Gecko en solitaire paraissent bien révolus. Mickey Knox frappe à plus de 70 et Tyler Durden à presque 60. Le trio qu'ils constituent avec Seth est capable de mettre à mal la plupart des défenses adverses, à commencer par celle des Melnibonnéens où Elric s'est trouvé un peu seul contre la volée de coups à encaisser. Quand on ajoute les qualités de Marry Ann Lomax, qui esquive de plus en plus, avec un excellent repos compressé, ce quatuor est capable de grandes choses.

Mais contre les Vrais Gens, aussi intéressants soient les bourrins d'Inglorious, cela risque d'être difficile. Brice Glace propose des armures qui ont rendu Olki inoffensif. Alphonse est toujours là pour faire les k.o. et Nymphe et Gilette peuvent chacun éliminer un adversaire avec leurs illusions. Le tout est de savoir qui l'emporterait au repos.



Section XIII - La Tratoria
La Tratoria abuse, il nous prive du duel Elsann-Jacky que nous attendions ! Les "petits" Atlantes font du grabuge, après une chevauchée des Celtes, cette fois c'était le tour de La Tratoria. La Tratoria nous a en plus offert une jolie démonstration de ses talents contre les Gars Bouchers : parade, frappe, homoncule, soin. Une équipe vraiment complète, un peu aidée par l'erreur d'Aloyau qui a paré le combattant qu'il avait le moins de chances de faire tomber de fatigue, Sipdocensa et son repos compressé.

Mais la Section XIII avance dans ce tournoi en conquérants. Comme dans un shônen manga, les adversaires sont de difficulté croissante : Fafanécurie, The Fatal Manga, Mortal Elite. La Tratoria prochaine victime au tableau de chasse ? Allez camarade Atlante ! Trouve-nous de quoi mettre des bâtons dans les roues !
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mer 14 Sep 2011, 04:28

Mieux vaut le tournoi de Challengers que la Coupe du Monde de rugby. Nous nous approchons de la finale et difficile de dire que le vainqueur se dessine. Que retenir des quarts ? Quelques éléments dans...


Un œil sur le tournoi :wallbash: !




La surprise du jour : Khéops s'éveille
Cela fait bien longtemps que nous ne parlons pas de Khéops comme d'une petite équipe. Cela fait longtemps que nous pensons le plus grand bien d'eux, mais ils n'ont jamais vraiment percé. Leur adversaire du jour était clairement favori, accumulant les bonnes performances en tournoi ces derniers mois, depuis la finale perdue contre le Spider Clan. Nous connaissons bien l'équipe d'Aphex : deux bourrins, avec Oolaa (failli oublier ce deuxième a) en tête, et Halcyon qui propose de jolies armures, Twyn tour à tour railleuse ou pareuse, et enfin Tha pour tenir la baraque.

Mais Khéops offre une équipe incroyablement bourrine. Alors que les Samoans font leur haka avant de probablement écrabouiller la Namibie, j'imagine assez les cris de guerre de la furie divine de Khéops. Il y a peu, j'écrirais que le leader est Seth, mais à la lecture de ce combat, il semblerait plutôt que l'équipe joue pour Amon. C'est vrai, Horus a longtemps couvert Amon, je me disais qu'il s'agissait avec Amon de la plus petite esquive du quatuor. Ce sentiment est exacerbé par un Seth qui n'hésite plus à soigner pour donner un coup de patte à Isis (les Samoans viennent de marquer leur premier essai, zont pas traîné). Et vu la frappe d'Amon, indéniablement Râ a fait des investissements assez lourds dans son équipement. D'autant que ce diable utilise l'attaque éclair avec les malus qui vont avec.

La tactique d'Ali était simple : railler Isis pour faire parler la poudre. Sauf que Horus raille Halcyon et que Twyn tombe en une frappe de l'homoncule de Seth. L'esquive est clairement un choix dangereux dans un build, car on néglige les armures et la vie, et les homoncules double agrandissement n'ont aucun mal à passer cet obstacle dans beaucoup de cas. La suite est une promenade de santé pour les dieux égyptiens. Halcyon est esquivé par Horus quand il échappe à la raillerie et Oolaa est bien trop troublée par les homoncules et ses ciblages sont aléatoires. Amon de son côté se défait de l'esquive de Tha en quelques coups et, aidé des homoncules, finit le travail.

Le numéro de Khéops est impressionnant. Aucun reproche ne peut être fait dans cette défaite pour Aphex. Khéops était trop fort. Maintenant que pourront les Disco Kingz ? L'homoncule de Gloria sera largement contré par deux très gros homoncules et la frappe d'Amon fera les dégâts pendant ce temps. Reste à voir la finale. Peut-être que ce tournoi est pour eux.



Le retour d'Alphonse Danlta
Depuis le décès de Rémi Sion et Tara Buste, le quatuor magique des Vrais Gens n'est plus. Et on a vu trop souvent Coach l'emporter au repos, après avoir fait aveu d'impuissance sur le terrain de la frappe. Ce n'était visiblement qu'affaire de temps avant de revoir Alphonse faire des k.o. en tournoi. Et cette fois c'est sans compter sur une erreur de tactique de repos du soigneur adverse.

Leur adversaire du jour faisait un excellent tournoi. Les Scraps Bastards se sont sortis en beauté du match piège du premier tour contre les Heroes do Mar et battu une admirable équipe des Melnibonnéens, en s'appuyant sur la puissance de frappe de trois attaquants. Les Vrais Gens nous montrent une fois de plus que "sans la maîtrise, la puissance n'est rien". Les qualités défensives des Vrais Gens sont connues, mais elles sont toujours plus impressionnantes. Brice Glace allie son soin à de très jolies armures. Et avec Nymphe Atigable et Gilette Parbal, Coach propose deux illusionnistes, capables de faire déjouer l'adversaire. Rémi Sion était novateur en son temps, Coach persiste et signe, et montre que la voie illusion ne sert pas qu'à faire des homoncules.

Ce qui avait échoué contre Olkarum, cette fois Coach le réussit. Comme le Rémi des grands jours, Gilette raille le soigneur adverse, et laisse Alphonse faire les k.o. pendant ce temps. Coach revient des enfers, et tient son rang avec brio. Autant dire que la demi-finale contre la Section XIII n'est vraiment pas jouée.



Qui arrêtera Gloria Gaynor ?
Les Berserkers n'ont pas démérité, alors que les Samoans marquent leur troisième essai. Comme Schierke lors de la dernière cavalcade des Berserkers en tournoi, je ne comprends pas pourquoi les adversaires des Disco Kingz n'essaient pas de faire tomber Gloria au plus vite. Alors qu'au bout d'un certain temps, j'avais fini par comprendre l'apport crucial de Griffith, je ne parviens pas à comprendre pourquoi Gloria est délaissée au profit de Boney M. Comme Bersk me l'avait fait remarquer à l'époque, il ne faut pas que je m'attende à obtenir le réponse de l'entraîneur. Je revois les ciblages, et Gloria n'est visiblement pas surchargée. Boney M chargeait Pippin, donc aucune raison que Schierke le préfère à Gloria, et rien dans les compétences passives de Gloria qui ne me donne de réponse satisfaisante. Il y a bien des compétences qui donnent un malus de ciblage passif, mais pas dédoublement ni survie.

Alors comme Gloria était tranquille, elle fait des k.o. Son homoncule envoie Pippin au tapis, et il en serait bien mort s'il ne s'agissait du tournoi. C'est ensuite à la parade que Gloria élimine Isidro. Enfin, Schierke, malgré la couverture de Griffith, prend l'homoncule en pleine face, juste avant qu'il ne disparaisse. Reste Griffith pour le combat de repos, mais avec son repos compressé, s'il résiste parfaitement à la parade de Gloria, il ne bat pas Kool qui a quelques niveaux de plus à son repos. Victoire des Disco Kingz, indiscutable dans le jeu, et victoire au repos. Rien à dire.



La Section XIII fait respecter la hiérarchie
La Tratoria promettait un match piège, ce fut une démonstration de maîtrise signée Elsann. La Tratoria a bien essayé de contrer l'adversaire, envoyant Dario et DOMIZIANA sur les homoncules, mais c'était insuffisant. Dès lors que l'homoncule de Dario n'avait pas assez de niveau pour tenir assez longtemps, alors même que le soin de Sganarelle l'a tenu sur pieds, les monstres se sont lâchés. Dès la disparition de l'homoncule de Dario, l'homoncule du Bayonnais fait tomber Domiziana en un coup, avec un jet de survie qui fera pâlir son entraîneur. Dario, alors, bien soigné par Sganarelle, finit par s'écrouler à son tour. Et ce que l'homoncule ne peut pas, ce sont les pareurs qui le font. Et avec trois pareurs, les meilleurs repos du monde sont insuffisants. Victoire écrasante du favori du tournoi, qui attend sans doute avec impatience d'en découdre avec les Vrais Gens.
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Dim 18 Sep 2011, 03:32

Ahahahah ! Coach se plaignait que nous trouvions son équipe fade, eh bien quelle démonstration sur ce tournoi ! Non seulement il l'emporte, mais avec la manière face à un adversaire qui aura fait un tournoi de très gros calibre. Les Vrais Gens ne sont pas morts, quelques éléments dans...



Un œil sur la finale :clap: !




Le piège de cristal Gilette Parbal (oh cha rime pas mal !)
En demi-finale, Coach nous avait fait une démonstration de maîtrise tactique face à ce qui paraissait être le très large favori de ce tournoi : la Section XIII. Retirant l'homoncule de Gilette, Coach comptait que les homoncules se dirigent sur l'armure de Brice Glace ou mieux encore, sur l'aura réductrice d'Alphonse. Restait à contrer les pareurs qui avaient mis La Tratoria en déroute au tour précédent, ce malgré d'excellents repos. Nymphe et Gilette entraient alors en action. Avec une tactique très fine basée sur les assaillants, les deux illusionnistes des Vrais Gens ont perturbé ou raillé les pareurs avec une telle efficacité que le vainqueur au repos, ce fut Gilette, et son repos double amélioration.

Sur le scénario des victoires des Vrais Gens, le repos a joué un rôle essentiel. Coach se défend d'avoir une équipe construite pour le repos, mais il n'empêche qu'il aura brillé sur ce tournoi grâce à une excellente défense. Une défense qui n'a rien de comparable à celle de Blairox, une défense dans un style Vrais Gens inimitable : celui qui avait donné ses lettres de gloire à l'illusionniste sans homoncule, Rémi Sion, et imité un peu (Murmur, Claw, Kabal), mais jamais avec autant de réussite, récidive avec une équipe contenant deux illusionnistes : Nymphe et Gilette. Alors certes, son seul atout offensif, Alphonse, se trouve parfois désarmé, mais en manipulant à merveille ces deux-là, il peut mettre en échec n'importe quelle attaque.

Bersk et Coach nous font tous deux la démonstration que certaines compétences, parfois délaissées, peuvent mener une équipe à la victoire. Leur secret ? L'embuscade ! Alors que l'adversaire avance avec confiance, un piège se tend devant lui, un piège d'une grande finesse, d'autant plus fin qu'il est imprévisible. J'attends de voir ce que certains inventeront. Peut-être la parade défensive par exemple, exploitant les autres spécialités que le double harassement. Les arts de la feinte aussi sont délaissés.



Amon l'arme fatale de Khéops
Sur le papier Seth est impressionnant. Dans les analyses Atlantes (houhou je révèle je révèle) Seth était pointé comme étant le danger principal. C'est vrai que sur le papier le bourrin homonculé est impressionnant, mais le choix de Râ d'en faire un soigneur d'appoint le laisse dans l'ombre. Est-ce le meilleur choix ? Je regrette à titre personnel que Râ n'exploite pas à fond sa force de frappe. D'autant que la finale est une excellente illustration : le soin de Seth s'est avéré rarement pertinent. Voyez les exploits qu'ont permis R2D2 et Brice Glace ! Certes Alphonse se soigne, mais Alphonse ne fait que se soigner elle, ce qui simplifie largement les ciblages. Et avec Isis, Râ dispose d'un soigneur de grande qualité, que Coach redoutait ouvertement pour son repos de niveau 30 en double amélioration qui devait donner aux dieux égyptiens l'avantage.

La véritable star de l'équipe, je le maintiens, c'est Amon. Ce que Maggie Tar a pu faire, Amon en est largement capable. Attaque éclaire associée à de gros dégâts c'est à l'heure actuelle ce qui se fait de mieux en matière de temps-lames. Porno Diane ne s'y est pas trompée. Et voyez comme Stigmati en demi-finales l'avait bien analysé. En envoyant Jackson 5 s'en défaire d'entrée de jeu, il fait de cette demi-finale un enfer pour Khéops qui se résout avec une grosse récupération pour Seth. Et encore, c'est bien parce qu'Isis a tenu la longueur que Khéops s'en sort. Si la soigneuse était tombée, les Disco Kingz auraient disputé cette finale à leur place.

Khéops avait bien analysé le jeu des Vrais Gens. C'est Gilette Parbal qui est la première cible d'Amon avec succès. Mais était-ce le véritable danger ? Isis le battait largement au repos. Il est vrai que la raillerie de Gilette risquait de poser problème. La spécialité de Coach est bien de railler le soigneur pour permettre à Alphonse de faire les k.o. Sans doute que Râ avait cela en tête. Et dans cette optique, il a bien fait d'écarter ce danger-là.



Alphonse Danlta, la résurrection
On avait oublié les qualités de cette bourrine de haute volée. Réduite parfois à l'état de tank destinée à encaisser les coups, elle avait pu se montrer discrète lors des tournois précédents. C'était clairement la sous-estimer. Sa puissance avait atomisé Wasina Lasile lors de la précédente victoire en tournoi, alors même que l'équipe d'Ouya arrivait en favorite. Souvenez-vous du duo d'enfer qu'elle avait formé en combat des clans de haut niveau avec Maggie Tar en juillet. Et dans ce tournoi, Alphonse est montée en puissance. D'abord elle a profité d'une erreur de repos du soigneur adverse contre Olkarum, puis a simplement fait parler la poudre grâce au coup de patte de Gilette contre les Scraps Bastards. Discrète contre la Section XIII, où elle avait tapé les homoncules, sans doute pour troubler les pareurs relégués au soin, on peut comprendre que Râ l'ait sous-estimée.

7 d'ACT, pour Alphonse, contre 4 d'ACT pour Isis, à vue de nez pas de problème pour le soigneur de Khéops. Mais les ciblages... Alors avec l'aura d'Alphonse, il y a souvent des cahots, mais Seth se débrouillait bien pour renflouer tout ça. L'erreur de Râ c'est la tactique de feinte d'Isis. Quel besoin avait-il de feinter Brice Glace ? Le fait est qu'Amon tombe en raison de cette tactique malheureuse qui voit la soigneuse profiter du moindre répit dans le soin pour feinter. Du coup, elle laisse un boulevard à Alphonse. L'erreur est la même lorsqu'Alphonse se dirige vers Isis. La soigneuse est encore en train de feinter quand il lui faut recibler sur elle-même. Mais la cause de la chute est toute autre. Seth avait assuré le coup. Mais Isis s'en tient à un peu plus d'une centaine en vitalité qui part en fumée en deux coups d'Alphonse, malgré un soin. Soulignons tout de même les dégâts d'Alphonse, monstrueux, rivalisant avec l'Anibal des grands jours, en tout cas largement supérieurs au soin d'Isis et un bon timing a suffi.

Enfin, une fois Isis tombée, la victoire est quasiment acquise pour les Vrais Gens. Avec la vitesse d'action de Khéops, et les repos compressés. Il suffisait de s'armer de patience. Seth tombe, et l'esquive de Horus le fait tenir, mais le combat est joué.
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Ven 23 Sep 2011, 10:52

Après la théorie, réflexions sur la réforme des homoncule, passons à la pratique dans l'arène des tournois ! Quelques idées dans...


Un œil sur le tournoi :wallbash: !



L'affiche du premier tour
Wasina Lasile - ModernWarriors
Ouya revient pour de nouvelles aventures ! Malheureusement son égérie, Cradiurn, est décédée il y a quelques jours à peine. Quel dommage ! Alors le remplaçant est tout trouvé c'est Quouik Basilik ou Clozerly, selon qui est considéré comme étant le numéro 5 (je suis sûr que les trolls aiment Chanel). Seulement, l'équipe a toujours fonctionné sur la base d'un duo de pareurs, et pour cause, pour battre certains repos on n'est pas trop de deux. Cela dit, si ça se trouve, dans l'ombre Quouik Basilik a monté une parade. En l'état de mes connaissances, le quatuor d'Ouya est plus classique : un bourrin, un pareur, un soigneur, un perturbateur. Reste de grosses destructurations.

Mais les ModernWarriors ne sont pas un adversaire facile. Au palmarès une demi-finale de tournoi, et surtout beaucoup de très belles victoires, souvent fondées sur les qualités de The Protector au soin et au repos. Viennent lui tenir compagnie deux bourrins et un feinteur. Le message est clair : on veut du sang. Un mystère de ce combat : que donnera l'homoncule de The Protector ?

Difficile de donner le vainqueur du combat, mais mon petit doigt me dit que le dernier debout sera The Protector. Cela serait l'une des surprises retentissantes du tournoi, car seuls six pronostiqueurs ont cru au Larme. En même temps comment donner tort à la majorité ? Nul doute que Ouya aura prévu un piège béant pour les combattants de Xavi.



Les matchs à suivre
A Team - Deadland
Un duel au soleil... au sommet des consciences... Elios against Barracuda. Qui dégainera le premier ? Qui touchera sa cible ? Malheur au vaincu qui fera un séjour mémorable chez l'hosto. J'ai vu ce cache-poussière tout à l'heure, il était dans l'arène... Et alors ?... Il y avait un homme à l'intérieur de ce cache-poussière... Et à l'intérieur de l'homme, il y a mon sabre-laser. Qu'importent les pareurs, les soigneurs, les perturbateurs. Cette fois ce sera un duel d'hommes.

Stratego - Les Huns
A chaque tournoi son duel d'Atlantes. Une opposition de style, une vraie. Face à la maîtrise froide de Stratego, la folie tout feu tout flamme de Govin et ses Huns. Les premières secondes vont être cruciales, car à mesure que le combat va avancer, Hun Dex se retrouvera bien seul contre les trois pareurs adverses. Que donnera Phil Laak, que donneront Hune Ic, Hune Ie et Hun Fernal ? Des incertitudes, mais en tout cas du spectacle il y en aura. Ça bouillonne chez les Atlantes.

The Fatal Manga - Scraps Bastards
Cave canem ! Les Dogs sont de sortie et cette fois c'est un duel pour la suprématie ! Le vieux loup, Inglorius, contre son élève le plus doué, Fatalmanga. The Fatal Manga montre des crocs de plus en plus acérés. Quand dans les premiers temps on ne voyait que Ken, à présent c'est chacun leur tour Actarus, Albator ou même Cobra qui se mettent à l'honneur. Sauf que chez les Scraps, on a peaufiné la défense, et l'aura de Seth Gecko est prête à recevoir l'assaut, aidée par l'imperturbable Marry Ann Lomax. Ceux qui aiment le sang y trouveront leur compte, un match à ne pas manquer.

L'école des Ânes - Tekken
Deux équipes de la même génération s'affrontent. C'est cette génération qui a enfin fait son trou dans l'arène et nous propose régulièrement de superbes combats en tournoi. C'est aussi cette génération qui a connu ses premiers morts : l'âne Emone pour Bebel et Hwoarang pour Maro. Un partout la balle au centre. Le défi est lancé. Les combattants doivent certainement bien se connaître pour se rencontrer régulièrement en individuel et les entraîneurs doivent être en plein brainstorming pour finir leurs tactiques. Que le meilleur gagne !



Les anciens vainqueurs
Rapaces
L'équipe la plus sulfureuse de Challengers est de retour en tournoi. Toujours critiqué, jamais égalé, celui qui n'avançait pas à l'aveuglette saura-t-il se remettre de la réforme des homoncules ? Ouya dit que Raymond sera au top. Et on peut faire confiance à Ouya. Car jusqu'à son avènement, on ne savait même pas si les Rapaces pouvaient perdre. Ainsi qu'Achille, ils n'ont pour seule faiblesse qu'un talon et c'est Wasina Lasile qui l'a trouvé. A qui le tour ?

Wasina Lasile
Le premier tournoi de l'équipe d'Ouya depuis sa magistrale victoire, avec une démonstration tactique en finale contre les Rapaces dont je ne me remets pas. Quel dommage que Cradiurn soit mort ! On aurait aimé revoir ce qui a longtemps été THE équipe de pareurs en action. Cradiurn est peut-être mort, mais Ouya n'a même pas eu besoin de piocher dans la génération suivante. C'est dire si son banc de touche est bien plein. Et comme on connaît la tacticienne, nul doute que Wasina Lasile continueront de faire parler d'eux.

Berberes
Les combattants meurent et Gottri reste. Un jour il sera premier à tous les classements, vous verrez. Édenté, échevelé, livide au milieu des tempêtes, peut-être, mais là et bien là. Cela fait peut-être une éternité qu'Oxyres n'a pas remporté de tournoi, mais il est encore là, avec des combattants de haut niveau. Les compétences il les a. Il n'y a plus qu'à faire le travail sur le terrain. Plus que jamais avec la réforme des homoncules, les Berberes seront difficiles à jouer.

Les Sauvageons
Depuis leur victoire en tournoi, on n'a pas vraiment revu les Sauvageons. Mais cette fois Reysen est dans l'équipe et cela change tout. Tous ceux qui l'ont croisé en individuel le savent, il casse des barreaux de chaise juste en s'asseyant. Rhakar et Alérie (qui a cédé sa place), sont en fin de parcours dans cette arène. Ils font régulièrement des jets de survie. C'est l'occasion ou jamais de construire sa légende, et cette fois on ne pourra pas reprocher à Hasjarl l'absence des grandes écuries.


Les challengers
Lords of Havoc
Toujours challenger numéro 1, Pai finira bien par en gagner un de tournoi. Grand éleveur d'homoncules devant l'Eternel, c'est l'une de ces équipes qui posent un grand point d'interrogation sur ce tournoi. Avygeil saura-t-il s'équiper en conséquence pour maintenir le potentiel de dégâts de son homoncule ? Lars Ul Wool a dû laisser ce qu'il faut en équipement. Restent l'interrogation des voies et de l'ENE. En tout cas Porno Diane continuera de faire des k.o. et Kay Han de soigner. Affaire à suivre !

Deadland
Privé de Limiak, DeadLand est-elle moins redoutable ? Elios, lui, est toujours en course, et s'il se fait discret en individuel, dès qu'il s'agit du tournoi, le monstre d'anticipation est de retour et promet massacre sur massacre. Impressionnants dans les premiers tours, ils s'éteignent rapidement en combat, car l'omniprésence d'Elios en fait une cible de choix contre les équipes qui ont les moyens de le contrer.

Brillat
L'équipe de Lina a un peu déçu lors du dernier tournoi. Battu sans débat par Aphex, on aurait attendu un petit peu plus d'entourloupes. D'autant qu'avec la réforme des homoncules, le quatuor va souffrir. Vieux Cantal qui était capable de gagner des matchs à lui tout seul n'a pas brillé depuis longtemps. Une équipe sur le déclin ? C'est le moment de frapper fort.

Stratego
On attend le cinquième Atlante à remporter un tournoi. Lors de sa dernière participation, Stratego n'est pas passé loin de sa première victoire, avec une finale très indécise contre Blairox. L'équipe s'appuie sur un trio de pareurs qui ont fait leurs preuves (Daniel Négréanu, Kxaxk et Ktpyj) et l'adjonction d'un bourrin de la génération montante, Phil Laak, vainqueur du combat des clans d'août, vient remplacer le décès de Gus Hansen. Stratego mise donc sur un quartet qu'il maîtrise et promet d'aller loin dans ce tournoi.

Abyme
13è écurie au classement, et pourtant Shedu n'a pas brillé depuis longtemps en tournoi. Mon dernier souvenir fut la finale perdue contre l'Alliance Rebelle après une victoire d'anthologie contre les Vrais Gens en demis. Pris par surprise la dernière fois par ce qui était la meilleure équipe de tournoi que j'aie jamais aligné, les canadiens de l'Alpha Fight ne se sont pas réinscrits depuis. Ils reviennent avec une composition toute neuve. Entre temps Aurora et Satsquatch sont décédés et laissent leur place à Northstar et Marrina. Si Northstar commence à se faire un nom parmi les frappeurs de la nouvelle génération, vainqueur en combat des clans en juin, Marrina est une inconnue.

Olkarum
L'équipe d'Olkar est une illustration de ce qu'Esthel avait pu décrire çà-et-là comme le style Larmes. En guise de pilier, un bon soigneur, Mikus, (leur maître à tous étant Rhapsody), et un grand frappeur en chef de file : Olki. Chez Olkarum c'est la vitesse qui prime, avec de grosses anticipations qui ont de quoi en effrayer plus d'un. Ajoutez le tournis de Maximus et l'équipe ne redoute personne. Mais si Olkarum impressionne, ils n'ont jamais convaincu. Il leur manque ce petit plus pour battre les grandes équipes qui tôt ou tard leur barrent le chemin.

ModernWarriors
Le style Larmes de Sang s'exprime plus encore dans l'équipe de Xavi où l'éternel The Protector s'entoure d'un flux continu d'excellents frappeurs. Death Warrior, The Destructor ça frappe fort et ça fait mal par où ça passe. The Temptress est au passage le seul pur feinteur aligné en tournoi à ma connaissance. De quoi faire cogiter sur les intentions de Xavi. Pourtant, celui qui remporte les combats, c'est bien The Protector.

A Team
Crazysaez est toujours là ! Et son Barracuda est plus bourrin que jamais. Il vient en tournoi avec la tête de The Punisher en guise de collier. Triple A est toujours un peu frêle, mais ne se laissera plus surprendre par un pareur. Quel dommage que les remplaçants soient encore un peu verts pour faire briller avec suffisamment d'éclat cette équipe-là ! Le premier tour sera un test. Si Crazysaez passe cet obstacle là, il se peut bien qu'il multiplie les surprises.

Fremens
Leto II aurait certainement aimé la réforme des homoncules. Liet Kynès ne devrait pas en souffrir. Shani n'a peut-être pas brillé la dernière fois, mais on attend toujours son éveil. Et comme Jessica et Ghanima sont encore et toujours au niveau, ce quatuor est capable de faire de grandes choses. A condition que le tour ne soit pas redémarré cette fois au profit d'un obscur soigneur-reposeur.

KarmianSquad
Calbut n'a pas d'homoncule ! Si si j'vous jure ! Il a Maximoui à la place ! Et Chaussette aussi, pour tenir chaud l'hiver (mine de rien l'air s'est rafraichi ces jours-ci, vous ne trouvez pas ?). Esthel disait de cette équipe qu'elle n'était constituée que de leurres pour faire gagner la véritable star, Calbut. Peut-être bien. En tout cas, Hun Dex et ses Huns avaient remis les idées en place au maître Jacky Bro', et les Disco Kingz avaient fait valser les slibards. Qui, cette fois, arrêtera Themoui ?



Les favoris des parieurs
Rapaces (20 voix)
Mis à part le mystère Raymond, ne sous-estimons pas les Rapaces. Roméo continuera de soigner et de se reposer comme personne, et Rex restera le poison qu'on connaît. Autant dire qu'homoncule de Raymond ou pas, les Rapaces sont le grand favori, l'épouvantail, de ce tournoi. Et le premier test sera contre les Berberes au troisième tour. Quatre pronostiqueurs fous ont donné Elon perdant. Ensuite les Sauvageons se dresseront sur leur passage. Ensuite selon une majorité de parieurs Lords of Havoc. Puis la finale. Le défi est lancé : serez-vous capables de battre les Rapaces ?

Stratego (7 voix)
La première partie de tableau semble plus ouverte et laisser un boulevard à Stratego. Que nenni ! Le duel contre les Huns est loin d'être gagné, et au tour suivant il faudra se défaire du KarmianSquad en pleine bourre. Ensuite Brillat, et son équipe toujours difficile à manier. En quarts ce sera le tour d'Olkarum et sa puissance de feu de défier l'Atlante, pour une demi-finale au sommet contre Wasina Lasile, qui garde tout son mystère. Vraiment, ce n'est pas un tableau facile et il faudra beaucoup de rigueur à Stratego pour s'en sortir.

Lords of Havoc (3 voix)
Les Lords of Havoc ont peut être la chance de ne rencontrer les Rapaces qu'en demi-finales. Et il faut bien dire que les deux premiers tours devraient se passer sans grande sueur pour l'Apeyro Fighter. Le premier défi qui se dresse c'est Syrdahar et ses Bersekers au troisième tour. Et aucun adversaire peut prétendre battre facilement cette équipe-là. Abyme les attendra en quarts, avec son équipe renouvelée et pleine de mystères. Si par malheur l'homoncule d'Avygeil n'est pas au niveau, ce sera difficile d'aller aussi loin.

Les Sauvageons (3 voix)
Les deux premiers tours devraient être passés sans trop de problème. Le défi sera de battre DeadLand. Mais avec un spécialiste de l'armure comme Hasjarl, Elios ne semble pas être un danger. D'autant que si ma mémoire est bonne, DeadLand était aussi sur leur chemin lors de leur victoire en tournoi. Le véritable test pour Hasjarl c'est évidemment les Rapaces. Leur dernière rencontre avait été à sens unique. Peut-être que cette fois la réforme de l'homoncule sera en faveur de Reysen.

Bersekers (1 voix)

C'est un peu l'oublié de cette chronique, il faut bien avouer. Mais j'ai suffisamment dit ce qu'il y avait à dire sur l'équipe de Syrdahar. Cependant, c'est quand on ne s'y attend pas qu'on fait des surprises. Et voir les Bersekers aller loin dans ce tournoi paraît tout à fait possible. Cette équipe est capable de grandes choses. Battre Lords of Havor, même au mieux de leur forme en fait partie, sans nul doute.

La lame emflamé (1 voix)
Allez draque, on y croit ! Hum même si l'homoncule de Raymond était devenu du pipi de chat, serais-tu capable de battre Roméo tout seul ? Bon je suis cruel. Mais il y en a qui ont essayé... ils ont eu des problèmes... (souvenir d'un survivor raté avec Janice où la destructuration de Roméo avait été sous-estimée)
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Dim 25 Sep 2011, 11:03

Dans ce premier tour, les combats qui paraissaient disputés se sont révélés à sens unique. Difficile pour le commentateur de trouver sa ligne. Il y a toutefois beaucoup à apprendre de ce premier tour.


Un œil sur le tournoi :bash: !



Revue des homoncules
Une des grandes interrogations de ce premier tour était, suite à la réforme des homoncules, ce qu'il resterait de ceux qui en avaient fait leur spécialité.

Chez les Rapaces, l'homoncule de Raymond est aussi fort que jamais en dépassant très largement les 100 de dégâts. Celui de Rex également, frappant à autour de 75. Par contre celui de Ralf est retombé à 25. Par conséquent, les Rapaces sont bien là et tiendront leur rang dans ce tournoi.

Chez Lords of Havoc, Porno Diane est plus que jamais essentielle dans le dispositif. L'homoncule d'Avygeil a nettement perdu en puissance, descendant sous la barre des 60 de dégâts. Il reste un homoncule digne de figurer dans une équipe de tournoi avec des dégâts dignes d'un bon bourrin. Et puis quelques ajustements seront peut-être faits au fil du tournoi. L'homoncule du Vieux Cantal est dans les mêmes eaux. C'est un moindre mal quand celui de Vieille et temps frappe ridiculement à 5.

Les homoncules de bourrins ENE font des étincelles. Celui de Liet Kynès approche doucement des 100 de dégâts, quant à Reysen il a donné une fessée aux Heroes do Mar en dépassant les 100.

Par contre bon nombre d'homoncules ont perdu toute crédibilité. Celui de Loth n'arrive même plus à toucher l'homoncule adverse (il faudra qu'on m'explique pourquoi La souris perturbait Loth, quand il suffisait de perturber Baphomet pour être tranquille). Même scénario pour l'homoncule de Vic. L'homoncule de The Protector a été un chouille plus agressif avec une quinzaine de dégâts.



Ces combats qui ont fait flop
Wasina Lasile - ModernWarriors
Ne surtout pas sous-estimer Wasina Lasile. Cependant, on s'attendait à voir des entourloupes, quelque chose de nouveau. A vrai dire c'est essentiellement les destructurations qui ont fait le travail, aidant largement Jalruik à nettoyer le terrain. The Temptress tombe directement, Death Warrior est trop mal en point pour faire quoi que ce soit. The Destructor résiste un peu plus longtemps, mais guère. Quant à The Protector... Liefa raillait l'homoncule, Clozerly faisait je ne sais trop quoi. C'est la frappe de Quouik Basilik qui a piégé le soigneur adverse en l'obligeant à se soigner quand son repos était requis.

A Team - DeadLand
Nous l'annoncions, ce combat était essentiellement un duel entre Barracuda et Elios. Et ça n'a pas manqué. Barracuda et Elios se ciblent et frappent trop vite pour que les soigneurs n'interviennent. Sauf qu'à ce jeu là, le plus fort c'est Elios. Il a le temps de frapper quatre fois Barracuda quand Barracuda ne met qu'un seul pain. Et ça suffit à faire tomber la brute. Derrière, le combat n'est qu'une promenade de santé pour Elios, qui passe un premier tour plutôt reposant.

Les Huns - Stratego
On attendait la furia des Huns, il n'en fut rien. Les coups de Hune Ie, Hune Ic (esquivée), et de Hun Fernal, n'étaient pas assez puissants pour troubler Daniel Négréanu. Par contre Phil Laak s'est promené, et comme les Huns n'ont pas de soigneur, il faut les k.o. Reste Hun Dex, mais il est bien seul pour terminer le combat. Victoire sans sourciller de Stratego, qui aura la lourde responsabilité de porter haut le flambeau des Atlantes dans ce tournoi.

The Fatal Manga - Scraps Bastards
Les duel des Dogs a tourné à la correction. Pour l'occasion, Cobra a pu montrer son aura réductrice, mais sinon pas grand chose à noter. Actarus est one-shot par Tyler Durden, ce qui prouve quand même un manque certain en résistance. Derrière, le combat est du même acabit, et il faut bien constater que les bourrins d'Inglorious restent plus forts que ceux de The Fatal Manga. Enfin, il manque à Fatalmanga un soigneur qui tienne la baraque pour pouvoir gagner ces combats-là.



Pour la suprématie sur la génération montante
L'école des Ânes - Tekken
Le paradoxe du combat c'est que les destructurations sont du côté des Ânes, et le pareur du côté de Tekken. Je n'avais pas remarqué ce petit Raven, mais il a un style pour lequel on connaît mon affection. Une jolie anticipation, 7 d'ACT, ça commence à venir. Il faudra viser les 60 de TOU, ou bien tenter la spécialité parade améliorée. Seulement dans ce combat c'est la frappe qui était à l'honneur, et à ce jeu l'âne Nisette, l'âne Archie et l'âne Alphabète sont forts. Chacun approche les 50 de dégâts, et ils sont soutenus par un très intéressant âne Aconda, qui a raillé à la perfection le bourrin adverse Craig Marduk. Le soin de Christie Monteiro est insuffisant à endiguer la marée de coups. Jolie équipe Bébel. Prochaine étape, améliorer les ACT.

Killer Instinct - Ravens
Désolé Hirad. Mais je ne suis pas mécontent d'avoir eu la bonne analyse a priori de ce combat. Là encore les ACT sont révélatrices. Killer Instinct tourne à 6-7, tandis que les Ravens sont plutôt à 9. Et Spinal nous a fait pour Killer Instinct une démonstration du pouvoir de l'anticipation. Jouant à chaque seconde, pendant une quinzaine d'actions (soit un niveau de 30 comme ça à vue de nez) avec des frappes approchant des 50, c'était trop fort. Max, puis Hirad s'écroulent. Privés de soigneur, la suite est inexorable pour les Ravens. Pas de regrets, Hirad, Sega c'est plus fort que toi.

La suite à venir
Galaxie Nord - L'école des Ânes
Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas parlé de la Galaxie Nord. Et pourtant ils ont progressé. C16 monte à plus de 80 de dégâts. Végéta à plus de 60. Avec en soutien un soigneur et un illusionniste, c'est une équipe tout à fait équilibrée, au potentiel indéniable qui est alignée. L'école des Ânes aura fort à faire pour satisfaire les parieurs qui ont cru en eux. Au vu du premier tour, il y a les armes, mais rien n'est joué et cela promet d'être un sacré combat tactique où chaque ciblage devra être pensé.

Killer Instinct - Les Mulets
La vengeance des Vieux sera terrible ! La chute des Ravens ne laissera pas Mulet indifférent. D'autant qu'on peut imaginer qu'on se filera des infos entre camarades de clan. Mais Mulet a-t-il les armes pour l'emporter ? Au vu du premier combat, ce sera compliqué : trop lent, trop faible. Les ACT sont à plus de 10 et les frappes à peine à 30. Cela dit, ce ne serait pas le premier à cacher ses qualités pour faire la surprise au tour suivant. Il y a ce couvreur dont on ignore l'influence sur le combat... De quoi aurait l'air Spinal s'il était esquivé ?

Monastère Kai - Les Tuzines
Je suis très content de toucher un mot des Tuzines. Dans un clan qui avait brillé par son courage, ils doivent se sentir un peu seul avec les vacances des Ordimaniacs. Mais pour ce qui est de ce combat, je ne serais pas surpris que les parieurs regrettent leur choix. La vaste majorité donne le Monastère Kai vainqueur, et pourtant, bien que le Moine Kai ait beaucoup fait parler de lui, l'ancienneté est pour les Tuzines. Le Monastère propose un duo de frappeurs qui monte à 35, un soigneur rapide, et un perturbateur. Côté Tuzines, on a certes frappé beaucoup moins fort, mais les adversaires avaient souvent durcissement. L'ACT est également plutôt en faveur du Monastère. Rendez-vous dans deux jours.

Runique - Deadly Blood
Nous suivons avec intérêt les progrès de Reivax, le courageux leader de la Chambre 13. Et sa petite entreprise mine de rien ne connaît pas la crise. On joue à quatre frappeurs, ce qui n'est pas viable à long terme, mais pour les duels de bas niveau, c'est plutôt intéressant. Deadly Blood ne devrait pas poser problème. Ils se défont d'une équipe à deux éléments, et n'ont pas les stats en leur faveur : une ACT vraiment plus faible et des frappes plus légères.



L'affiche du deuxième tour
Stratego - KarmianSquad
Chaussette et Maximoui auront fort à faire contre l'Atlante. Le trio de pareurs aura facilement raison de Calbut. Par conséquent, il faut absolument faire des k.o. pour TheMoui. Calbut se met à la perturbation, la question c'est qui en fera les frais. Ensuite, il n'y aura plus qu'à espérer que le duo de bourrins prenne de vitesse Daniel Négréanu. Côté Stratégo, Phil Laak devrait encore se faire plaisir, mais méfiance car les véritables stars de cette équipe sont Kxaxk et Ktpyj.
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mar 27 Sep 2011, 16:46

Oh non ! J'ai encore perdu tout ce que j'avais écrit et je n'arrive à retrouver... Bon bah je recommence... Ce qu'il fallait voir dans ce deuxième tour dans...


Un œil sur le tournoi :wallbash: !




La surprise du jour
Gheist bat DeadLand
Elios devait remporter ce combat. Seulement trois parieurs croyaient en l'équipe de Bauchy. Certains se demanderont si Limiak a manqué dans ce combat. Je pense que les parieurs ont plutôt cru en Elios qu'en son équipe. Mais certes, Duke et FouduRoy ne sont pas négligeables, et pèsent de plus en plus lourd sur les combats. Pourtant, sans Anibal et Vladimir, les remplaçants n'ont pas encore rattrapé leurs aînés. Et ce n'est pas sans justesse que Gheist faisait office d'outsider dans ce combat.

Le héros de ce combat est indéniablement Dr Saw. Encore très jeune, le soigneur est pourtant très ancien dans l'équipe et ce sont ses compétences qui ont remporté ce combat. Plus rapide qu'Elios, avec une anticipation largement compétitive, il soignait mieux que le temps-lames considéré comme ultime par Esthel ne tapait. De surcroit, la surcharge d'occupation provoquée par le soin de Dr Saw oblige Elios à décibler. C'en est fini.

Luba, quoique simplement à 6 d'ACT, elle, va plus vite, trop vite, que FouduRoy qui cible Elios simplement à la neuvième seconde. A la onzième seconde, Elios est à terre, et les 5 d'ACT de FouduRoy sont inutiles. Alors, l'homoncule de FouduRoy et Duke parviennent à battre Dr Saw en faisant tomber Wardom, mais le combat est joué. Dr Saw, quoique pas encore un reposeur parmi les plus redoutables (l'avait prouvé les Vrais Gens encore récemment), avec simplement 21 de repos double amélioration, l'emporte au repos sur les repos compressés adverses



Les faits d'arme du jour
Stratego bat KarmianSquad
Dans ce qui était peut-être le duel tactique du jour, Calbut aurait pu jouer un rôle central. Sa perturbation sur Kxaxk élimine un temps le pareur. Comme Daniel Négréanu aurait pu sans doute se retrouver à soigner tout du long du combat, cela laissait un seul pareur. Mais dès que Calbut se met à soigner, contrant certes largement Phil Laak, Kxaxk reprend du service. Dommage qu'il n'ait pas fait le choix de la rémanence.
Le combat s'est joué toutefois ailleurs : Chaussette et Maximoui ont été esquivés tout du long par Kxaxk et Ktpyj. Alors Chaussette avait déjà connu cette mésaventure contre Hun Dex, mais Maximoui alors avait été ciblé par les temps-lames de Govin et éliminé rapidement du combat. C'est étonnant que Maximoui ait été esquivé si rapidement, lui qui propose un toucher excellent. Cela en dit long sur l'esquive des pareurs de Stratego.

AntiNest bat Abyme
Dizzy est très impressionnant, c'est indéniable. Et avec Kyo et Jenet, Amra aligne trois bourrins et un homoncule autour de son soigneur. Certes, Kyo et Jenet sont encore un peu jeunes pour réellement peser sur un combat, mais le tout additionné, avec un Jenet, dont l'anticipation peut être redoutable, ce n'était pas un combat facile pour Shedu. De son côté, clairement Marrina n'est pas au niveau. Mais Shaman et Némésis sont des combattants qui ont fait leurs preuves, et Northstar n'a pas à rougir.
Le duel n'était clairement pas un duel de soigneur. Némésis, quoique pas un soigneur de profession, rivalisait avec Kula. Une part de la différence s'est faite sur les ciblages. Amra a appliqué la technique "Rohel" : Je prends le plus fort, je le tabasse, je montre qui est le meilleur et je passe au suivant ; Dizzy cible Northstar en premier. Shedu était sur une ligne plus complexe, essayant de faire les k.o. les plus faciles d'entrée de jeu, Northstar ciblant Kyo. Cela s'explique fort bien, car Dizzy devait certainement proposer une bien meilleure résistance et en tout cas une aura électrique à ne pas négliger. D'autant que sur un combat qui durait, Shaman et Némésis aurait fait la différence par leur parade. Seulement, Dizzy n'a pas laissé le combat durer, en finissant en 44 secondes son adversaire. Les bourrins n'ont jamais été oubliés dans la Tour.



Pour la suprématie dans la génération montante
Runique bat Deadly Blood
C'était l'un des combats que j'ai lu cette nuit (c'est-à-dire peu, vu mon humeur), et j'ai été impressionné. Il faut dire que jusque là l'équipe du leader de la Chambre 13 ne m'avait pas fait forte impression, mais rien d'infamant là-dedans, il faut bien commencer un jour. Seulement là, Deadly Blood a été noyé (dans son propre sang ?). Plus rapides que leurs adversaires ? Sans doute, mais ils n'ont pas une anticipation à casser des parpeints, ni une ACT à déchirer des pages du dico. Seulement voilà, attaquer à quatre bourrins ça peut faire des bulles. J'écrivais que ce casting n'était pas viable, mais pourquoi pas ? Le Chaos God avait bien atteint la finale sans soigneur et le Spider Clan avait remporté un tournoi sans véritable soigneur non plus. Quatre bourrins, pas de chichis, pas d'entourloupes ? Pourquoi pas ! The Fatal Manga le pratique déjà avec un succès relatif mais intéressant. Encore faut-il pouvoir équiper quatre bourrins. Bon, allez, Reivax, dis-moi que tu as un p'tit défenseur dans les cartons !

Monastère Kai bat Les Tuzines
Aïe ! Eh bien je me suis trompé... Le Monastère Kai était le plus fort. Et le combat est sans anicroche. Il faut dire que l'équipe du Moine Kai est bâtie pour les tournois : deux bourrins qui font mal, AA I et AB I (oui j'ai du mal à reconnaître tes combattants, alors j'utilise ton code alphabétique), un soigneur, AC I, et un railleur AF I. C'est pas mal et ça peut faire beaucoup de bruit quand tout ce beau monde aura pris de l'expérience et de l'équipement. Sans nul doute que Kakai a bénéficié des meilleurs conseils prodigués par les meilleurs connaisseurs de l'arène, observateurs attentifs derrière les rideaux poussiéreux (avec de la dentelle au crochet, si si), tels une Miss Marple, de leur maison de retraite. Allez la Recyclade ! Ne vous laissez pas impressionner, et devenez un grand clan craint et respecté par tous sauf les Reservoirs Dogs qui ont Nicky Larson qui ne craint personne.

L'Ecole des Ânes bat la Galaxie Nord
C'était un beau duel, entre deux équipes qui ont déjà largement l'expérience des tournois. La Galaxie Nord n'a pas à rougir de sa performance, mais le sort en a été jeté en début de combat. Je vantais les qualités de C16, c'est l'âne Nisette qui s'est mis à l'honneur cette nuit, avec de grosses frappes à près de 80. Avec 9 d'ACT sans anticipation, c'est aisément contrable par un soigneur, mais en face on est trop lent, et C16 tombe sans avoir pu frapper. Autant dire, dommage pour la Galaxie Nord. Certes, il restait Végéta, mais ça n'a pas freiné la vague de coups. Quelque chose m'inquiète dans cette équipe des Ânes, ce sont ces destructurations de bourrins : hum Bébel cache bien son jeu, mais il n'est pas venu dans l'arène pour jouer aux tendres... Il y aura des morts.

Killer Instinct bat Les Mulets
Spinal a encore frappé. Quel dommage qu'il surclasse ses adversaires ! Du coup on a à peine l'occasion de voir les autres à l'œuvre, et pourtant un bon pareur, un perturbateur et un bon soigneur sont aussi alignés. Il faudra attendre des combats plus équilibrés... Par contre, deux Vieux en deux tours pour le Reservoir Dogs... Ça appelle vengeance !



L'affiche du troisième tour
Rapaces - Berberes
La voilà donc l'affiche que nous attendions tant ! Deux anciens vainqueurs de tournoi, et surtout l'occasion pour Oxyres de redorer son blason. Car à présent que les questions relatives à l'homoncule de Raymond sont résolues, personne ne pourra contester que les Rapaces tiennent leur rang. Et une victoire des Berberes mériterait autant de retentissement là que celle de Wasina Lasile en finale. Seulement quoi opposer à l'homoncule de Raymond ? De la résistance ? Serait-ce suffisant ? Y aurait-il une force mentale anti-homoncule de prête ? Et comment battre Roméo ? Gottri et Evan Bourne suffiraient-ils ? Tiendront-ils assez longtemps dans le combat ?
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mar 4 Oct 2011, 09:19

La rédaction est partie en week-end et pendant ce temps le tournoi continuait...



Un œil sur le tournoi :upgrading: !




Une impression de déjà-vu, la revanche de la finale !
Wasina Lasile - Rapaces
Alors que le tournoi semblait très ouvert, arrivés à la finale et nous retrouvons nos deux compères. Pourquoi cette indécision en début de tournoi s'est révélée erronée ? Deux raisons différentes : pour les Rapaces, nous avons cru que Raymond pâtirait de la réforme de l'homoncule, il ne semble pas que cela ait été le cas. Il s'est équipé en conséquence et son homoncule est encore plus dévastateur dès lors qu'il n'est plus obligé d'éliminer les homoncules adverses avant de s'attaquer aux combattants. Ne jamais sous-estimer celui-qui-n'avançait-pas-à-l'aveuglette, petit scarabée. Pour Wasina Lasile, on a pensé que le quatuor ne se remettrait pas de la mort de Cradiurn. On ne connaît pas tout le potentiel de l'équipe d'Ouya sans Cradiurn, mais en tout cas elle a prouvé qu'elle avait la ressource pour aligner une équipe de tournoi compétitive. Comme pour Coach, les grands tacticiens ne meurent jamais, ils savent tirer parti de leurs forces.

Que donnera cette finale ? La précédente avait donné lieu à deux matchs dans le match. Le premier c'était Liefa contre l'homoncule de Raymond. La perturbation avait fait taire l'homoncule. Mais l'homoncule avait quand même eu le temps d'éliminer les homoncules de Wasina Lasile et Quouik Basilik. Le deuxième était le combat entre le repos de Roméo et les deux pareurs, qui s'était résolu sur un timing parfait dans les moments ultimes de la part des trolls de Wasina. Ce combat peut-il être réédité ? Liefa est toujours là, mais sa perturbation a peut-être changé. Selon le choix qui a été fait sur la spécialité 2 après la réforme, elle serait ou non capable d'éliminer l'homoncule. Quant à Roméo, il n'aurait plus affaire là qu'à un seul pareur... Serait-ce suffisant, même avec le bon timing ? La vérité c'est qu'un bon tacticien ne joue jamais deux fois le même match, et qu'il faut faire confiance à Ouya pour nous sortir quelque chose de sa manche. Elon et ses Rapaces sont très larges favoris, mais nous croyons en toi Ouya !



De courageux demi-finalistes
Lords of Havoc
Avygeil a tenu tout ce qu'il a pu, mais en 60 secondes c'était bouclé. Rien à faire contre Raymond et son homoncule, et Avygeil et Porno Diane ont beau parer le monstre, il ne tombe pas de fatigue. Au contraire, Kay Han est raillé à merveille, et l'homoncule de Rex se fait plaisir. En bref une demi-finale à sens unique.

Mais l'équipe de Pai avait fait un très joli tournoi. Au tour précédent c'est AntiNest qui avait pris la foudre. Dizzy est moqué par Avygeil et le reste appartient à la frappe de Porno Diane et à l'homoncule. Entre les 3 d'ACT d'Avygeil et l'attaque éclaire de Porno Diane, ça va vite, trop vite pour un soigneur. Dizzy passe en dernier, mais tombe à la 24è seconde, expéditif !

Cela avait dû reposer l'équipe car au tour précédent, il avait fallu batailler sec contre les Bersekers. L'homoncule d'Avygeil tombé sur Pegasus n'avait aucune chance de le mettre k.o. de vie. Porno Diane, après avoir été esquivée par Faramir, était assez bien contrée par le soin d'Ursuk. Quant à Avygeil, sa parade avait été éliminée par Amazonia. Cela dit, Porno Diane finit par avoir raison d'Ursuk et aidée par Uriel, Faramir tombe à son tour. La clef du combat c'est toutefois le repos d'Amazonia qui laisse la parade s'exprimer. Porno Diane passée à la parade et Avygeil vont ainsi finir par avoir raison de leurs adversaires du jour, mais non sans peine.

Encore une fois, les Lords of Havoc auront fait un très beau parcours en tournoi, sans toutefois arriver à battre les meilleurs. Pai doit regretter Lars Ul Wool, qui aurait été un des amateurs inconditionnels de cette réforme des homoncules.



Stratego

Cette demi-finale là ce sont encore les destructurations qui ont fait le travail. Phil Laak ne les tient pas et les trois pareurs sont à la merci de Jalruik qui s'en va faire le ménage.

Pourtant Stratego ne venait pas dans ce tournoi sans ambition et commence à s'imposer comme l'un des challengers pour le titre, un jour. Kxaxk et Ktpyj allient esquive et armure et parviennent ainsi à déstabiliser complètement Olkarum, incapables de faire mal. Or contre une équipe de pareurs, le temps tourne, et il n'a pas fallu tant de temps que ça pour finir le travail : 203 secondes.

Brillat tiennent 183 secondes eux. Mais Vieux Cantal, tombé en premier, laisse ses coéquipiers sans grande chance de l'emporter. Pas assez adaptée cette équipe. Les homoncules ne sont plus au niveau et leurs armures ne leur servent de rien contre une équipe de pareurs. Il leur manque du repos.
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Lun 10 Oct 2011, 15:08

Tournoi à 16 ? Retour vers le futur mes amis ! Et puis cela reste un tournoi, et il paraît tout à fait digne d'intérêt.


Un œil sur le tournoi :bash: !



L’affiche du premier tour
Spider Clan – La Tratoria
Le Spider Clan souffre. De mort en mort, il ne reste de la team qui avait remporté le tournoi en mai dernier que le terrible Daigotsu. C’est donc une toute nouvelle génération de l’écurie que Blairox avait qualifiée de « couteau suisse de Mohjaville » qui entre en jeu dans ce tournoi. Nous connaissons tous Daigotsu, son armure, sa frappe, sa parade son soin et même son repos. Mais qui connaît les autres ? Tonbo Toryu, Tamori Chosai, Yasuki Nokatsu…

La Tratoria aligne un quatuor relativement classique avec Sipdocensa, son esquiveur maison, Dario, un pareur tout à fait performant, et Sganarelle, un soigneur qui est capable de bien des exploits. Seule nouveauté, si l’on peut dire, Scapino a remplacé la traditionnelle Domiziana en tant que bourrin. Il faisait partie de l’équipe Atlante qui avait rendu les armes contre Locus en combat des clans en septembre.

La Tratoria a-t-elle les moyens de créer une nouvelle fois la surprise ? Pourquoi pas ? Il s’agira pour l’Atlante de trouver l’art et la manière de contrer Daigotsu. Mais ce ne sera pas facile, car souvenez-vous de ce Spider Clan qui avait été capable d’aller jusqu’en demi-finale à trois combattants après la mort de Shahai. Ils avaient en chemin battu les Berberes avant de s’incliner devant la Blairox Armada. Daigotsu résistera à la frappe, grâce à son armure et son soin, et à la parade grâce à son repos.



Les anciens vainqueurs
Alors que le classement des 10 meilleures équipes sera sans doute publié cette semaine, ce tournoi aurait donné quelques informations sur la valeur actuelle de certaines équipes. Suivez donc bien ce court tournoi.

Blairox Armada

Enfin de retour, le modeste Blairox, qui prétend toujours gagner par surprise alors que simplement, il a des combattants impressionnants. Zoury Zotox emmènera l’infatigable Lord Urenoovox et l’imprévisible Hun Cognitox, et ce trio sera accompagné d’un bourrin encore jeune, Sharko Majajerox. Il remplace Maître Corbox, décédé, mais au vu de ce qu’il fait en individuel, l’équipe n’y perd pas au change. A noter que Tootey Denlyntox, un des héros de la première victoire en tournoi, était préféré pour le combat des clans. Toutefois, il n’a pas été sélectionné en tournoi par Blairox depuis un moment. Si bien que cette équipe, qui n’a pas été épargnée par les décès, paraît quand même au mieux de sa forme, et s’affiche en épouvantail de ce tournoi.

Nains
Mis à part Dreanen et sa Magic Maggie, personne n’a pu inquiéter cette équipe-là. Mais le Nain Touchable a été l’une des principales victimes de la réforme des homoncules. En individuel son homoncule, d’aussi bon niveau soit-il, est devenu inexistant. Avouons que pour le rendre compétitif il faudrait renoncer au moins en partie à l’esquive du combattant, à moins que son entraîneur n’ait choisi l’amélioration d’écurie équipement. Il reste toujours aux Nains leurs destructurations, puisque malgré quelques jets de survie le quatuor est inchangé, qui ne sont que le préambule à l’action de deux pareurs redoutables. D’autant qu’avec le décès de Cradiurn, les Nains deviennent de fait l’équipe de pareurs la plus en vue de l’arène. Un standing à maintenir dans ce tournoi.

Spider Clan
Nous le disions, il ne reste de l’équipe vainqueur en tournoi que Daigotsu. Mais Daigotsu n’est pas un combattant ordinaire et il continue de sévir en haute gloire, résistant même à l’assaut de Vieux Rusé, quand Fonz lui-même craignait un décès. Si Fu Leng réussissait l’exploit d’emmener ses combattants tout jeunes à la victoire, il s’offrirait une réputation incroyable, car un tel succès serait encore inédit.




Les challengers
Berserkers
Surnommée par Quéhé « le maître du ciblage », cette équipe a fait son trou parmi les plus grandes. Nous l’avons dit, l’explosion de Locus présage plus encore. Depuis la mort du grand Guts, on attendait toujours son remplaçant. On a pu croire un temps que Casca se ferait cette place, ou encore Guts 2 annonçait de beaux jours. C’est Locus qui marche le plus clairement dans les pas du maître incontesté du kill. Comment se passer d’une telle promesse en tournoi ? En tout cas il n’est pas inscrit cette fois. Et on comprend fort bien pourquoi. Qui retirer de l’équipe ? Schierke ? Depuis que l’équipe s’est mise à son service, elle a pris une toute autre dimension, croissant en endurance et en repos de manière impressionnante. Griffith ? Ce combattant fait baver d’envie plus d’un entraîneur (eh oui j’ai découvert que je n’étais pas le seul fan). Restent Pippin et Isidro. Isidro est le soigneur de l’équipe, il est incontournable. Quant à Pippin, son homoncule ne doit pas avoir trop souffert de la réforme et les illusions et la polyvalence du combattant en font un atout indéniable en tournoi.

Les loups gris
Pour le grand retour du fondateur des Larmes de Sang en tournoi, nous ne pouvions laisser de côté l’équipe d’un des maîtres de l’arène, aussi sulfureux soit-il. L’admiration d’Esthel pour cette équipe n’était pas surfaite. Maître de la défense, il en aura inspiré plus d’un. Rhapsody est toujours au rendez-vous, gageons que Gamlin et Athad auront encore progressé. Une certaine irrégularité en tournoi n’empêche pas cette équipe d’être redoutable et d’être sans doute capable de battre n’importe quel adversaire pour peu qu’il ait sous-estimé sa force.

Disco Kingz
Stigmati fait partie de ces victimes désignées de la réforme des homoncules. L’homoncule de Gloria Gaynor tape un peu mais ce n’est plus ce que c’était. D’autant que Gloria Gaynor n’a pas une destructuration surhumaine, une esquive impossible ou un repos imprenable. Restera Kool, mais Kool n’a plus brillé en tournoi depuis longtemps. La clef sera peut-être dans le duo Boney M et Jackson5. Souvent négligés, ils ont, lors de la dernière sortie de cette équipe, pesé lourdement dans les combats.



Les habitués des surprises
Un petit mot dans cette rubrique sur des équipes qui paraissent encore trop « légères » pour remporter un tournoi, mais qui sont capables de gagner des combats là où on ne les attend pas. Elles ont en commun de ne pas briguer les hauteurs en classement de gloire des écuries, mais d’aligner des profils atypiques, et surtout de faire parler la tactique.

La Tratoria
Il est fini le temps où Esthel se moquait des pizzaioli. La Tratoria s’est offert la GF Corp lors de sa dernière sortie et pourrait bien s’offrir le Spider Clan cette fois-ci. L’équipe est équilibrée et n’a pas choisi son camp entre la frappe et la parade. Cependant, son entraîneur a souvent regretté les défauts de Domiziana, souhaitant même sa mort. Avec Scapino c’est une nouvelle tête, l’entraîneur en sera-t-il plus satisfait. Une chose est sûre, les instruments de ses multiples victoires surprises sont bien là : Sipdocensa et Sganarelle, alliant soin et repos, posent problème à tous leurs adversaires.

Celtes
Quel dommage que Cuchulain soit mort juste avant le tournoi ! Les Celtes étaient clairement une équipe difficile à jouer, ayant fait un choix de voies de compétences clairement marqué : survie-défense. Une équipe de pareurs du plus bel écrin. Difficiles à faire tomber à la frappe, performants à la fatigue, tous capables de soigner. Avec de bons ciblages, c’est une équipe qui gagne. Premier tour contre Disco Kingz, Askook peut relever le challenge, même à trois combattants contre quatre.

DragonNoir
On ne peut plus sous-estimer le quatuor de Dragon. Mark Hunt fait partie des pareurs les plus en formes à son niveau de gloire et Remy Ronjasky est un esquiveur difficile à faire tomber. Seulement avec la mort de Jerome Le Banner et surtout de son bourrin emblématique, Ray Sefo, l’équipe n’est plus la même. Que valent Fedor et Bear Grylls ? A vrai dire, je n’en sais rien, mais je suis certain que l’entraîneur ne se laissera pas battre sans combattre.



Les favoris des parieurs

Blairox Armada (26 pronostiqués)
L’indéniable favori des parieurs n’a pourtant pas gagné d’avance. Car au second tour, l’attendra Nain pour ce qui promet d’être l’un des duels les plus intéressants de ces derniers mois : l’affrontement des deux équipes les plus performantes de ces derniers mois, mais aussi les plus novatrices. Je m’amuse de voir Blairox en favori si large, car dans les premières heures des paris c’était nettement Nain qui avait l’avantage. Autant dire que personne ne sait vraiment qui peut remporter ce combat-là. Et derrière qui pourra bien arrêter le vainqueur ? Berserkers ? Spider Clan ? Blairox ne craint pas ces équipes-là.

Nains (10 pronostiqués)

Le parcours de Nain sera plus compliqué, car il n’a pas le repos de Lord Urenoovox comme arme fatale. Toutefois avec ses destructurations et ses pareurs, bien aidés par un railleur et un perturbateur, il a toutes les armes pour battre Blairox. Seulement il faudra renouveler l’exploit contre les loups gris, qui ne perdront pas au repos si facilement, puis le Spider Clan, Berserkers ou encore les Disco Kingz. Si ce dernier n’avait pas fait long feu, les deux autres ne figurent pas à ma connaissance au tableau de chasse des Nains.

Spider Clan (5 pronostiqués)
Ce tournoi sera compliqué pour Fu Leng, mais comme personne ne sait vraiment ce qui se cache dans cette équipe, rien n’est impossible. Si les trois jeunes pousses se mettent au service du grand Daigotsu, Fu Leng pourrait bien créer la surprise. Le premier test sera dès le premier tour contre une équipe qui n’a définitivement pas peur des grandes. Dès le deuxième tour, ce sera au tour du vainqueur du combat Disco Kingz – Celtes qui sera de toute façon un adversaire redoutable. Au troisième tour, en demi-finale, enfin, ce sera au tour du maître du ciblage de défier celui qui a régressé à la vingtième place du classement des écuries. Fu Leng n’aura pas un seul combat facile.

Berserkers (2 pronostiqués)
Bersk hérite d’un des tableaux les plus faciles de ce tournoi, avec un premier tour sans souci et un deuxième qui devrait être tout aussi tranquille. Mais en demi-finale, les favoris lui donnent le Spider Clan. Griffith suffira-t-il à empêcher Daigotsu de mettre Schierke k.o. ? Enfin la finale donnera du fil à retordre. Car aussi bien les Nains que la Blairox Armada ont de sérieux arguments qu’une entourloupe tactique n’arrêtera pas.

Les loups gris (1 pronostiqué)

A chaque tournoi, un parieur tente bluff d’enfer. Cette fois ce sont les loups gris de Mehrorn qui passent à la poêle. Mais ça ne me paraît pas absurde. Au deuxième tour, il faudra se défaire de ces diables de DragonNoir. Et en demi l’attendront au choix la Blairox Armada ou les Nains, deux équipes qui paraissent imbattables… Et si…
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mar 11 Oct 2011, 03:29

La surprise du premier tour, c'est qu'il n'y a pas eu de surprise... C'est rare. Et les tournois à 64 nous avaient habitué à un tel fourmillement dans les premiers tours, épuisant le pauvre chroniqueur, qu'on en est déçu. Résumé des courses dans...




Un œil sur le tournoi :wallbash: !





Déception : Un premier tour sans encombre pour les favoris
Nous mettions à l'affiche le duel La Tratoria - Spider Clan, mais à l'image de ce premier tour Daigotsu était bien trop fort. Avec un toucher monstrueux, la star du Spider Clan a tout balayé. Le soin de Sganarelle était insignifiant, l'esquive de Sipdocensa inutile. Scapino a pu donner un joli coup, mais il est tombé aussitôt. Dario n'a pas eu le temps de fatiguer l'adversaire. Sous-estimer le Spider Clan était une erreur : mes hommages, Fu Leng.
Pour ce qui est des combats qui paraissaient plus évident, les victoires sont sans bavures. Les destructurations des Nains n'ont pas laisser le temps à la moindre action dans leur combat. Zoury Zotox revient à ses premières amours en s'offrant deux k.o. de vita. Blairox se permet de brouiller les cartes en mettant tout le monde au repos et même en baissant drastiquement le niveau de son combattant star.
Byuakuya et Greg de Pouquoi pas offrent une jolie réplique aux Loups gris, le premier avec une jolie et anticipation, le second avec une frappe à 50 de dégâts. Mais rien d'insurmontable pour Rhapsody qui renfloue la vitalité de ses coéquipiers sans sourciller, pendant qu'Athad fait les k.o. à la parade.
Les Extras s'offrent même un k.o., Fédor, une des jeunes pousses de DragonNoir. Mais comme prévu Mark Hunt était imperturbable à la parade.
Mais de son côté, Bersk envoie Schierke et l'homoncule de Pippin faire leurs k.o. tranquillement pendant que Griffith couvre.

Nous noterons par contre avec le plus vif intérêt la démonstration de Falling Stars. Avec déjà trois morts, dont l'un de leurs combattants les plus aboutis, Eclipse, Falling Stars n'a pas été épargné par la violence de l'arène. Mais comme The Fatal Manga, l'école des Ânes ou encore Killer Instinct, cette écurie ne fait plus partie des débutantes. Fullmoon claque deux frappes à plus de 90 de dégâts et assomme l'adversaire. Impressionnant.

Enfin les Celtes et les Disco Kingz nous ont offert un magnifique spectacle d'impuissance offensive. Face aux armures et aux repos des Celtes, il n'y avait rien à faire pour les Disco Kingz sans leur homoncule emblématique. Quant aux Celtes, tout occupés à se soigner, les parades à trois avec le décès de Cuchulain, étaient insuffisantes à déséquilibrer l'adversaire. Au final, on attendu le meilleur reposeur, et en l'absence de repos double amélioration, le meilleur c'était Kool.


Cependant, ce deuxième tour promet d'être alléchant.



L'affiche du deuxième tour
Blairox Armada - Nains
Le voilà enfin arrivé, ce duel de deux titans du moment. Les données sont claires : au repos le vainqueur serait Lord Urenoovox. Mais avant cela il faudra compter les endurances respectives. Combien de combattants de la Blairox Armada tiendront les destructurations ? A quel niveau sont-elles arrivées ? Les éventuels k.o. de début de combat seront de la plus haute importance, car s'il est possible de faire tomber les combattants de la Blairox Armada avec deux pareurs, s'ils sont quatre debout, cela deviendra difficile de vaincre les repos adverses.
De l'autre côté, Blairox sera-t-il capable de faire des k.o. ? Quelle stratégie choisir face à la défense bien ordonnée des Nains ? La frappe ? En subissant raillerie et perturbation ? La parade quitte à être battu sur ce terrain là ? Le duel sera tactique, et le perdant n'aura pas à rougir.



Les combats à suivre
Spider Clan - Disco Kingz
On se demande après la démonstration de Daigotsu quelle arme pourra bien opposer Disco Kingz. Rien ne fera tomber Daigotsu. Et de son côté, avec sa puissance et son toucher, il serait bien capable de battre les esquives adverses. L'anticipation de Daigotsu sera très importante, car l'enjeu, nous le voyons déjà poindre, c'est comment faire tomber Kool. Si par malheur, le reposeur esquivait l'araignée, alors il n'y aurait rien à faire d'autre qu'attendre le repos. Et de ce côté, Fu Leng a-t-il de quoi répondre ? Pas sûr du tout. Au final, Stigmati a bien une chance de l'emporter, même si elle est mince.

Les loups gris - DragonNoir
Quelles sont les chances de victoire de Dragon face à l'équipe de Mehrorn bien rodée, avec seulement deux combattants qui tiennent la route ? La clef c'est Mark Hunt, qui prouve en individuel toutes ses qualités. Battre Rhapsody ne sera pas facile, mais avant cela, il a bien les moyens de faire quelques k.o. S'il venait à remporter son duel contre Athad, alors le doute est permis. Comment se reposent les combattants de DragonNoir ? Ne seraient-ils pas capables de l'emporter à la fin ?
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Jeu 13 Oct 2011, 04:52

Deuxième tour et toujours pas de surprise. Mais cette fois du spectacle on y a eu droit !




Un œil sur le tournoi :victory: !






Daigotsu, le "couteau suisse" est plutôt une sorte de panzer suisse
Alors que nous attendions un Blairox - Nain de toute beauté, le spectacle a eu lieu dans l'opposition Spider Clan - Disco Kingz. Depuis le début nous trouvons Daigotsu bien seul dans ce tournoi, et ce combat en est l'illustration parfaite. Certes, il doit se sentir seul, mais les combats de haut niveau contre les Vétérans lui ont forgé le caractère. Il mène ce combat de main de maître, mais surtout un cran au-dessus du reste du monde.

Les Disco Kingz ont peut-être perdu un homoncule ravageur, mais de plus en plus ils gagnent un petit duo de bourrins intéressant. Boney M et Jackson5, qui ne lésine pas sur le vieillissement, se montrent de plus en plus efficace et éliminent sans mal toute la smala de Daigotsu, le laissant bien seul. Seulement, comme La Tratoria l'a pu découvrir au tour précédent, faire tomber Daigotsu ce n'est pas à la portée de tout le monde.

D'entrée de jeu, Daigotsu envoie son adversaire le plus gênant d'une seule frappe. Kool, mis au tapis par un bon 99 de dégâts. Daigotsu a assez de toucher pour s'offrir les super-esquiveurs sans la moindre fioriture. Au diable le tournis, au diable la feinte, l'amélioration équipement permet de faire du gladiateur une sorte de tank au toucher monstrueux.

Fu Leng espérait quelques k.o. supplémentaire car la deuxième phase du plan tarde à arriver. Il y a plusieurs raisons à cette inefficacité. Tout d'abord, Daigotsu fait la démonstration d'autres lames de son couteau suisse, en montrant ses qualités au soin et au repos, et en laissant son aura réductrice faire son œuvre. Ensuite, on avait sans doute sous-estimé les qualités au soin de Gloria Gaynor, qui malgré les frappes de plus de 80, est arrivée en renforts avec un soin à 34, qui s'est avéré suffisant dans les circonstances. Enfin, Daigotsu, submergé d'adversaires, a eu du mal à conserver un ciblage. Il se met même à frapper l'homoncule.

Mais à la 200è seconde, la deuxième phase s'enclenche, et Daigotsu se mue en pareur. C'est un bon choix de timing, car c'est aussi le moment où naturellement les combattants fatiguent. Et Daigotsu va montrer les faiblesses importantes des Disco Kingz au repos, si l'on exclue le cas particulier de Kool. Avec une parade clairement moyenne, certes avec son excellente ACT de 4, Daigotsu va certes éliminer Gloria, mais également les deux autres. Cher Stigmati, votre marge de progression a été découverte.



Le duel le plus soporifique de l'année
Nous attendions le duel Nains - Blairox comme l'un des plus intéressants du moment. Mais si le clash entre ces deux équipes au style assez bien défini a bien eu lieu, la tactique du duel n'a pas eu l'importance qu'on en avait pensé. Il faut pourtant que je fasse mon autocritique. Rien de surprenant à cela. Avec Zoury perturbée (quoique sa force mentale ayant fait échouer quelques perturbations), et Sharko tombé par les destrus, la force offensive de Blairox était réduite à néant. Il faut dire qu'il n'y a pas mis du sien. Quelle idée de faire cibler le Nain Touchable à Zoury : sa frappe avait-elle une chance de le toucher ? Lui restaient ses armes défensives, mais elles n'avaient pas d'usage contre Nain, dont l'homoncule est devenu une anecdote. Si bien qu'on a assisté à ce qui devait logiquement arriver : un duel parade-repos.

Et à ce jeu-là, le meilleur a été Blairox. Lord Urenoovox a un niveau 43 en double amélioration : en un contre un avec un pareur, le pareur n'a pas la moindre chance. Mais Nain décide de garder le gros morceau pour la fin et envoie juste le Nain Touchable railler en vain le bougre qui n'avait pour seule intention que de récupérer sa fatigue. Ce qu'il a fait sans trop de peine, car nous savons bien que la raillerie du Nain Touchable n'est pas la meilleure de l'arène.

La cible à abattre désignée était Hun Cog'. Du trio, il paraissait indéniablement le plus faible. Et puis surtout comme Lord était raillé, sans doute avec l'intention de faire un combo avec un pareur, Zoury était perturbé par le Nain Visible à des fins clairement défensives, le duo de pareurs ne pouvait agir de concert avec sécurité qu'en se dirigeant sur Hun Cog'. Celui-ci va nous faire une démonstration toute koolienne du pouvoir du repos compressé, car alors même qu'il a subi la destru cumulée la plus terrible de l'arène, qu'il est paré par deux combattants d'excellent niveau, il se permet d'aller saluer le Nain Touchable.

Au final l'échec des pareurs des Nains n'est pas dû à une fioriture tactique, à un coup de génie du maître, mais simplement aux qualités du repos compressé. Par contre, il peut être reproché au Nain ses choix, et peut-être qu'en utilisant autrement ses atouts, il aurait pu faire un k.o. et déstabiliser Blairox. Ainsi, Lord avec son repos double amélioration est sensible à une hypothèse de ciblage de deux pareurs. Mais me direz-vous, même avec Lord à terre, Zoury Zotox aurait remporté le combat de repos, et son repos compressé aurait tenu tout autant la route que celui de Hun Cog'. Rah mon pauvre Nain, ce combat n'était pas toi !



Victoire d'Athad !
Le combat DragonNoir - Loups gris était riche d'enseignements. Le vainqueur n'est certes pas une surprise, mais aucun reproche ne peut être fait à Dragon, qui a fait ce qu'il a pu avec simplement deux combattants compétitifs. Rémy pare un peu, mais doit sans doute être limité par son toucher. Qu'importe, il tente crânement sa chance sur Gamlin. Mais plus intéressant est le choix d'envoyer Mark Hunt sur Rhapsody. Ce doit faire certainement office de lot de consolation pour Dragon, mais comme Hun Dex face à Calbut, Mark Hunt a réussi à battre Rhapsody et un très bon repos double amélioration pourtant, sur une marge très faible. Joli coup.

Mais ce qui est sa satisfaction est peut-être aussi le reproche que je ferais. En se préoccupant du maître soigneur, il laisse Athad se promener et faire tous les k.o. sans sourciller. J'espère qu'il n'escomptait pas que Fédor s'en sorte avec sa frappe ! Il affrontait un soigneur emblématique, qui passe pour être un des meilleurs de l'arène. Car le temps que Rhapsody tombe de fatigue, Athad, lui a le temps de préparer suffisamment le terrain, s'appuyant sur trois destructurations quand même, pour enchainer trois k.o. en moins d'une centaine de secondes.

Certes, Mark Hunt vient ensuite faire tomber Gamlin. Mais il y a un regret évident dans ce combat. C'est que Rémy Ronjasky, habitué pourtant des victoires au repos, ne se soit pas reposé. Il y a là une erreur de l'entraîneur et elle est regrettable, car sans doute que Rémy aurait résisté aux parades d'Athad et Heden et obligé Mehrorn à jouer un combat de repos, dans lequel l'absence de Rhapsody devenait un atout indéniable pour Dragon. Le Larmes est donc peut-être passé tout près de la surprise.
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Sam 15 Oct 2011, 05:35

Déjà en finale ! Les demi-finales sont passées comme ce tournoi en un éclair, et la finale est excitante !



Un œil sur le tournoi :bash: !



Le monstre tout puissant...
On connaît tous la finesse de l'équipe de Bersk. Difficile à lire, difficile à prendre, capable de générer un nœud au cerveau des tout meilleurs. Rien à faire cette nuit contre le Spider Clan. Enfin peut-on parler de clan ? Dans ce court tournoi, il n'y a eu qu'un seul combattant côté Fu Leng. Mais avec l'amélioration d'écurie équipement, rien n'est impossible à Daigotsu, héritier des équipements de ses anciens coéquipiers morts au combat. Griffith et son esquive, comme Kool et Sipdocensa avant lui, est balayé, malgré le choix de la perturbation. Et derrière c'est le château de cartes qui s'écroule. Que peuvent bien faire les trois autres bougres face à ce monstre de puissance ? Isidro et ses armures, avec son soin, a bien essayé, mais son sort n'est pas meilleur que celui de Griffith. Et lui à terre, rien n'arrête Daigotsu. Encore une victoire presque trop facile pour un combattant dont l'équipe ne sert qu'à servir de leurre aux ciblages adverses. Blairox pourra-t-il arrêter ça ou souffrira-t-il de sa première défaite en tournoi depuis sa victoire surprise ?


...Contre la mécanique bien huilée
Le combat offert par Mehrorn et Blairox s'est avéré de toute beauté. Et cette fois Blairox ne s'est pas contenté d'attendre que Lord finisse au repos. Zoury a frappé ! Et cela faisait un moment qu'on n'avait pas vu ça en tournoi. Battre Rhapsody sur son terrain de prédilection, pari osé. Mais avec deux frappeurs ayant chacun leur cible, et ce diable de Hun Cog' qui parait le maître soigneur, cela faisait trop de boulot pour le soigneur aussi mythique soit-il.

Quoique le combattant le plus lent du combat avec son 8 en ACT, Sharko offre une bonne partition en faisant son boulot. Il fait tomber Gamlin au bon moment, c'est-à-dire juste avant que Zoury ne passe à la parade. Ce malgré le soin de Gamlin qui n'était pas ridicule à 42. Mais le requin de l'Armada a des mâchoires bien puissantes et ses frappes font mal. Dès lors que Rhapsody est trop occupé à se reposer pour soigner, c'est laisser au petit poucet de l'Armada le champ libre pour exercer ses talents.

Zoury a assumé son rôle de leader en proposant deux k.o. de vita et un de fatigue. Ses frappes ne font peut-être pas aussi mal que celles de Sharko, mais toutes les cinq secondes, ça finit par faire mouche. Un grand bravo à la vision de l'entraîneur car à la 300è seconde, Zoury passe en mode parade sur Rhapsody, dont Hun Cog' ne pouvait obtenir le k.o. seul. 300è seconde ? C'est-à-dire juste après le k.o. d'Athad, il n'y a pas eu la moindre action inutile de la part de Zoury, son chronomètre était bien réglé ! Enfin, une jolie manip' autour de la feinte, certainement en spécialité rémanence, de Hun Cog' sur Heden, profitant de son anticipation pour alourdir le paquet en peu de temps, qui a été exploitée à merveille par la souris. Décidément le couteau suisse de l'arène c'est peut-être plutôt la Blairox Armada.

Mais Mehrorn dans tout ça ? Il a fait ce qu'il a pu. Face à une équipe dont le repos a été soigné à la perfection, son équipe plutôt tournée vers la parade (Heden et Athad) était bien démunie. Peut-être que Mehrorn s'attendait à ce que Zoury pare, c'est pourquoi la raillerie de Gamlin sur Sharko se justifie. Ensuite difficile de s'expliquer la parade d'Athad sur Lord Urenoovox seul. C'était simplement inutile. Je ne suis pas sûr, mais je ne serais pas surpris que le plus friable au repos soit Sharko. Heden pare Zoury en vain, car n'ayant pas le toucher, décidément ce petit pareur nécessite des réglages avant d'atteindre son plein potentiel. Bref, Mehrorn était bien démuni tactiquement. Il lui manquait peut-être un perturbateur !



L'incertitude de la finale
Le Spider Clan avait été opposé à la Blairox Armada lors de la deuxième victoire de Blairox en tournoi et ça avait été un combat maîtrisé par l'Atlante. Mais sur cette finale la donne est changée. Avec des combattants tout jeunes, Fu Leng ne s'embarrasse pas de fioritures, c'est Daigotsu qui fait le boulot et il le fait bien. L'armada a les armes pour encaisser les coups de butor du monstre, mais cela sera-t-il suffisant ? En tout cas, une chose est sûre c'est que rien n'est certain. Leur précédente rencontre n'est en aucun cas un précédent et au vu du tournoi de Daigotsu, le contrer relèverait de l'exploit. Au moins, Blairox ne compte pas sur l'esquive pour le contrer, et c'est un avantage certain.
Bacchai
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Esthel » Dim 16 Oct 2011, 08:58

Depuis quelques jours, quelque chose se prépare dans les couloirs de l'arène. Les conteurs sont sur le pied de guerre, Joaxx a des cernes énormes sous les yeux, il ne dort plus, il ne mange plus, son poisson rouge est mort de faim dans son bocal, mais tout est bientôt terminé, et nous pouvons vous donner aujourd'hui un avant goût de ce qui sera.


"Nous sommes heureux de vous accueillir ce soir pour l'Affiche tant attendue de ces demi-finales. Dans un Mémorial Grimm Stadium ultra bondé et chaud bouillant, deux équipes vont se faire face.
A ma droite, le Spider Clan, dont le maître ninja Daigotsu va tout faire pour emmener ses trois élèves vers leur première victoire en tournoi. Invincible, celui qui se considère encore comme le futur bourreau de Vieux Rusé, a à cœur de montrer que ses ambitions ne sont pas démesurées et qu'il fait bien parti du top 3 des combattants en individuel.
Et de l'autre, les Berserkers, dont les guerriers paraissent peut être moins impressionnants, mais dont l'unité fait la force.

Le stade est plein. Dans cette arène neutre, l'antre de Dreanen, les deux équipes vont pouvoir s'en donner à cœur joie. A quelques minutes du début des hostilités, les supporters se sont tus, laissant leurs favoris se concentrer. L'ambiance est lourde, oppressante. Les banderoles rouges et noires ornées du visage du grand et beau Jimm Grimm frémissent sous l'air conditionné. Le grand guerrier, fondateur de l'écurie semble regarder les équipes se préparer. Sa gigantesque statue, au centre de l'arène, de plus de vingt mètres de haut surplombe les combattants. Il a le poing levé. Noble et fier, il est l'archétype du guerrier de l'arène, et à sa vue, ninjas et terres désoléens baissent la tête en signe de respect.
Il est partout dans ce dôme, dans cette salle fermée, dallée de marbres. Des banderoles à son effigie flottent sur les murs, des drapeaux, d'autres statues plus petites dans les gradins. Draenen est une écurie riche et son antre reflète bien son pouvoir. Des couleurs clairs, de l'ocre, du jaune, de l'or, des matériaux luxueux, marbre blanc, ivoire, des colonnades qui montent vers la voûte, et même les tribunes en bois rare dont les sièges sont protégés par du velours rouge attestent du goût de Quehe pour les belles choses.
On est dans un opéra, dans un théâtre, dans un Mémorial dédié à un homme qui a dépassé le statut de mortel pour devenir une légende dans sa mort, et la pièce qui va se jouer pour lui s'annonce sanglante.

Dès que Jimm Grimm baissera le bras, le combat commencera. Silence. On entend les mouches voleter. Les petites statues de Stell, main sur la poignée de son épée dans le fourreau qui trônent tout autour de l'arène attendent aussi
le gong.
Les trois ninjas, en habits noirs, le visage masqué se placent derrière leur maître, prêts à bondir dans l'ombre. Le public s'est moqué d'eux et de leurs piètres performances sur cette compétition, mais ils n'en ont que faire. Ils n'ont plus de fierté, de conscience, ils ne sont que les âmes damnées de Fu Leng, et sur son ordre, pourraient avancer vers la mort sans sourciller. Daigotsu, lui, les bras croisés attend, sûr de sa force. Ce n'est pas les Berserkers qu'il est venu chercher à ce tournoi, mais sa revanche sur la Blairox Armada. Son regard darde des rayons glaçants, mais il voit au delà de ce match. Se souvient il de Shahai et de ses anciens compagnons ? Probablement pas. Ils sont morts, ils ont échoué. Lui-même se fait vieux, mais il ne tombera pas aussi facilement. Et soudain, il ferme les yeux.
En face, la troupe hétéroclite des Berserkers paraît tout droit sorti d'un carnaval, mais les apparences sont trompeuses.
Pippin, en lourde armure est devant, le regard hagard, il semble chercher quelque chose dans le public, peut être Maggie Tar dont on sait qu'ils entretiennent une folle passion ? Griffith suit, fier, son heaume de faucon sur sa tête, sa rapière dans la main et sa longue cape derrière lui. Puis vint Isidro, porteur de potions pour revigorer son équipe, rapide, et agile comme une souris. Et pour finir, Shierke, prête à déchaîner les enfers sur ses adversaires. C'est une enfant, une petite fille boulotte, mais la mort de Guts lui a fait accéder à un tout autre niveau. Elle a appris à utiliser les arcanes interdits pour venger l'homme qu'elle aimait secrètement et s'est imposé aujourd'hui, comme un des plus grands maîtres de l'art de l'affliction de l'arène. Associé à ses boucliers magiques de protection, ses malédictions ont en fait s'épuiser plus d'un.

Ninjas contre guerriers fantastiques ? La statue de Jimm Grimm baisse le bras, et c'est parti !

Dès la première action, Daigotsu, plus rapide que son ombre s'élance sur Isidro. Ce dernier, voyant arriver la menace se dirige vers Pippin et se cache derrière lui. Mais Daigotsu vole, plus vif qu'une chouette change aussitôt de cible, Griffith qui s'est élancé vers lui, rapière au poing ne peut réagir face au premier coup porté. Et ça y est, ça a commencé, Griffith a perdu une dent !
Les trois ombres ninjas savent quoi faire, tous sur Isidro. Shierke, tout d'abord se met sur leur route, puis Pippin. Les Berserkers, pris de cours se mettent en ordre de combat. Bersk, du haut de sa tribune surélevée, hurle des ordres à ses guerriers, et tout à coup, c'est la clameur dans l'arène. Griffith est à terre ! Isidro, aux prises avec trois guerriers n'a rien pu faire pour protéger son camarade, et en un instant, Daigotsu arrive derrière lui, contournant Pippin et Shierke pour lui porter une botte terrible en plein poumon !
Pippin et Shierke sont trop occupés, et ne peuvent que regarder leur ami s'enfuir vainement. Le maître ninja est trop rapide, à mains nus, on dirait qu'il s'amuse avec le petit voleur. Ce dernier vide ses potions, se cache derrière les statues de Stell Grimm, que son adversaire s'empresse de réduire en morceaux, mais il sent que c'en est fini de lui.
« Fini de jouer » crie soudain Daigotsu et d'une simple pichenette, envoie Isidro voler dans les bras de Jimm Grimm, où il atterrit inconscient.

Pippin, pendant ce temps a vaincu une ombre. Yasuki Nokasku est à terre, le corps écrasé par une lourde masse, mais à peine le bretteur eut-il le temps de savourer sa victoire, que d'une acrobatie digne de Jackie Chan, Daigotsu l'attrape par le cou avec ses jambes, et dans un salto retourné l'envoie sur le mur. Un énorme craquement se fait entendre et les supporters du gros chevalier hurlent de douleur avec leur héros.

26 secondes au chronomètre et on sent que c'est fini. La magie de Shierke est trop lente à opérer. Tamori Chosai a accompli son rôle à la perfection et se pousse maintenant, pour laisser passer son maître. Les trois ombres s'agenouillent, et Daigotsu s'approche. On le sent sourire. La petite sorcière tente d'incanter un sort, mais d'un fouet de main, le guerrier sombre l'interrompt. Trois claques suffisent pour terminer l'affaire. Shierke tombe dans les bras de son bourreau, qui la lâche sans une once de compassion. Le Spider Clan triomphe, et on évacue maintenant les blessés du champ de bataille.

L'arène est silencieuse, sous le coup de cette démonstration de Daigotsu. Celui-ci, sans prendre le temps de saluer ses fans ou la caméra, dans un nuage de fumée disparaît avec ses sbires.. Dans sa tribune, un vieux petit bonhomme à barbe blanche, voûté sur sa canne, sourit. Tout s'est passé comme prévu..."


Un peu de patience, et vous comprendrez.
Esthel
 

Re: La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Lun 17 Oct 2011, 05:39

Quelle finale ! Durant tout le tournoi, le Spider Clan a fait une démonstration de puissance, et pourtant, la Blairox Armada reste un rempart qu'on ne franchit pas. Quelques éléments dans...



Un œil sur la finale :clap: !




Sharko le nettoyeur, et de l'intérêt de traiter les eaux usées
On se serait attendu à ce que Blairox concentre sa puissance sur Daigotsu, le danger adverse à éliminer, laissant le menu fretin pour le dessert. Mais c'était sans compter sur la faim inextinguible de Sharko, et la méthode de Blairox qui ne laisserait pas quelques gladiateurs se mettre sur son chemin.

Sharko se dirige vers Yasuki et n'a besoin que d'une frappe pour le mettre à terre. Tamori Chosai n'en requiert pas plus. Il en faudra deux pour avoir la peau de Tombo Toryu. Coriace ? Bref, difficile de faire plus efficace en termes de nettoyage de l'équipe adverse. Le Spider Clan a avancé sur la seule force de Daigotsu ? Très bien, voyons ce que vaut Daigotsu tout seul.
Blairox a parfaitement raison d'éliminer rapidement les trois gladiateurs. Yasoki n'a pas eu le temps d'agir, mais les deux autres ont prouvé leur intérêt : une moquerie sur Hun Cog' qui aurait pu être la clef du combat. On évite ainsi de gripper la machine, de laisser des éléments perturbateurs enrayer une tactique très pensée.

Mais au delà du potentiel de nuisance des trois petits gladiateurs, ce qui intéresse vraiment Blairox est tout autre chose. Il veut pouvoir cibler Daigotsu tranquillement, avec autant de gladiateurs que nécessaire. Daigotsu seul, il n'y aura plus de déciblage. Avec les trois autres, il devenait risqué d'envoyer deux gladiateurs sur le monstre, sans quoi on risquait de se prendre une salve de frappes en retour.



Daigotsu ? L'art et la manière de battre un bourrin
Daigotsu me déçoit un peu sur cette finale. Il se dirige vers Lord et échoue sur une armure trop dure pour qu'il soit capable de passer les soins. Mais il est vrai que s'il n'était pas capable de faire tomber Lord de vitalité, il n'aurait pas pu remporter la finale de toute façon. Ainsi, à défaut de tactiques ou autres subtilités, la victoire s'est jouée dans les caractéristiques mêmes des combattants, et Daigotsu aurait pu mettre à terre toute l'Armada qu'il aurait buté aussi surement sur Lord, remportant ensuite une victoire au repos.

Cependant, dans cette finale, la victoire sur Daigotsu est totale. Le bourrin du Spider Clan s'est montré incapable des ravages qu'il a pratiqué pourtant durant tout ce tournoi, depuis le premier tour jusqu'à la demi-finale. Hun Cog' perturbe Daigotsu. Il parvient à perturber cinq fois et Daigotsu est fini. Il ne touche plus Lord. La machine à détruire du Spider Clan est alors complètement inoffensive. Et Hun Cog' réussit ce que Griffith avait pourtant tenté de la même manière au tour précédent, sauf que chez les Berserkers, on n'a pas les armures de Lord Urenoovox.

Reste à faire tomber le super ninja. L'armure est trop puissante pour que Sharko parvienne à venir à bout du soin. Et avec l'aura réductrice il n'a de toute façon pas une espérance énorme de ce point de vue là. Reste Zoury, et sa parade. Avec une ACT meilleure pour Daigotsu, ce n'était pas si simple. Car le repos du ninja est de bonne facture et est plus rapide que la parade, même si le repos n'est pas compressé. Toutefois, bon gré mal gré, Zoury parvient à ses fins assez rapidement.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Mohja » Lun 17 Oct 2011, 17:08

Communiqué de Mohja

Afin d'améliorer légèrement la lisibilité des pages de la Gazette :
- tous les sujets où l'on publie régulièrement des articles sont intitulés [Gazette].
- 3 ou 4 rubriques de la Gazette vont être mises en post-it. Ce sont les plus souvent mises à jour. Les autres sujets restent "volants".
- les commentaires se font en général sur "La gazette du Saignant (commentaires)", ou éventuellement sur un autre sujet dédié aux commentaires.
Mohja, fondateur de l'Arène Challengers.
- je suis le maîîîîître ! Et toi, qui es-tu ? -
Mohja
Administrateur
 
Messages: 5763
Inscription: Sam 30 Aoû 2008, 08:33

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Sam 22 Oct 2011, 10:33

Après un petit intermède à 16 qui aura donné un tournoi riches de leçons - Blairox bat les Nains, Daigotsu en amélioration équipement est un monstre - nous retrouvons nos bons vieux tournois à 64 et le chaos absolu des pronostics qui va avec. Le point dans...


Un œil sur le tournoi :wallbash: !




L'affiche du premier tour
Brillat - GF Corp
Demain soir dans l'arène, une grande équipe tombera. Que ce soit Brillat ou la GF Corp, ces équipes ont marqué l'histoire de challengers. La GF Corp pour son Vic, éternellement jeune, longtemps intouchable, Brillat pour son mélange détonnant de parade, de défense, de repos et d'homoncules. Mais les temps ont changé, les deux équipes n'ont pas la saveur d'antan.

Chez Jacky les armes sont pourtant encore là. Vic ne craint pas les pareurs, et Herbert non plus d'ailleurs. Ce duo-là peut remporter de belles victoires. Jake est mort, mais Moumoune prend sa place. Calahan, lui, est toujours fidèle au poste. Seulement le point faible de l'équipe c'est bien sa section bourrine. Toujours un peu timides, ils dépendent de la qualité du jeu de la section esquive. Mais Moumoune arrive avec sa fraîcheur, de bons résultats dans les combats de bas niveau et certainement une adaptation aux nouvelles techniques d'attaque à la mode.

Brillat a terriblement souffert de la réforme des homoncules. Ils n'ont plus vraiment les armes offensives d'antan, et leur dernier passage en tournoi s'est terminé sur une morne défaite contre Stratego. La défense est toujours là, c'est sûr, mais si quelques pareurs leur rentrent dans le lard, ils n'ont pas grande marge de manœuvre. Cela dit, il ne faut jamais prendre cette équipe à la légère, car c'est ainsi qu'elle a remporté ses victoires les plus éclatantes : quand on les croyait finis.

Que se passera-t-il dans l'arène ? Tout est possible. On ignore qui a le meilleur repos. La clef du combat sera sans doute le duel Vieux Cantal - Herbert. Un duel de générations entre deux pareurs de haut niveau. Herbert a la fougue des pareurs temps. Vieux Cantal a gardé son homoncule devenu peut-être inutile, mais qui peut bien troubler les ciblages des adversaires, et laisser à la force tranquille le temps de faire son œuvre. Regardez le dernier combat de Vieux Cantal contre Maggie. La pauvre terreur Atlante a passé plusieurs dizaines de secondes à cibler alternativement le pareur et son homoncule, dans une danse presque ridicule. Si Vieux Cantal avait eu le toucher, elle en aurait perdu le combat.



Les combats à suivre
Balamb - Scraps Bastards
Les deux leaders des Reservoir Dogs s'affrontent. Entre Inglorious, l'historique, et Squall47, l'ancien Forgeur, on ne se fera pas de cadeau. Et dans ce duel c'est à une véritable opposition de style que nous assisterons. Les Scraps donneront tout en attaque, avec leur trio habituel de bourrins, tandis que côté Balamb, les riches heures de Squall, première génération, terrassant Vieux Rusé, sont bien loin. Les morts à répétition retiennent l'écurie dans l'ombre. Mais il reste Laguna et Irvine, armure et parades à prévoir. Qui l'emportera ? L'enclume ou l'épée ? Qui portera au tour prochain le flambeau des Dogs ?

Celtes - Mortal Elite
La mort a frappé pour ces deux équipes. La Mortal Elite a perdu il y a quelques mois déjà son leader charismatique, le bourrin Baraka. De leur côté, les Celtes arrivent en tournoi endeuillés de Cuchulain, titulaire indiscutable de son équipe de tournoi. On croyait un temps que Shao Kahn saurait devenir le nouveau leader de l'équipe de la Mortal Elite, mais après quelques performances remarquées en individuel, il s'est éteint. La vérité c'est que la Mortal Elite s'est trouvé en la personne de Smoke un nouveau leader. Le pareur-perturbateur est l'élément clef de l'effectif, sur lequel repose la victoire. Mais méfiance car la mort de Cuchulain n'a pas réellement baissé le niveau des Celtes. Ils conservent leur leader, Danu, qui sera toujours accompagné de Taranis à la parade. Et trouvent en Cernunnos un soigneur qui, avec l'aide de Dagda, rendra l'équipe très difficile à faire tomber. Un vrai combat tactique se prépare, et le vainqueur de ce duel pourra se vanter d'avoir fait une sacrée performance, quel qu'il soit.

Tekken - La lame emflamée
Un duel de la génération montante ! Si la lame a été un peu moquée pour son nom d'écurie un peu étrange, si elle n'a jamais percé en tournoi, elle s'est installée dans le paysage, et Draque fait partie de ces entraîneurs sur lesquels il faut compter dans la Tour. Il a annoncé qu'il voulait la victoire, les parieurs n'y croient pas. Tekken a peut-être remporté de belles victoires en tournoi, mais la mort a pris Hwoarang, leur fer de lance. Seront-ils capables d'assurer leur standing à présent ? Craig Marduk et Christie Monteiro, des combattants qui ont démontré leur valeur, sont de la partie. En bref, un combat pour la reconnaissance.

Ravens - Les Gaulois / Runique - Devils Disciples
Ces quatre équipes sont d'une ancienneté comparable et ont toutes une chance de passer le premier tour. D'un côté Ravens, un nouveau vieux déjà remarqué n'aura certainement pas envie de perdre contre Les Gaulois, l'invité surprise du classement des meilleures écuries de Blairox. Et pour cause, les Gaulois nous ont montré un visage des plus séduisants, avec une équipe équilibrée et déjà bien pensée. Dans l'autre combat, les terribles Devils Disciples, surtout célèbres pour avoir perdu contre le Monastère Kai dans un de ces combats qui sont entrés dans la légende par la petite porte, feront face à Runique, l'équipe du fondateur de la Chambre 13. Combats à suivre : jeunes équipes et réputation à conquérir !



Les anciens vainqueurs
Berberes
L'historique vainqueur du premier tournoi officiel attend toujours l'heure de son retour. Et si c'était la bonne ? Les morts n'ont pas épargné Oxyres, car après sa première génération, les catcheurs commencent à la craindre, à la suite de John Cena. Mais Santino Marella arrive sur ce tournoi avec une aura de terreur. Le bourrin, gavé de récompenses, bénéficiaire de l'amélioration équipement, est, au même titre que Daigotsu, un monstre en individuel. Et contrairement au Spider Clan, Gottri, Mark Henry et Evan Bourne c'est du lourd !

Nains
Le maître de la destructuration n'est plus invincible. Jusque là, seule Maggie arrivait à terrasser cette équipe parfois considérée comme ultime. Mais Blairox a démontré sa faiblesse : le repos. Comme l'a dit Nain, il est facile de contrer un pareur. Il suffit d'avoir un bon repos. Et comme l'équipe manque d'un spécialiste du combat de repos, ceux qui sont capables de soutenir les destructurations ont peut-être une chance de l'emporter. Ah ! Que Nain doit regretter l'homoncule du Nain Touchable ! Au moins avec lui, l'après-déstrus promettait un joyeux massacre... A présent il faut ferrailler.



Les challengers !
Aphex
Oolaa se fait discrète ces temps-ci. Elle se laisse même rattraper au classement des tueurs. Mais elle est toujours là, contrairement à bien de ses adversaires d'antan, qui ont rejoint le cimetière. Twyn et Tha assurent le soutien avec brio, et Halcyon complète le quatuor avec de grosses frappes bien lourdes. Après deux finales, plusieurs demi-finales, après la reconnaissance au classement des meilleures équipes, Ali n'attend qu'une seule chose, c'est la victoire en tournoi.

Léviathan
Le retour du Léviathan ne pouvait passer inaperçu. Esthel n'est pas qu'un chroniqueur c'est aussi un entraîneur. Et son équipe a déjà fait trembler l'arène. Sylve n'est peut-être plus de la première jeunesse, mais elle peut continuer à mettre des pains, et surtout à encaisser les coups avec ses armures et son aura. Hector est capable de remporter des combats à lui tout seul, comme lors de la victoire surprise contre les Berberes, et Benkei et Gilgamesh forment un duo de pareurs très intéressant, alliant destructurations, explosivité de Gilgamesh et défense de Benkei. Il y a la défense, et il y a les armes offensives. Que demander de mieux ?

Abyme
Malgré les morts, Abyme est toujours là. Shaman s'est fait son trou parmi les plus hautes gloires, Némésis est encore là, Northstar fait partie de ces bourrins qui montent, reste Marrina en combattant mystérieux, qui pour l'instant a surtout montré son manque de qualités. Mais Shedu a l'expérience et la maîtrise tactique pour tirer de ses combattants le meilleur. Et si une victoire de l'Atlante serait une surprise, il est capable de la créer.

Deadland
Elios est reparti pour une série de massacres et *peur* Aerati Digiti est sur le chemin. Le temps-lames ultime selon certains a toujours manqué de soutien. Duke, FouduRoy, Biggles progressent, mais sont encore loin du meilleur niveau. Qu'importe, Elios fait trembler la Tour. Combien d'équipes peuvent prétendre ne pas craindre la salve de destruction que représente son anticipation ? (pas moi en tout cas *brrrr*)

KarmianSquad
Esthel a souvent dit que la vraie star du KarmianSquad était Calbut. Sans doute, mais Calbut est drôlement bien accompagné, avec un duo de bourrins en Maximoui et Chaussette, qui n'ont à rougir de personne. Blondasse complète avec sa parade un quatuor à la fois très offensif mais aussi marqué du style Jacky Bro' souvent imité jamais égalé. Parfois resté dans l'ombre de la Section XIII, le KarmianSquad se fait un nom, multipliant les performances. Ne manque plus que la constance à cette équipe qui paraît presque capable de battre n'importe qui, mais qui a perdu parfois bien trop tôt.

Bersekers
Syrdahar, l'éternel challenger, a gardé une présence au classement des meilleures équipes. D'accord, mais beaucoup diraient que son équipe est sous-évaluée. En manque de performances en tournoi, cette équipe était pourtant marquée par une cohérence incroyable qui en faisait un adversaire redoutable. La cohérence est toujours là, mais la machine est enrayé. On attend le retour de ce pilier de Challengers avec impatience !

Brutal Deluxe
Le Kata Lee Gang est à présent tourné vers la parade. Avec Sirius, le pareur temps encore en construction mais déjà performant, et Claw qui s'est doté de cette arme là dans sa palette si complète, Kata Lee Baba est bien entourée. Quand on ajoute Kain, dont Aspic peut témoigner qu'il gagne des combats presque à lui tout seul, l'équipe ne peut pas être prise à la légère. Mais comme toutes les équipes très tactiques, elle dépend de son entraîneur et la moindre erreur est fatale. Joaxx sortira-t-il le grand jeu sur ce tournoi ?

A Team
CrazySaez se fait discret, mais son équipe est toujours là. Barracuda est de ces bourrins qui font peur. La puissance est là ! Le soin aussi avec une Triple A qui progresse et qui finira par être le pilier de cet équipe. Looping et Hulk n'avaient pour l'instant pas fait grande impression mais nous attendons de voir leurs progrès avec impatience. Reste qu'avec un bourrin de la trempe de Barracuda, il ne sera pas facile de battre cette équipe.

Scraps Bastards
Il existe un style "Reservoir Dogs" et l'équipe d'Inglorious en est l'incarnation. La frappe ! La frappe ! Toujours la frappe et encore la frappe ! En progrès constant, l'équipe a réussi plus d'une performance marquante et rêve sans doute d'aligner d'autres grands noms à leur tableau de chasse. Fuyez, pauvres gladiateurs, les loups sont à vos trousses ! Après une nomination dans le classement des meilleures équipes, le challenge est lancé : gagner des places au prochain classement. Et ça commence dès maintenant !



Les favoris des pronostics
Nains (21 voix)
La preuve que les entraîneurs craignent toujours autant les destructurations c'est que Nain reste le très grand favori de ce tournoi, alors qu'il n'a toujours pas réussi à rééditer l'exploit d'une victoire en tournoi. L'écueil viendra peut-être dès le deuxième tour contre Léviathan, une équipe qui a toujours misé sur l'endurance et qui aurait bien les armes pour contrer le combo de Nain. Si victoire il y avait, le chemin de la demi-finale serait tout ouvert : Gheist, KarmianSquad, sont par trop sensibles aux pareurs. Mais Bersekers qui selon les parieurs attendraient en demies... Hum, Syrdahar serait bien capable de tendre un piège béant aux Nains. Reste la finale : Berberes ? Déjà vaincus avec facilité. Mais l'homoncule était là et bien là.

Berberes (12 voix)
Le parcours des Berberes ne sera pas facile, mais il est à leur portée. Chaos God n'a plus vraiment les armes pour les inquiéter, et il faut attendre le troisième tour pour trouver un adversaire à leur niveau. C'est Aphex qui devrait se présenter, et ce duel là fera couler le sang. Ensuite les parieurs ont donné les Celtes, équipe difficile à manier, difficile à prévoir, combat piège par excellence. Enfin, en demies, c'est Abyme qui devrait se présenter : auront-ils les moyens de contrer Santino ? Ne reste que la finale pour inscrire son nom à nouveau dans le palmarès, et peut-être prier pour qu'Esthel ou Syrdahar aient la peau de Nain.

Bersekers (6 voix)
Le véritable défi pour Syrdahar c'est vaincre Nain, mais avant cela il faudra éviter les faux pas. Et ça commence dès le premier tour avec un combat piège contre La Tratoria, certes décimée, mais toujours difficile à vaincre avec ces profils Atlantes si insaisissables. Il faudrait aussi vaincre les Brutal Deluxe, que les parieurs donnent vainqueurs du survivant de Brillat - GF Corp. Pas évident d'avance quand on voit la qualité de ces trois équipes. Enfin, en quarts, l'attendra Naggaroth, certes sans Malus DrakBlade, mais avec un Lamenoire terrible qui vient de battre Locus en individuel à plat de couture.

Léviathan (2 voix)
Dommage pour Esthel qu'il rencontre Nain dès le deuxième tour ? Je n'en suis pas si sûr. Esthel est bien capable de l'emporter. Ce n'est certes pas fait. Mais qui d'autre que Hector peut remporter ce combat là qui promet d'être légendaire ? Ensuite, Gheist, KarmianSquad ou Bersekers... Il faudra du talent, mais Esthel l'a. D'autant qu'on attend avec impatience la belle du duel Berberes - Léviathan. Le spectacle serait au rendez-vous à coup sûr.

Aphex (1 voix)
Les deux premiers tours sont tranquilles pour Aphex mais le troisième sera compliqué. Les Berberes arrivent avec une équipe du tonnerre cette fois, et il est hors de question pour eux de faire une contre-performance. Aphex peuvent-ils les battre ? Twyn sera la clef du combat. Déjà parce que les Berberes ont du mal avec les pareurs, et parce que les subtilités des compétences de Twyn peuvent faire la différence. Le défi est lancé, rendez-vous dans quelques jours.

A Team (1 voix)
Rien ne semble perturber l'A Team avant son troisième tour contre les Celtes, qui promet d'être terrible. Barracuda contre une équipe défensive qui sera prête à tout pour le contrer. Or on connaît les difficultés du bourrin avec le toucher. Askook ne manquera pas d'exploiter ce point faible. Mais si Crazysaez sort vainqueur de ce combat-là, son calvaire ne ferait que commencer. Il faudrait alors vaincre les Berberes qui entre Gottri, Mark Henry, Evan Bourne peuvent proposer toutes les alternatives de jeu imaginables. Crazysaez, votre mission, si vous l'acceptez...

La Tratoria (1 voix)
La Tratoria a un fan inconditionnel. A moins que ce ne soit lui-même. L'équipe a-t-elle sérieusement les moyens de passer un tour sur ce tournoi ? Eh bien pourquoi pas ? Dario est mort, enlevant à son équipe sa parade, mais Scappino arrive en pleine forme. Et avec Sganarelle capable de l'emporter au repos et Sipdocensa pour fausser les certitudes adverses. Hum, ce serait une des surprises du tournoi, mais La Tratoria n'est plus à ça près.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Lun 24 Oct 2011, 18:28

Un premier tour plutôt tranquille pour la plupart des grandes écuries engagées, et pourtant on s’est bien battu dans l’arène cette nuit. Un petit tour des arènes dans…



Un œil sur le tournoi !





Les surprises du jour
Exceptionnellement aujourd’hui nous avons deux surprises dont je ne parviens pas à hiérarchiser l’importance, elles sont donc chroniquées successivement.

Ravens – Les Gaulois
Un visionnaire avait pourtant prévenu les parieurs que les Gaulois n’étaient pas à prendre à la légère. On ne l’a pas entendu, tant mieux pour le seul parieur éclairé qui a cru en eux. Etait-ce le même qui avait donné cette modeste équipe parmi les dix meilleures de l’arène ? A présent que nous savons que c’est Mehrorn qui a fait ce pari, Abraracourcix lui-même n’avait pas parié sur lui !
Les Ravens avaient attiré les paris sur la base d’une ancienneté plus importante, et puis c’est une équipe qui a déjà passé quelques tours en tournoi et nous a donné l’habitude d’une certaine efficacité dans les combats entre équipes encore jeunes.

A regarder le début de combat, la tendance était plutôt pour Hirad et ses Ravens. Mis à part Astérix, les Ravens ont l’ACT. De plus, Astérix et Cétautomatix manquent du toucher nécessaire, ce pendant que Max et Hirad frappent, certes modestement, mais frappent. Seul Obélix sort du lot et met de belles pêches à sa cible. Avec deux soigneurs Plouffy et Tom, les Ravens pouvaient encaisser Obélix sans trop de problèmes, mais Max s’écroule. Conclusion : Manque de résistance et tactiques de soin mal ajustées.
Le soin de Panoramix, de son côté, est très insuffisant, à juste 8. De plus, la compétence choisie manque d’un bonus en ciblage suffisant. Du coup il se retrouve à délaisser Obélix, qui s’écroule à son tour. A ce stade les deux équipes jouent à trois contre trois, mais on ne peut que songer que Ravens a une légère supériorité : ils soignent mieux et frappent plus sûrement.

La clef du combat a été la tactique : les combattants de Hirad sont restés bloqués sur le soin sans même se reposer. N’allons même pas donner à Tom le crédit de cette victoire. C’est véritablement une erreur tactique du jeune Vieux.

Conclusion : Belle victoire des Gaulois, mais ce n’est pas encore la gloire. Quant à Hirad, je crois qu’un bon débrief avec Ouya, Oxyres et FdM permettrait de régler quelques problèmes de réglage pour être plus au point la prochaine fois.


Tekken – La lame emflamée
L’équipe de Tekken n’est plus une toute jeune écurie. Hwoarang est tombé en approchant des 40 de gloire, alors qu’il se faisait déjà un nom. Craig Marduk et Christie Monteiro formaient le fer de lance d’une équipe intéressante. Christie avec du soin et Craig avec de jolies frappes. On découvre sur ce match un Raven qui en pareur temps propose déjà un jeu comparable à des maîtres du genre, comme Herbert ou Gilgamesh (Lando, Janice décédés, Glagla ayant disparu des radars, les pareurs temps n’ont pas la vie facile). Un double-harassement à 11 de parade, une jolie anticipation. Manque un bon repos compressé et peut-être une petite destru’ de derrière les fagots pour donner plus d’explosivité. Yoshimitsu, lui, propose un jeu de perturbation qui, depuis la réforme, peut être une arme défensive ultime (les Vrais Gens en ont fait la démonstration). Bref une belle petite équipe que celle de Tekken. Les parieurs avaient de bonnes raisons de croire en eux.

Mais ils rencontraient la Lame Emflamée. Sensiblement de la même génération, dans le même temps que l’Ecole des Ânes, Avatar ou encore The Fatal Manga, Draque avait l’intention de l’emporter, se reposant sur son combattant star, Brotikol qui nous a littéralement fait une démonstration. Des frappes à près de 90 de dégâts, un homoncule, d’encore bas niveau, qui suit. Le combattant est non seulement prometteur mais au-delà déjà terriblement efficace. On lui reprochera peut-être un simple 7 en ACT, mais ce soir c’était suffisant pour surpasser le soin de Christie Monteiro à 54. Briarée frappe aussi, et plutôt bien (plus de 50 de dégâts). Associé à l’homoncule, ils font tomber rapidement Craig Marduk, laissant des solutions offensives pour Tekken faibles.

La suite et fin est du même apanage : bourrinage de Brotikol et la finition pour Briarée. Le duo laisse même à Birmital un petit k.o. de fatigue au passage. Démonstration d’une équipe qui n’est définitivement plus petite, et qui saura se faire un nom dans les temps à venir.



Les faits d’arme du jour
Celtes – Mortal Elite
Deux défenses très sûres s’affrontaient. D’un côté l’Atlante, malgré la mort de Cuchulain, apparaissait comme le favori. Deux pareurs, de la raillerie, de la perturbation… Il avait les armes. Mais Raiden avait clairement le meilleur repos. Askook était donc au pied du mur et devait faire des k.o. Tout l’art de Renegade a été de se servir de Smoke. Son repos compressé en faisait une arme très sûre contre un pareur, et puisque Taranis n’a pas le double harassement, il suffisait de contrer Danu. Dans un jeu de ciblages assez sophistiqué, Smoke perturbait Danu, essayant ainsi de l’éliminer du combat, et au pire de récupérer le ciblage en comptant sur le bonus de riposte. Il suffisait alors de patienter pour voir Raiden l’emporter au final.

Bersekers – La Tratoria
On connaissait les Bersekers pareurs, on découvre les Bersekers nouveau modèle à la frappe. Surfant sur la réforme des homoncules, qui favorise à présent les combattants misant sur les dégâts, on découvre un Pegasus infligeant des pains à plus de 50 de dégâts, et l’homoncule d’Amazonia monter à près de 80 de dégâts. Amazonia et Ursuk parent, et finissent le travail. Revoilà les Bersekers et leur rouleau compresseur. Enfin le retour de Syrdahar ? Suite aux prochains numéros !

Brillat – GF Corp
Voilà un combat qui ne s’est pas joué à grand-chose. Peut-être juste un niveau de différence entre le repos de Herbert et celui de Vieux Cep. Le ciblage de Herbert sur Vieux Cep était vraisemblablement une erreur : face à un repos compressé, un pareur ne peut pas grand-chose seul. Moumoune et Calahan ciblent des homoncules et sont esquivés : en voilà un d’exemple d’homoncules défensifs. L’enjeu de ce combat c’était le repos double amélioration de Vic. Et Vieux Cantal était assigné à cette tâche. Malgré la perturbation de Vic il pare tranquillement, puisque Vic ne doit pas avoir grand toucher. Résultat : k.o. Ensuite le combat attend le repos pour se décider. Et se décide à bien peu de choses. Pas très convaincant.

Q Base – Deadland
Esthel a déjà lancé le mot. On s’attendait à un massacre signé Elios. Il n’a pas eu lieu. Sans même la compétence durcissement, Mao Chan encaisse les coups. Le soin de Yue Ying suffit presque à contrer les dégâts d’Elios et c’est bien grâce à son anticipation qu’il fait un k.o. Mais un k.o. seulement ! Il faut ensuite une soixantaine de secondes avant de voir un nouveau k.o. , Xiao Dhun nécessite encore une trentaine de secondes. Les dégâts d’Elios ne sont pas si impressionnants et Yue Ying est presque aussi rapide que le temps-lames. Certes, il a fait son travail : faire les k.o. nécessaires, puis passer à la parade pour l’esquiveur, mais le combat aurait pu être tout autre si Yue Ying n’avait pas sans cesse déciblé au soin. Dommage.

Balamb – Scraps Bastards
Dans ce duel de Reservoir Dogs, la frappe l’a emporté. Laguna pare Marry Ann Lomax, mais ce mouvement paraît presque futile : avant de se préoccuper du soigneur-reposeur, il faut écarter le danger. Peut-être que Laguna manquait de toucher. De toute façon les trois bourrins des Scraps n’ont pas laissé la moindre chance à leur compagnon de clan. Enorme victoire d’Inglorious qui ravira les amoureux de la bonne vieille frappe.



L’affiche du deuxième tour
Nains – Léviathan
Le voilà enfin le combat tant attendu. Nain affronte, selon moi, son challenger numéro un dans ce tournoi. Inutile de présenter les Nains, nous les connaissons bien. Côté Léviathan on aligne l’équipe habituelle : deux pareurs, l’un temps, Gilgamesh, l’autre défense, Benkei ; un bourrin défense, Sylve ; et un soigneur-reposeur, Hector, qui fait déjà partie de la légende de challengers.

La question, celle qui nous fait trépigner, c’est combien de combattants de Léviathan tiendront les destructurations. Et qui ? Y aura-t-il un plan anti-Nain Touchable ? Car les Nains ne se gêneront pas pour éliminer du jeu les combattants restant : perturbation, raillerie, l’arsenal est prêt. Sylve pourrait-elle toucher le Nain Touchable ?

Au final il vaudrait sans doute mieux mettre les deux pareurs k.o. Ainsi, le champ serait libre pour une victoire au repos de Hector. Mais nous n’imaginons pas un seul instant que Nain se laissera faire, et il aura déjà prévu un plan anti-Hector. D’autant que lui connaît le niveau de ses destructurations.
Voilà les enjeux, rendez-vous dans deux jours pour les résultats !



Les combats à suivre du deuxième tour
Brutal Deluxe – Brillat
L’équipe de Brillat n’a jamais été très impressionnante. Ce n’est pas le genre de la maison. Le genre de la maison c’est subtilité et obscurité, faisons déjouer l’adversaire. Le combat promet d’être tactique, d’autant que Lina a révélé beaucoup de sa panoplie contre la GF Corp. Comment battre le repos de Vieux Cep ? Comment contrer la parade du Vieux Cantal ? A trois pareurs, avec tout ce qu’il faut en illusion çà-et-là, avec le repos de Kain, qui bat largement celui de Vieux Cep, Joaxx a les clefs du match en main.

Les défenseurs – Les Gaulois
Voyons de quel bois les Gaulois sont faits ! Les défenseurs ont passé leur premier tour sans encombre contre une équipe de deux. Nul doute que cette fois, il n’y aura pas d’erreur tactique flagrante. Certes, les défenseurs n’ont pas l’ancienneté des Ravens, mais ils ne se laisseront pas vaincre sans combattre. Rappelez-vous : les Gaulois ont figuré au classement des meilleures équipes, la gloire est en jeu !
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mer 26 Oct 2011, 04:03

Pas un mot dans cette chronique de la victoire des Nains. Escroquerie !, vous plaindrez-vous... Mais à vrai dire, qu'ajouter de plus à la démonstration qu'il ne sert pas de faire tenir quelques combattants contre les destructurations, encore faut-il avoir les moyens de l'emporter. A côté de cela, l'arène nous a donné du spectacle, alors autant ne pas nous en priver !


Un œil sur le tournoi :boulet: !



Le combat du jour
Arena Bots - Melnibonnéens
Je me suis peut-être trompé sur l'affiche du jour, mais les spectateurs eux ont eu raison. Les deux équipes nous ont offert un scénario incroyable pour ce combat remporté de manière magnifique par la star de Niko, Elric. Discret, le temps-lames maison fait pourtant des merveilles et cette victoire est son chef d'œuvre.

Premier temps : La domination des Arena Bots
Un des qualités indéniables de cette équipe des Arena Bots est sa grande capacité d'adaptation. Bumblebee et Ironhide sont à la fois de bons bourrins et des pareurs performants. Ils peuvent donc changer de casquette à l'envi. On découvre Fallen, qui s'associe aux deux autres à la frappe, à plus de 40, c'est du plus bel effet. Le trio est anticipé et peut faire des ravages en début de combat. Et quand on ajoute le pilier, Frenzy, soigneur doté d'un repos de toute première qualité. En plus de cela, le voilà qui perturbe Elric.
Les résultats d'un tel déploiement de force n'ont pas tardé. Hawkmoon s'écroule à la quinzième seconde. Dyvim Slorm suit à la vingt-troisième seconde. Deux k.o. pour Fallen et les anticipations ont été exploitées à la perfection. Voilà les Melnibonnéens réduits de moitié.

Deuxième temps : La résistance des Melnibonnéens
Niko a bien senti le vent. Elric se soigne rapidement dès le départ. Ce n'était en soi pas un choix évident. Il n'était pas du tout certain que les Arena Bots ne jouent pas à la parade. Le repos double amélioration d'Elric était largement prenable. Mais Maestro avait joué la frappe au premier tour contre les Death and roll et Niko était prévenu. Résultat, Elric encaisse plutôt bien. D'autant qu'il est accompagné d'Yyrkoon, à la perturbation, qui sort littéralement Ironhide du combat. Fallen va voir ses dégâts s'écraser sur l'aura réductrice d'Elric, reste Bumblebee à encaisser, qui utilise point vital, mais Elric se sort facilement du problème au soin.
De sorte que l'équipe résolument offensive des Arena Bots, après deux k.o., ne peut que constater l'échec : ils sont incapables de faire tomber les deux derniers adversaires. Ne reste qu'un seul constat, le combat de repos.

Troisième temps : La victoire à la Pyrrhus
Le seul problème de Frenzy c'est le repos compressé, qui le tient à l'abri des pareurs, son esquive le mettant à l'abri de bien des frappeurs, mais qui en fait un adversaire battable en tournoi. Le repos d'Elric n'est pas grandiose, nous ignorons son endurance, mais vu à quel point son premier repos est tôt dans le combat (avec cette limite que tout dépend du seuil choisi par l'entraîneur), nul doute qu'elle est perfectible (65è seconde). Niko savait-il qu'il remporterait le combat au repos ? Il est rare d'avoir des données précises sur tous les combattants, et il n'est pas rare qu'en tournoi on ignore le repos de tel ou tel combattant. Si par malheur pour lui, un repos double amélioration se cachait chez les Arena Bots, la défense eût été vaine.
Pour la petite histoire, Pyrrhus était roi d'Epire (dans les Balkans), et affrontait l'armée romaine. Il avait certes gagné plusieurs victoires mais perdu tellement de troupes pour l'emporter qu'il s'était exclamé : "Encore une victoire sur les Romains et nous sommes perdus !" L'ironie de la situation a marqué l'imaginaire collectif. Finalement, ce n'est pas un si bon titre. Ok, Niko a perdu la moitié de son équipe en chemin, mais je pense que des victoires comme celle-là, il en redemande. Il n'y en aura pas beaucoup.



Les faits d'arme du jour
Weeds - KarmianSquad
Voilà le contrepoint parfait du combat des Melnibonnéens. Devant la brutalité de Maximoui, Jack Herer puis AK47 cèdent relativement rapidement. On ne saurait les en blâmer avec des frappes à plus de 80. Le combat s'enlise cependant. Ice résiste à la parade de Blondasse, bon gré mal gré, avec un repos double amélioration de niveau 19. Et avec Blueberry qui associe durcissement à soigner sans s'exposer, Maximoui et Chaussette se retrouvent esquivés, et quand par bonheur ils touchent, c'est sans grande difficulté que Blueberry tient la route. Par malheur, le défenseur, trop occupé à se soigner, oublie de se reposer et laisse Ice seul. Mais Ice se débrouille bien tout seul, et son esquive seule est suffisante. Il tient ainsi jusqu'au combat de repos avant de découvrir que Calbut est meilleur que lui à ce jeu-là. Dommage, mais jolie défense.

Brutal Deluxe - Brillat
Nous avions donné ce combat pour hautement tactique. Dommage qu'il ait été écourté par une erreur tactique. Le premier objectif de Joaxx était de faire tomber Vieux Cantal, l'arme offensive principale de Brillat. Il faut soixante-seize secondes à Claw pour en venir à bout. Pendant ce temps, mis à part quelques parades de Vieux Cantal, les vieux machins sont restés plutôt passifs, préférant se soigner. Étonnamment, les pareurs des Brutal se dirigent ensuite vers l'homoncule de Vieille et temps, qui devrait être le cadet de leurs soucis. Mais dans ce flot de parades, Vieux Cep est tombé. Comment cela est possible ? De la seule faille d'un repos compressé : son seuil d'enclenchement. Pour peu qu'il soit un peu trop bas, entre le moment où le combattant change de cible et le moment où il commence à se reposer, il y a un intervalle parfois suffisant pour qu'une équipe de pareurs bien motivés puisse mettre le combattant k.o. en bénéficiant du bonus de repos efficace. C'est ce qui s'est passé. Le reste n'est qu'anecdotique. Encore une fois dommage, Lina a sans doute dû négliger le combat.



L'affiche du troisième tour
Aphex - Berberes
Voilà enfin une des affiches de ce tournoi. Deux candidats à la victoire s'affrontent. Avec deux tours de chauffe pour les deux équipes, on a dû s'observer à la loupe. Le duel du jour : Oolaa contre Santino Marella ! Le frappeur à l'ancienne contre la nouvelle génération. Car il faut bien avouer que l'arrivée des améliorations d'écurie équipement a changé la donne en matière de frappe. Ils sont quelques uns à nous offrir du grand spectacle grâce à ce joujou là. Mais comme souvent, c'est un autre duel qui décidera du combat. C'est celui des soutiens. Twyn et Tha contre Mark Henry et Evan Bourne. Comment contrer la star adverse ? Comment s'assurer les bons k.o. ? Comment déstabiliser les ciblages adverses ? Comment surprendre son adversaire ? Une chose est sûre, il y aura du sang !


Les combats à suivre du troisième tour
Bersekers - Brutal Deluxe
Alors que les Bersekers sont passé à la frappe, les Brutal Deluxe sont passés à la parade. Intéressant chassé-croisé et rencontre au sommet entre deux maîtres tacticiens : Syrdahar contre Joaxx. Dans les deux camps, les options de jeu sont nombreuses et il est difficile de prédire de quelle façon ce combat tournera. Les nerfs des entraîneurs seront toutefois mis à rude épreuve car je ne vois pas le combat se dénouer rapidement. Allez, faites-nous quelques rebondissements, histoire d'arracher des "oh" à la foule et faire monter les ventes de boissons sucrées. Mohja le vaut bien !

KarmianSquad - Deadland
Lors de leur précédente rencontre, le KarmianSquad l'avait emporté. Une revanche ? La lourdeur des frappes de Maximoui et Chaussette contre la vivacité d'Elios et Duke. Avant de nous prononcer sur les atouts offensifs de part et d'autre, le KarmianSquad semble avoir l'avantage côté soutien. Calbut semble plus performant que FouduRoy, et Blondasse est nettement plus abouti que Biggles. Elios ne semble pas être dans ses grands jours, cela fait deux tours qu'il est poussé hors des projecteurs. Reste la lumière Duke, qui, avec un peu de tournis, pourrait bien jouer la mouche du coche. Et puis, après tout rien n'est joué et ce genre de combats se gagnent dans l'art des entraîneurs d'exploiter leurs qualités. Wismerhill m'a fait une démonstration, alors je suis enclin à croire en lui.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Lun 31 Oct 2011, 15:22

Vous l'attendiez ? Elle arrive. Tard c'est vrai, mais que voulez-vous, on ne résiste pas aux femmes. Bon je m'égare. Deux tours de tournoi, et bien des choses à raconter avant ces demi-finales à demi surprenantes. Un petit tour d'horizon dans...


Un œil sur le tournoi :boulet: :bash: !



La surprise de ces deux tours
Les Tricéphales
On savait les Tricéphales amateurs de grands froids, mais pas spécialistes de l'entraînement intensif. Ils éliminent cette terrible équipe de Naggaroth nouvelle génération, avec Lamenoire, la découverte de ces derniers jours, et comme une prescience du massacre de cette nuit. L'ancienne génération des Tricéphales était bien connue du public, avec Kélomone et ses gros dégâts bien lourds, et Evilgar le pareur qui ne s'était jamais arrêté de progresser à la parade. C'est une équipe toute neuve qui rencontrait Naggaroth.

En début de combat, on découvre Osmasidia, avec d'énormes frappes à 70 de dégâts, sur des bases relativement rapides, ACT de 7. Malheureusement, il fait l'objet d'un traitement de faveur côté Naggaroth, et encore Lamenoire et l'homoncule de Mengil Manhile, il s'écroule. Au combat de frappeurs, la victoire en revient à Naggaroth.

Latent, pourtant présent dans l'ombre, commence un tout autre combat. Un combat dont le héros est inattendu. On aurait pu croire à un combat de pareurs, entre Pognator, qui fait son chemin en gloire discrètement, et Mengil Manhide, tous deux pareurs ayant bien retenu les leçons des Nains et de la Section XIII, mais ces deux-là vont être d'une influence mineure. Pognator est un peu seul offensivement et Mengil est chargé de feinter, préparant le terrain pour un Lamenoire qui redoutait la perturbation (peut-être à cause d'une petite leçon d'avant tournoi de ma chère Irma). Ça n'a pas manqué, Halilan a perturbé le monstre de Naggaroth. Et Lamenoire de se trouver réduit au silence rapidement.

La contre-tactique de Naggaroth était intelligente, et voilà bien une façon d'utiliser la feinte (à mon sens sous-exploitée) qui devrait se développer. Pourquoi ça n'a pas fonctionné ? La raison est simple : le ciblage. Pour qu'un feinteur soit efficace, encore faut-il qu'il feinte la cible du bourrin. Or en feintant, il crée un bonus d'occupation sur la cible désignée. Cela rend le ciblage compliqué si l'on n'a pas des boni du type de ceux que l'attaque à fond offre. Mais là encore, si le bourrin cible correctement, il est fort possible que le feinteur fuie. Bref, un casse-tête chinois.

Casse-tête d'autant plus grand que Lamenoire a eu tendance à cibler Pognator. Le pareur est le clef de la victoire, mais en même temps, il a une solide défense, en bon successeur de héros comme le Nain Portequoi, Horas ou encore Shaman. Du coup les coups de Lamenoire, notamment pendant le combat de repos, sont bien absorbés par les soigneurs adverses. Que faire ? On ne saurait reprocher à Sargeras d'avoir visé dans un second temps le deuxième danger offensif de l'équipe adverse.

Le héros de ce combat est donc Halilan. Devrais-je plutôt dire héroïne. La suite est simple, on se dirige lentement mais sûrement vers le combat de repos, et Pognator, nous refaisant le coup de Ouya contre les Rapaces, se met à parer vers la 1660è seconde, faisant tomber les adversaires restant.

Mais qui est Halilan ? Le dernier survivant de la première génération de FYD. Longtemps considérée comme un soigneur de deuxième zone, la voilà qui pourrait bien prendre une nouvelle dimension, dans le style Nymphe Atigable, de femme à tout-faire et surtout à faire déjouer. Très belle démonstration tactique, on en redemande.

Seulement, au tour suivant, l'attendent un quatuor de combattants d'un tout autre genre : le Kata Lee Gang ! Avec en début de combat, deux perturbateurs à l'œuvre, sur des ACT bien meilleures et anticipation, des homoncules qui font déjà tomber Osmasidia, réduite au silence, et la parade en dernier lieu. La leçon est donnée : les Brutal Deluxe commencent à avoir développer une sacrée boîte à outils, dont le fer de lance est ce terrible Claw qui a toujours susciter la plus grande admiration chez moi. Les héros de la victoire contre Naggaroth sont balayés en un peu plus d'une centaine de secondes. C'est la loi du tournoi.



Les faits d'armes de ces deux tours
La ballade des Scraps Bastards
Les Scraps ont pris une toute autre dimension sur ce tournoi, juste après avoir été cités dans le classement des meilleures écuries. Les "petits bastards" deviennent grand, et le leader des Reservoir Dogs porte haut le flambeau de son clan. D'accord, battre la Galaxie Nord était dans ses cordes, et une victoire sur les Melnibonnéens paraissait à leur portée. Encore fallait-il la réaliser, car Elric devient de plus en plus impressionnant et l'équipe trouve une cohérence de plus en plus performante en tournoi. Mais les Scraps ne leur ont pas laissé une seule chance, dans un style brut de décoffrage : on frappe et ça finira bien par tomber. La vraie performance des Scraps était d'éliminer Abyme, car bien qu'en reconstruction, l'équipe s'appuie toujours sur des combattants de haut niveau, Shaman et Némésis, qui auraient dû faire la différence. On découvre à l'occasion de ce combat une Marrina en railleuse, mais tout cela est inutile, car les loups étaient de sortie : raillez un bourrin, il en reste deux. Et quand les k.o. commencent, la machine adverse s'enraie. Il reste encore de la place pour la force brute !

Les riches heures des Larmes de Sang
Les Brutal Deluxe sont au rendez-vous. Face aux Bersekers, rien n'a ébranlé la défense et la victoire est sans surprise pour Kain au repos, comme un temps contre une équipe des Fremens remontée à bloc. Mais le véritable spectacle était à côté, dans le duel fratricide entre la Mortal Elite et l'A Team. Perturbation de Smoke et repos de Raiden, la Mortal Elite nous offre un profil qui rappelle étrangement les Brutal Deluxe. Le surpuissant Barracuda et le fourbe Looping ne peuvent rien contre ça, et Shao Kahn peut bien passer complètement à côté du combat, si l'attaque de la Mortal Elite n'est pas au rendez-vous, la défense assure une victoire au repos. Seulement au tour suivant, contre le duo Evan Bourne - Gottri, les choses se compliquent. Et bien que Santino Marella soit bien contré, ce sont les pareurs qui apportent la victoire. Défaite peut-être pour la Mortal Elite, mais très beau tournoi. La défense est prête, ne reste plus qu'à nous proposer une belle attaque.

Les favoris, inarrêtables
Les favoris se sont promenés. Les Berberes s'offrent Oolaa et sa cohorte sans suer. Santino casse Twyn en deux frappes, et c'en est fini de la mouche du coche qui pouvait construire la victoire côté Aphex. Evan Bourne s'écroule sous les coups de la maîtresse tueuse, Oxyres s'en fiche, car la victoire appartient à Santino. Il met un peu de temps à avoir la peau de l'esquive de Tha, mais ce n'est pas ce qui l'arrête. Halcyon et Oolaa ? Ce sont des formalités. Victoire bien trop facile. Et quand au tour suivant ce sont les pareurs qui font le boulot, on prend conscience que les Berberes ont fini de jouer les oubliés. Pour sûr, d'ici le prochain classement des meilleures équipes, ceux-là auront fait des bonds au classement.
Les Nains, eux, ont à peine eu à s'escrimer. Deux k.o. d'entrée contre Gheist et Nina qui ne tient pas longtemps. Restait Dr Saw, un des héros de la dernière victoire Atlante en combat des clans, mais rien à faire contre deux pareurs de haut niveau. Le KarmianSquad remonté après une nouvelle victoire contre Deadland ? Une formalité !Calbut et Chaussette s'écroulent d'entrée, Blondasse suit de peu et Maximoui tient une cinquantaine de secondes. Vraiment le combo de destructurations, contré peut-être par Dreanen et Blairox, reste ultime.



Un mot sur les demi-finales
Scraps Bastards - Berberes
Nouveau duel de bourrins pour les Berberes, mais on voit mal ce que pourrait faire la team de Seth Gecko quand Oolaa et Halcyon ont été si facilement balayés. La chance d'Inglorious est peut-être dans des ciblages très fins, en jouant au mieux l'aura réductrice de Seth. Mais on voit mal comment battre à la fois Santino et le duo de pareurs. Peut-être peut-il envisager une victoire au repos de Mary Ann Lomax. On sait l'équipe d'Oxyres mal préparée à cet exercice.

Brutal Deluxe - Nains
Comme pour les précédents challengers des Nains, la question est combien de combattants tiendront debout. Blairox comme Quéhé sont arrivés à en faire tenir trois. Et c'est la source de leur victoire. Derrière, Joaxx a les armes pour l'emporter, mais encore faut-il obtenir ce prérequis. Gageons que le tacticien des Larmes aura prévu la chose depuis le début du tournoi et que ses atouts seront bien en main pour tenter quelque chose.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Esthel » Mer 9 Nov 2011, 16:04

Allez, à moi de jouer, ça faisait longtemps ! Il y a du bordel ici... Tasses de café qui trainent, magazines playboy par terre, une part de pizza moisie... et qu'est ce que c'est ? Un cadavre de chat en train de pourrir sur mon tapis préféré ! Il va m'entendre Bacchai ! Bélilou ( ah oui, vous ne le connaissez pas, c'est mon petit diablotin de compagnie, un cadeau de Bélial), vire moi ça tout de suite, et fous tout sur le bureau de Bacchai ! Oui, tu peux prendre sa figurine de Dora l'Exploratrice...

Donc, c'est parti ! 64 équipes, le retour du retour du retour du... Après la magistrale victoire des Nains au dernier tournoi, place à la suite de l'aventure ! Certains d'entre vous attendaient un tournoi relevé avec de la moutarde et une confrontation Vétérans / Rapaces, mais pauvres impatients que vous êtes ! Car l'heure n'est pas encore arrivée pour les deux ténors de s'affronter dans cette compétition. Bientôt, bientôt cependant... et ce sera au premier tour. Devant 68591 spectateurs. Avec une victoire de Roméo au repos. A la 2588ème seconde. Oui, je reviens du futur et je vous ai gâché la surprise, désolé. Mais sachez que ce ne sera pas Rapaces qui gagnera le tournoi malgré tout, mais l'A Team qui là va se faire défoncer par Dragon pour revenir plus fort au prochain et triompher en finale.
Mais trêve de prophéties. Laissez-moi pour l'instant vous raconter une histoire.
Ca parle d'Atlantes, d'un guerrier beau comme un footballeur et rapide comme le vent. Il vivait à une époque reculée, et avait pour nom Urselius. Il sentait bon le sable chaud, le fromage grec et la crème Nivéa. Il combattait ici, oui dans la Tour, autrefois. En quelques semaines, il est monté en gloire, passant des bas fonds du classement au Top 5. C'était bien avant l'apparition de la double énergie ou des améliorations d'écuries, donc ne criez pas au scandale ou à l'abus. Il était le temps-lames le plus abouti jamais crée, excepté Vieux Rusé. Ce dernier le craignait d'ailleurs, le regardant de haut et redoutant le jour où il devrait l'affronter. Il avait tout pour réussir, être le numéro 1 mais du jour au lendemain, il a disparu, retournant aider son pays pour affronter cette dette sans merci qui le détruit de l'intérieur. Il a troqué sa lance contre une costume trois-pièces, et si vous voulez le rencontrer, il travaille maintenant à la Bank of Cyprus, pas loin de l'Acropole où il propose des crédits à des taux très avantageux.
Mais là n'est pas le sujet, car cet Atlante, le plus fameux guerrier que n'ait jamais connu ce clan, le premier qui a ramené le trophée du tournoi dans son pays, a laissé son esprit en gage à ses successeurs. Ses deux héritiers participent à cette compétition aujourd'hui, et on attend tous leur confrontation qui désignera le vainqueur comme l'Urseman.

Vous les avez tous reconnu. Maggie Tar contre Reysen, le duel fratricide qui s'annonce encore plus violent que Locus contre Lamenoire. Sauf que cette fois, il n'y aura pas de Fallen pour sortir victorieux de l'affrontement.
Les parieurs ne se sont pas trompés. Ils sont dans deux poules différentes et ne se rencontreront pas avant la finale. Hasard ou coup de pouce du destin ? Car c'est leur destin de se battre, et non de s'aimer. Maggie Tar est déjà fiancée à... " fouille dans ses notes" Pippin des Berserkers, et Reysen a son homoncule qui lui sert de main droite, donc ils n'ont pas le choix. S'ils ne peuvent s'aimer, ils s'entretueront pour le plus grand plaisir d'une foule en chaleur.

Qui pourra les empêcher de se battre ? Qui seront les challengers ?
On commence par le haut, préparez les appareils de tractions. Stigma Diaboli tout d'abord, c'est une Rose Sanglante, et en tant que tel possible gagnant du tournoi. Deux combattants en majuscule, survivants de l'enfer comme Ken, mais face à deux membres éminents du PS... que pourront faire deux démons majeurs ? Ségolène et François contre Clauneck et Abaddon. Si ces derniers pouvaient aussi nous débarrasser du petit Nicolas, on leur en serait gré...

Aujourd'hui, peut on présenter Gheist comme un favori ? Les héros de Bauchy reviennent sans cesse, mais leur niveau n'est plus celui de leurs aïeux. Luba n'est plus LA Luba, et Anibal ne s'est pas encore réincarné. Mais une chance est elle possible ? De toute façon, nous saurons rapidement leur niveau réel, car leur prochain adversaire est...

Suspense...

Suspense encore...

Encore un peu de suspense...

Est... ! Non c'était une blague.

Berserkers ! Les Bersekers avec un r en plus reviennent, prêts à perturber les ciblages de leurs adversaires ! Griffith porte toujours son petit miroir de poche, et sait manier chaque rayon de soleil pour tromper n'importe qui ! D'une petite sorcière joufflue, il en fait un gros chevalier au visage abruti ( mais qui plait étrangement aux demoiselles de l'arène... vous vous souvenez du duel Maggie Tar / Oolaa ? En fait, elles se sont battues pour Pippin...). Leur manque de résistance a fait cependant le bonheur de Daigotsu à leur dernière confrontation, mais... mais aujourd'hui, quelque chose me dit que l'équipe s'est tranformée. Locus s'est fait éliminé du combat des clans, et Bersk a certainement changé sa double énergie de combattant... A t-il augmenté l'esquive de Griffith, la résistance d'Isidro, le sex-appeal de Pippin, ou l'endurance de Shierke ? On le saura bientôt.

Les Loups Gris ? Mehrorn s'est auto-proclamé favori et pour lui faire plaisir, citons le. Sa dernière participation à un tournoi n'était pas mal. Victorieux de DragonNoir, les Loups ont montré qu'ils avaient progressé, mais voilà après, la demi contre Blairox a été catastrophique, et le Wolfi est retombé sur terre. C'était avec Heden. Et aujourd'hui, elle est au combat des clans, seule contre l'Alliance Loyale. Et vu la quantité d'équipements qu'elle doit porter, ça ne m'étonnerait pas que Mehrorn ait envoyé des glads nus à l'abattoir ! Coup de bluff du vendeur de tondeuses, ou les Loups ont vraiment une chance de s'imposer ?

Aphex. Et Oolaa est bien décidé à reconquérir son Pippin, à coups de claques s'il le faut. Son objectif est Maggie Tar avant tout, donc la finale. Les cyborgs à l'accent zotoxien sont les premiers à être servis. 51 pronos pour les elfes, comment ça se fait ?

L'Antinest d'Amra et cette fois le Nest n'a qu'à bien se tenir. Plus de Dizzy, plus de K, plus personne, mais une Jenet plutôt intéressante, un Kyo maitre railleur sur un cadavre perché, et Kula la soigneuse la plus offensive de l'arène. Sans oublier une petite déesse qui cherche son Seiya. Antinest est encore favori ? BGM que j'aurais pu citer dans les principaux challengers nous le montrera.

Car non, je ne parlerais pas de BGM, je le jure, je... allez si, finalement c'est bon, Jacky, tu peux arrêter la radio, c'est pas honnête de me torturer en passant en boucle Alexandrie-Alexandra !
BGM donc. Une équipe. Oui, une équipe. Pas deux, ni fine, mais une équipe. Et ils sont cools. Comme Fonz. Mais en moins bourrins. Mais avec plus de cheveux. Et ils peuvent gagner ce premier tour puis résister à Oolaa. I believe in eux !

Fremens commence difficilement. Aspic est un bourrin, pourquoi on lui met toujours des esquiveurs ou des perturbateurs sur son chemin ? C'est pas drôle, à force il va finir par se fâcher. Et tuer encore ses glads en les précipitant du haut de la Tour... pauvre Paul, pauvre Léto, ils méritaient une meilleur fin... Jessica Atreides reste une des guerrières les plus résistantes de l'arène ( avec Calahan et... j'attends vos avis, je choisirai une carte parmi vos réponses et le vainqueur recevra un joli cadeau !), et Shani se fait régulièrement cibler en priorité pendant les survivors. Les Fremens aussi sentent bon le sable chaud, et on espère que cette fois, il ne le boufferont pas...

Disco Kingz pendant ce temps construit des chateaux. Kool fait vieillir amis et ennemis, Jackson 5 met des pains, et Gloria se débrouille comme elle peut sans son super homoncule. C'est... disco ! Dave est dans la place, et nous t'aimons aussi Mike Brant ! Tiens, il s'est aussi défenestré lui... c'est louche ça... "compose le numéro de la gendarmerie". Pour gagner contre les rois de la piste de danse, il faut être plus groovy qu'eux. Vaincre Kool, ou surpasser son repos. Qui en a les moyens dans ce tournoi ?

Comme Antinest ou Gheist, les Chaos God ont soufferts. Ils ne sont plus les plus terrifiants, maintenant Lucifer est arrivé, et le Rose Majeur a renvoyé les dieux du KO dans l'académie des bisounours. Mais ils sont en train de renaître. Nurgle a montré qu'il avait le sang de Malar qui coulait en lui ( et sur lui, il a la peau fragile), Baphomet également tape fort, Cyric soigne toujours aussi bien, et le pilier Loth n'est tombable que par la fatigue. Chaos God, une équipe qui en a.

Ninja ! Maman, plus tard, je veux être comme Naruto ! Kevin en a rêvé, Fu Leng l'a fait. Daigotsu est Naruto. Il balance des shurikens, se dédouble, bouffe des ramens, grimpe aux arbres et se prend râteau sur râteau en faisant le jardin. Mais il est fort, rapide, efficace, et son trio d'ombres ( dont une nouvelle, dites bonjour à l'ombre. Bonjour l'ombre !) le sert parfaitement ( par contre leur café n'est pas bon, croyez moi...). Une nouvelle balade jusqu'en finale ? Daigotsu va t'il prendre sa revanche sur Urselius en tapant sur ses héritiers ? La suite au prochain épisode, et il retrouvera peut être enfin Sasuke.

Les chevaliers modernes, souvenez vous d'eux. C'était peu avant que Seiya et ses compagnons attaquent le Sanctuaire. Pendant que Shiryu affrontait la Méduse (peut on voir une analogie avec le combat opposant Dragon à Crazysaez ?), un nouveau chevalier est apparu et l'a aidé dans son combat. Ce n'était pas un chevalier ordinaire, sa force venait des machines, et ben les Modernwarriors, c'est pareil ! The Protector n'est plus, vive d'autres The Warriors ! Que valent ils aujourd'hui ? Pas grand chose pronostiquent 51 parieurs, mais qui sait ? Xavi a toujours été un grand challenger, et il a toujours tenu ce rôle. Il peut trouver une parade à Daigotsu, et rejoindre Athéna qu'il retrouvera peut être en quart.

Petite pause, hop, hop, quelques étirements, un morceau de... cadavre de chat qui se trouve sur mon bureau pour une raison inconnue... Bélilou !

Bon, la suite. Jacky, le plus grand fan de Claude François qui existe dans l'univers ( non pas la sono !) possède une perle immortelle en la personne de Vic. Mais la perle doit être fissurée, car ça fait quelques tournois qu'il ne montre plus rien. C'est étrange car Vic est le guerrier avec le plus d'esquive ( Raymond ne compte pas !), et son comparse Calahan doit être celui avec le plus de points de vie... mais en tournoi, la défense ne fait pas tout, et là est le point faible de la GF corp. Herbert est un canard, et à part faire coin coin... et Moumoune, la femme à Roger n'a pour l'instant rien fait que casser le shamisen du pauvre Kyo... peut être enfin la révolte du leader du cinquième clan de l'arène ? Il ne pourra pas compter éternellement sur les performances en dents de scie des Loups Gris et du KarmianSquad, Jacky, à toi de reprendre les choses en main !

Encore un bon test pour lui. Les Huns. Silencieux, avec des gladiateurs inconnus, Govin revient. Je ne les connais pas, mais ce sont des Atlantes, donc il faut compter avec eux... Et puis, ils sont favoris du premier tour en plus !

Arena Bots est l'équipe de Fallen, le tombeur de Locus, bourrin de père en fils. Bumblebee, Ironhide et Blackout en sont les petits-fils. Prêts à avoir mal ? Ca tombe bien, car Raiden et ses très gros soins sont aussi là ! Allez, un challenger récent, mais qui a de belles années devant lui. L'abeille bumble va piquer, cachez-vous sous les couvertures, ça vaut mieux.

Khéops encore avec une composition inédite. Seth et Isis forment l'ossature cette fois. Grosse puissance, gros homoncule, grosse défense, gros soins, tout va bien, mais alors pourquoi est ce que ça ne marche jamais comme il faut ? Un beau challenger, il faut avouer cependant. Nous attendons le duel Seth / Bumblebee avec beaucoup d'impatience.

La Section XIII. Ca faisait un bail, comment vas-tu depuis le temps, Elsann ? On les connait bien cependant. Le Marseillais, premier super esquiveur, celui qui a été tant haï par des dizaines d'entraineurs, qui a fait changé les règles fondamentales de l'arène pour s'adapter à son talent, l'Immortel, il est le Highlander. La Cannoise et sa défense ensuite, le Bayonnais, amuse gueule préféré de Vieux Rusé, et le Sétois, dominateur des basses gloire. Une équipe qui a tout pour gagner. Ce n'est plus la Section XIII, vainqueur des Bloody Bastard et prétendant maintes fois au titre absolu, mais peut être que là... cet énième retour sera enfin le bon ?

Léviathan, Léviathan, Lévia... non, pas Cloclo, j'arrête d'accord ! Bon euh... un fou a parié sur eux jusqu'en finale, ils vont se faire défoncer, mais avec le sourire ! Et rien que pour ça, ils font office de challengers. Bravo à eux !

J'aurais cité Melnibonéens même si personne n'avait parié sur eux en finale (ou pas), car il y a Elric. Elric qui n'a rien à envier à Elios, Olki ou Maggie Tar et qui va encore montré la puissance des temps-lames aboutis. Il est endurant, il est résistant, il frappe fort, il a de beaux cheveux, que demander de plus ? Peut être des coéquipiers... on verra si cette fois, il en a trouvé.

Allez plus que quatre... et j'ai un petit creux. Personne a du chat crevé à me passer ?

Olkarum. Privés de Mikus, on verra ce qu'ils donnent sans soigneur. Mais Olki en a t-il vraiment besoin ? Il tombe ses adversaires sans qu'ils puissent réagir donc bon... Olkarion et Maximum le tombeur d'esquiveur entrent également dans la mélée. Tiens, leur entraineur a l'air d'aimer les temps-lames en fait, mais peu importe car : Ave Olkar, ceux qui vont mourir te saluent !

Les Dieux celtes eux aiment la parade. Mais ils ne sont malheureusement pas des dieux nains donc ça ne leur réussit pas aussi bien. Pourtant, ils restent challengers, car Danu s'est imposé dans le top 5 des fatigueurs, et il ne lui manque qu'une victoire retentissante en tournoi pour viser plus haut. Dans un groupe très relevé, nous verrons si Askook est digne de ses pairs Atlantes. Un peu de potion magique ne serait pas de refus...

Les frères ennemis pour finir. Deux en un, comme le Shampooing Elsève. On le surnomme Médusa, il est Shiryu, et nous connaissons tous l'issue de leur affrontement. Dragon devra t-il aussi se crever les yeux pour vaincre ? Ou Crazy réussira à montrer son visage et terrifier de peur ses adversaires ? Il aura fort à faire, car les guerriers de Dragon se voient tous les matins dans le miroir et sont donc habitués à pareille frayeur.
Ce match est malgré tout l'affiche du premier tour. Plus encore que GF corp / Les Huns, ou Disco Kingz / Fremens, c'est ce combat qu'il faut suivre !

Et voilà, ça doit faire un sacré pavé, mais je suis ravi de l'avoir écrit. Je me suis bien amusé, et maintenant c'est l'heure du goûter !
Esthel
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Jeu 10 Nov 2011, 08:59

Alors je récupère mon bureau... Aaaah ! ça sent la rose ! Nan, sérieux, ça monte à la tête quoi, comment peut-on travailler dans ces conditions ? Bon il doit bien rester un morceau de pizza de la semaine dernière, histoire de se remettre. Où c'est qu'elle est ma pizza ? Ne me dis pas qu'Esthel a jeté ça à la poubelle ! C'était avec supplément salami en plus !



Un œil sur le tournoi !







Le combat du jour
DragonNoir - A Team
Esthel mettait en avant ce combat, il a eu le nez fin. Ce combat était superbe. D'une part, nous avions l'A Team, construite autour de Barracuda, survivant d'un trio d'attaque qui faisait du grabuge, avec Futé et le tank Hannibal Smith. Depuis, Barracuda a pris de la puissance, et promet de faire des massacres. Le petit Triple A est devenu grand, il a rejoint le panthéon des grands soigneurs des Larmes de Sang. Restent Hulk et Looping. Looping est un de ces pareurs nouvelle génération qui montent chez les Larmes, dans le même temps que Sirius ou Mark Hunt. Quant à Hulk, il s'agit d'un bourrin homonculé, encore un peu jeune pour véritablement peser sur les combats. Crazysaez fera-t-il les investissements pour en faire un futur Reysen ?

Côté DragonNoir, on propose une équipe comme je les aime, toute en finesses et fourberies. Certes, il a perdu Jerome Le Banner, et surtout Ray Sefo, le grand artisan des heures de gloire de l'écurie en tournoi. Mais il conserve le duo d'esquiveurs, Remy Ronjasky et Mark Hunt. Un mot quand même sur Mark Hunt, qui n'est plus n'importe qui, mais l'un des pareurs qui a fait le plus de k.o. le mois dernier, cela donne le ton du bonhomme. Alors, Bear Grylls et Fedor ne sont pas encore au niveau de la précédente génération, mais l'équipe est vraiment loin d'être négligeable.

La clef du combat a été le ciblage de Barracuda. On le sait manquer cruellement d'esquive, et nous avons été plus d'un à exploiter ce défaut. Pourquoi, Crazysaez, Barracuda commence-t-il son combat en se dirigeant sur Rémy Ronjasky, sur lequel il n'avait a priori aucune chance d'avoir d'effet ? Du coup, il laisse Fedor et Bear Grylls tranquille, alors qu'il aurait sans doute pu les mettre k.o. rapidement.

Et malheureusement pour l'A Team, Fedor est en forme. Il hérite sans doute de l'équipement de Ray Sefo, et tape à plus de 70 de dégâts. D'autant qu'il faut compter sur Mark Hunt pour faire des k.o., Looping étant le premier à subir la loi du pareur temps, pendant que Fédor vient à bout de Hulk. Reste chez l'A Team son ossature, ses valeurs sûres, Barracuda et Triple A. Et Fédor ne fait qu'une bouchée de son glorieux aîné, tandis que Mark Hunt se régale sur le repos sans spé2 du soigneur adverse.

Démonstration de DragonNoir ou Crazysaez face aux faiblesses de son équipe ? Nous avions déjà écrit cela mais DragonNoir bouleverse les hiérarchies.



Les faits d'armes du jour
Berserkers - Loups Gris
Dans ce duel entre deux maîtres tacticiens, le résultat était bien moins évident qu'il n'y paraissait. Avec un seul pareur, Bersk devait ruser s'il voulait venir à bout du repos compressé de Gamlin, et dans ce combat, si les mouvements de Schierke, Isidro et Griffith ont été très classiques, la victoire revient à Pippin. Sa raillerie s'est avérée d'une qualité rare, Gamlin puis Rhapsody n'arrivent qu'à peine à se reposer et Schierke a beau avoir du mal à sortir de sa tactique de soin (ce problème pourrait coûter cher un jour), Pippin veille au grain et s'assure que la parade soit efficace. Jolie démonstration de maîtrise tactique de Bersk.

GF Corp - Les Huns
Govin ne créera pas la surprise cette fois, alors même qu'il était venu en tournoi avec une équipe bien plus cohérente que d'ordinaire : il a enfin du soin ! Mais ce n'est pas encore ça. Hune Ysex chargée du soin a prouvé une inefficacité totale en raison de sa lenteur et de son manque d'endurance. Hun Cert Hun aurait été plus intéressant, mais il était assigné à la perturbation de Herbert. Hun Fernal, seul bourrin de l'équipe, dernier héritier de l'armada d'anticipations, ne fait pas long feu sous les coups de Calahan. Et si Vic tombe sous la parade de Hun Dex, plus que jamais leader des Huns, il tient assez longtemps pour contrer au soin les frappes de l'homoncule du pareur. Une fois que Hun Dex pare Herbert, on connaît la suite. Le repos compressé du Jacky le rend assez insensible à la menace. Et au repos, Hun Dex s'écroule bien avant les Jackys. En résumé, Govin, maintenant il faut que tu prévoies un reposeur dans l'équipe.

Section XIII - La Léonade
La Léonade n'avait aucune chance de l'emporter. Après la mort de Manu, l'ancien Forgeur était venu à trois combattants. Et ça n'a pas manqué, la Section XIII a fini par faire parler la parade et tout le monde est retourné rejoindre son oreiller. Je fais toutefois un petit tour sur ce combat, parce que j'ai aimé quelques mouvements. Je fais un petit détour comme du temps de l'œil du néophyte pour un seul combattant. Si tout le monde connaît bien le duo Gommy - Sammy, personne n'avait jamais entendu parler de Challengeorgy. Héritier sans doute de Claro Movi, le bourrin joue à 5 d'ACT, avec des frappes à plus de 60 de dégâts. Le Sétois s'écroule en deux pains. Jolie résistance de la Léonade, quoique vaine, qui promet de beaux jours à venir.



L'affiche du deuxième tour
Arena Bots - Khéops
Les Arena Bots est l'une des valeurs sûres des Larmes de Sang en tournoi ces derniers temps. Ils font de belles choses à chaque sortie, avec ce trio Bumblebee, Ironhide, Blackout, capable de choisir ou de frapper ou de parer selon les besoins, tenus par un Frenzy toujours très régulier. Sacré test pour Khéops, venu avec sa nouvelle génération. Anubis arrive auréolé du classement mensuel de Nain, comme l'un des pareurs les plus performants du moment. Et Seth et Isis sont toujours aussi impressionnants. L'issue parait incertaine, et nous apprendrons beaucoup sur le niveau véritable de ces deux écuries : ils sont tous deux capables de se hisser en challengers pour les favoris du tournoi, qui les regarderont sans doute avec curiosité.



Les combats à suivre du deuxième tour
Gheist - Berserkers
D'accord, Luba n'est pas LA Luba. Mais il n'empêche qu'elle commence à faire mal. Dr Saw est plus que jamais un monstre, qui vieillit très peu. Et avec Nina et Wardom, Bauchy a des possibilités tactiques qu'il ne s'est pas toujours donné. Il défiera Bersk, qui a choisi depuis quelques temps la voie de la finesse. Ah qu'ils sont loin les duels Guts-Anibal ! Mais comme Guts avait toujours une tête d'avance sur Anibal, Bersk semble avoir de la marge sur ce combat, avec son équipe illisible, qui peut tout faire.

Dudes 2B Feared - Tekken
Les Dudes 2B Feared reviennent ! L'une des écuries les plus anciennes de Challengers est toujours là, alors qu'on la croyait perdue des radars. Ils tombent sur l'une des écuries montantes de la Tour. Tekken a dû se passer de Raven, préféré en combat des clans, leur pareur temps. C'est dommage. Mais il reste ce diable de Craig Marduk qui progresse à chaque sortie, bien soutenu par un Christie Monteiro. On sait que j'aime assez ce Yoshimitsu. Et pourtant, Tekken n'ont pas les pronostics pour eux. Je ne serais pas surpris qu'il y ait une belle surprise au tournant.

Olkarum - Celtes
Un duel Atlantes - Larmes ! Face à la toute puissance offensive d'Olkarum, privé de Mikus en raison du combat des clans, s'opposera la défense de fer des Celtes. L'équipe d'Askook n'est plus une inconnue de la Tour, depuis les exploits qui les menèrent en demi-finale, avec sur son passage l'A Team et les ModernWarriors emmenés par The Protector. En bref, les Celtes maîtrisent la méthode anti-Larmes. Cernunnos est venu remplacer Cuchulain à son décès, mais je ne pense pas que cela soit une perte pour l'équipe : il arrive avec plus de cohérence et une meilleure connaissance du tournoi. Olki et ses compagnons d'arme arriveront-ils à mettre tout ce beau monde k.o. assez vite pour éviter le contrecoup de la parade ?
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Sam 12 Nov 2011, 13:04

Deuxième tour, et si les favoris passent sans trop se faire peur, il n'empêche qu'il y a des enseignements à tirer pour les affrontements qui nous attendent de ces combats. A lire avec attention donc et quelques pistes de réflexion dans...




Un œil sur le tournoi :boulet: !






La surprise du jour
Tekken bat les Dudes 2B Feared
C'est une surprise indéniable si l'on lit les pronostics. A 40 contre 11, la communauté de la Tour voyait les Dudes 2B Feared se sortir du match piège. Mais Tekken n'est plus battue à l'ancienneté. Pourtant clairement, Vidfamille n'est plus à présenter avec ses 93 de gloire pour plus de 7000 jours.. Katthie à 67 de gloire pour 7400 jours n'est plus jeunette, et elle avait eu l'occasion de se montrer en individuel. Cingleuse suit de près en gloire avec 59 pour 4200 jours, et enfin Frivole est à 33 de gloire pour 4500 jours. En face, on n'avait pas une telle tête d'affiche que Vidfamille. Craig Marduk est à 57 de gloire pour 3800 jours. Christie Monteiro parait encore plus aboutie pour ses 1900 jours et 10 en gloire. De plus, Tekken se privait de la parade de Raven qui aurait pu être précieuse pour cause de combat des clans.

La victoire de Tekken est due à un élément stratégique plutôt évident, les Dudes n'avaient pas de soigneur. Vidfamille et Katthie parent, Cingleuse frappe et Frivole perturbe. D'autres ont certes fait de belles choses sans soigneur. Chaos God s'en était fait une spécialité. Les Huns ont accompli des exploits sans soigneur, et le Spider Clan a longtemps joué sans soigneur dédié. Mais tous compensaient ce désavantage. Chez le Spider Clan c'était les armures, chez Chaos God c'était un railleur utilisé avec précision, enfin chez les Huns c'étaient des anticipations donc l'objectif était de faire les k.o. d'entrée de jeu. Chez les Dudes, l'orientation parade du quatuor (deux pareurs et un perturbateur) rend le manque de soigneur cruel. Car l'on sait que la parade, sauf à développer les destructurations en groupe (ou encore avec l'explosivité de l'anticipation), nécessite d'avoir du temps devant soi.

La tactique de Kortikal n'était pas mal. Craig Marduk semblait manquer de toucher, et en perturbant Bruce Irvin les solutions offensives de Tekken étaient limitées. Certes, Christie Monteiro tenait bien la boutique face aux assauts de Cingleuse, mais à terme les pareurs auraient raison de leurs adversaires. Mais le tournant du combat arrive à la fin des réflexes défensifs de l'anticipation de Katthie (c'est la seule explication que je vois) : Craig touche enfin Katthie, et tandis que Yoshimitsu a fait un travail excellent en éliminant la pareuse du combat, il ne reste plus qu'à en finir.

Peut-être y aura-t-il un regret côté Kortikal. Si Frivole avait perturbé Craig, le combat aurait sans doute été différent. Si par bonheur Frivole avait choisi la rémanence en spé 2 de perturbation, alors il était possible de perturber les deux attaquants de Tekken et ainsi s'assurer en défense. Encore faut-il avoir les tactiques pour le faire.



Les faits d'arme du jour
La maîtrise de Bersk ?
A chaque inscription des Berserkers, depuis quelques temps je m'interroge : Pourquoi ne voit-on pas apparaître Locus en tournoi ? Il y a moyen de construire une équipe autour de lui, vu les qualités des gladiateurs de Bersk. Diverses réponses sont possibles, mais comment ne pas adorer ce quatuor atypique, mais magique ? Au temps des duels Guts-Anibal, Gheist était battu par la puissance, à présent c'est clairement tactiquement que Bersk met la barre haute. Et on comprend qu'il aime à conserver cette réputation bien gagnée de maître tacticien. Dans ce combat, pourtant c'est plutôt les erreurs de Bauchy qui ressortent. Erreurs sur les tactiques de repos, à tel point que Dr Saw laisse l'homoncule de Pippin faire un k.o. Il n'y a finalement pas eu de combat. Luba est esquivée grâce à la perturbation de Griffith et Wardom est muselé par les railleries de Pippin. Il ne reste à Schierke qu'à faire son boulot.

La raillerie de Twyn
Ce duo Twyn-Tha fait partie des combattants qui me plaisent le plus dans l'arène. Il semble que leur palette tactique augmente constamment. Et Oolaa a beau stagner et Halcyon être remplacé par la nouvelle génération, en l'occurrence Orb, le duo de soutiens fait juste un travail incroyable. Parce qu'à lire le combat, on a l'impression qu'il y a une différence de niveau incroyable d'avec AntiNest. Pourtant, si certes vu les morts subis par cette écurie, il y a une différence, on aurait pu s'attendre à bien mieux de la part du nouvel Apeyro. Jenet fait partie de ces bourrins qui en moyenne gloire font des merveilles et Kyo est très prometteur. Le tout est tenu par un Kula très impressionnant d'ordinaire. Mais Tha perturbe et Twyn raille. Avec son 3 en ACT et son anticipation, Tha surclasse Jenet, et l'anticipation pourtant ravageuse en individuel de la nouvelle bourrine de chez AntiNest est rendue rigoureusement inutile. Le plus fort reste Twyn, dont on connaît par ailleurs la palette de jeu, annihilant Kula à la raillerie. Rien à faire, si ce n'est regarder les deux bourrins d'Aphex faire le travail, mais la victoire revient aux soutiens.

Seth, trop fort
Face aux Arena Bots, Khéops n'a pas laissé une chance. Frenzy, assigné à la perturbation, espérait peut-être rééditer l'exploit de Liefa contre l'homoncule de Raymond. Seulement, c'est Frenzy qui soigne et la perturbation est vite oubliée, et en plus il a pris du retard au soin, retard qu'il ne rattrapera pas. Parce qu'il est impossible pour le soigneur de tenir un ciblage ! Pendant que l'homoncule de Seth fait un malheur, Seth tape de son côté, et l'homoncule d'Isis et Obek ajoutent leurs modestes dégâts au casse-tête. Ça ne ressemble certes plus au quatuor formé avec Amon et Horus, avant la réforme des homoncules, mais le concept est efficace : noyer ses adversaires sous les coups. Frenzy a beau être le plus rapide dans ce combat, il s'écroule en premier. Et ses compagnons d'arme suivent de près. Un commentaire : assiste-t-on à une réminiscence de la gloire passée de Khéops, ou bien s'agit-il d'une continuité qui rapportera de nouveaux exploits ? Nous saurons cela dans les prochains tours.

Des Celtes en punching ball
Franchement, dans ce monde cruel qu'est celui de la Tour, je me serais volontiers dit que les Celtes étaient les mieux placés pour recevoir l'assaut d'Olkarum. Avec trois durcissements, un soigneur dédié et un combattant multi-fonctions en la personne de Dagda, difficile de faire mieux préparé à encaisser les coups. Mais il est fini le temps où Olkarum c'était surtout Olki, avec Maximus pour gérer les problèmes d'esquive. Désormais Olkarion se joint à la fête dans un style très proche d'Olki et avec des dégâts tout à fait intéressants autour de 50, sur des durcissements. Du coup Cernnunos, le nouveau soigneur des Celtes, se prend près de 200 dégâts en quelques secondes, avec toute une équipe à soigner. C'est bien trop difficile. Mordicus complète finalement bien ce quatuor avec un peu de perturbation. Car au final le soin n'a pas tant d'importance quand on peut proposer une telle blitzkrieg.



L'affiche du troisième tour
Dreanen - Section XIII
Je suis un peu frustré de mettre ce combat à l'affiche. Côté gloire et qualité, c'est indéniable, ces deux écuries mettent la barre haut. Cependant, les combats alentours promettent du grand spectacle aussi et surtout, ils sont bien plus incertains. Car souvenez-vous, Maggie avait déjà fait son petit numéro aux sudistes. C'était avant la réforme des homoncules et le double du Bayonnais régnait sur l'arène, multipliant les meurtres. Autant dire que le quatuor d'Elsann paraît faire bien pâle figure face à Dreanen, auréolé d'une première place pour Maggie au classement des k.o., chipée à un Vieux Rusé trop occupé à rester en vie. Mais la Section XIII a peut-être les armes en arsenal pour contrer Maggie. Ce n'est pas la parade qui l'arrêtera, ni même la perturbation. Il faut autre chose. Mais Elsann s'est fait une spécialité des fourberies multiples.



Les combats à suivre
Ils sont à foison. A la limite seuls les Mulets - Berserkers et Sauvageons - Tekken paraissent de moindre intérêt, en raison du différentiel de niveau entre les belligérants. Pour le reste ce n'est que du bonheur.

Aphex - Fremens
J'attends ce combat avec impatience. Il ne suffira pas de manier Tha et Twyn avec précision pour remporter ce combat-là. Ghanima et Jessica c'est du soutien de top niveau. Et avec la destructuration de Jessica, même si on venait à la railler, il faudrait faire attention à gérer sa jauge de fatigue. Maintenant le test est pour Shani. Sera-t-elle capable de faire parler la poudre ? La tactique est difficile à lire, il est vrai, côté Aphex. Mais négliger un seul des trois membres de ce trio (Jessica, Ghanima, Shani) et le combat deviendra vraiment compliqué pour Aphex. Les Fremens n'ont rien à perdre, voyons ce qu'ils ont dans le ventre.

Chaos God - Spider Clan
Baphomet, plus que jamais le prophète de la baffe, avec un Nurgle qui revient tout glorieux de son premier round de combat des clans (je suis persuadé que le sort des Larmes aurait été bien différent s'il avait joué le combat des clans jusqu'au bout), Chaos God commence à revenir à son meilleur niveau. Bon d'accord le souvenir de Malar est encore douloureux, mais c'est déjà pas mal du tout. Loth est toujours prêt au rendez-vous de ces combats-là pour faire faire des nœuds aux cerveaux adverses et Cyric est prêt à tenir la baraque. Reste un problème : Daigotsu. Trop fort, trop rapide ? Voyons ce que Rohel peut faire.

GF Corp - Khéops
Un test intéressant pour Râ. L'équipe de Jacky n'est pas nouvelle mais a repris du poil de la bête. Il ne suffira pas de noyer l'adversaire de coups, encore faudra-t-il avoir les bons ciblages, car Calahan est prêt à encaisser tout ce que vous voulez et Herbert à faire des k.o. Et, si Vic venait à trouver la solution anti-Seth, alors que resterait-il de Khéops ? Pas grand-chose pour sûr. Ce ne serait pas sur Obek qu'il faudrait compter, même si Isis l'emporterait au repos. Peut-être aussi l'occasion pour Moumoune de faire parler de lui, dans un combat où il risque d'être négligé. Il paraît bien plus performant qu'Obek et c'est peut-être sur le quatrième larron que la victoire se jouera.

Léviathan - Melnibonnéens
C'est moi ou Elric a progressé en dégâts ? Voilà qui devient intéressant ! Ce fin disciple de Malus DrakBlade a passé un cap ces derniers temps. Finis les premiers tours laborieux des Melni' (tiens je vais les appeler comme ça maintenant), surclassés par plus forts qu'eux. A présent, l'équipe s'est installée dans le tournoi et on n'est plus surpris de la retrouver en huitièmes ou en quarts de finales. Il est vrai que les trois autres combattants n'arrivent pas à se faire un nom, et semblent éternellement en construction. En plus par malheur, Elric tombe sur une des équipes les plus à même d'encaisser ses coups. Mais un bon choix de ciblages et Niko pourrait bien créer l'incertitude !

Olkarum - DragonNoir
On voit difficilement comment DragonNoir pourrait s'en sortir, et pourtant. Avec deux esquiveurs, Maximus aura du travail, et pour peu que ce diable de Fedor fasse un ou deux k.o. avant de tomber, Mark Hunt finirait sans doute le travail sans sourciller, en avide de k.o. qu'il est. C'est donc un match piège pour Olkar où Mordicus devrait être précieux, à condition de ne pas fausser les ciblages de l'armada offensive. Mais si Olki et Olkarion venait à être esquivés tout du long du combat, alors la surprise ne serait pas loin pour un Dragon qui fait un tournoi exceptionnel.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mar 15 Nov 2011, 11:53

Alors qu’en parallèle du tournoi, les journées de massacre consacrées tour à tour aux grands bourrins du moment s’additionnent, notre tournoi continue, et ce troisième tour requiert des commentaires vu son intérêt.




Un œil sur le tournoi :twisted: !





Le combat du tour
Chaos God – Spider Clan
Askook m’a un peu fauché l’herbe sous le pied, mais il a eu bien raison (envie de participer à la Gazette ?). J’ai été d’entrée impressionné par ce combat. Baphomet a beaucoup progressé, Nurgle s’est fait un nom au combat des clans. Quant à Loth et Cyric, on connait leurs qualités.

Comme souvent, si l’on excepte Daigotsu, l’équipe du Spider Clan montre très vite ses limites. Nurgle claque trois k.o. en 43 secondes, pendant que Baphomet essaie de faire douter Daigotsu. Impressionnant. En quelques secondes, Rohel se simplifie considérablement le combat, en réduisant l’opposition à un quatre contre un.

Là où je me détache de l’analyse à chaud d’Askook, c’est qu’à mon sens ce combat n’a pas montré la limite d’une équipe à un seul combattant, mais a fait la démonstration de la puissance de Daigotsu. Car, en face il a de tout. De la frappe, du soin, de l’esquive, de l’illusion. Manque peut-être un pareur, mais qu’est-ce qu’un pareur ordinaire ferait face à un tel monstre de toucher ?

Daigotsu est raillé par Loth. Il passe donc tout le début de combat à attendre son heure. Mais les dégâts de Baphomet sont ridicules sur son armure. Nurgle, pire encore, est esquivé. Et quand enfin Daigotsu parvient à conserver sa concentration trois fois de suite, alors le monstre est lâché, et Cyric, malgré une jolie vitalité, en fait les frais. Au prochain échec de Loth, c’est au tour de Loth lui-même de s’écrouler, ce malgré une armure superbe, réduisant de moitié les dégâts du monstre.

Délaissés par leurs soutiens, Nurgle et Baphomet ne sont plus que des anecdotes. Ce que j’en retiens c’est que la tactique de Rohel était excellente. Railler Daigotsu, envoyer les bourrins nettoyer pour simplifier les ciblages, et attendre que Baphomet finisse progressivement le travail, quitte à gagner au repos, éventuellement. Le seul problème c’est que la raillerie n’est pas infaillible. Et tant qu’il est debout, Daigotsu fait mal. Avec son attaque éclair, aucun soigneur ne peut grand-chose. Perturber ? Vu l’animal il faut s’accrocher. Et puis on ne peut vraiment prévoir à la fois une raillerie et une perturbation, surtout en début de combat quand les ciblages étaient compliqués.



Les faits d’arme du tour
Aphex – Fremens
Dans ce combat, Ali a joué la simplicité. On s’attendait à une opposition tactique de haute voltige, mais au final, elle a choisi de montrer toute la classe de son équipe, et qui était le plus fort, tout simplement. Twyn pare Jessica, Oolaa frappe Ghanima et Tha perturbe Shani, alors qu’Orb est envoyé sur Otheym. Finalement, pas de raillerie, juste une attaque en force. Mais Blairox dit souvent que les tactiques les plus simples sont les meilleures et il a raison, même si je ne l’écoute pas assez.

Si Ghanima ne tient pas bien longtemps sur l’anticipation d’Oolaa, Shani tient bien la route sur la perturbation et fait prendre à Oolaa un gros risques : si Tha n’avait pas soigné assez vite, si elle s’était un peu embrouillée dans ses ciblages, alors l’arme principale d’Aphex serait tombée précocement. Mais le mal est fait : sans soigneur, Fremens est voué à perdre, car face aux assauts d’Oolaa et Orb, on ne tient pas assez longtemps pour voir le combat de repos. Et Jessica a beau avoir une des meilleures armures de l’arène, elle manque sérieusement d’un repos efficace.

Au final, les Fremens font un bon tournoi, mais ils sont tombés sur plus forts qu’eux, en tout cas à ce stade de construction de l’équipe. Au vu de la densité de ce tournoi, la seule conclusion c’est que les Fremens ont tenu leur rang et qu’on les verra plus forts à l’avenir.



GF Corp - Khéops
Un combat extrêmement intéressant, car sur le papier, si l’on ne peut que constater la force du duo Seth-Isis, la GF Corp avait des arguments à revendre, avec un des pareurs les plus intéressants de l’arène, l’éternel Vic, avec sa palette de compétences, un Calahan en tank et Moumoune pour ajouter des dégâts et de la vivacité.

Je ne crée pas un suspense qu’il n’y a pas lieu de créer, Isis l’emporte au repos. Mais on ne saurait que faire l’éloge du comportement des gladiateurs de Jacky. Moumoune fait un premier k.o. sur Obek, ce qui paraissait largement à sa portée. Vic esquive l’homoncule de Seth, alors qu’on aurait pu croire que le temps des esquives était passé. C’est la preuve d’un intérêt supplémentaire de la réforme des homoncules : pour avoir un toucher exceptionnel sur son homoncule, encore faut-il soigner la carac’ sur le combattant. Calahan encaisse facilement la frappe de Seth. Quant à Herbert, il était parti sur de bonnes bases en parant Isis.

Le tournant du combat c’est sans doute le deuxième ciblage de Moumoune, qui se dirige vers l’homoncule de Seth. Pas de critique hein, car nous savons tous à quel point un deuxième ciblage peut s’avérer compliqué, surtout quand des homoncules se promènent. Mais je maintiens que Moumoune détenait la clef du combat : Calahan, Vic et Herbert avaient trop à faire, et trop urgent, pour pouvoir réellement faire la différence. Alors que Moumoune, une fois Obek tombé, apportait cette supériorité numérique capable d’amener la victoire. L’homoncule de Seth finit par être attiré par le bonus de ciblage de riposte et met Moumoune k.o. aisément.

Le statu quo déjà observé ne pouvait que se maintenir. Anubis, en ciblage Vic, n’était pas exploité au mieux, car il n’y a pas grand-chose à faire contre un repos compressé bien calibré. Avec Calahan et Vic, Seth était réduit au silence. Restait Herbert. S’il avait pu mettre Isis k.o., alors la victoire aurait été à la GF Corp, mais il était assigné comme force de soin. C’est dommage, car Vic aurait pu se débrouiller seul.

La GF Corp est éliminée, mais de peu de choses. En tout cas, elle aura prouvé toutes ses qualités défensives. Il leur reste, soit à développer un combattant capable de gagner au repos, soit à améliorer ses armes offensives : à ce titre Moumoune est l’avenir, l’avenir au féminin, naturellement, rendez-vous dans quelques temps.



Section XIII – Dreanen
Dans cette nouvelle confrontation de Magic Maggie avec la Section XIII, on ne s’attendait pas à un suspense insurmontable. Vu l’endurance de l’animal, il paraissait difficile de l’inquiéter avec des pareurs qui tomberaient comme des mouches.

Premier fait intéressant, Cerry Coraha, toujours plus impressionnant, avec son 3 en ACT, raille le Marseillais. Je n’en vois pas trop la raison. Que craignait Quéhé ? Les soins du Marseillais ? Maggie est au-dessus de ça. La couverture du Marseillais ? Son effet anti-ciblage n’est plus aussi pertinent depuis que l’homoncule du Bayonnais est devenu un détail. Quant à son effet en termes d’esquive, encore une fois Maggie est au-dessus de ça.

Reste que le combat s’enlise. Car Maggie est imperceptiblement attirée vers un homoncule, d’ailleurs du fait du soin du Marseillais sur le Sétois. Du coup, la parade a le temps de produire ses effets. Pacom Sa s’écroule.

Mais Maggie finit par abandonner l’homoncule du Sétois et se rediriger vers le Sétois lui-même, et cette fois c’est la bonne. Trois coups et le voilà à terre. Deux coups pour le Bayonnais ensuite. La Cannoise profite de son armure pour résister un peu et le Marseillais esquive un peu. Au final un combat d’une centaine de seconde, et surtout d’une quarantaine de secondes à partir du moment où Maggie recible sur le Sétois.



Léviathan – Melnibonnéens
Ce combat est vraiment un hommage aux qualités d’Elric. Bonne armure avec réduction de dégâts, Sylve est facilement endiguée par les propres soins d’Elric lui-même. Repos compressé, Gilgamesh ne pouvait pas le faire tomber de fatigue.

Manque-t-il des atouts offensifs aux Melni’ ? Elric peut être très impressionnant et sur ce combat il est clairement bien contré par le Léviathan. Cependant, on ne saurait en faire véritablement reproche à Niko, car le Léviathan est connu pour sa défense de fer. Néanmoins, Elric se trouve être bien seul dans cette équipe.

Certes, me direz-vous Yrkoon a fait un bon combat. Oui, il est resté debout et a aidé à soigner Elric. Je maintiens toutefois qu’Elric se débrouille bien tout seul. Par contre Yrkoon est resté debout surtout parce qu’il n’a pas vraiment été ciblé. Gilgamesh s’est tourné un peu vers lui et il a tout de suite failli tomber de fatigue. Par la suite, Gilgamesh oscille entre parer Elric, se reposer et soigner, laissant Yrkoon tranquille.

C’est dommage, ce combat aurait pu être tranquille pour Esthel. Car si l’homoncule de Sylve a fait le gros du nettoyage, Benkei aurait pu être plus utile qu’à la couverture. En parant, il aurait formé un bon duo avec Gilgamesh. Quant aux tactiques de soin elles n’ont pas été optimales, vu les qualités de Hector dans ce domaine.

Cependant, le Léviathan passe ce tour sans trop d’encombres. Hector avait largement la victoire au repos et n’a pas été inquiété.



Olkarum – DragonNoir
Comme Dragon le prévoyait, il n’a rien eu à faire face à l’armada d’Olkar. Fédor est la cible privilégiée du grand Olki et en 13 secondes il est à terre. Remy n’esquive même pas le bourrin, mais il faut bien dire que Maximus avait mis à profit les premières secondes du combat pour égratigner son esquive. Le sort de Mark Hunt est à peine plus enviable, puisque Maximus s’en charge. Bear Grylls résiste vaguement en fin de combat, mais il n’y a rien à faire.

Sacrée armada d’Olkarum. Mais pas évident d’en régler les ciblages. Ainsi, Olkarion se montre tout à fait inutile sur ce combat, en le commençant sur Mark Hunt. Mordicus n’a pas eu vraiment d’influence sur le combat, si ce n’est compliquer les ciblages une fois encore. J’attends cependant les prochains tours pour voir ce que vraiment cette équipe a dans le ventre. A n’en pas douter elle est redoutable, mais qu’en sera-t-elle face à une équipe plus au point que celle de Dragon ?



L’affiche des quarts
Aphex – Spider Clan
Encore une fois difficile de choisir l’affiche, vu la densité en combats que proposent ces quarts. Je crois que cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu un tournoi de ce niveau. Pourquoi ce combat ? Parce que les deux équipes sont impressionnantes d’abord. Aphex propose un jeu très complet, et dispose de toutes les cartes en main, quant à Daigotsu, il a prouvé face à Chaos God qu’il était quasiment inarrêtable. Autant dire que l’on s’interroge. Est-il vraiment inarrêtable ? Et s’il peut être arrêté autrement qu’en lui proposant la défense de fer de Blairox, alors c’est certainement Ali qui a la réponse. C'est donc essentiellement pour cette énigme à résoudre que ce combat est à l'affiche : Comment contrer Daigotsu ?



Les autres quarts
Berserkers – Les Sauvageons
Mis à part un premier tour d’enfer des Berserkers contre les Loups gris, ces deux équipes passent un tournoi plutôt tranquille pour l’instant. Les choses sérieuses commencent donc vraiment pour elles à présent. Et ce combat promet d’être extrêmement intéressant, car il s’agit de l’opposition la plus claire de ces quarts : la plume contre l’épée ! Toute la finesse de jeu de l’équipe de Bersk, avec Schierke plus impressionnante que jamais, et toute la palette qu’offrent Pippin et Griffith vont se frotter à ce qui se fait de plus bourrin en tournoi : l’antique Rhakar et Reysen la star, en duo pour casser des os. Torwyn et Horas passent presque à la trappe à côté. Et pourtant c’est la crème aussi. Franchement, je ne vois pas trop ce que Bersk peut faire, mais je ne demande qu’à être impressionné.

Khéops – Dreanen
Râ fait ce qu’il peut avec ce qu’il a. Seth a montré de sérieuses limites contre la GF Corp et si la GF Corp manquait un peu d’offensive, ce ne sera pas le cas de Dreanen. Avec Cerry et Pacom Sa, le soutien est là. Restent que Stell Grimm et surtout Magic Maggie sont faits d’un autre bois que Calahan et Moumoune. Ce sera difficile pour Khéops.

Léviathan – Olkarum
Voilà enfin un test pour Olkar ! Il va rencontrer l’une des défenses les plus solides de la Tour, et c’est à présent que l’on saura vraiment ce que vaut son trio d’attaque. Car s’il échoue, il n’a pas la moindre chance de l’emporter au repos, et Gilgamesh se fera de toute façon un plaisir de faire des k.o. Reste qu’avec une bonne utilisation de Mordicus, il y a des choses à faire : faire des k.o. pendant les anticipations et les faire à tout prix.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mer 16 Nov 2011, 19:59

Les quarts sont passés. Il n'y avait plus que des équipes qui pouvaient prétendre au titre. Et à ce titre (youhou), les victoires valaient cher et les défaites étaient cruelles !



Un œil sur le tournoi :bash: !






Daigotsu l’invincible ?
J’écrivais que je mettais beaucoup d’espoir dans le combat d’Aphex. Et j’ai naturellement été très déçu. Mais il faut bien constater l’évidence : les esquiveurs sont du pain béni pour un combattant de cette trempe. Twyn et Tha, pour moi le duo le plus intéressant d’Aphex, n’ont quasiment eu besoin que d’une frappe pour s’écrouler, même si Twyn en a reçu plusieurs, mais qui avaient eu le temps d’être en grande partie soignées.

Ne nous laissons pas leurrer par le temps qu’a duré le combat. Il n’est en aucun cas représentatif. C’est comme si Daigotsu, malgré tous les assauts adverses, n’avait jamais été inquiété. Son soin rapide encaissait largement les coups d’Oolaa. Et dès qu’il avait l’occasion, il mettait un pain ou deux.

Alors évidemment le combat paraît long, mais c’est juste que Daigotsu jouait la sécurité. Rappelons qu’il joue quasiment seul. Mais les joutes du très haut niveau de gloire l’ont habitué à se démerder pour rester debout jusqu’à la fin. Il se permet même cette finesse tactique de parer en fin de combat. Autant dire que la différence d’endurance devait être importante entre Daigotsu et ses adversaires.

Démonstration de maîtrise et de facilité pour Fu Leng face à un adversaire vraiment sérieux. Ira-t-il au bout du tournoi ? Il est parti pour.



Reysquiem pour un massacre ?

On s’en doutait, l’équipe de Bersk, pourtant une merveille tactique de la Tour, ne pouvait rien contre la brutalité des Sauvageons, qui n’ont jamais autant mérité leur nom. L’homoncule de Reysen a littéralement fait un massacre.

Mais regardons plus loin. La donne était loin d’être aussi claire. Rhakar est esquivé par Schierke, ce juste sur les stats de base. Isidro soigne à 72 pour chaque frappe d’une centaine de dégâts de l’homoncule. Autant dire que ce n’est pas mal du tout. Reste Horas, en poison, qui mettait une épée de Damoclès sur le dispositif.

Griffith a encore une fois bien failli remporter la mise. Il prend un premier coup signé Reysen, pendant que l’homoncule se dirige vers Pippin, et avec un peu de perturbation met Reysen hors d’état de nuire : il esquive. Au bout d’un moment, Schierke pare Reysen, avec la vitesse et la qualité que Mehrorn avait fait remarquer avec beaucoup de justesse après le premier tour. Juste en aparté, avec la voie tactique et la spécialité rémanence, Griffith aurait pu, pour un peu que l’entraîneur fasse les bons calculs, se permettre de perturber l’homoncule de Reysen également.

Mais même sans cela, Pippin s’écroule, nous sommes d’accord. Pippin n’est de toute façon pas l’arme ultime de Bersk, il pouvait le perdre en chemin. Schierke par contre esquive bon nombre d’attaques de l’homoncule. Le soin d’Isidro fait le reste. La seule donnée pour Bersk c’est de faire tomber Reysen de fatigue, après, il suffirait de parer Horas et d’attendre une victoire au repos.

C’est vraiment donc le travail de Horas qui finit par payer. Isidro a fini par se reposer plutôt que de soigner. Et puis un peu de réussite : deux succès à la frappe de l’homoncule de suite.



L’invincible armada échouée sur les rochers

Nous écrivions qu’il faudrait à Olkarum faire des k.o. le plus vite possible. C’était visiblement insuffisant à apporter la victoire. En effet, Hector, un pic, un cap, un roc, que dis-je, une péninsule, tant qu’il tenait debout, était certain d’emmener les siens au tour suivant. Sylve et Gilgamesh ne tiennent qu’une vingtaine de seconde, malgré un ciblage assez aléatoire d’Olkarion sur l’homoncule de Sylve.

A ce stade, nous pourrions conclure que l’armada a fait le travail. Tout atout offensif du Léviathan était détruit, dans la mesure où Benkei était définitivement assigné à des fonctions défensives. Seulement, l’armada d’Olkar s’est écroulée sur les armures de Hector et Benkei. Et le plus impressionnant c’est que Hector n’a pas même durcissement ! Certes il a survie, mais les armures données par la compétence sont nettement moins importantes.

Olkarion s’est montré le plus intéressant, avec près de 60 de dégâts sur Hector et plus de 40 sur Benkei. Mais sinon, Olki, bien réduit sur l’aura de Sylve, et Maximus, jamais été un monstre de dégâts, n’ont pas été franchement utiles. Au-delà, ils ont compliqué les ciblages, faisant d’Olkarion une girouette, et aidant les soins.

Que pouvait faire Olkar ? Il a mis toutes ses forces dans la bataille et Mordicus aurait pu être la solution avec sa raillerie. Autant dire, rien de plus. Et le Léviathan était encore le plus fort à son petit jeu.



Mystic Maggie ?
Pâle figure que celle de l’équipe de Râ face à Magic Maggie. 28 secondes de combat pour un sprint vers le tatami. Une jolie raillerie de Cerry Coraha sur Seth, mais qu’importe ? L’homoncule de Seth se dirige sur Stell Grimm et son armure absorbe largement assez pour permettre aux soins de Cerry d’assurer.

De toute façon la bataille ne se jouait pas là : Magie a tout explosé. Isis prend deux coups sans pouvoir réagir et se retrouve à terre. Anubis est le suivant, manquant de mourir. Quelques déciblages vont compliquer le final, mais pas grand-chose à relater de plus.

Une seule remarque : Face à un combattant de cette trempe, les équipes qui ont misé sur l’esquive sont littéralement de la chair à pâtée. Or c’était une des forces de Khéops. Un regret tout de même, c’est de ne pas avoir pu assister au duel entre Maggie et Amon. Amon était construit un peu de la même manière que Maggie, apportant son tournis à l’équipe, et à mon sens était la véritable star de l’équipe qui échoua en finale contre Coach.



Les demi-finales !
Les Sauvageons – Spider Clan
Voilà qui est intéressant ! Reysen contre Daigotsu. Deux monstres du moment, qui ont survolé ce tournoi, face à face. Reysen étant encore un peu trop bas en gloire, ces deux-là ne se rencontrent pas en individuel. Daigotsu parait inarrêtable, pourtant si je me risquais à un pronostic je donnerais les Sauvageons gagnants. Car en termes de force de frappe, ils sont présents. Ils ne risquent pas de connaître les déboires de Twyn et Tha, vues les armures respectives du quatuor. Et à la différence de Daigotsu, ils combattront à 4+1.

Dreanen – Léviathan

Plus intéressante encore cette deuxième demi-finale. Le Léviathan est la dernière équipe en course à n’avoir pas remporté de tournoi. Et ses victoires se sont principalement basées sur la défense de Hector et Benkei. En face, l’un des attaquants les plus impressionnants que la Tour ait connu : Maggie Tar. Compliqué de donner un pronostic quand on voit ce que le Léviathan a fait d’Olkarum, une des attaques les plus impressionnantes de ce tournoi. D’autant que Maggie frappe la plupart du temps à l’attaque éclair. C’est-à-dire une compétence qui réduit ses dommages. La voilà friable à l’aura réductrice de Sylve et elle risque de connaître le sort d’Olki. Peut-être bien donc la surprise de cette fin de tournoi !
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Dim 20 Nov 2011, 08:07

Pffiou superbe pronostic de Pai, qui mérite la cagnotte ! Une finale pleine de brutalité pour conclure un tournoi haut en couleur. Le point dans...




Un œil sur la finale :siffloter: !




La domination Atlante
Esthel commençait ce tournoi par se demander qui serait le digne héritier d'Urselius. Sans être certain de si cette finale apporte réellement la réponse, comme prévu le rendez-vous Atlante a eu lieu. Et pourtant deux sérieux clients attendaient les favoris Atlantes en demies. Et aucun des deux combats ne semblait joué d'avance.

Le Léviathan paraissait l'équipe la plus à même de contrer Dreanen. Ayant fait un tournoi basé sur sa défense, Maggie risquait de rencontrer un os, avec des armures puissantes et de l'excellent soin. Or, la frappe éclair de Maggie ne lui donne pas la meilleure puissance de l'arène et par conséquent, on aurait pu prévoir que Dreanen soit mis en échec par Hector et Benkei comme l'armada d'Olkar juste avant elle. Maggie donne une démonstration de ce que sa vitesse de frappe peut donner, mais elle l'emporte en grande partie en délaissant d'entrée de jeu Sylve et son aura réductrice. Ainsi, fonçant directement sur Benkei, et son durcissement, elle se donne toutes les chances de le faire tomber. En tout début de partie, les soins couvrent les dégâts, mais la donne change quand Stell Grimm entre en jeu, obligeant Hector à se soigner lui-même, il donne ainsi à Maggie le temps de mettre Benkei k.o. Une fois le défenseur à terre, le combat se simplifie grandement. Non seulement les deux frappeurs continuent d'agir en parallèle, mais en plus Maggie frappant trois fois pour un soin, dépasse largement la capacité de Hector, et par conséquent le combat est joué.

Daigotsu et le Spider Clan n'étaient pas à prendre à la légère. Ils étaient bien capables de faire la surprise, vu la démonstration faite contre Aphex. La cible de Daigotsu est désignée : il veut la peau de Reysen. Seulement Horas et Torwyn sont deux à soigner, et Horas profite de son anticipation pour endiguer Reysen facilement. Côté Sauvageons, comme d'autres avant lui, les ciblages sont plus difficiles, mais les trois compagnons de Daigotsu ne tiennent pas plus d'une frappe. Et entre Reysen, son homoncule et Rhakar, c'est trop pour le trio de ninjas. Quant à Daigotsu, c'est trop aussi pour lui. Dès lors qu'il se soigne, le sort en est jeté : il ne tiendra pas.

La finale s'ouvrait donc sous les auspices annoncés : deux bourrins, deux styles différents, deux Atlantes, Reysen contre Maggie.



Pourquoi Reysen a été meilleur que Maggie
Reysen cible Maggie, Maggie cible Reysen. Le duel promis et tant attendu est arrivé. Cerry a décidé de perturber l'homoncule de Reysen, espérant ainsi mettre de côté le plus gros pourvoyeur de dégâts adverse. Mais dans le duel principal, Maggie s'écroule. Pas besoin de l'homoncule. Comment cela est-ce possible ? Maggie est plus rapide, certes Reysen a une meilleure armure, mais sans l'homoncule sa force principale n'est pas disponible et Maggie en a fait tomber de plus belles bêtes.

Le secret de la victoire est dans l'ombre. C'est au soin. Torwyn et Horas soignent à deux. Mais ce n'est pas ce qui va assurer leur victoire, même s'il fallait bien ça pour répondre à Magic Maggie. Le secret c'est Stell Grimm. Se dirigeant vers Horas, le deuxième frappeur de Dreanen est esquivé. De son côté, Rhakar tape Pacom Sa, même si les dégâts ne sont pas impressionnants. Du coup Cerry est obligé, côté Dreanen, de multiplier les ciblages et de délaisser Maggie. Tandis que côté Sauvageons, le seul à prendre des dégâts est Reysen, et au final deux soigneurs paraît superflu.

La suite n'est qu'une démonstration de puissance. Maggie tombée, le véritable danger est écarté. Pacom Sa, Stell Grimm, Cerry Coraha enfin, vont tous trois subir la loi des dégâts des Sauvageons, avec un homoncule revenu dans la course à cause de Cerry passé en mode soin. C'est puissant c'est vrai, et avec Maggie à terre, Dreanen laisse passer sa seule chance : faire des k.o. rapidement pour limiter les dégâts encaissés.

Seulement, cette victoire ce n'est pas seulement celle de Reysen, c'est celle d'une équipe. Aujourd'hui, je pense que c'est l'équipe la plus impressionnante qui l'emporte. Horas, Torwyn, voilà parmi les meilleurs soutiens de la Tour. Quant à Rhakar, même si Reysen l'éclipse, il reste un de ces bourrins emblématiques, caparaçonné autant que vous le souhaitez. Et ce n'est pas pour rien que Les Sauvageons culminent à la quatrième place des écuries (demain probablement sur le podium, selon une remarque d'Elon), premier Atlante, c'est qu'il maintient au plus haut niveau cinq combattants, avec Alérie. A côté, Dreanen arrivait avec Pacom Sa et Stell Grimm un peu légers, en comparaison de Horas et Rhakar.

En bref le meilleur gagne. Mais pour Hasjarl, c'est l'occasion de conjurer ce mauvais sort qui l'avait poursuivi depuis sa précédente victoire en tournoi. Il n'avait jamais réussi à confirmer, laissant croire qu'il avait bénéficié d'une opportunité, et non pas qu'il se soit véritablement hissé au niveau des légendes. Cette fois c'est un tout autre tournoi qu'il remporte, face à, en finale, une équipe qui paraît souvent inarrêtable, avec son combattant déjà légendaire.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Esthel » Ven 25 Nov 2011, 20:55

Encore un. Les tournois se suivent et ne se ressemblent pas. La dernière compétition fut mémorable et restera dans les annales, le nouveau arrivera t-il à être aussi éclatant ?
Le niveau paraît moindre, et même si la présence des Vétérans et des Bloodys illuminent l'ensemble et promet un duel épique, il faut bien avouer que ce ne sont plus les deux grandes écuries de la grande époque. Vieux Rusé, le guerrier qui a rendu les Vétérans invincibles ( en deux ans, défaites contre Balamb, les Vrais Gens, et... ?) n'est plus, et sans son leader, on se demande ce que fera le Fils de Mohja aujourd'hui. Vieille Peau arrivera t-elle à s'imposer en pilier ?
Pareil pour les Bloodys Bastard. Le terrible quatuor a été décimé. Too Bastard n'est plus, Fucking Bastard n'a pas été engagé sur cette compétition et Big est vieux, si vieux... c'est une première pour Fonz. Still Bastard et Bloody Benten sont excellents à leur niveau mais dans un tournoi ? Parviendrons-ils à s’intégrer aux cotés de leurs deux pairs légendaires ?
Les Lords of Havoc sont dans la même situation. Lars ul Wool, Avygeil ont disparu, et c'est une nouvelle équipe qui entre en scène. Porno Diane, dernière meilleure jeune a évolué, et contrairement à son rival de l'époque : Kokujin du Spider Clan, a subsisté, résisté, grandi et est devenue une des attaquantes les plus redoutables de l'arène. L'écurie de Pai a du évolué à la mort de ses leaders, et ce tournoi nous montrera le niveau qu'ils ont pu atteindre.
Dans tout ça, une équipe risque de tirer son épingle du jeu... quelques parieurs l'ont compris ( et moi même ait parié sur eux), c'est Stratego. Finaliste récent, vainqueur de Léviathan et défait seulement par Dreanen, ça peut être leur tournoi. Ils évitent les trois gros et jusqu'à la finale, on se demande qui pourra être un obstacle. Stratego a un chemin ouvert jusqu'au bout mais gare à l'excès de confiance... il vient malgré tout en challenger.

Les quatre. Et ensuite le reste. Il y a d'autres challengers, mais cette fois, je vais parler des newbies. Il y en a. Beaucoup. Énormément. Tant d'inconnus, de jeunots qui font leur premiers pas dans l'arène et qui pourraient bien faire du grabuge.
Vous vous êtes comme moi pris la tête sur les paris... et comme moi, vous y avait été à l'instinct, mais maintenant regardons de plus près les équipes (je ne parlerai que des écuries de moins de 100 gloire).

Tout en finesse. Le plus jeune de tous. Bobor vient des plaines glacées du septentrion, et a deux gladiateurs au nom évocateur. Brutal, bourrin... il aurait dû aller chez les Larmes de Sang ! Bienvenue dans l'arène.
Lui dira certainement son adversaire du jour :Test O Stèrone, une autre future équipe axée sur les dégâts sans doute. On sent déjà une odeur de transpiration dans l'arène... Du 4 contre 2... ça parait joué d'avance mais on a déjà vu des surprises dans ce genre de combats.

Death Team, et Askook sera content de pouvoir taper sur Ice, dernier Jacky en lice dans le dernier combat des clans. Le super esquiveur se serait il reconverti en entraineur, ou n'est ce simplement qu'un homonyme ? C'est une équipe de la mort, et on sait tous que la mort tue.

Pol Fiction. Il y a Segolène, il y a François, il y a Jacques, il y a Dominique, et il y a Nicolas. Quelle belle combinaison ! Droite, gauche, esquive, immunité. Quelques uns des guerriers de Mnuff ont déjà fait parler le karsher à basse gloire. Nicolas accumule les coups d'éclats et les réformes, et a déjà renvoyé bon nombre d'étrangers de la Tour. Pourquoi n'avoir envoyé que deux gladiateurs et pas les plus redoutables ? Il y avait peut être un coup à jouer contre les Balamb...

Noir. Ca fait déjà quelques temps que Saladin est là, mais présentons le ! Un combattant reconnu : saladin, trois inconnus. Que veulent ils ? Que valent ils ? Encore un mystère... et c'est une écurie un peu plus célèbre qui va nous le montrer.
Les Faux Furieux, le plus faible atlante rentrent dans ma catégorie newbie. 98 gloire. Mais une marge de progression énorme. L'héritier Atlante, l'élève de Quehe, de Blairox et d'Hasjarl, ce ne peut être que du bon ! Mais des gladiateurs qui ne percent pas, des performances en tournoi en demi-teinte, le meilleur gladiateur de l'écurie mort récemment. Les adversaires des Atlantes se vengent certainement sur le pauvre Elhyareno... Ses pairs le supportent encore, ils sont derrière lui. Un premier adversaire de son niveau pour une poule à sa portée. Que l'esprit d'Ajaax guide ton poing !

Les Francs ! Un autre désert des Larmes. Devant l'avancée des barbares et des chiens du réservoir, on oublie trop souvent le désert des Larmes. Et pourtant, c'est bien le clan de jeunes écuries par excellence, le centre de formation des Terres Désolées, garant de la longue tradition des mangeurs de chair humaine. Ils affirment d'entrée leurs ambitions. Conquérir le monde ! Comme Minus et Cortex, comme c'est mignon... Ils ont de la barbe, même les femmes ont de la moustache, ils aiment les vases et les épées et... que valent ils en combat ?
Encore un combat de rookies qui nous montrera les forces en présence. Le sang, c'est aussi la mort, et Dexter, le grand rival de Moine Kaï est là pour prouver que lui n'a pas besoin de prier le dieu de la moutarde pour gagner ses matchs. Deadly est la nouvelle génération Jacky, et on s'attend à voir un super esquiveur. En tout cas, ils ont l'ancienneté de leur côté.

Fafanécurie, un nom charmant pour l'écurie la plus mignonne des barbares. Des jolis petits bonhommes tout bleu qui font exploser des bombes et utilisent des épées tranchantes, c'est charmant n'est ce pas ? Peyo serait content de voir ses petites créatures émancipées... Bon, soyons francs, je ne les connais pas. S'il y avait Baboom, j'aurais pu broder, mais il ne combat même pas donc...
Passons à l'autre death team de l'arène qui s'écrit avec une majuscule cette fois. Ils sont à un gloire de moins que leur homonyme, un gladiateur en plus pourtant, et des noms évocateurs. Executeur, Welcoming Hell, Pilar of Bones, Haunted Karl... pourquoi tant de violence ? Prenez exemple sur la Rose... eux au moins sont civilisés et sentent bon.

Death and Roll, Gazdag, le hard rock à l'état pur, deux combattants qui vont essayer de suivre les traces de Sniffer et de... du gros résistant calahanien dont j'ai oublié le nom... mission impossible sur ce tournoi, car les Tricéphales ne sont plus une équipe dont on peut se moquer. En plus de s'être payés une chirurgie esthétique, ils ont terrassé Naggaroth et Lamenoire à leur dernière participation.

J'aime bien son nom... Manaa, c'est joli, et ça fait du bien de voir des gladiateurs avec de vrais noms, et un nom de famille. Je tiens pour eux alors, c'est juste dommage que le nom de leur écurie soit en anglais. Main du Destin, ça aurait été bien aussi, non ? Et puis en face Antinest... pas drôle.

Pas drôle non plus pour les Avatars of Naar. Non mais, ça va pas de leur mettre les Bloodys d'entrée ? Ils ont été obligés d'y aller en sous nombre, et d'envoyer deux pauvres types à l'abattoir... Pourtant, un espoir réside. Nous connaissons tous les dissensions qui frappent l'équipe de Fonz... tout le monde espère toujours qu'ils se tapent dessus pendant un combat, peut être qu'enfin le grand moment est arrivé ?

Grim Reapers est sans doute le newbie le plus célèbre. Il parle, il essaye de comprendre, il est le membre le plus actif de son clan. Un futur très grand ! Et un bon premier match où il pourra mettre en pratique tout ce qu'il a appris jusqu'à présent. Attaque/Toucher, attaquer/toucher, taper/tapay, les devils disciples font en tout cas l'unanimité sur ce premier tour.
Pourtant, Luciole est chez les Apeyros, et ça peut tout changer. Elle apprend auprès d'Elon, le numéro 1 de l'arène, de Fonz, le modèle de tous les bourrins depuis la création, de Fu Leng, le roi de la tchatche et des annonces chocs, et Crépuscule n'est donc pas à sous estimer. Apeyros contre Réservoir Dogs, vous avez parié sur le second.

Oh, quel dommage, la lame enflammé est à 102 gloire, nous allons parler de Monastère Kaï alors !
Le petit vieux, grand prêtre de la moutarde. Il a déjà remporté des combats de tournoi, s'est déjà fait éclater contre de grosses équipes mais son niveau de gloire fait qu'on le considère encore comme un rookie. Ses glads progressent, et les parieurs prédisent un match équilibré face aux bourrins de la lame emflamé. Draque est un des rares de la Garde Eternelle encore en vie, et ce match s'annonce palpitant. Les Vieux sont également sur le déclin, les performances individuelles de Santino Marella, et la résistance de Vieille Peau ne suffisent plus pour les maintenir la tête hors de l'eau. Ils ont besoin de victoires, et Moine Kaï peut leur en apporter. La vieille relève doit entrer en marche, maintenant !

Bloodbowl, écurie d'un entraineur nommé manager. Serait-il un cousin de Coach ? Et encore un désert de larmes, prêt à tout pour avoir sa place dans les Terres Désolées. C'est une lutte sans merci qui s'engage dans ce clan. Qui quittera l'équipe de CFA pour jouer chez les pros ? On ne connait pas manager, aucun message sur l'agora, et une équipe inconnue au bataillon. Une nouvelle fois, ce tournoi est un bon moyen pour découvrir une nouvelle écurie. Par contre, explication des règles, pas la peine de prendre votre ballon ici. Vous pouvez taper oui, mais pas besoin de mettre de touchdown.

Els Indignats, Yihhhhaaaa !!! On imagine des villages du far west, des cowboys, le désert, docteur Queen, et on y retrouve la copine à Shreck, déjà célèbre dans la Tour. L'écurie de Malparit est la moins glorieuse de l'arène, un bon amuse bouche pour un ancien nouveau mais toujours nouveau qui pourra ainsi montrer ses progrès. Mais qui sait... ? Souvenez vous du premier tournoi d'Aphex. Car les Mulets restent aussi en dessous de 100 gloire, mais la différence d'expérience est énorme... Dans ce carré de rookies, ils peuvent tirer leur épingle du jeu...

24 gloire de différence valent elle une telle unanimité au niveau des paris ? Ou l'école des Anes est-elle à ce point surcotée ? 111 gloire pour eux, 87 pour les défenseurs. Mais de l'expérience de tournoi, des résultats, des victoires pour les premiers, et la qualité des entraineurs Vieux pour lui servir de modèle. Ceci explique peut être cela... mais les défenseurs sont là. Dans ce monde de bourrins, ils n'ont pas peur d'aller à contre courant. Comme Blairox, comme les Sauvageons avant l'explosion de Reysen. Chambre 13, on les oublie trop souvent, mais ils sont là, ils attendent...

Les Vieux ne sont pas comme leurs rivaux directs les Larmes de Sang, les Vieux ont des équipes jeunes. Ce clan est un bon équilibre entre écuries expérimentés et jeunes rookies au dents longues. Ravens en fait parti. Les corbeaux sont dans la place, progressant aux côtés des Mulets ou de l'Ecole des Anes. Ils n'ont pas encore eu la chance d'exploser en tournoi, et on aurait préféré les voir dans la première partie du tableau en compagnie d'écuries de leur niveau, mais tant pis, ce sera pour la prochaine fois ! Garde courage, Hirad, tu déploieras tes ailes la prochaine fois !

Combats de newbies, un autre, et ça risque d'être pas mal. Les Cuiraduires de Géant Vert ont déjà eu l'honneur d'entrer dans les Terres Désolées. Pourquoi, comment, si tôt ? Syrdahar a t-il vu en lui un génie ? On le saura bientôt. Musashi de la Voie est un Reservoir Dogs, et fait parti des écuries les moins glorieuses du tournoi. Son Musashi est en concurrence directe avec Miyamoto Musashi de Léviathan pour le titre de vrai Musashi. Miyamoto a une bonne avance, et cette compétition est l'occasion pour le maitre de la Voie de combler le retard. Ca parait compliqué, les Curaduires, même s'ils sont inconnus au bataillon font presque l'unanimité. Le sabre contre l'épi de maïs... qui triomphera ?

Et encore un ! Décidément, j'adore ce tournoi ! Même si la présentation des équipes est chiante à écrire... A 300, ils ont défait une armée, à deux, ce n'est pas quatre pelés qui leur fait peur. Si ? Bon, en tout cas The Gardians ne sont pas non plus passés par la case désert de Larmes et entrent tout de suite chez les Terres Désolées... c'est louche, ou le système de clan de formation montre t-il ses limites ? En tout cas, deux contre quatre, on ne connait aucun des six, mais l'ancienneté devrait primer. A moins que la réalité rattrape la fiction, et que Léonidas montre une nouvelle fois ses talents de stratège...

Avatar ! 99 gloire, c'est la limite ! A votre avis, qui est la plus forte des écuries présentées ? L'écurie de Jack Skully pourrait avoir ce titre : "le meilleur des rookies". Ils n'ont pour l'instant pas impressionné en tournoi, mais leurs gladiateurs sont diablement prometteurs. Puissance, vitesse, technique, tout ceux qui ont des basses gloires les connaissent. Jack Skully, Milos Quadrich, Neytiri ne sont plus des amateurs et comptent bien le démontrer. La Tratoria, écurie vaillante sera un bon test. Que l'Atlante ne sous-estime pas son adversaire...

Magnifique, Runique / Gaulois, c'est deux en un et ça frise les moustaches ! Les Gaulois sont moins glorieux mais la puissance d'Obélix en a ému plus d'un. Ils se sont défaits facilement des défenseurs à leur dernier tournoi, et même s'ils ont perdu Cétautomatix, les parieurs continuent de leur faire confiance. En face, Runique que nous ne connaissons vraiment pas. Des noms étranges, 82 gloire quand même et un nouveau combat pour dessiner une hiérarchie dans la Chambre 13. Ca peut être intéressant...

Les Amazones/Tekken, deux rookies mais à des années lumières de différence. Miss Ama a rapidement progressé, mais en face, il y a des combattants parmi les plus prometteurs de l'arène. J'ai parlé d'Avatar, mais je crois bien qu'en fait, les meilleurs soient Tekken. Ils ont perdu Hwoarang mais l'équipe reste redoutable. Le niveau de gloire est un mensonge, considérez les déjà comme une équipe à 200 gloire.

Pouf c'est tout, et j'aime bien leur arène. J'avoue, je m'auto-congratule, des bulles de savon, fallait y penser ! Et rien que pour ça, j'espère qu'ils ne souffriront pas trop contre Gheist... Ils viennent à deux, donc les dommages seront limités. Bonne chance pour la suite.

Les Extras contre l'A Team ! Chuck Norris contre Mister T... qui n'a jamais voulu de ce combat ! L'esprit de Chuck plane sur les Extras, et ils ne peuvent pas perdre. C'est impossible, incroyable... et il faut espérer qu'ils jouent à domicile. Joaxx, truque les dés pour les faire jouer dans le Chuck Norris Dome !

Et pour finir, on clôt la présentation comme il se doit avec un match inter-rookie, et ça va encore déchirer. Stigma Diaboli vient à trois cette fois, leurs fans répondent présents. 50 pronos sur 54 en leur faveur. Les supporters chantent déjà la chanson que Pascal Obispo a écrit en l'honneur de leur entraineur. Oh, Lucie... si tu savais...
Mais les fanatiques sont là, et ils ne vont pas se faire impressionner par une bande de démons en tutu rose quand même ! Clonibem est un barbare et son équipe réunit des barbares de toute nationalité. Le mortel veut terrasser l'immortel. Trois contre deux, tout peut arriver.

Voilà, moins intéressant que la présentation des challengers, j'en conviens mais les petites écuries ont aussi le droit qu'on parle d'elles. Parmi elles, il y a peut être le nouveau Raymond, la réincarnation de Vieux Rusé, ou celui qui s'imposera comme la nouvelle Légende de Challengers. Beaucoup de nouvelles écuries, et un seul but, progresser. Certaines sont bien tombées, et ont toutes les cartes en main pour aller au deuxième tour et peut être viser plus loin, d'autres vont se faire déchirer pour la bonne cause. Chambre 13, Barbares, Reservoir Dogs, déserts des Larmes, nouveaux Vieux et les autres, nous attendons beaucoup de vous. Vous êtes l'avenir, et ce tournoi vous permettra de créer une première hiérarchie. Qui d'entre vous arrivera au plus haut niveau le plus rapidement ? Qui se paiera d'entrée un gros ?
Que le spectacle commence ! Il y a deux tournois en un. Au premier abord il ne paie sans doute pas de mine, mais regardez le sous un autre angle, et vous verrez à quel point il s'annonce intéressant.
Esthel
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede maro » Sam 26 Nov 2011, 14:40

Merci beaucoup Esthel pour toutes c'est éloges en vers moi :D, mais j'ai encore beaucoup de boulot a faire pour être une bonne écurie :upgrading: . Je ne sais pas ou tu trouves toutes l'inspiration pour faire toutes c'est lignes ... :clap:
maro
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Dim 27 Nov 2011, 15:51

Sacré premier tour, et les surprises ne sont pas venues d'où on pensait. Pour la plus grande part, les matchs entre rookies ont donné raison aux parieurs, mais entre écuries plus anciennes par contre les hiérarchies volent en éclat, ou elles sont maintenues non sans surprise. Revue des troupes et des éclopés dans...



Un œil sur le tournoi :bash: !



Les surprises du jour
Indéniablement ce premier tour a été très intéressant et pas évident de remporter la cagnotte cette fois-ci, même si la probabilité qu'un parieur génial ait tout prédit existe.

Deadland - Q Base : On vous avait prévenus !
Il y a deux tournois, ce combat avait déjà eu lieu. Il avait été salué d'abord par Esthel, puis par moi-même, comme étant déjà presque une surprise, comme nous attendions tous un massacre d'Elios, qui n'est pas arrivé. Nous ne pouvions alors nous douter qu'il ne s'agirait que d'une mise en bouche avant le coup de grâce.
Cette fois Elios cible Guan Yu. Certes avec raison, puisqu'il s'agit du bourrin maison, l'adversaire le plus dangereux. Mais, c'est aussi le durcissement maison, et comme Malus Drakblade avait eu la Faux cassée par Hannibal Smith ou d'autres, Elios se retrouve à ne taper que de 30 de dégâts. Certes, il a la vitesse, me direz-vous, mais les problèmes de réglage de Yue Ying sont résolus à présent, et la voilà qui cible d'entrée Guan Yu et résorbe parfaitement les dégâts d'Elios. Défense impeccable de Q Base.

Pour l'attaque ? Il ne faudra qu'un coup, un seul, à Guan Yu pour assommer Elios. Pourquoi ? 76 de dégâts c'est excellent, mais au niveau d'un combattant comme Elios cela paraît insuffisant. La donne est toute simple : Elios s'est échiné sur l'aura électrique de Guan Yu, renvoyant souvent 30 de dégâts, alors que FouduRoy soignait Biggles dans le vent, gêné sans doute par un ciblage compliqué. Par conséquent, Elios était à la merci de son opposant du jour, qui à la fougue du temps-lames, a opposé une zen attitude sans failles.

La suite est sans difficultés pour Q Base. Certes, Guan Yu prend le temps, mais comme son équipe n'a plus d'inquiétude défensive, peu importe. Il lui suffit de mettre les pains suffisants pour faire tomber Conan puis Biggles, et les pareurs se chargent de finir FouduRoy. La victoire est d'autant plus belle que le combat est maîtrisé. Pour une fois que l'adage est vrai : ce qui ne tue pas Csacba la rend plus forte !


ModernWarriors - Le cri qui tue : Ce regretté The Protector
Personne, vraiment personne, n'attendait Crikitu dans ce combat. L'entraîneur, éternel Vieux, reste dans l'ombre de ses aînés, et bien que ses combattants ensanglantent le sable de l'arène depuis belle lurette, personne ne semble les remarquer. Mais cette fois c'est un peu son jour de gloire.

Les ModernWarriors sont connus de tous et redoutés de beaucoup. Longtemps ils ont été l'exemple parfait du soigneur-pilier, avec un The Protector non seulement excellent soigneur, mais également reposeur génial, doté d'un homoncule qui avant la réforme commençait à faire peur. Il n'y avait plus qu'à entourer ce combattant d'exception, et Xavi trouvait toujours quelques bourrins sous le coude pour mettre du lourd. Enfin, The Temptress, originalité certifiée ModernWarriors, s'assurait que tout ce beau monde portait bien ses coups à l'adversaire. Depuis la mort de The Protector, rien ne va plus. The Magician est censé remplacer son glorieux aîné, mais n'en aura pas le niveau avant un moment.

Le combat commençait pourtant bien pour Xavi. Death Warrior, tout en puissance, fait un k.o. et The Magician soigne dans le vide pour la simple et bonne raison qu'aucun danger ne semble inquiéter les ModernWarriors. Christ Passion, remarqué au combat des clans, ne touche pas à la parade et les dégâts de Crikipu paraissent insignifiants. Mais Jazzeux Crist soigne parfaitement ses coéquipiers et la maison tient. De son côté, The Magician a fait le choix de ne soigner que Death Warrior, alors Light Warrior finit par s'écrouler logiquement. S'ensuit un duel interminable qui ne se résoudra qu'avec les premiers repos.

A la 521è seconde, Death Warrior se repose. Il délaisse alors la frappe et sans bonus de toucher, alors Christ Passion reprend du service. Quelques parades plus tard, le bourrin est à terre. The Magician tombe de fatigue à la suite d'une frappe de Crikipu, mais c'est véritablement la parade de Christ Passion qui a fait le travail. Reste enfin The temptress qui ne résiste pas longtemps. Celui donc qui avait fait parler des Vieux au combat des clans fait parler de lui au tournoi suivant. C'est d'excellent augure pour Le cri qui tue dans les temps à venir.


Heores do Mar - BGM : On ne s'improvise pas spécialiste de la parade
Etait-ce à proprement parler une surprise ? J'aime beaucoup cette équipe des Heroes, mais il est vrai que malheureusement elle n'est pas épargnée par la mort qui ne cesse de la pourchasser. Avec Diogo Cao fauché encore jeune et Alvares qui meurt juste avant le tournoi. On voyait mal cette équipe s'en sortir à trois contre quatre. Il est vrai que BGM non plus n'est pas épargné, Robert Johnson venant à peine de mourir, après que Howlin' Wolf, un des piliers de l'équipe, a passé de vie à trépas cet été. Mais Billie Holliday et Janis Joplin parcourent les arènes depuis suffisamment longtemps, et la nouvelle génération avec Ali Farka Touré et Norah Jones est prometteuse. D'autant que si l'ancienne génération était marquée par des frappeurs lourds, que Mebinocl adore esquiver, le nouveau BGM pare.

On assiste donc à un duel de pareurs. Billie Holliday est esquivée. Le problème c'est qu'à ce petit jeu là, le plus expérimenté c'est Mebinocl. Vasco de Gama envoie toute son anticipation sur Janis Joplin, tandis que Pedro pare discrètement Ali Farka Touré et Henriques se charge de Billie Holliday. Les pareurs de BGM sont bien moins inspirés et ne se préoccupent que de l'homoncule de Pedro. Certes, l'homoncule finit par s'écrouler, mais quelle importance ? Cela dit, BGM conserve la main, Henriques est la prochaine cible de Janis Joplin et finit par s'écrouler, laissant deux combattants seulement du côté des Heroes.

Cependant, Henriques n'était pas le combattant le plus important. Billie Holliday était une cible importante, mais pas la plus cruciale dans ce combat vus les dégâts négligeables qu'elle produit. Les cibles principales étaient les pareurs et ça, Vasco et Pedro les tiennent d'une main de fer. Pedro vient vite à bout de Ali Farka Touré. Il se dirige ensuite sur Billie Holliday. Janis Joplin après une longue résistance s'écroule à son tour sous la parade de Vasco. Et alors les dés en sont jetés. Il ne reste plus qu'à finir le travail.

Au final donc, une superbe victoire de Mebinocl qui a su exploiter à merveille les qualités d'esquive et de vivacité de ses combattants, mais surtout a fait d'excellents ciblages, plus pertinents et plus efficaces que ceux de son adversaire qui aura sans doute des occasions de prendre sa revanche.



Les faits d'arme du jour
Lords of Havoc - Les loups gris : Le lion n'est pas mort ce soir
Une des grandes interrogations de ce début de tournoi était Lords of Havoc. Lars Ul Wool était mort, laissant un trou béant dans l'arène, mais il avait été admirablement compensé par une équipe innovante, charismatique et performante. Avygeil, devenu fer de lance de cette nouvelle équipe, meurt à son tour et l'on se demande bien quelle solution Pai pourrait-il avoir trouvée pour s'en sortir. Mehrorn a déjà exprimé toute sa surprise devant la rapidité de Porno Diane, mais comme, contrairement à Govin, nous n'avons pas observé les combats de pré-tournoi des Lords of Havoc, nous n'avons pas la moindre idée de l'effet de surprise produit.
Nous savons de longue date que Porno Diane tapait volontiers à l'attaque éclair, et ce avec anticipation. Ce n'est pas une découverte. Peut-être que ses dégâts ont été augmentés en chemin. La progression la plus nette est celle d'Uriel. Encore un peu trop lent, avec 8 d'ACT, mais dont les dégâts sont en nette progression. Cela s'ajoute à la masse des frappes de Porno Diane. Jo Note Soto n'a cependant pas pu s'exprimer dans ce combat où Heden, auréolée de son parcours magnifique en combat des clans, a paré à merveille le dernier arrivé de l'équipe titulaire de Pai. Et l'on connaît bien ces loups gris, qui proposent avec Rhapsody et Gamlin un duo défensif de tout premier plan, un des meilleurs de l'arène. Seulement, effectivement, face à la rapidité de Porno Diane, il n'y avait pas grand chose à faire. A peine les Loups gris ont-ils fait durer. Mais ils ne pouvaient guère repousser l'échéance. Encore que... Si Rhapsody s'était soignée plus longtemps dans le combat, elle aurait sans doute tenu, et qui sait ce qu'aurait donné le combat de repos.

La lame emflamée - Monastère Kai : La Garde est encore là !
Draque a peut-être passé le seuil des 100 de gloire, mais comme disait Esthel, il y a des équipes qui en valent peut-être un 200 de gloire. La lame emflamée a déjà bien fait parler d'elle, dans des duels à sa portée. On attend un peu de voir cette équipe, au même titre que Tekken, l'Ecole des Anes, Falling Stars, la Galaxie Nord ou Avatar, suivre The Fatal Manga dans leur capacité à faire peur à des équipes bien plus anciennes qu'elles. Cette fois, c'était contre une équipe bien plus jeune que la sienne mais parmi les plus douée, parce qu'après la première victoire un peu surprenante en tournoi, le Monastère a confirmé. Et le Monastère ne démérite pas : AE I met de belles pêches, et avec anticipation en plus. Mais surtout, j'ai noté un petit mouvement qui m'a beaucoup plu : Regardez AD I se moquer du soigneur adverse. Cela a bien failli marcher. Jiranie ne soigne que très tardivement dans le combat. Il a fallu à Brotikol et Briarée s'imposer sur leurs qualités propres. Pas de chance pour le Monastère, ils en ont.

Avatar - La Tratoria : l'Arroseur presque arrosé
A l'honneur dans ce combat, non pas le vainqueur, La Tratoria, mais le vaincu, Avatar. La Tratoria s'est fait un nom en étant capable d'exploits inattendus, comme battre la GF Corp pour citer le dernier en date. Mais cette fois, le challenger c'était Avatar. Et La Tratoria, suite à la mort de Scappino, était venu en tournoi avec une équipe rigoureusement défensive : Sganarelle - Sipdocensa classiques dans l'équipe, Goldony et ses illusions, et DIeanna, célèbre pour avoir gagné un combat de tournoi toute seule, grâce à... devinez quoi ? Son soin et son repos ! Si avec ça, La Tratoria prend un k.o., nous sommes fichus, foi d'Atlante (et non pas foie d'Apeyro) ! Mais Jack Skully réalise une démonstration : avec des ciblages assez aléatoires, passant de DIeanna, à son homoncule, puis Sganarelle, en quelques secondes, il met tout de même Sganarelle, le soigneur par excellence, à terre. La suite devient compliquée : DIeanna perturbe Jack Skully, qui finit muselé pour le reste du combat. Mais avec la chute de Sganarelle, le repos compressé de Sipdocensa aurait pu s'avérer fatal : il aurait suffi à Avatar d'avoir un bon repos double-amélioration et la victoire leur appartenait.

Stigma Diaboli - Les Fanatiques : De l'ombre jaillit la lumière ?
Pourquoi les entraîneurs avaient-ils parié sur Stigma Diaboli ? Certainement ni parce qu'ils croyaient en leurs qualités, ni par amitié pour la Rose Sanglante. Juste parce que Stigma Diaboli jouait à 3 contre deux. Mais les amateurs de frimeurs savent que le nombre ne fait pas la victoire. On assiste dans ce combat à un épisode de Tom et Jerry : aucune des deux équipes n'a les dégâts pour mettre k.o. l'adversaire, sans même qu'il y ait un soin exceptionnel en face. La victoire revient donc au seul repos efficace du combat, celui de Marine ! Eh oui ! C'est avec ça qu'on se retrouve au deuxième tour d'une présidentielle, euh d'un tournoi.



L'affiche du deuxième tour
Gheist - A Team
Vous voulez du sang ? Vous en aurez ! Deux équipes résolument tournées vers le bon petit sabre laser de papa s'affrontent : Luba face à Barracuda ! Mais surtout et peut-être Dr Saw contre Triple A. Car comme dans le bon vieux temps du duel Guts - Anibal, le soigneur a du souci à se faire et du boulot à abattre. Il ne fait cependant pas tout, comme Guts l'avait prouvé à Anibal, et toutes les qualités de Dr Saw ne suffiront peut-être pas à remporter ce combat qu'on espère épique.



A suivre dans ce deuxième tour
AntiNest - Bloody Bastards
Qui croit dans les chances de l'équipe d'Amra sur ce combat ? Pas grand monde. Mais Jenet brille. Et Kyo et Athena progressent vite. Kim est là pour se souvenir de l'ancien temps dans cette équipe complètement renouvelée. Non, l'intérêt de ce combat c'est de tester le nouveau casting des Bastards qui manquent un peu de quoi se mettre sous la dent au premier tour, faisant taper "généreusement" Bloody Benten. Là, Fonz ne pourra pas sous-estimer l'adversaire, car la moindre erreur est attendue au tournant. Ce sera l'occasion de prendre les paris pour le duel Vétérans - Bastards qui s'annonce chaud chaud chaud les marrons du marché de Noël !

KarmianSquad - Q Base
Themoui est prévenu, Q Base n'est plus là pour se faire engueuler, ils sont là pour voir le défilé. Enfin ils sont là pour quelque chose et ce quelque chose ça passe par marcher sur leur calbut. Themoui a renouvelé son pack d'avants, avec HowDoYouDo, le spécialiste du k.o. du dernier combat des clans, et Psykobroko MKII, en lieu et place de Maximoui et Chaussette. C'est dommage ils tenaient chaud. A vrai dire, contre Epineux, équipe qui a souffert de décès en chaine mais qui reste expérimentée, HowDoYouDo, Psykobroko et l'homoncule de Blondasse ont fait un carnage. Mais quand on a survécu à Elios, est-ce que cela effraie vraiment ?

Devils Disciples - La lame emflamée
Brotikol et Briarée semblent destinés à balayer la bande à Grim Reaper avec autant de facilité que le tour précédent, mais qui sait. Le tour précédent a pu montrer les faiblesses nécessaires à une tactique peaufinée. Assassin et Grim Reaper ça frappe fort aussi. Reste à savoir si Grim Reapers a prévu dans son équipe du soin et peut-être quelques illusions capables de brouiller les cartes. Sinon peut-être qu'il préfèrera simplement l'affrontement direct, la hache à la main droit devant, Krom !

Balamb - Les Faux Furieux
L'Atlante le plus récent a fait un superbe premier tour en dominant facilement une équipe de NoiR qui n'était pourtant pas négligeable. Balamb est clairement un cran au-dessus, avec bien plus d'ancienneté, une défense de fer et une trousse à outils plus qu'intéressante. Ce ne sera pas facile pour une équipe des Faux Furieux encore un peu brute de décoffrage, mais qui sait, peut-être qu'Elhyareno a caché quelques as dans sa manche. Il n'en est plus à ses premiers combats, il commence à prendre de l'expérience, et nul doute qu'il nous offrira au moins du spectacle.

Les Mulets - L'école des Ânes
Dans ce duel entre jeunes vieux, difficile d'évaluer les forces en présence. Bébel et ses ânes ont l'ancienneté, ils ont également prouvé bien plus dans l'arène que leurs camarades de clan. Mais entre Ânes et Mulets, il ne peut y avoir que des ressemblances. Finalement, c'est peut-être l'occasion ou jamais pour Mulet de faire parler de lui : en battant son aîné, il pourrait bien s'attirer le respect de ses pairs.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mar 29 Nov 2011, 21:11

*Générique* Deuxième tour de tournoi. Dans la plupart des combats la hiérarchie est respectée, mais ce n'est pas toujours le cas, et même quand la hiérarchie est respectée, les challengers ne se sont pas rendus sans combattre. Petit tour des évènements du jour dans...



Un œil sur le tournoi :victory: !




La surprise du jour
Avance bourricot !
Aussi bien Joaxx, Esthel ou moi-même avions annoncé ce combat fratricide, mais plus pour nous amuser du clin d'œil entre les deux écuries d'équidés des Vieux que réellement en croyant au spectacle. J'étais convaincu que les Ânes feraient parler leur puissance sur les Mulets, et que nous assisterions à un combat à sens unique. Mais comme souvent, les équipes de tournoi marquées par la puissance tombent sur des os. Le Gheist mené par Anibal et Vladimir, l'A Team de Hannibal Smith, Barracuda et Futé, et d'autres, sont tombés dans des écueils qui rappelle à tous que sans Micheline, euh pardon la maîtrise, la puissance n'est rien.

La confiance des parieurs n'était pas usurpée. Les Ânes ont pris l'habitude de donner rendez-vous à leurs adversaires au troisième tour du tournoi. Ils ont vaincu beaucoup de très belles équipes de la génération montante (Tekken et la Galaxie Nord dans mes archives). Et surtout, ils font à chaque sortie une démonstration de puissance plus impressionnante. Trois bourrins et un railleur homonculé, ça me rappelle l'équipe de Chaos God qui était tombée en finale face aux Sauvageons, en dominant au passage toute la première moitié du tableau. L'arme maîtresse de Rohel à l'époque c'était Loth et sa raillerie qui avait jusqu'en finale largement compensé un soigneur. Cela dit, Bebel souffre du décès de l'Âne Nisette, son bourrin le plus abouti et le plus destructeur. Il y a certes dû avoir du report d'équipement, mais ce n'est plus tout à fait pareil.

Avec deux dédoublements et deux durcissements, les Mulets attendaient l'assaut de pied ferme. L'Âne Aconda raille Taurin, qui s'échappe de temps en temps. L'Âne Orexique est inutile, esquivé par Chalana Arrow. N'est-ce pas l'esquiveur maison ? N'avait-il pas mieux à faire que d'épuiser son petit toucher sur L'Âne Orexique ? Du coup ces deux-là se neutralisent. Sauf que Chalana soigne, et lâche donc rapidement le duel fantomatique pour des occupations plus utiles.

Mais ce soin n'a pas été de si grande influence dans le combat, car il arrive tardivement, et il s'agit probablement d'un soin sans s'exposer. D'autant que l'Âne Orexique soigne tout aussi bien. La véritable victoire de Mulet c'est à la frappe : Purulence, Sanguyn et Taurin quand il s'échappe de la raillerie, rivalisent largement avec l'Âne Alphabète et l'Âne Archie. Purulence frappe à 30, Sanguyn à 40 et Taurin à plus de 45 ; tandis que l'Âne Alphabète tourne à 30 et l'Âne Archie à 50. Le premier k.o. est pour Sanguyn. Le deuxième est pour Purulence, et avec l'Âne Archie et l'Âne Alphabête à terre, Bebel se retrouve quasiment sans force offensive : le match est joué.

Sur quoi s'est joué ce combat ? Visiblement, à lire l'échange public de début de combat, les radars étaient en faveur des Ânes. Déjà, il y a un problème de seuil de soin. L'Âne Orexique aurait été mieux utilisé à soigner sur tout le début de combat, avec en plus cette possibilité de compliquer les ciblages adverses. Pour le reste, railler Taurin était le bon choix. Il est cependant dommage que l'Âne Alphabète ait ciblé un homoncule, mais ce sont aussi les aléas du combat. Mulet, surtout, a bien joué le coup et su exploiter au mieux les qualités de ses combattants.



Les faits d'arme du jour
KarmianSquad - Q Base
Les héros du premier tour sont tombés ! Themoui ne répète pas l'erreur de Wismerill : Guan Yu est perturbé par Calbut et est gardé pour la fin. Cela permet à HowDoYouDo de faire le premier k.o. sur Xiahou Dun. Mais par la suite, la chose se complique. Yue Ying soigne Ma Chao excellemment et esquive HowDoYouDo. La donne de l'exploit face à Deadland est reconstituée. Mais on ne fait pas de match nul en tournoi. Or au jeu du repos, Calbut est le meilleur. C'est donc une excellente performance défensive de Q Base, mais on n'en attendait pas moins du vainqueur de Deadland.

Gheist - A team
On s'attendait à un combat au sommet entre deux maîtres de la frappe. Le combat a été à sens unique. Tout d'abord, Luba a monté une anticipation redoutable. Descendue à 3 d'ACT, la bourrine de Bauchy commence à marcher dans les pas de ses aînés grâce aux vertus du double ENE. Mais côté A team, on peut regretter des manques en résistance. Que Hulk soit tombé en deux coups n'est pas gênant, tous les gladiateurs ne peuvent se permettre une grosse résistance. Par contre, les deux coups sur Triple A sont plus inquiétants. Le soigneur de Crazysaez manque vraiment de ce point de vue là et lâche son équipe bien vite dans les combats un peu relevés. La jolie perturbation de Nina élimine Barracuda du combat, et la donne est jouée. Belle démonstration de Gheist qui revient à son meilleur niveau.

Lords of Havoc - Les Huns
Rien à faire pour la nouvelle génération de l'écurie qui paie le plus cher en frais de cimetière. Porno Diane ne fait qu'une bouchée des jeunes pousses qui reviendront plus forts la prochaine fois. Par contre, fait intéressant du combat, la résistance formidable de Hun Dex. Uriel et Porno Diane sont réduits à moins de 20 de dégâts et si ce n'était pour la rapidité de Porno Diane, Hun Dex aurait bien absorbé les dégâts. Décidément, ce pareur n'est pas à 155 de gloire pour rien et n'est vraiment pas près de mourir. Nous attendons le jour où Govin proposera un quatuor entièrement de ce calibre-là.

La lame emflamée - Devils Disciples
Ce combat n'est pas dans les surprises du jour, parce que je ne comprends pas vraiment pourquoi les Devils Disciples avaient l'avantage des pronostics, cela mise à part la sympathie qu'inspire à tous leur entraîneur. Le quatuor de Draque, tout en puissance, fait forte impression depuis quelques temps et se hisse toujours plus loin en tournoi. Pas de miracle, malgré une jolie résistance d'une cinquantaine de secondes, Briarée et Brotikol font parler la poudre. Le soin d'US Spartan est trop faible, et ce pauvre Templar Knight serait mort si ce n'était pour la qualité particulière des infrastructures du tournoi. En bref, un massacre dans les règles.

Balamb - Les faux furieux
La différence d'ancienneté aurait dû en faire un combat à sens unique. Mais les Atlantes étaient derrière leur cadet et attendaient de lui l'exploit. Cet exploit n'est pas arrivé, mais l'équipe d'Elhyareno a fait très bonne figure face à la défense de fer de Balamb. Les frappes d'Aldor sont facilement endiguées par les soins d'Irvine et Laguna, cependant que Sephiroth a raison d'Eau Reur pendant que Boulgour soignait un homoncule dans le vide. Le départ est mauvais pour l'Atlante. Mais par la suite, Sephiroth est incapable de faire mal à Terre Reur qui allie dédoublement à durcissement. Wedge pare Aldor qui se repose avec courage, tenant, malgré tout, tout le combat. La perturbation de Boulgour a manqué d'efficacité mais le mouvement était intéressant. Bref, victoire au repos de Balamb, mais victoire de justesse. Le jour où Elhy' monte ses repos, il pourrait bien passer un cap.



L'affiche du troisième tour
KarmianSquad - Bersekers
On n'avait pas encore parlé de l'équipe de Syrdahar. Sera-t-elle capable de venir à bout de Calbut et son gang ? HowDoYouDo est de plus en plus impressionnant, mais Maximoui était emblématique. Ce choix s'avèrera-t-il le bon ? C'est pour sa vitesse que Themoui a préféré HowDoYouDo. Cette fois, il tombera encore sur une défense de fer, celle d'Amazonia et Pégasus. Mais la véritable question est de savoir si les Bersekers sauraient faire tomber Calbut dans le combat. Les parieurs croient en Syrdahar, mais s'il ne parvenait pas à faire tomber Calbut, le combat de repos lui reviendrait et ce serait une énorme surprise que seuls 4 parieurs ont prévu. Pourtant ce scénario ne semble pas impossible. Toutefois, les Bersekers ont de la parade en réserve.



Les matchs à suivre du troisième tour
Excusez la sélection très Atlante, ce n'est pas que je favorise mon propre clan, mais les Atlantes sont très présents sur ce tournoi. Nous laissons les Vétérans et les Bastards continuer tranquillement leur parcours.

Gheist - Heroes do Mar
La revanche arrive, mais elle arrive tard. Souvenez-vous du Gheist qui alignait Anibal et Vladimir et faisait massacre sur massacre dans les premiers tours de tournoi, avant de tomber sur une équipe trop lourde pour eux. Mebinocl avait su ridiculiser ce duo de bourrins particulièrement destructeur grâce à des perturbations bien pensées et une bonne dose d'esquive. Les combattants changent mais le style des deux équipes, lui, n'a pas changé. Et Mebinocl arrive dans ce combat avec déjà une surprise dans les jambes contre BGM. Hou ! ça c'est du suspense ! J'ai hâte de voir ça !

Arena Bots - La Tratoria
Les Arena Bots ont changé de figure depuis le double ENE de Bumblebee, et les performances en tournoi suivent. Frenzy est également une valeur sûre et les Larmes de Sang ont de quoi mettre en Maestro de solides espoirs. Mais face à eux c'est un allié Atlante qui attend. Et La Tratoria, mort après mort, se retrouve à aligner une équipe quasiment uniquement défensive, même s'ils ont fait un k.o. au tour précédent. Ils seront là pour remporter le combat au repos, et a priori Sganarelle devrait pouvoir s'en sortir. Mais Sganarelle n'est pas intombable. Il n'a pas la résistance d'un Hector ou d'une Rhapsody. 12 parieurs seulement croient en Maestro, mais ses chances sont bien supérieures. Car DIeanna et Sipdo' sont en repos compressé et Frenzy pourrait rivaliser avec eux.

Celtes - Balamb
Squall a éliminé un Atlante au tour précédent, il en rencontre un autre au prochain. Mais les Celtes sont d'un autre calibre que les Faux Furieux. Ils n'en sont pas à leur premier exploit et proposeront une parade tout feu tout flamme aux défenseurs des Dogs. Un combat qui promet d'être tactique, avec Wedge et Irvine face à Danu et Taranis pour la parade, Cernunos et Laguna au soin, Sephiroth tentant de déstabiliser l'équipe adverse et Dagda bouchant les trous.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Jeu 1 Déc 2011, 17:02

Les quarts de finale approchent et après avoir éliminé le menu fretin les candidats à la victoire finale s'observent. Un troisième tour tranquille pour certains, avec quelques arrangements de clan, mais également de belles batailles.



Un œil sur le tournoi :mrgreen: !




La surprise du tour
Arena Bots - La Tratoria
Même Blairox ne propose pas une équipe complètement défensive, et la passivité de l'équipe de La Tratoria lui a coûté un combat qui n'était de toute façon pas facile à remporter. Une surprise, la victoire de Maestro ? Pas certain, mais les parieurs donnaient largement l'avantage à La Tratoria.

Posons tout d'abord quelques éléments. Fallen, aussi brillant fut-il au combat des clans, et Blackout se sont avérés presque inutiles. Blackout est esquivé par Goldony, ou quand il touche ce sont des dégâts minimes. Fallen subit le même revers du sort sur l'homoncule de Goldony. Ce n'est qu'en se redirigeant vers DIeanna que ses dégâts augmentent, mais encore en proportions assez faible, moins de 30.

Sipdocensa a tenté une tactique à la Griffith. Alors que Bumblebee ciblait d'entrée de jeu Sganarelle, il couvre le soigneur-reposeur Atlante, et ainsi l'efface des radars. Bumblebee est alors forcé de changer de cible et choisit Sipdocensa. Mais ce n'était pas la seule entourloupe de La Tratoria. DIeanna raillait le double-ENE, seulement avec trop peu d'efficacité pour entraver la marche brutale. Au contraire, DIeanna attire sur elle la foudre. L'attaque éclaire de Bumblebee a raison d'elle.

L'esquive de Sipdocensa est insuffisante pour contrer Bumblebee qui a certainement tournis. Et Sganarelle finit par être ciblé à son tour et tomber par la suite. Sipdocensa et Goldony n'ont alors que peu de temps de combat devant eux.

La tactique de couverture de Sipdo' était excellente. Car l'attaque éclaire n'accélère que l'action postérieure à son utilisation. Par conséquent lors d'un reciblage, c'est l'ACT brute qui est prise en compte. Or Bumblebee tentait sans cesse de cibler Sganarelle. Et puis Sganarelle, avec son soin excellent, parvenait à faire déjouer l'assaut des Arena Bots. Mais Sipdocensa avait une tactique de soin. C'est là son erreur, car en soignant, il cessait de couvrir et de protéger ainsi l'arme maîtresse de La Tratoria.

Au final, sans le double-ENE de Bumblebee, Arena Bots auraient eu du mal à l'emporter, car la défense de fer de La Tratoria a magnifiquement contré les autres bourrins. Et quant à l'option parade, qui a longtemps été privilégiée par Maestro, elle n'aurait eu raison des repos de La Tratoria. Victoire méritée, mais La Tratoria n'a pas démérité de son côté. L'homoncule de Goldony a fait des dégâts et mis Frenzy à contribution. C'est cependant une force offensive insuffisante contre un soigneur de cette qualité.



Les faits d'arme du tour
Bersekers - KarmianSquad
L'armada offensive du KarmianSquad ? Pas de problème pour Syrdahar. Amazonia, Faramir et Ursuk perturbent, certainement avec la spécialité rémanence. Et HowDoYouDo est ainsi hors d'état de nuire. Blondasse aussi. Et l'homoncule d'Amazonia se remet enfin de la réforme des homoncules pour des dégâts impressionnants. A ce stade du combat, je me suis demandé si la tactique n'était pas simplement de laisser faire les homoncules. Calbut perturbe peut-être l'homoncule d'Amazonia, choix tactique particulièrement pertinent, mais Calbut est aussi la solution de soin de son équipe et par conséquent est amené à abandonner la perturbation rapidement. Mais le vrai plan de Syrdahar apparaît vers la 35è seconde. Amazonia passe à la parade. Vers la 80è seconde, elle est suivie d'Ursuk et Faramir et avec Pegasus, ce sont quatre pareurs qui se ruent sur leurs adversaires. Rien à faire, et superbement distillé.

Celtes - Balamb
Un Atlante peut en cacher un autre. Ce qu'Elhyareno n'a su faire, Askook l'a réussi brillamment. Jolie perturbation de Dagda et ce sont les pareurs qui font le travail. Danu, toujours au top au classement mensuel, aidé de Taranis, et même Cernunnos, c'est bien trop pour une équipe qui n'a pas de spé2 en repos. Par conséquent, le résultat est quasiment inéluctable. Pourtant, Balamb s'est construite comme une équipe de pareurs : trois destructurations, trois pareurs. Mais les ACT sont lentes (certes 5 pour Irvine, mais 6 pour Sephiroth, 7 pour Laguna, 9 pour Wedge ; comparé au 4-5-6-6 des Celtes), du moins passé un certain niveau et les parades pas encore assez montées pour troubler un des plus fins, quoique pas encore le plus célèbre, tacticiens Atlantes.

Gheist - Heroes do Mar
Luba n'a pas fait dans le détail. Cette fois, pas question de se laisser surprendre. Pas question de laisser Mebinocl compliquer le combat. Avec 3 d'ACT et anticipation, la bourrine double-ENE ne laisse aucune chance à ses adversaires en les démontant en 12 secondes. Avec au passage un mort sauvé par le tournoi, et un jet de survie assez critique. Mieux vaut rencontrer cette équipe-là en étant préparé.



L'affiche des quarts
Bloody Bastards - Lords of Havoc
Premier véritable challenge pour Fonz avec ce duel d'Apeyro Fighters. Ah ! On aurait aimé voir ce combat avec Avygeil ! Mais rien que là, le duo Porno Diane - Uriel pourrait bien inquiéter Bug Bastard. Plus probablement, les coups de butor de Big, Still, Benten et son homoncule auront raison de l'équipe de Pai. Mais nous savons, nous sommes sûr, que Pai a prévu de recevoir son camarade de clan avec les honneurs et qu'il lui a préparé quelques surprises de son cru.



Les autres quarts de finale
Celtes - Les vétérans
Pas grand-chose à faire pour l'Atlante. Les Vétérans, qui ont laissé les Tricéphales tomber tous seuls, ont montré la qualité de leur raillerie en devant attendre la 2000è seconde pour voir le combat s'achever. Il y a tout ce qu'il faut dans cette équipe des Vétérans. Et Vieux Rusé n'est presque pas à regretter quand on voit la qualité de cette incroyable équipe. Ses éternels coéquipiers auront l'occasion, Vieux Rusé mort, de s'exprimer enfin et de montrer qu'ils ne sont pas que des doublures.

Bersekers - Arena Bots
Syrdahar nous a fait une démonstration tactique face au KarmianSquad, l'une pourtant de ces équipes qui lorgnent sur les meilleurs. Les Arena Bots ont leur chance pourtant. Avec les qualités de Bumblebee et le soutien inflexible de Frenzy, il y a la possibilité de passer. Mais ce ne sera pas facile et il faudra méditer chaque choix avec prudence, car un piège béant peut attendre à chaque pas. Syrdahar n'a peut-être toujours pas remporté de tournoi, mais il conserve l'une des toutes meilleures équipes de la Tour.

Stratego - Gheist
Stratego n'a pas vraiment eu de challenge sur ce tournoi. Mon Aerati Digiti lui a donné la victoire pour d'excellentes raisons que vous connaîtrez bientôt. Du coup, le quatuor n'a pas eu à se montrer. Mais on le connaît bien, on ne le découvre pas. De son côté Bauchy aligne une équipe d'apparence traditionnelle, mais qui a beaucoup évolué ces temps-ci, avec des échanges constants d'équipement, et avec des combattants qui émergent à peine. Stratego est favori ? Et si c'était la surprise de ces quarts ?
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Lun 5 Déc 2011, 04:40

Cette fois c'est fait ! Fonz a battu le Fils de Mohja ! La seule question qui brûle les lèvres de tous les fans venus assister aux combats est "en aurait-il été autrement avec Vieux Rusé ?" Nous ne le saurons jamais.




Un œil sur les demi-finales :clap: !





Deux victoires au repos
Fu Leng avait, en son temps, démontré les qualités de reposeur de Bug Bastard. Nous avions également vu Bug Bastard défier Roméo et perdre à ce jeu-là. Autant dire que nous savions tous que Fonz détenait la clef de ce combat-là. Mais nous n'étions vraiment pas certains que FdM laisserait son équipe en venir à une telle extrémité.

Nous avions pourtant un annonciateur. C'était Askook. Personne n'aurait donné les Celtes gagnants contre les Vétérans, à l'évidence, mais combien d'entre nous aurait parié sur une victoire des Vétérans au repos ? Et pourtant, les Celtes, avec certes une défense impeccable, vont tenir. Cernunnos tombe vite sous les coups de Vieux Déchet, mais Dagda fait un numéro à la perturbation, éliminant d'abord l'homoncule de Vieille Peau, puis Vieux Déchet, au moins pour un temps. Le réveil du grand H voit Taranis s'écrouler, mais pas assez longtemps pour avoir raison de Danu et Dagda. Vieux Débris finit laborieusement par avoir raison d'une Danu raillée. Cela dit, Dagda et son esquive ne pouvait que poser problème à une équipe sans pareur. Et par conséquent, en faisant tomber un maximum d'adversaires, les Vétérans avaient fait la part la plus importante du boulot : éviter une surprise au moment du repos.

Les manques offensifs des Vétérans, déjà criants contre les Celtes, ne pouvaient que se montrer plus éclatants face aux Bastards. L'homoncule de Vieille Peau se voit réduite sur l'aura de Big Bastard, tandis que Vieux Débris se soignait pour éviter la catastrophe face aux bourrins adverses. Comment avec si peu d'armes offensives jetées dans la bataille, les Vétérans auraient-ils pu l'emporter ? Mohjasson avait-il tout simplement renoncé face à un adversaire qu'il avait jugé trop fort ?


Dans l'autre demi-finale, la donne était bien différente, car avec trois pareurs et un frappeur côté Stratego et quatre pareurs et un gros homoncule côté Bersekers, il y avait de quoi faire les k.o. nécessaires. Mais les deux équipes se craignaient énormément et le début de combat se limite à un duel de perturbations. Syrdahar rééditait la tactique qui lui avait valu une superbe victoire contre les Arena Bots et ce diable de Bumblebee, mais également contre le KarmianSquad. Un peu trop prévisible ? Stratego n'avait pas envie de parer inutilement et a préféré attendre son heure, d'autant que l'homoncule d'Amazonia ne faisait pas peur à l'excellent soin de Daniel Negreanu. Mais de l'autre côté Phil Laak ne pouvait rien face aux belles armures adverses. Quant aux pareurs, difficile de battre les repos qui à ce niveau de jeu sont une règle. De statu quo en statu quo, le repos se profilait inéluctablement.



Les meilleurs l'ont emporté
Un aspect fascinant de ces demi-finales c'est que contrairement à la loterie habituelle du combat de repos, ce sont les deux équipes qui ont dominé leur combat qui l'ont emporté. Still Bastard surmonte l'esquive de Vieille Peau, démontrant là son tournis pour la faire tomber, tandis que l'homoncule de Benten, troublé par des ciblages difficiles, vient à bout de Vieux Débris. Vieille Carne ne tient pas longtemps à l'assaut de Still. Restait Vieux Déchet, incapable de soigner tout le monde, mais qui, tourné vers lui-même, s'est avéré imbattable. Grosse armure, mais surtout bon timing : Still se repose rapidement, et l'homoncule de Benten disparait.

Au jeu de la parade, entre les Bersekers et Stratego, le meilleur ce fut Stratego. Malgré le repos compressé, Ursuk s'écroule sous le harassement du Daniel Negreanu et Ktpyj. Des erreurs dans les tactiques de soin vont troubler la suite, car Daniel et Ktpyj vont tous deux soigner dans le vent. Quant à Kxaxk, sa perturbation était-elle nécessaire aussi longtemps ? Encore un atout qui aurait pu être mieux exploité.



Un mot sur la finale
Les Bastards semblent partir favoris, encore que rien n'est certain. Ils ont l'assurance avec Bug Bastard de l'emporter au repos, et avec l'armada offensive, et la démonstration face aux Vétérans, ce ne sera pas facile pour Stratego de s'en sortir indemne. Cependant l'Atlante a trop échoué en finale pour ne pas tenter crânement sa chance, et se servir des leçons tactiques apprises face à Syrdahar pour trouver un piège à tendre à Fonz. Tout dépendra des touchers respectifs. L'exemple-type est Luba, qui s'apprêtait en quarts à faire un massacre, mais Kxaxk l'esquive et Gheist n'a plus aucune chance de l'emporter. Une finale à ne manquer sous aucun prétexte !
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mer 7 Déc 2011, 10:14

*Générique* Félicitations à Csacba qui prouve toute la qualité de son jugement une fois de plus.



Un œil sur la finale :bash: !




Trop c'est trop !
Fonz signale que cette finale lui a donné des sueurs. Nous le suspectons d'avoir eu le trac sur la remise de prix. Cependant, il avait de bonnes raisons d'avoir peur, Stratego avait plus d'une carte dans sa manche. Et de fait l'entourloupe était là. Kxaxk perturbe Still et Ktpyj était certainement parti pour faire de même avec Big. Or, avec les excellentes esquives dont dispose Stratego, le combat pouvait très bien mal tourner pour Fonz si Still et Big se trouvaient inutiles. A la limite il leur aurait resté Phil Laak comme chair à pâtée, mais on a le sentiment que Stratego l'avait laissé comme donnée sacrifiable : Son ciblage sur Big, son armure et son aura, ne pouvait guère donner grand chose d'impressionnant, à part obliger Big à se soigner.

De plus, le soin de Daniel était excellent, et suffisamment rapide pour qu'une fois l'anticipation de Still passée, il contienne très largement l'assaut. Ses 88 de soin en profondeur et son 4 en ACT lui permettait de rivaliser largement avec les frappes de Still et Big.

Mais d'abord, il y avait le problème Still. Son anticipation lui donnait l'avantage sur n'importe quel soigneur non anticipé. Ktpyj est ainsi éliminé du combat en 8 secondes, sans que Daniel n'ait pu faire quoi que ce soit. Ensuite, le tournis de Still lui assurait que peu importe la perturbation, il finirait par toucher. Taper Kxaxk ne lui pose aucun problème.

Ensuite, le problème de l'homoncule de Benten. Des coups de butor frappant sur un autre ciblage... Rien à faire pour un soigneur, si ce n'est prendre l'eau. Rien que pour contrer l'homoncule, Daniel aurait pu s'y consacrer durant tout le combat. A l'évidence, il n'en avait pas les moyens ici. Et il s'écroule à la 23è seconde, laissant son équipe sans aucune chance de résister.

Les Bastards ont certes conservé leur état d'esprit, la bourrinitude toute puissante, mais ils ont multiplié les profils et apporté à leur jeu les techniques les plus en vogue. Combattre les Bastards c'est être sur la défensive d'entrée de jeu, et au final n'avoir pas grande chance de l'emporter. Evidemment, contre certaines équipes spécialistes de la situation, je pense à Blairox, l'emporter pour Fonz serait tout aussi compliqué. Contre les Rapaces, il y aurait toujours Roméo, capable de sortir son équipe du mauvais pas en l'emportant au repos. Mais pour le reste du commun des mortels, c'est la défaite assurée.



Les Bastards au sommet
On a cru les Bastards finis. On les a vus descendre au classement des meilleures équipes de Blairox. On les a vus perdre, contre Blairox, contre les Nains... Cette fois ils s'offrent les Vétérans, sans qu'on sache quelle est la valeur de cette équipe nouvelle. Ils s'offrent aussi Stratego, qui est certes un habitué des derniers tours de tournoi, mais qui pour une équipe de la qualité de celle des Bastards, a toujours été un adversaire à sa portée.

Il est vrai que l'équipe de Fonz a bien changé. Too et Fucking ont laissé leur place à Still et Benten. Still est l'un des bourrins les plus en vue du moment, et Benten a défrayé la chronique en son temps. Et d'un œil un peu brut, ces deux combattants paraissent bien plus impressionnants que leurs aînés. Sans doute donc que les Bastards ont progressé et cette victoire les couronne.

Mon sentiment, c'est qu'en réalité, les Bastards ont été battus par des entraîneurs brillants, dotés d'une vision, et ayant monté une équipe de tournoi faite pour gagner, qui ont su créer la surprise. Et ces surprises se sont accumulées. Mais au fond, les Bastards ont toujours été les Bastards. Ils gagnent ce soir la place qui leur est due : très haut dans la Tour, tout près des étoiles.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Esthel » Dim 11 Déc 2011, 20:51

On a déjà oublié la victoire des Bloodys. C'est comme ça l'arène, Fonz a eu la gloire, les femmes, les hommes, l'argent, les visites dans les musées des Mines gratuites, mais tout est fini, et tout le monde a maintenant les yeux fixés sur le prochain tournoi.
64 équipes, et un défi à relever pour toutes. Faire tomber Lord Urenoovox en configuration tournoi avant le combat de repos !
Qui en a les moyens ? Qui sont les tombeurs possibles du Manimal ? Faisons le tour des forces en présence. ( Ben quoi, c'est un thème comme un autre !)

Lord n'est pas le Lord de l'individuel. Régulièrement malmené en survivor, Blairox le transforme en une armure impénétrable en tournoi. Il est SON Champion, celui qui lui a apporté la victoire et ses plus belles heures de gloire. Au prix cependant d'un vieillissement accéléré. Car reposer efficacement, oui mais au détriment du vieillissement. Lord Urenoovox a aujourd'hui atteint les 5500 jours et la baisse des stats commence. C'est son dernier tournoi à plein potentiel, et la dernière occasion pour les challengers de le faire tomber à l'apogée de sa force.

Berserkers. Shierke+Locus+Griffith. Et pas de Pippin. Pas de railleur pour neutraliser le repos de Lord. L'équipe de Bersk sera t'elle vraiment une menace ? Car la Blairox Armada est l'équipe la plus résistante de l'arène, et dispose d'un perturbateur de grand talent. L'amant de Maggie Tar aurait été bien utile sur ce coup... En tout cas, un premier très gros défi pour Blairox. Après des semaines d'absence, on verra s'il est toujours aussi fort.

Car Blairox est la dernière équipe invaincue de ces derniers mois. Rapaces ont perdu contre Wasina, Vétérans se sont fait écraser par les Bloodys, la Blairox Armada elle paraît invincible. En plus Tootey Delyntox, le défenseur éléctrifié et compressé est de la partie cette fois... Raymond, Reysen, on a besoin de vous !

Ensuite viennent les supers-esquiveurs Jacky. Kool, ou Heden pour commencer. Le Marseillais ou Vic ensuite. Pas loin de 100 ESQ, un bon repos, une bonne équipe de soutien, mais voilà, il y a Hun Cognitox en face, donc on peut zapper. Splash. L'armure et le repos amélioré seraient ils supérieurs à l'esquive et au repos compressé ?

Antinest et Jenet ? En ces temps de crise énergétique, il est bon de revenir aux fondamentaux. Baston ! Et il y a un railleur, et un allié homonculé... et... et... la potion magique des Apeyros en eux.

Les Huns. Un Atlante pour battre un Atlante. C'est un mal pour un bien, et Hun Dex est plus fort que le Bien. Il est pour beaucoup le meilleur pareur de l'arène, le dernier Titan de son équipe, et nous espérons que les autres minis Huns ont progressé depuis la dernière compétition.

Dans la famille solide, je demande Loth. Même si le démon majeur stagne et qu'il se contente beaucoup de ses acquis, on se souvient tous de la façon dont il a failli neutraliser Lars ul Wool à lui tout seul. Trop sensible à la parade malheureusement. Et que valent ses petits copains ? Et pourquoi le sort s'acharne sur le pauvre Rohel qui vient de perdre son Nyarlathotep ?

Mortal Elite, et quelque chose me dit que c'est d'eux que peuvent venir la Lumière. Smoke reconverti en railleur, Raiden et son repos, Kabal et ses techniques d’illusion, un moment j'ai cru que Bumbleebee faisait parti de cette équipe, mais non. Un pareur, un pareur ou un attaquant puissant suffirait... En tout cas, une équipe de très haut niveau dont j'attends beaucoup sur ce tournoi.

Elric and co. Le soigneur-attaquant par excellence. Un type capable de faire tomber toute la Blairox Armada sans que ses derniers ne s'en aperçoive. Faut bien rêver dans la vie...

Et on touche à l'unique défaut de la compagnie de Blairox. Seul l'illusionniste est rapide et dispose d'une anticipation de très haut niveau. On n'imagine même pas les dégâts que ferait un Reysen et son Homoncule dans les rangs de l'Armada avant que Lord ou Tootey ne viennent au soin. Mehrorn a tort. L'anticipation n'est pas obligatoire, Blairox nous le prouve sans arrêt.

Aspic nous revient encore d'entre les morts, avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions. Et il faut avouer qu'encore une fois, son équipe a de la gueule. Le Serpent des Sables a encore mué, et nous a révélé une nouvelle forme. Que vaut-elle ? Jessica est plus résistante que Lord, mais n'a pas son repos. Les Fremens auront ils les capacités offensives nécessaires à l'accomplissement du défi ?

The Modernwarriors. The Protector n'est plus, mais ils ont quand même des armes qu'il ne faut négliger. The Temptress, l'illusionniste, The Angel Green le pareur, la puissance de Death Warrior... Ce tournoi est un bon moyen pour Xavi de montrer qu'il a su revenir à haut niveau, mais de là à vaincre la Blairox Armada ?

Abyme. C'est dur aussi pour Shedu. En période de gloire, il aurait pu lutter contre Lord, mais maintenant ? Toujours des pareurs, et la puissance de Vindicator, mais ce n'est pas pareil que dans le temps. Shaman ne pourra pas tout faire, il au niveau des gladiateurs de Blairox, mais il devra se surpasser pour battre ses pairs.

Du lourd. Du très lourd. Et c'est en voyant ce nom que Blairox a certainement eu ses plus grosses sueurs froides. Brice Glace, en termes de stats purs n'a rien à envier à Urenoovox, et il est également aidé par une merveilleuse armada défensive et illusionniste, plus d'Alphonse Danlta dont on n'entend plus parler mais qui est toujours là, aussi redoutable que dans ses jeunes années (le poids des rides en plus). Elle, Championne de tournoi, tankeuse de Vieux Rusé et multi-finaliste en veut encore. Les Vrais Gens est l'équipe la plus proche de la Blairox Armada, mais les gladiateurs de Coach sont moins glorieux, moins expérimentés, et n'ont malgré tout pas de Lord Urenoovox. S'ils s'affrontent, c'est en finale. D'ici là, les deux entraineurs peuvent encore se préparer.

Les Tricéphales ne sont plus à sous-estimer. Ils ont soufferts de morts, mais sont là et bien là, certainement plus puissants que jamais avec le retour d'Elvilgar en tournoi. FYD a arrêté de bouder son glad de plus haut niveau, et il lui donne sa chance. L'heure est venue de montrer au monde ses qualités de pareur, d'esquive, de résistance. Je crois beaucoup en cette équipe. Que Coach se méfie... Son équipe méconnue s'annonce très difficile à affronter. Je les imagine comme un savon bien glissant. Ou une bande de bouffons qui sautillent partout, s'agitent et mettent à mal n'importe quelle troupe de chevaliers. Ou d'hommes animaux ?

La Tratoria est un peu dans le même style. Une somme d'individualités aux atomes non crochus, qui à la moindre étincelle explosent, et liquident aussi bien alliés qu'ennemis ! Tekken au premier round, et Maro nous révélera les véritables capacités du maitre de Cyanure.

Wasina Lasile. On l'attendait, et c'est sa première apparition sous les couleurs de la Rose Sanglante. Les trolls sont plus sexys que jamais, et Jalruik et ses sbires n'ont qu'un objectif : aller en finale. Craduirn n'est plus, et c'est une toute nouvelle équipe qui se présente au tournoi. Kardie vient de participer au dernier combat des clans, ce qui vous donne un indice sur son niveau de gloire. Jalruik, maitre pareur est vieux, Clozerly a longtemps été le gladiateur remplaçant des Wasina, mais il reste Liefa, celle qui a rendu ridicule Raymond et son homoncule. Ouya est la seule à avoir vaincu les Rapaces à pleine puissance, et pour cela, elle restera dans la Légende. Aujourd'hui, une nouvelle Odyssée commence. Un voyage qui la mènera jusqu'à la Blairox Armada. Lord Urenoovox a remplacé Roméo. La jolie maitresse des trolls a vaincu un repos de +40 et une armure et des soins impénétrables. Elle doit rééditer l'exploit.

DragonNoir va clôturer la liste. Faut que je me couche tôt, ça fait une semaine que je me trimballe la crève, vous savez et j'ai besoin de sommeil réparateur. Donc Dragon. Un esprit éveillé a parié sur lui jusqu'en finale. J'en avais aussi envie, mais j'avais peur de me faire taper par Ouya si elle le découvrait... Son équipe a de la gueule. Pour moi, il est le meilleur Larmes actuellement au niveau de Nain, et celui qui a le potentiel d'évolution le plus grand. Dragon a dans ses rangs un gladiateur immortel en la personne de Rémy Bonjasky, super esquiveur au niveau des meilleurs Jacky. Il nous a montré que l'âge des Immortels n'était pas révolu, que les glads crées après 2009 pouvaient également le devenir. Il va dépasser ses maîtres, et est un des combattants de l'arène sur qui il faudra compter en 2012. Et 2013. Et 2014... Mark Hunt le suit de près dans mon estime. Tout simplement ? Un des meilleurs pareurs de l'arène au niveau de Jalruik, Shierke à pleine puissance ou Hun Dex. Une arme qui a vaincu Santino Marella. Les deux là associés à la puissance de Fedor, plus classique et aux soins de Bear Gryllys, encore trop fragile forment une équipe de choc qui risque de laisser quelques entraineurs noyées dans leurs larmes. Mais une nouvelle fois, en bout de parcours, il y a le Roi, l'Invaincu, le Highlander du pays bas...

Allez, soyons franc. C'était juste pour la forme ! Personne ne pourra faire tomber Lord Urenoovox ! Il y a de bonnes équipes dans ce tournoi, j'en ai d'ailleurs oublié, mais la Blairox Armada se situe pour l'instant à des années lumières de toutes formes d'opposition. Je n'avais pas participé au sondage désignant la meilleure du jeu, mais j'aurais voté pour elle sans hésitation. C'est solide, c'est technique, tactique, incroyable de maitrise. Bonne chance à tous. Celui qui vaincra Blairox pourra se lancer des fleurs. Avant ce moment, je ne veux pas entendre un seul bravo !

Le défi est lancé. Votre cible est Lord Urenoovox, puis toute la Blairox Armada. Que les Challengers du Lionx s’avancent !
Esthel
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mer 14 Déc 2011, 07:14

Blairox est mis à l'honneur par Mohja dans cette nuit sanglante, mais la maîtrise de l'Atlante, sur des Berserkers alignant pourtant Locus pour la première fois en tournoi, cache un premier tour d'une richesse rare, où finalement rien n'était vraiment joué, et qui fâchera les pronostiqueurs avisés.





Un œil sur le tournoi :wallbash: !





La surprise du jour
Soyons honnête, le choix pourrait s'avérer difficile, et nous ne manquons vraiment pas de matière à commenter. Cependant, nous mettrons en avant une surprise marquante, en particulier dans le cadre du débat qui fait rage : nouvelles contre anciennes écuries.

Les Gars Bouchers - BGM
Je ne sais quelle inspiration prit Esthel de parler de cette équipe complètement inconnue à l'époque :
Face aux Gars Bouchers ! Des noms qui font saliver Fonz, Crazysaez et Aspic. Mmmm, de la viande pour nourrir nos bourrins... Côte de bœuf, aloyau, jarret, couilles de taureaux... Les Gars Bouchers ont déjà un fan club, qu'ils ne les déçoivent pas ! Ou ils auront la visite de Big Bastard et Barracuda...

Et ils ne tardèrent pas à faire parler d'eux, ces pièces de boucherie, en battant NoiR, à la surprise générale, dans la foulée. Quelques temps plus tard, ils s'offrent un troisième tour de tournoi en battant les Faux Furieux. Certes de petites équipes, mais pas négligeables.

Alors peut-on encore parler d'écurie nouvelle ? Je ne sais exactement quelle est son ancienneté. Esthel en parlait en juillet dernier. Ce n'est donc plus de la nouveauté. Mais, pour l'instant leurs exploits s'étaient limités au cadre d'équipes a priori de leur niveau. Cette fois l'exploit est tout autre. BGM est une écurie qu'on ne présente plus, qui ne brille pas toujours en tournoi, mais qui n'est pas à prendre à la légère vu son expérience. On l'a vue ainsi résister, l'été dernier, aux Brutal Deluxe.

Petit Nerf s'illustre encore une fois dans ce combat, faisant tomber Ali Farka Touré rapidement, avec des frappes à plus de 60 de dégâts. A côté de lui, les armures de BGM tiennent la route. Blanquette, l'homoncule d'Aloyau, Filet Mignon voient leurs frappes considérablement réduites sur Billie Holliday ou Norah Jones, comme quoi les divas sont dans les cordes mais elles encaissent, elles encaissent. Mais mine de rien, Petit Nerf continue et contribue largement à faire tomber Norah Jones avec une frappe à 70. Ah ! La jeunesse ! Les blueswomen c'est plus ce que c'était !

Le reste du travail, c'est en grande partie Aloyau, le pareur homonculé, qui le fait. Janis Joplin s'écroule sous son harassement, et Billie est forcée de se reposer et subir les dégâts cumulés des trois gladiateurs et de l'homoncule.

Toujours épargnés par les morts, les Gars Bouchers font leur petit chemin. Filet Mignon et Blanquette ne sont guère impressionnants, mais Petit Nerf et Aloyau progressent et seront sans doute des valeurs sures de la Tour dans quelques mois.



Les faits d'armes du jour
Tekken - La Tratoria
La Tratoria est prise à son propre piège. L'écurie nous jouait des coups à la Coach depuis quelques temps, sans autre force offensive qu'un homoncule encore faible de niveau. La Tratoria ne peut donc compter que sur son repos pour l'emporter. Mais malheureusement pour l'Atlante, il n'est pas le seul à prévoir du repos pour les tournois. Tekken, qui n'en est plus à son premier exploit, avait mieux dans ses rangs avec Christie Monteiro. Alors les frappes de Craig Marduk sont bien endiguées par le soin de Sganarelle et le ciblage de Raven pas évident. Mais même avec sa défense de fer, La Tratoria voit DIeanna tomber sous les frappes de Craig et Goldony sous les parades de Raven. Cela ne bat par contre pas Sganarelle et Sipdo' mais la suite vous la connaissez. Tekken mérite donc parfaitement la victoire et illustre de la même manière que les Gars Bouchers que les hiérarchies sont à revoir.

Melnibonnéens - Fremens
Elric est décidément un grand combattant de tournoi ! Face à des Fremens certes très affaiblis, Niko s'offre une victoire au repos. Le héros des Melni' n'a pas la force de frappe pour faire des k.o., et ses compagnons s'écroulent peu à peu sous les parades de Jessica et les frappes de Hayt, mais impossible de passer le repos et le soin du leader de l'équipe. C'est une surprise, indéniablement, mais dans la droite ligne des résultats des Melni' en tournoi : toujours présents. Alors on pourra toujours dire que c'est une équipe composée pratiquement d'un seul combattant, mais n'empêche qu'Elric se débrouille très bien.

DragonNoir - Naggaroth
Effectivement, Naggaroth sans un grand bourrin sorti d'on ne sait où ce n'est plus pareil. C'est Fédor qui se fait remarquer. Je me disais la chose suivante : Malus DrakBlade avait rôdé longtemps sur l'arène, imposant son style sans pareil. Et Lamenoire, aussi brutal ait-il été, n'a finalement été qu'une étoile filante. Cruel destin, donc, pour cet "épouvantail" que de finir si vite, laissant son équipe bien seule en tournoi. Dragon est au rendez-vous, évidemment, et ne laisse pas passer l'occasion.



Quelques duels d'équipes méconnues
death team - Stardust
On est familier de cette death team, mais sans en avoir jamais vraiment parlé. Pourtant, face à ce nouveau membre de la Rose Sanglante, le Désert des Larmes rend une copie parfaite (+1 point pour entrer dans les Terres Désolées ?). Théos est un bourrin à suivre, avec un 9 d'ACT encore léger, mais une excellente frappe à près de 70 de dégâts. Janos est plus lent encore, avec 11 d'ACT, mais frappe presque aussi bien. Kléptos et Momo compensent leur frappe plus faible (entre 30 et 40) par une ACT plus intéressante, respectivement 7 et 8. Les quatre bourrins sont lames-défense, sans soigneur, sans illusion, brut de décoffrage. Pas une équipe, donc, créée pour briller en tournoi, mais des gladiateurs qui peuvent faire parler d'eux en individuel.

Union - Death Team
Les pingouins d'Union avaient déjà fait une belle chevauchée en tournoi. Mais cette fois, ils doivent se passer d'Ashi, leur attaquant vedette, mort juste avant le tournoi, et laissant ses coéquipiers à trois. Pourtant, Union ne nous déçoivent pas. Micado frappe vite, et Pouic a progressé à la parade. Je suis certain que la mort d'Ashi ne freinera pas cette équipe bourrée de talent ! Ce même si j'imagine, les équipements à transférer aux autres combattants n'ont pas dû être si nombreux. Nous notons au passage que l'équipe très équilibrée des débuts a évolué : RYP n'apparaît plus. Dommage j'aimais bien son profil.

Runique - Tout en finesse
L'équipe de Reivax est toujours très attendue en tournoi, quand les charismatiques Gaulois, apparemment co-leaders de la Chambre 13, font souvent parler d'eux en tournoi. Cette fois, les Gaulois ne font pas un pli contre Heroes do Mar qui redécouvrent la frappe, mais Runique tient son rang. Les ACT sont encore faibles, autour de 8, mais Orlanth et Kyger Litor proposent des anticipations très intéressantes. C'est sans doute ce qui a fait la différence cette nuit. Tout en finesse reviendra, et son Sweetness fera parler de lui.

Test-O-Stérone - Varkteam
Dans un combat de niveau très faible, Test-O-Stérone s'offre une deuxième victoire en tournoi, après celle contre Bobor et ses Tout en finesse. Certes une victoire à quatre contre trois, mais notons que deux combattants n'ont fait que se reposer. Cela laisse entendre peut-être des profils subtils (soigneurs, pareurs, illusionnistes ?) mais pour l'instant nous n'en saurons pas plus. Le constat est que cela a suffi dans ce combat. Attendons peut-être quelques semaines pour voir ce que cette équipe à la virilité incontestable a dans le ventre.



L'affiche du deuxième tour
Section XIII - GF Corp
J'attends ce duel depuis longtemps. Le duel fratricide par excellence ! Non seulement duel de Jackys, mais aussi duel d'amis, et qui sait, de rivaux ? Alors qu'avec Moumoune, qui frappe toujours plus fort, la GF Corp pourrait trouver la pente ascendante, en se basant sur les qualités défensives de Calahan et Vic, et la parade de Herbert, restée bien discrète ces temps-ci, la Section XIII est sur la descendante, ayant perdu ses homoncules, avec visiblement pas l'intention de monter les caracs nécessaires des combattants. Il reste toutefois ce trio de pareurs, mais auront-ils raison des repos adverses ? Pas celui de Herbert, c'est sûr, et sans doute difficilement celui de Vic. Mais ce qu'on veut voir c'est du sang ! Allez Moumoune, fais-nous un carnage !



Les combats à suivre du deuxième tour
Chaos God - Mortal Elite
Rohel a beau s'en plaindre, son équipe de tournoi est loin d'être négligeable. Baphomet est d'une brutalité à toute épreuve, et il s'appuie sur ce duo Cyric-Loth au soutien qui n'est pas loin des tous meilleurs et capable de brouiller bien des cartes. Alors certes, ils combattront à trois, mais bien mal inspiré serait Renegade de négliger ce combat. Il est vrai toutefois que la Mortal Elite fait des performances d'une régularité exemplaire en tournoi, étant devenu un habitué incontestable des duels difficiles des huitièmes de finale. Ce duel entre Larmes de Sang promet un duel de frappeurs entre Shao Kahn et Baphomet, mais surtout un duel de soutiens entre Cyric et Loth d'une part, et Kabal, Raiden et Smoke d'autre part. Autant dire, de la tactique !

AntiNest - Les Huns
Hun Dex est véritablement impressionnant. A ses qualités de pareurs, son armure incroyable, sa vitesse, il allie un homoncule redoutable. Malheureusement les trois autres Huns sont encore un peu verts pour vraiment se démarquer, quoiqu'on ait pu noter Chi Hun lors du premier tour. AntiNest commence de son côté à se remettre de ses morts avec un trio offensif du tonnerre : Jenet, incontournable, Athena et Kyo et son homoncule. Kim assure, comme toujours derrière. Ce sera mission impossible pour l'Atlante, mais Govin est capable de tout.

Wasina Lasile - Deadland
Deux écuries terriblement prestigieuses s'affrontent. Mais les décès ont emporté les leaders respectifs. D'un côté, Elios n'est plus, et Duke l'avait précédé, et de l'autre, après Cradiurn, ce fut Quouik Basilik. Il reste à ces deux équipes une ossature très différente. Côté Deadland, FouduRoy et Biggles ont d'excellentes compétences mais n'ont jamais vraiment convaincu, alors que Jalruik, Liefa et Clozerly ont de hauts faits dans leur escarcelle. Conan et Kardie étaient tous deux au dernier combat des clans et se sont tous deux illustrés au premier round. Pour sûr, ils héritent de l'équipement de leurs aînés, et bien qu'ils n'en aient pas encore le niveau, ils sauront faire parler d'eux. En bref, un combat qui n'est vraiment pas joué et qu'il ne faudra pas prendre à la légère.

ModernWarriors - Abyme
Encore deux jolis palmarès de tournoi qui s'affrontent. Mais de part et d'autre, la mort a interrompu la période de gloire. Les ModernWarriors ont perdu leur combattant le plus marquant en la personne de The Protector et Abyme a vu une succession de décès. Mais la différence est là : Abyme conserve Shaman et Némésis, qui, à la parade, peuvent faire des merveilles. On commence à parler des nouveaux ModernWarriors. The Green Angel a fait un premier round de combat des clans de toute beauté, enchainant les k.o. à la parade. DeathWarrior est toujours redouté. The Temptress est largement connue du public pour avoir fait partie de l'équipe de longue date et The Magician soigne correctement. Restent Marrina et Vindicator, cachés soigneusement lors du premier tour, et encore peu connus.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Jeu 29 Déc 2011, 17:24

Un tournoi pour le nouvel an ! Avec une Gazette qui a un peu lâché le précédent tournoi pour cause de fêtes, sur celui-ci nous sommes mobilisés.




Un œil sur le tournoi !



Le combat du jour
Les Huns - Aphex
Aphex est une équipe habituée des demi-finales de tournoi et l'on s'attend à chaque participation à des combats épiques. Mais c'est aussi l'une des incertitudes du tournoi pour les parieurs avec le décès de Twyn. Certes, la pareuse-railleuse œuvrait dans l'ombre d'Oolaa, mais son intérêt tactique était majeur. C'est l'occasion de retrouver Halcyon dans son rôle de bras droit d'Oolaa et peut-être de découvrir un Orb en tant que titulaire indiscutable à la parade. Le jeu des elfes d'Ali va, pour un temps, perdre de sa finesse, mais reste tout aussi redoutable.

Dès le premier tour, l'une des écuries phares des Larmes en tournoi rencontre un allié Atlante : Les Huns de Govin. Toujours discrets, par rapport à d'autres Atlantes plus médiatisés, les Huns sont pourtant redoutables et capables d'exploits retentissants grâce à ce diable de Hun Dex, pareur homonculé se promenant aux portes des hautes gloires, avec un succès jamais démenti. Le grand problème des Huns est de conserver en vie leurs combattants et par conséquent Hun Dex est un peu seul. Pourtant Hun Cert Hun a commencé à se faire un nom parmi les espoirs Atlantes et Chi Hun nous a gratifié de quelques belles démonstrations.

Cela paraît toutefois insuffisant pour troubler une équipe d'Aphex somme toute bien rôdée. Mais Twyn va manquer cruellement, et si Hun Dex venait à tenir contre Oolaa et Halcyon, soit grâce à l'esquive, soit grâce à son armure, Govin serait bien capable de l'emporter et ainsi réaliser un des premiers exploits de ce tournoi. En effet, Hun Dex sait se faire oublier et peut faire les k.o. en fin de combat à la parade.



Les combats à suivre
Vous trouverez la revue rapide, mais il y a tant à dire, tant à commenter, que je préfère jeter un coup d’œil sur quelques affiches qui me plaisent, quitte à oublier quelques oppositions importantes.

Heroes do Mar - Brillat
Brillat faisait partie de ces équipes que personne n'affrontait sans crainte. Ses homoncules, ses résistances, sa parade et le repos du Vieux Cantal, en faisait un cocktail complexe à appréhender. La réforme des homoncules a fait beaucoup de mal à cette équipe. Contrairement à quelques défenseurs homonculés qui ont su s'adapter, les vieux de Brillat n'ont pas monté aux dernières nouvelles leur puissance et leurs homoncules ne servent plus que de leurre. Ils ont été dépassé par beaucoup de reposeurs, et leurs armures ne font peur à personne. Du coup, difficile de les situer. Et paradoxalement, contre une équipe des Heroes qui a subi encore de nouveaux décès, on ne sait plus tellement si Brillat représente une valeur sûre. Gageons que les pareurs de Mebinocl viendront les titiller et renverser les hiérarchies, même si Diogo Cao et Alvares sont remplacés par João et Henriques.

Le cri qui tue - A Team
Barracuda est mort, et l'A Team n'est plus tout à fait la même. Triple A et Looping font partie du décor, et Steeve Austin et Mike Donovan ont commencé à faire parler d'eux, mais auront-ils de quoi faire oublier leur glorieux aîné ? Cela paraît encore un peu tôt. D'autant que si Crikitu est discret, son équipe est plus redoutable que jamais : Jazzeux Crist propose son esquive et Christ Passion est un des pareurs à surveiller dans les prochains mois. La hiérarchie établie aurait donné une victoire pour Crazysaez et son A Team, mais dans la configuration présente, c'est peut-être là l'une des surprises en devenir de ce premier tour.

Weeds - La lame emflamé
Voilà un combat comme on les aime ! La crème de la génération montante rencontre une écurie bien plus ancienne, qui n'a jamais percé en tournoi, mais dont les combattants sont de plus en plus visibles en individuel. On ne présente plus la Lame emflamée de Draque. Brotikol et Briarée ont fait des massacres en tournoi. Étonnamment, l'attaquant vedette, Brotikol, est remplacé par Mirialoute. Autant dire qu'on sent l'anguille sous roche et que l'équipe promet d'être encore plus brutale. En face, Weeds vient avec du lourd. Jack Herer est connu pour sa brutalité, et AK47 est plus que jamais un espoir Jacky, avec des k.o. en veux-tu-en-voilà. Tout cela structuré autour de Ice, un super-esquiveur dans la plus pure tradition Jacky, le piège est refermé pour Draque. Il faudra se creuser les méninges pour s'en sortir.

Devils Disciples - Balamb
Balamb vient de perdre Sephiroth, à la fleur de l'âge, mais Balamb reste Balamb. Avec Laguna et Irvine, Squall avance une défense de fer, mais cherche toujours son offensive. Et côté Devils Disciples, l'offensive on connaît. C'est une bonne occasion de voir ce que vaut cette équipe encore très jeune et qui pourtant nous a habitué à passer quelques tours en tournoi. Certes, les Devils ont perdu Black Knight, mais les trois autres ont pris de l'expérience et certainement de l'équipement. Ce sera difficile pour Grim Reapers, mais à jouer crânement sa chance on ne risque que l'exploit !

Blood Bowl - Tout en finesse
Bobor fait parler de lui dans l'Agora alors nous jetons un petit coup de projecteur sur son combat contre Blood Bowl. La rivalité entre les Barbares et la Chambre 13 a été lancée après une jolie escarmouche avec Reivax. Cette fois c'est un Terres Désolées qui est au rendez-vous, le clan qui forme ses jeunes pousses dans le Désert. Allez, ne me dites pas que le Désert des Larmes va laisser la Chambre 13 et les Barbares se disputer l'audimat dans les écuries en basse gloire ! Le combat est un quatre contre quatre et vu les noms des combattants engagés, notamment côté Tout en finesse, ça va chaigner !


Les anciens vainqueurs
Rapaces
Avec le décès de Vieux Rusé, Raymond trône seul sur l'arène, et la nouvelle équipe des Vétérans, vaincue par des Bloody Bastards gonflés à bloc, ne semble plus en mesure de rivaliser avec les Rapaces, alors même que toute l'arène attendait le choc entre les deux titans. Après avoir été vaincu par un Wasina Lasile au sommet de son art, les Rapaces ont repris du poil de la bête et n'ont plus été inquiétés. De sorte qu'Elon ne vient pas seulement en ancien vainqueur à ce tournoi, mais en favori a priori intouchable.

Spider Clan
Fu Leng est clair : il veut une finale contre les Rapaces ! Les araignées-ninjas avaient remporté un tournoi, du temps où le quatuor était assez homogène, mais malgré les morts, reste au sommet, avec un Daigotsu surboosté qui fait presque le travail seul, entouré de ninjas-railleurs qui attendent leur heure pour former l'équipe ultime de tournoi : Immobilisation de trois adversaires et massacre de Daigotsu. Pour l'heure seuls les meilleurs arrête le monstre Daigotsu. Mais jusque quand ?


Les challengers
Léviathan
Privé de Hector, le Léviathan semble terriblement amoindri. En effet, le soigneur-reposeur, se basait sur une armure terrible pour tenir debout le dernier. Et ces qualités a valu au Léviathan plus d'un exploit et d'accrocher les meilleurs. Tout est différent en l'occurrence, d'autant que Nellie Oleson est décédée avant d'avoir pu montrer de quoi elle était capable. Enfin, pour le plaisir, le fondateur de la Rose Sanglante rencontrera un de ses acolytes au premier tour, Stardust, et ça c'est sympa. Sinon, eh bien Sylve est toujours vivante, Benkei et Gilgamesh sont de redoutables pareurs : pourquoi pas la surprise ?

Aphex
Éternel challenger, Ali finira bien par remporter un tournoi. Si ce n'est pas avec cette génération, ce sera avec la suivante qui est déjà dans les rails, avec Orb. Pour l'heure, les ingrédients qui ont fait le succès de l'écurie sont bien là : Oolaa et sa frappe, Tha et sa vivacité, Halcyon en parfait wingman. Ce sera pourtant difficile d'inquiéter le Spider Clan qui se profile sur le passage, car l'ayant déjà rencontré à plein potentiel sans n'avoir rien pu faire, on imagine mal comment Aphex parviendra à faire l'exploit. Mais on attend du spectacle !

Berserkers
Le terrible Locus a enfin acquis sa place dans le quatuor de l'imprévisible Bersk, aux côtés de Schierke, Griffith et Isidro. Ce quatuor-là paraît gigantesque sur le papier. Schierke s'impose comme l'une des meilleurs pareuses de la tour, Griffith est un combattant génial que tout le monde lui envie, et Isidro a eu le temps de prendre toute l'expérience nécessaire pour en faire un soigneur de premier plan. Ne parlons même pas de Locus, qu'on attend au plus haut niveau. Cependant, ce bourrin qui avait fait tant parler de lui à ses débuts, s'est éteint à mesure qu'il montait en gloire. Cela signifie-t-il qu'il ne soutient pas le niveau requis pour le tournoi ? Bersk nous prouvera le contraire.

Deadland
Elios est mort, vive Conan ! Remarqué lors du dernier combat des clans, le jeune bourrin n'est pas encore de taille à faire oublier son aîné, mais il n'est pas négligeable et ce renouvellement nous plait. Avec l'équipement laissé par son glorieux prédécesseur, le nouveau porte-étendard de Wismerhill ne sera pas négligeable. D'autant que si Duke a rejoint le cimetière, FouduRoy et Biggles sont expérimentés et peuvent prendre une toute autre dimension.

Gheist
Luba est l'une des bourrines les plus brutales du moment, enchaînant les kills, comme Anibal l'avait fait avant elle. Elle est très bien entourée avec un Dr Saw royal au soin et Toro et un des pareurs les plus intéressants de la jeune génération. Gheist a malheureusement toujours eu tendance à s'écrouler dans les derniers tours de tournoi. Mais là, vu la difficulté qui l'attend, on ne fera pas le moindre reproche : Daigotsu a déjà prouvé qu'il ne fallait pas le prendre à la légère. Pourtant, avec une Luba survoltée, tout est possible, et le chemin serait grand ouvert pour l'Atlante jusqu'à la finale.

Brutal Deluxe
Le Kata Lee gang est de retour en tournoi. Cette fois ce sont les Rapaces qui se dressent sur leur route. Avec Kornephoros, Joaxx aligne un nouveau pareur au quatuor, avec les qualités de Claw qui ne sont plus à démontrer dans ce domaine et le soin-repos de Kain, c'est une équipe redoutable qui s'apprête à faire son entrée en tournoi. Quel dommage que la route soit barrée par des Rapaces bien trop tôt. Et pourtant la zone est très dense, avec les Fremens et deux Atlantes, et promet des combats au sommet. En bref : il y a du spectacle.

Fremens
Jamais lâchés par la mort, les Fremens reviennent toujours et jamais ils ne peuvent laisser indifférents. Jessica et Ghanima sont à présent des références dans leur genre et Korba n'est plus à présenter, avec son double-ENE, soutenu par un Hayt qui promet d'être brutal. Une chose est sûre, Aspic est le champion numéro un du renouvellement le plus rapide. Avec leurs 10 combattants, les Fremens ont toujours un remplaçant de qualité pour le mort qui se profile. Et sur ce tournoi, avec La Tratoria d'entrée, qui opposera sa défense de fer, les Celtes au deuxième tour, et Brutal Deluxe au troisième, il y aura de quoi se montrer, et montrer que les Fremens ne meurent jamais.

Melnibonnéens
Ah Elric ! La statue du commandeur ! Dyvim Slorm est mort sans avoir été aligné au tournoi et pourtant l'équipe ne semble pas moins redoutable, tant que le grand Elric est en lice. Soigneur rapide, repos compressé, armures et aura, le bourrin des Melnis est multi-fonctions, et entraîne son équipe toujours plus loin en tournoi. Pourquoi pas une finale cette fois ? Le parcours n'est pas aisé, mais il est si difficile de faire tomber Elric qu'après tout, tout est possible !



Les favoris des pronostics
Rapaces (51 voix)
Impériaux, les Rapaces ne connaissent pas de véritable challenger. Qui pourra les arrêter ? Le challenge est lancé. Le premier heurt aurait pu être contre Olkarum, mais le Larme a tellement subi de morts qu'on ne sait guère ce qu'il pourra faire. Et pourtant Mikus est devenu un combattant terrible. L'A Team sans Barracuda aura le même problème, et n'enterrons toutefois pas Crikitu. Le quart promet d'être intéressant, avec au choix Brutal Deluxe, Fremens ou un Atlante. Mais aucune de ces équipes ne semble armée pour faire douter Elon. Les Berserkers en demi-finale ? Voilà un vrai test, avant la finale !

Berserkers (2 voix)
Les parieurs semblent croire dans les chances de Bersk contre les Rapaces. En effet, les Berserkers auront un parcours plutôt facile jusqu'en demi-finale avec des équipes qui paraissent largement inférieures. Alors ? Locus pour la brutalité, Isidro pour tenir la baraque et Schierke-Griffith pour la finesse ? Ce sont des cartes équilibrées dans les mains d'un maître tacticien. Ce qu'Ouya avait réalisé, Bersk en est capable également et personne ne peut parfaitement prévoir le piège qu'il tendra à Elon, celui qui n'avançait pas à l'aveuglette. Allez Bersk ! Nous sommes tous avec toi !

Aerati Digiti (1 voix)
Oh ! Je suis forcé de parler de moi ! Askook a déjà donné l'explication de ce pronostic surprenant : Quelqu'un voit les Celtes battre les Rapaces, et mon équipe battre les Celtes. Alors j'aimerais assez rencontrer Askook un de ces quatre, parce que son équipe m'a toujours beaucoup plu, mais a-t-il une chance de passer les Rapaces ? Une, peut-être minime... Danu est un pareur de très grande qualité et son armure n'est pas négligeable, et Dagda est capable de faire déjouer un adversaire. Cela dit, trop d'obstacles se dressent sur mon chemin. Prenez déjà le premier tour, le duel contre les Melnis est très équilibré. Et Brillat qui se profile au deuxième... Hum j'ai une revanche à prendre. Les Arena Bots sont clairement favoris en quarts, et en demies, le Spider Clan ne fera pas de cadeau.

Ravens (1 voix)
J'aime toujours ce petit pronostic inattendu. Le jeune Vieux n'a pas la moindre chance de passer les Rapaces, mais il pourrait bien faire parler de lui, déjà en se tirant du combat-piège contre les MAC, ensuite en réalisant un exploit contre l'A Team ou le Cri qui tue. Tout le reste n'est que littérature !
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Sam 31 Déc 2011, 13:08

En ce jour de préparation de réveillon, la rédaction est pressée de finir le bouclage. Ce fut un premier tour très intéressant. Certes, les principaux favoris sont passés, mais çà-et-là quelques finesses attendaient le spectateur alerte.





Un œil sur le tournoi :wallbash: !






Hooliganisme : faut-il augmenter la sécurité dans les stades ?
Eh oui, aujourd'hui la Gazette se lance dans un sujet hautement politique. Dans La Cave de NoiR, avec, il est vrai, un public occupait 82% du stade pour recevoir en fanfare les Défenseurs. Mais profondément désintéressé du combat, le public de NoiR s'est jeté sur les fans des défenseurs. Quelques supporters sont descendus dans l'arène et ont tabassé un gladiateur, pourtant surentraîné, mais pris par l'effet de surprise, il s'écroule hors d'état de combattre et compromettant les chances de NoiR de l'emporter.

Nous repassons les images qui figureront dans tous les bons zappings :
Les spectateurs en ont assez de voir de mauvais combats ! Un type descend dans l'arène et vient asperger exodya d'un produit acide pour lui faire comprendre qu'il est temps d'arrêter ! exodya semble grièvement touchée ! (-57 en vie)
exodya sent la mort passer tout près. Heureusement, son corps a trouvé la ressource pour continuer à vivre (125% de chances de survie).
exodya n'a même pas eu le temps de commencer le combat qu'elle tombe à terre. On l'évacue sur un brancard.


La question qui reste non résolue à cette heure est sur le coupable. S'agit-il d'un supporter des Défenseurs ayant, dans la confusion, donné un petit coup de pouce à son équipe, ou bien un supporter de NoiR ayant décidé de se venger des mauvais résultats de son équipe en tournoi ? Les enquêteurs nous donneront plus d'informations dans les heures à venir. Les grands malheureux du jour sont les parieurs, c'est-à-dire les véritables supporters, ceux qui se font des billets sur le dos des combattants, qui vont avoir plus encore de mal à anticiper les résultats. Rien ne va plus, rien ne va plus !



La surprise du jour
La Tratoria - Fremens
On avait presque oublié à quel point La Tratoria était coutumier des surprises en tournoi. C'est qu'avec l'équipe ultra-défensive alignée depuis quelques temps en tournoi, il devenait difficile de faire peur aux adversaires. Et pourtant les Fremens sont tombés dans le piège tendu.

Cependant, le combat ne s'était pas mal passé pour les Fremens. Le principal danger côté La Tratoria était Sganarelle et son excellent repos double amélioration, et Korba s'en était chargé personnellement, bravant la couverture de Sipdocensa. Détourné enfin, il dévisage ce pauvre Goldony qui devra passer chez le chirurgien esthétique, puis reprend sa démolition du soigneur-reposeur Atlante. Sur le papier, Korba, malgré ses qualités reconnues, ne semblait pas avoir de chance de l'emporter, avec une moins bonne ACT (5 contre 4) et des frappes inférieures aux soins (75 pour 83). La chute du soigneur va être causée par un fait de jeu : Sganarelle va pour soigner Sipdocensa, alors que l'esquiveur n'a pas perdu le moindre point de vie. Résultat, Korba en profite pour aligner le soigneur.

Mais reste aux Fremens le plus difficile restait à venir. Car Hayt et Korba échouaient sur les esquives de Sipdocensa et DIeanna et Jessica n'avait pas les moyens de prendre par surprise leur repos. S'en suit un long combat, où le spectateur n'a qu'une certitude : il faudra attendre le combat de repos. Or à ce jeu-là, les Fremens sont un peu dépourvus. Leur meilleure arme est le repos compressé de Ghanima, malheureusement bien inférieur à celui de Sipdocensa. Restait peut-être l'espoir de jouer sur les endurances respectives, et à ce titre quel dommage que Jessica n'ait jamais investi sur un bon repos, mais ça n'a pas eu d'effet : La Tratoria rajoute une nouvelle victime de prestige à son tableau de chasse.



Les combats à suivre du jour
Le cri qui tue - A Team
Ce combat avait pourtant extrêmement bien commencé pour l'A Team. Triple A s'est mis à la frappe et s'associe avec Mike Donovan dans une opération coup de poing et tabassage en règle. Crikipu et Cri aux gènes s'écroulent. On se dit alors que le salut du Cri qui tue est venu de Jazzeux Crist avec son esquive, surtout avec les difficultés qu'a pu rencontrer l'A Team contre les esquiveurs, mais là c'est Looping qui se charge de l'importun. Seulement, il restait Christ Passion, le héros du combat des clans du mois d'octobre. A lui tout seul, il fait tomber, un à un, les combattants de Crazysaez, en commençant par Looping. Que s'est-il passé ? Pourquoi Triple A et Mike Donovan ne l'ont-ils pas mis k.o. ? Triple A est esquivé. Christ Passion n'est pas un grand esquiveur, mais Triple A n'étant pas un frappeur de formation, on peut imaginer que son toucher ait des limites. Mais Mike Donovan ? Il s'était longtemps acharné sur Jazzeux, ce qui a laissé à Christ Passion le temps de le vider de sa fatigue, et le condamner au repos éternel. Jolie démonstration, et encore des déboires pour l'A Team contre des pareurs.

Weeds - La lame emflamée
Je me suis peut-être trop enflammé sur la Lame de Draque. Il faut dire que le digne représentant de la Rose nous a habitué aux exploits. Sans Brokitol, ce n'est pas tout à fait pareil, mais avec, en aurait-il été autrement ? Weeds est par trop souvent sous-estimé car discret, mais les combattants de cette écurie sont redoutables. Jack Herer et Ice ne sont plus à présenter. AK47 nous a gratifié d'une superbe prestation lors du dernier combat des clans. On découvre un Blueberry en railleur plutôt talentueux. Le début de combat est pourtant au net avantage de la Lame, avec une jolie association Mirialoute et son homoncule et ce terrible Briarée à la frappe pour faire tomber le fer de lance : Jack Herer. Mais les choses vont se compliquer. Ice et Blueberry soignent AK47 à la perfection, tandis que le bourrin entame un duel à distance avec le soin de Jiranie, qu'il finit par remporter grâce à sa vivacité. C'est Briarée qui tombe, et avec lui le combattant le plus brillant de la Lame. Le reste n'est qu'une démonstration de talent d'AK47. On ne saura pas quel était le plan de Draque contre Ice.

Ravens - Les MAC
Dans ce combat entre écuries encore jeune, on a assisté à une opposition tactique très intéressante. L'ancienneté était largement aux Ravens, mais les MAC ne se sont pas laissés impressionner et nous enthousiasment assez. Première surprise du combat, les Ravens ont investi largement dans les destructurations (nous n'avions pas noté la chose jusque lors) et cela paie : MAC Kramé est dans les cordes ! Max prend ensuite le combat à sa charge en balançant une bonne frappe prometteuse pour les Ravens. Mais la défense des MAC entre en action. MAC Ak couvre Big MAC qui esquive ! Le Marseillais n'a pas de souci à se faire, ses disciples sont toujours plus nombreux. Du coup, il ne reste plus aux Ravens que les légères mais nombreuses frappes de Tom. Le soin de MAC Arena est encore modeste, mais il suffit à tenir la boutique. C'est le repos de MAC Ak qui fera s'écrouler le système, laissant Big MAC et MAC Arena en prise avec les frappeurs adverses et s'écroulant. Il faudra ensuite faire tomber MAC Ak de fatigue. Gageons que quand ce combattant aura un bon repos, il deviendra une icône incontournable de la Tour.

Union - Magic
Cela faisait longtemps que nous n'avions pas parlé de la pingouins team de Ryugun. La mort d'Ashi avait pesé sur une des jeunes équipes les plus prometteuses de l'arène. Certes le frappeur est mort, mais ses soutiens ont progressé. Les ACT ont baissé avec Phebee à 6, suivie de Pouic à 7. Le soin d'ailleurs a augmenté, passant à 54. Le quatuor conserve toute sa cohérence, avec un RYP diablement efficace à la raillerie, une parade assez sûre de Pouic, et Micado qui a pris la place d'Ashi à la frappe. Nous ne connaissions pas Magic, mais la jeune écurie des Terres Désolées, fait également forte impression. Son Léviathan nargue Esthel avec de grosses paluches à plus de 60 de dégâts. Malheureusement le ciblage est sur un homoncule, tandis que Micado, plus modeste dans la frappe, fait tout de suite les k.o. Et quand Léviathan se tourne vers RYP, celui-ci s'est mis à couvrir, s'assurant de l'esquive nécessaire à éviter les dégâts. Mais Brouillard de son côté esquive aussi, et ce sont les pareurs qui en découdrons. A ce jeu-là, Pouic l'emporte, mais uniquement parce que Micado avait remporté le duel de frappeurs. Sacré combat de jeunes écuries et Magic peut être fier de sa prestation. Quant à Union, c'est encore et toujours une écurie à suivre.



L'affiche du deuxième tour
Aphex - Spider Clan
Voilà enfin le combat que nous attendions. L'occasion d'évaluer Orb en action. Je m'étais égaré en le considérant comme un pareur. Il s'agit bien d'un frappeur, et le jeu d'Aphex se transforme un gang de rue dédié à la frappe, façon Scraps Bastards. Avec Oolaa et Halcyon en stars, Orb aura du mal à briller, mais dans le combat titanesque qui attend Aphex, il ne sera pas de trop. La tactique d'Aphex sera simple : entourloupes de Tha et soin, Oolaa se jetant sur Daigotsu pour l'obliger à se soigner et éviter ses frappes, et Halcyon et Orb faisant le ménage dans les ninjas-railleurs. Cependant, on sait trop bien qu'avec le Spider Clan, rien n'est simple et que si par malheur les ninja-railleurs ont pris du galon, cela pourrait tourner à la mission impossible. Toutefois, nous ne renonçons pas à croire aux chances d'Ali, très habitué des combats de haut niveau.



Les combats à suivre du deuxième tour
Léviathan - Deadland
Si ce n'était par l'aura du duel Aphex-Spider Clan, ce combat aurait pu être à l'affiche. Quel duel ! Deadland sans Elios, mais avec un Conan très prometteur, contre le Léviathan sans Hector ! Le spectacle ne peut être qu'au rendez-vous, et c'est l'occasion d'évaluer ces deux équipes. Nellie doit être particulièrement regrettée, car elle n'aurait pas été de trop. FouduRoy et Biggles, sans cesse négligés, ont plus que jamais de l'expérience à faire parler, et des compétences à mettre en avant, eux qui étaient si souvent cachés dans l'ombre du grand Elios. Quant au Léviathan, Esthel a par trop critiqué son Benkei, nous le connaissons pour être un redoutable défenseur, qui, allié à la fougue de Gilgamesh et à la puissance de Sylve, ne peut que faire des éclairs. Combat très incertain et très difficile à pronostiquer, aucun des deux entraîneurs ne pourra se blâmer de perdre, et l'on pourra s'enorgueillir de la victoire de part et d'autre.

Celtes - La Tratoria
Les duels d'Atlantes sont très souvent de solides oppositions tactiques. Ce combat est un petit évènement chez les Atlantes, car ce sont deux écuries ayant à peu près la même ancienneté qui s'affrontent. C'est d'autant plus un évènement que c'est leur première opposition en tournoi. Ces deux Atlantes ont en commun d'être des habitués des surprises, à moins que simplement ils aient longtemps été sous-évalués, dans l'ombre de leurs aînés. Autre point de comparaison, ce sont deux équipes très tactiques, dans la tradition Atlante la plus pure. Mais la comparaison s'arrête là. Les Celtes étaient composés de quatre pareurs défense et diversifient les profils, tout en conservant leur base très solide et difficile à manier. La Tratoria avait fait ses débuts avec une équipe très équilibrée basée sur un Sganarelle héroïque. De mort en mort, il reste les défenseurs. Et là où Sganarelle brillait, il est à présent bien trop ciblé pour tenir, ce sont Sipdocensa et DIeanna qui font progressivement parler d'eux, dans un style très subtil, entre illusions et esquive. Mais les Celtes ne seront pas en reste en matière d'entourloupes, avec Dagda, qui est promis à un bel avenir d'épine dans le pied des adversaires. J'ai hâte de voir ça, car malgré les profils défensifs et une probable résolution au combat de repos, ce sera tactique, c'est sûr.

ModernWarriors - Tekken
Un duel très intéressant. Les ModernWarriors se remettent progressivement de la mort de The Protector, grâce à un Death Warrior impérial au premier tour. Xavi a conçu, de plus, une équipe très cohérente, avec de la finesse comme il en faut. Tekken, de son côté, essuie à peine les larmes du décès de Craig Marduk, mais arrive avec une équipe auréolée d'une superbe victoire contre l'A Team, grâce aux qualités de Christie Monteiro. Raven est plus que jamais impressionnant, et ce petit Bruce Irvin ne demande qu'à progresser et faire parler de lui. Difficile de donner un avantage au pari dans ce combat, mais je ne serais pas surpris que Christie Monteiro, dans un style très The Protector, fasse la différence.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mar 3 Jan 2012, 12:43

Bon la Gazette est en retard sur son retard, mais elle arrive ! Et voilà, une nouvelle année et le tournoi se poursuit, un peu comme les Rapaces qui n'ont toujours pas été inquiétés.


Un oeil sur le tournoi :mrgreen: !




Le combat du deuxième tour
Spider Clan - Aphex
A vrai dire, nous ne croyions pas à une telle résistance d'Aphex sans Twyn. Et pourtant, Ali a proposé une prestation bien meilleure que lors de leur précédente rencontre, obligeant Daigotsu à découvrir une nouvelle facette de sa palette hors normes : le repos double amélioration.

Le premier héros de ce combat est une héroïne : Tha. Ciblée d'entrée de jeu par Daigotsu, la soigneuse d'Aphex ne se laisse pas impressionner par les dégâts monstrueux infligés par l'araignée. Heureusement, cependant que Tha est anticipée et que Daigotsu décible vers Oolaa. A voir pourtant les frappes à 120 de dégâts, il y avait de quoi avoir des sueurs froides. S'ensuit alors un combat acharné à la frappe, où Oolaa use de point vital pour conserver son pouvoir destructeur très réduit sur l'armure de Daigotsu et où Daigotsu se soigne la plupart du temps. La déception est Halcyon qui est esquivé par le monstre du Spider Clan.

A la différence de Halcyon, Orb se met en valeur. C'est lui déjà qui fait le ménage parmi les ninjas-railleurs. Doucement, certes, car il est largement raillé. Mais tout de même, avec une attaque éclair et tournis tout à fait compétitif, il aligne Yasuki Nokatsu d'abord puis Tamosai Chosai. Autre gros intérêt du combattant : en quelques coups, il baisse suffisamment l'esquive de Daigotsu pour permettre à Halcyon de le toucher, et ainsi maximiser les chances de terrasser la bête.

Mais tous ces efforts seront vain : Daigotsu se soigne excellemment et fait montre d'une armure hors norme. Oolaa a beau faire un combat excellent de son côté, rien à faire Daigotsu reste debout jusqu'au combat de repos, et au combat de repos, personne n'est à même de le vaincre côté Aphex.

Ce n'est donc pas une partie de plaisir et si le Spider Clan se hisse jusqu'à la finale, cela promet un combat dantesque contre les Rapaces.



Les combats à suivre du deuxième tour
Deadland - Léviathan
Sans Hector ce n'est plus la même chanson pour Léviathan. Il est arrivé à Gilgamesh la même mésaventure qui arrive aux pareurs qui affrontent Sylve : pas assez de toucher, pas assez d'esquive, pas assez de résistance, et pouf. Bon rendons tout de même à Gilgamesh ce qui lui revient, il réalise une bonne série d'esquive et Conan semble avoir le tournis. Sylve, certes, répond du tac au tac en alignant Sam, mais ça n'arrête pas ce diable de Conan qui s'offre Sylve dans la foulée. Presque trop facile pour le remplaçant d'Elios, alors qu'il est loin d'avoir l'explosivité ni la brutalité de son maître. L'explication est dans le travail de sape des homoncules de Sam et FouduRoy qui avaient bien amoché Sylve. Benkei tient un peu, mais un peu seulement. Bref, cette équipe de Deadland paraît presque plus intéressante que la précédente, avec un travail d'équipe plus net. A voir si cela ne les mènerait pas plus loin.

Brutal Deluxe - Disco Kingz
Alors qu'en coulisse, on débat de savoir si ou non Gloria et Kool ont marqué l'année, les Disco Kingz ne sont plus vraiment la terreur du tournoi qu'ils ont été depuis que l'homoncule de Gloria n'est plus ce qu'il était. Pourtant l'équipe ne cesse de s'améliorer. Voilà que Kool perturbe ! Très bon développement, qui pourrait en faire une arme défensive redoutable, lui qui a toujours eu du mal à s'occuper pendant le combat. On voit de plus en plus Jackson 5 et Boney M en individuel. Malheureusement dans ce combat, ils ont été plutôt inexistants : Jackson 5 est esquivé et Boney M trop lent. On découvre ABBA, avec un petit homoncule qui deviendra grand. Les pareurs de Joaxx n'ont toutefois pas été aussi efficaces qu'ils auraient pu l'être. Claw est un peu prisonnier de sa trousse à outils et soigne alors que Kain semble avoir la situation bien en main. Kornephoros est encore un peu vert pour vraiment servir de pilier. Quant à Kata Lee, perturbée elle a du mal à toucher, et de plus tente de soigner de temps à autres. Au bout du compte, heureusement que Kain est là pour l'emporter au repos.

Tekken - ModernWarriors
Après s'être offert La Tratoria, Tekken fait encore des miracles et s'installe définitivement dans la hiérarchie de la Tour aux côtés d'équipes bien plus anciennes. Il s'impose aussi comme l'avant-garde de sa génération, aux côtés de la Lame emflamée, alors que nous avons longtemps cru que cela serait le rôle de The Fatal Manga. Comme quoi, rien ne sert de courir. Le plus ironique, c'est que Tekken, et l'on voit Maro aussi plus souvent sur l'Agora pour notre plus grand plaisir, acquiert ses titres de noblesse juste après avoir subi un gros coup dur avec le décès de Craig Marduk. Celui de Hwoarang avait déjà dû être cruel, mais celui de Craig plus encore car Tekken semblait avoir trouvé son équipe-type de tournoi. Mais parlons plutôt du combat. Xavi s'est vraiment fait avoir à son propre jeu : on aurait dit The Protector en lieu et place de Christie Monteiro. Death Warrior s'est très bien comporté, s'imposant comme le leader de son équipe très renouvelée. The Temptress ajoute la perturbation à son arc et avec de la réussite car Bruce Irvin est inexistant. En comparaison, Yoshimitsu qui s'essaie à la raillerie a été de peu d'influence sur ce combat. Les k.o. sont donc pour Death Warrior : Yoshimitsu, puis Raven. Enfin Bruce Irvin est la proie du brillant The Angel Green, en lumière lors du dernier combat des clans. Mais ni Death Warrior ni The Angel Green n'ont raison de Christie qui n'a plus qu'à attendre que tout ce petit monde s'écroule au combat de repos. En bref, Christie est prête à s'imposer comme le pilier de Tekken, et comme l'un des soigneurs à suivre pour l'année 2012.

The Guardians - death team
Je ne crois pas avoir encore touché un mot sur cette équipe de The Guardians. Sigma était l'une des découvertes du dernier combat des clans, et la réussite en tournoi n'a pas tardé à suivre. Allez Luciole, montre-nous ce que tu sais faire un peu toi-aussi ! Je jette un œil à l'extract stats écuries du jour. Par défaut les écuries y sont classées par ordre de création. The Guardians et death team ont quasiment la même ancienneté, et ce n'est pas pour rien que ce combat était aussi spectaculaire. Mais la domination des Guardians est sans partage : Ils ont les ACT, Iota en tête avec son 5. Ils ont de la cohérence avec un perturbateur et un pareur. Et ils ont les dégâts. Certes Epsilon et Sigma ne sont pas si impressionnants, avec une trentaine de dégâts par coup, mais l'homoncule d'Epsilon est monstrueux pour l'ancienneté de l'écurie, avec plus de 60 de dégâts. Quant on ajoute l'homoncule de Kappa, ça fait quatre frappes, c'est trop bien trop pour la courageuse death team. Cette équipe des Guardians nous rappelle vraiment le Khéops de cet été avec ses deux homoncules bien boostés et ses deux frappeurs, accompagnés de soutiens de compét'. C'est une équipe pensée pour faire du mal en tournoi et cela nous réjouit !



L'affiche du troisième tour
Deadland - Spider Clan
A l'heure où ce plan avait été construit, le combat m'enthousiasmait. Je me disais "hohoho ! Conan va faire douter Daigotsu !" Mais après avoir commenté la prestation d'Aphex, on ne peut être que dubitatif sur les chances de Deadland. Conan n'est pas encore Oolaa, FouduRoy n'est pas Tha, et Biggles et Sam sembleront bien maigres face au monstre qui les attend. Mais qu'importe mon sentiment, Wismerhill a quelque chose à faire. Conan ne rivalise pas en dégâts, en vitesse ou en armure avec Daigotsu, mais Daigotsu est quasiment seul, obligé de tout faire : se soigner, se reposer, frapper. Bon ok, vu son armure et son aura réductrice, il n'est pas donné à grand monde de le faire tomber, mais DeadLand peut (doit) trouver une embrouille pour s'en sortir. Il en va de... ! Du respect qu'il nous inspirera après un tel exploit. Allez Wismerhill !



Les combats à suivre du troisième tour
Brutal Deluxe - Celtes
Un duel d'équipes de pareurs ! Il est vrai que depuis la mort de Cradiurn et la retraite de Nain 20cibles, les deux équipes flambeau du genre ont délaissé la spécialité. Si l'on ajoute la discrétion d'Abyme et de l'Alliance Rebelle, la parade en tournoi a perdu de son éclat. Reste tout de même de nombreux amateurs. Et la tendance de Joaxx ne va qu'en s'accentuant vers la parade. Certes Kornephoros remplace Sirius dans l'exercice, mais Claw semble de plus en plus tenté de se consacrer à la parade, tirant dans son sillage Kata Lee. Côté Celtes, la tendance est un peu différente. Askook m'a dit que son quatuor de pareurs était en fait des cogneurs reconvertis en pareurs. Depuis le décès de Cuchulain est arrivé Cernunnos pour soigner. Dagda adopte un profil de plus en plus intéressant, avec une boîte à outils plus qu'intéressante. Taranis, à la manière de Kata Lee, n'est pas le pareur parfait, mais on découvre qu'il raille aussi. Et Danu est indéniablement devenu un des meilleurs pareurs de la Tour. Difficile de pronostiquer ce combat, où des deux côtés les armes défensives et offensives sont multiples, les tactiques infinies. Ce combat risque donc d'être une délectation pour le spectateur amateur d'entourloupes. Allez, affronter les Rapaces vaut bien un combat.

Weeds - Scraps Bastards
Je suis très content de voir Weeds faire un excellent tournoi. J'espère que l'équipe va s'installer dans le paysage. Mais je suis tout aussi content de suivre les aventures des p'tits gars d'Inglorious, l'éternel leader du clan qui monte. Marry Ann Lomax a été réservée pour le combat des clans, vraisemblablement. Du coup, l'équipe, déjà largement renouvelée, change un peu de visage. C'est l'occasion de montrer un peu la prochaine génération et de tester de nouvelles stratégies. Seth Gecko, l'homme des exploits, est toujours là pour encadrer les jeunes recrues, et avec Keyser Söze et Castor Troy à la frappe, on conserve un trio bien bourrin. La finesse vient de ce Dereck Vinyard qui pare (malédiction !) et s'accompagne d'un homoncule. Souhaitons-lui toute la réussite de Hun Dex. Pour ce qui est d'affronter les Weeds, ce ne sera pas facile. Mais Seth Gecko ne doit pas avoir bien peur de Jack Herer ou AK47, il en a encaissé de bien plus gros. Reste à battre Ice... Y a-t-il le repos pour côté Scraps ?

Gheist - Tekken
Luba risque de faire un carnage, mais risque seulement. Car on connaît un peu l'équipe de Bauchy. Il y a toujours eu de grosses brutes dans cette équipe de tournoi, et toujours il a été difficile de l'emporter contre des challengers motivés et subtils. Yoshimitsu aura beaucoup de travail dans ce combat, et si Luba est contenue, il faudra se méfier de cette Nina, si discrète, mais devenue indispensable depuis les déboires de l'équipe contre les Heroes. Maro a de toute façon réussi son tournoi, tout le reste n'est plus que du bonheur.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Askook » Lun 9 Jan 2012, 13:05

En ces temps de disette, les lecteurs de la gazette ont les crocs, avides de lire les chroniques de rédacteurs plus expérimentés.
Mais en attendant les trésors d'analyse tactique de Bacchai ou les colonnes parfumées de rose d'Esthel, je vous présente une chronique aussi nouvelle qu'éphémère.
Il est l'heure de lire :


L'éphéméride !

En ces temps difficiles, seulement 9 clans ont décidé de se mesurer dans l'arène pour le premier combat des clans de l'année 2012.
4 combattants par clan pour 120 de gloire maximum (de mémoire, ça doit être dans ces eaux )


La première reprise :

N'ayant pas accès au radars, il m'est difficile de commenter les qualités de chacun, nul doute, cependant, que le Santino d'Oxyrès paradait fièrement sur les radars.

De fait, la première reprise est son combat, Santino en mode anti-Atlante élimine Stell grim, Phil Laak et sganarelle sans oublier de s'offrir La cannoise et Gobelin au passage.
Les vieux ont retenu les leçons d'esthel : " Dans le doute, frappe un Atlante car s'il ne fait rien de mal, c'est qu'il te guette et s'il agit, il est déjà trop tard !"
La couleuvre d'Oxyrès; celui là même ayant trainé lamentablement ses guêtres en basse gloire les trois quarts de sa carrière; n'a que trop bien retenu la leçon et ses coups de boutoir font presque oublier la seconde performance de cette reprise.
Car Santino Marella est l'homme de l'année 2011, celui qui a su dormir suffisamment longtemps pour se préparer le terrain avant de se libérer, déferlant sur l'arène comme un tsunami sur la centrale de Fukushima.

La seconde performance est signée Réservoir Dogs, Naledi et son écurie Yuriken, pas inconnu du public mais pas non plus sous le feu des projecteurs.
Drakken le magnifique commence timidement en s'occupant de Lucide de la chambre 13, puis, prenant de l'assurance, il va faire tomber Baphomet, le prophète de la baffe en personne puis Hector et son repos à +36, bien aidé en cela par Mark Hunt avant de terminer par Fouduroy.
Naledi, retenez bien ce nom, après quelques brillantes apparitions en tournoi, il vient de prouver face aux plus grands qu'il n'est plus à prendre à la légère.

Mais le travail le plus important de cette reprise a été accompli par Guan Yu.
Certes, elle fait tomber Jenet, ce qui n'est pas si mal, mais surtout, guan Yu sape petit à petit l'armure de Santino Marella.
Les dieux du stade eux même ne peuvent rien contre un travail de sape bien préparé et une fois n'est pas coutume, ce sont les Atlantes qui ont servi de boucliers aux Larmes.
Juste retour des choses, les larmes ont bien oeuvré et ont à ce moment toutes les cartes en main pour verrouiller le match.

Toutefois, à la fin de cette première reprise, rien n'est encore joué car pour faire tomber santino, il faut un cogneur rapide, maintenant qu'il n'a plus d'armure pour se protéger ...


Les Ko :

Victimes es destructuraions : Vivamort et Myke tired (chambre 13 ) ainsi que Still Bastard et robert (Apeyros )

Tombés tout seuls de fatigue : Michael (Apeyro ) à la 64 ème seconde.


KO des Larmes :
- Assurancetourix (chambre 13 ) à la 7ème seconde par Mark Hunt
- Ken (Réservoir Dogs ) à la 186ème seconde par Mark Hunt

- Jack Skully (Dogs ) à la 14ème seconde par Baphomet

- Jenet (rescapée Apeyro ) à la 17ème seconde par Guan Yu


Ko des Jackys : par Howdoyoudo exclusivement
- Janis Joplin (Rose ) à la 177ème seconde
- Brokitol (Rose ) à la 198ème seconde


Ko des vieux : par Santino exclusivement
- Stell Grim (Atlante ) à la 13ème seconde
- Phil Laak (Atlante ) à la 376ème seconde
- La cannoise (Jacky ) à la 528ème seconde
- Sganarelle (Atlante ) à la 566ème seconde
- Gobelin (Terres désolées ) à la 574 ème seconde


Et enfin, pour les Réservoir dogs : par Drakken exclusivement
- Lucide (chambre 13 ) à la 75 ème seconde
- Baphomet (Larme ) à la 138ème seconde
- Hector (Rose ) à la 157ème seconde
- Fouyduroy (Terres ) à la 364ème seconde


KO comptabilisés pour le tour suivant : (tous sauf celui de Baphomet )

Vieux : 5
Réservoir dogs : 4
Larmes : 3
Jacky : 2
Askook
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Askook » Lun 9 Jan 2012, 14:41

Fait marquant de la première reprise du combat des clans, les Apeyros et la chambre 13 n'ont pas su se prémunir de la déstructuration.

Pour la chambre 13, on les excuse, ils ont peu l'habitude des combats à 120 de gloire.
Quand aux Apeyros, ils sont plutôt coutumiers du fait et même celui qui ne tâtonne pas dans les ténèbres est tombé avant d'avoir pu faire admirer ses sponsors au public.

Vous attendez la suite et la voici dans :


L'éphéméride

La seconde reprise du combat des clans est moins offensive, comme de coutume, la plupart des menaces ayant déjà été éliminées.
Darwin s'est une fois de plus invité dans ce gigantesque survivor par équipes et seuls les plus forts survivent.
Chambre 13 et Apeyros sont rentrés à la maison, chambre 13, encore un peu jeunes pour un si glorieux combat, apeyros, vaincus par eux-même.
Que s'est-il passé ensuite lors de la seconde reprise ?

Drakken va confirmer tout le bien qu'on pensait déjà de lui en éliminant vasco de Gamma puis arlan et tous les espoirs Atlantes.

Pendant ce temps là, Santino Marella met fin aux espoirs des terres désolées en éliminant faramir.

A ce moment là, il ne reste plus que 5 clans en lice :
- Vieux
- Larmes
- Jackys
- Dogs
- Rose

Puis, contre toute attente, tout bascule lorsqu'Howdoyoudo met santino Marella KO.
Le travail de sape effectué par Guan Yu porte ses fruits.
Il a suffit de deux combattants complémentaires pour mettre à bas le léviathan.
Pourtant, vieille Carne et Turtlach sont aux soins derrière Santino et vic, tout occupé à perturber Guan Yu, ne soigne pas Howdoyoudo.
Et d'ailleurs, Howdoyoudo commence par brasser de l'air autour de Santino qui l'esquive sans peine.
Seulement, à force de lui tourner autour, Howdoyoudo donne le tournis à son adversaire et Santino, crevé par la première reprise, se met à se reposer au plus mauvais moment.
Et paf, c'est le drame, Santino Marella, la couleuvre, mord la poussière ...

Pourtant, cette seconde reprise est celle de Mark Hunt qui persiste et signe son forfait en mettant howdoyoudo KO juste après son exploit.
Mark hunt élimine aussi Heden et Drakken puis enfin Vic et ce sont cette fois-ci les Jackys qui sont renvoyés à la maison.

Le combat des clans fait rage et il ne reste à présent que 4 clans en lice :

- Vieux avec 3 combattants de soutien
- Larmes avec 3 combattants offensifs
- La Rose avec Liefa bien seule à la perturbation
- Les Dogs avec Marie ann Lomax qui semble en pleine forme, n'ayant pas fait autre chose que se reposer mais cette tactique en vaut une autre et la preuve, c'est qu'elle a été efficace.

La troisième reprise de ce combat des clans s'annonce sanglante Guan Yu, Mikus et son infâme créature n'attendant qu'une chose, terminer ce combat rapidement et de la façon la plus violente qui soit.
Mark Hunt sera là pour les épauler et peut être ajouter uen nouvelle étoile au palmarès de son clan.
Demain, c'est sûr, quelqu'un pleurera des Larmes de sang et ce ne sera certainement ni Mikus, ni Mark Hunt, ni Guan Yu ...


Les Ko de la seconde reprise :

Dogs : par drakken
- Vasco de gamma (Terres désolées ) à la 6ème seconde
- Arlan (Atlante ) à la 12ème seconde

Vieux : par Santino
- Faramir (Terres désolées ) à la 48ème seconde

Jacky : par Howdoyoudo
- Santoni Marella (Vieux ) à la 109ème seconde

Larmes : par Mark hunt
- Heden (Jacky ) à la 18ème seconde
- Drakken (Dogs ) à la 84 ème seconde
- Howdoyoudo (Jacky ) à la 184 ème seconde
- Vic (Jacky ) à la 407 ème seconde


Ko comptant pour la troisième reprise :

Larmes : 4
Askook
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Askook » Jeu 12 Jan 2012, 19:52

Les larmes méritent bien un hommage pour leur victoire éclatante au combat des clans bien que la mort de smoke soit une ombre au tableau.
Et voici donc :


L'éphéméride

Aucun fait marquant dans la troisième reprise, si ce n'est l'ingratitude du public qui n’encouragea pas les larmes après la magnifique cavalcade de Mark Hunt.
Liefa neutralise Guan Yu en début de match et marc Hunt par la suite.
S'ils arrivent enfin à se dépêtrer de l'étreinte de la Trolle, Guan Yu se heurtera à un soin trop rapide tandis que Mark Hunt préparera le terrain pour la quatrième reprise.

Car malgré le public qui leur tourne le dos au plus mauvais moment, les larmes montrent d'autre qualités.
Certes, ils sont venus pour en découdre, un pareur et des cogneurs, what else ?
Hé bien ils savent aussi temporiser et se reposer pour reprendre des forces.
Ce ne sont pas les champions du monde du repos mais ce sera suffisant pour qu'ils tiennent le coup.

Quand ils reviennent pour la quatrième reprise, gonflés à bloc, le public, étrangement, les acclame de nouveau.
Galvanisés, les Larmes vont piétiner leurs adversaires.
Rares son les équipes si offensives qui tirèrent leur épingle du jeu en combat des clans.

Guan Yu profite d’une erreur ou d'un choix délibéré dans la stratégie de soins des vieux pour étaler Jazzeux Christ.
Puis c'est au tour de Mark Hunt de briller et d'avoir Liefa à l'usure.

A ce moment là, le match est joué, les vieux n'ont pas un repos suffisant pour résister au terrible Mark Hunt qui va les assommer un à un.

Marie Ann Lomax, gardée pour la fin car elle semblait inoffensive, restant à l'écart des combats tombe à la reprise suivante après un déferlement de violence de l'équipe rouge enfin libérée de la pression du combat.

Qui a dit que les Larmes étaient toujours seconds ?

Ils ont prouvé et ce, pour la seconde fois, qu'ils pouvaient gagner un combat des clans et avec la manière.

C'est une parfaite démonstration des Larmes qui clos cet énième combat des clans, rendez-vous pour le prochain !
Askook
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mer 18 Jan 2012, 00:57

Retour de la Gazette, pour un tournoi, certes sans grand favori, mais qui ne manquera pas d'intérêt. Et ce premier tour en est l'image : de belles oppositions entre équipes jeunes, quelques affrontements entre équipes expérimentées, et des difficultés intenses pour les parieurs.



Un œil sur le tournoi !



Chronique un peu moins organisée que d'ordinaire, j'étais moins au taquet sur ce tournoi et il faut bien dire que les combats ne m'aident pas. Vous aurez un petit tour, donc des combats qui ont retenu mon attention. Je suis certain d'oublier des affiches intéressantes, mais je vais m'en tenir à cette sélection.


Les combats du jour
Beberes - Olkarum
L'affiche de Joaxx opposait deux équipes de grande réputation mais présentant un effectif largement renouvelé. Chez les Berberes, seul Gottri, tel la statue du commandeur, reste, génération après génération, après les décès de John Cena, Mark Henry et Evan Bourne. Mais alors que Olki et Maximus laissent une équipe à construire, autour d'un Mikus passé de soigneur ordinaire à combattant multi-fonctions à grand charisme, Santino est prêt à prendre le leadership. A voir ce que vaudront Hornswoggle et Undertaker, dont on a tant parlé dans leurs jeunes jours. La donne du combat, on la connait : contenir Santino. Mordicus me plait, soins rapides, perturbation. Il est prêt à devenir un combattant de soutien de premier plan. Ça ne manque pas, Santino est esquivé. Quel dommage qu'il pâtisse de ses capacités multiples ! S'il avait perturbé Santino tout le long du combat, au lieu de soigner, le monstre aurait été contenu. Parce que ça ne manque pas, Casius et Leox, bon pareurs en construction, succombent sous les coups du double-ENE, Mordicus suit. Mikus fait très bonne figure seul en obligeant Gottri et sa parade à avoir raison de lui. Excellente prestation du nouvel Olkarum et rendez-vous au prochain tournoi.

GF Corp - ModernWarriors
Il est vrai que je chronique souvent ces deux équipes qui nous ont habitué aux exploits. Inutile de rappeler la perte de The Protector, les ModernWarriors sont une équipe en reconstruction et nous attendons avec impatience de les retrouver au plus haut niveau. La GF Corp a souffert de morts aussi, mais Vic est éternel, et la nouvelle génération est brillante. Moumoune, Eddie, ont fait parler d'eux. Et si Calahan a été laissé à la maison, c'est pour le meilleur. Dans ce combat un duel de pareurs était attendu : The Angel Green, un des pareurs les plus célèbres de la jeune génération, face à Herbert. Et à ce jeu-là c'est le ModernWarrior qui l'emporte au toucher, grâce à la perturbation de The Temptress. Mais personne ne bat le repos compressé de Herbert. Tandis que Vic perturbe Death Warrior, un boulevard aurait dû s'ouvrir pour Moumoune et Eddie, mais Moumoune soigne et Eddie est esquivé. C'est Herbert qui tient la clef, en ciblant The Temptress, il fait tomber la serrure de Xavi. Moumoune s'exprime enfin et Herbert fait tomber son challenger, The Angel Green.

Le cri qui tue - Scraps Bastards
Les Scraps ne sont pas n'importe qui, leur tableau de chasse est bien garni. De l'équipe qui avait hissé le leader des Reservoir Dogs au pied du top 10 des écuries dans le classement de Blairox, il ne reste que le mur de Seth Gecko et les seringues de Marry Ann Lomax. Le cri qui tue est une équipe particulièrement intéressante. Ses combattants écument l'arène depuis longtemps mais sont toujours restés discrets. Mais depuis quelques temps, le Vieux sonne la révolte. Christ Passion se fait un nom à la parade et son équipe suit. Seulement, face à une équipe des Scraps, même largement renouvelée, ils auraient dû mordre la poussière. Mais les Dogs tombent sur des entourloupes venues tout droit de la maison de retraite, façon "Gamin j'ai raté l'avion". Cri aux gènes esquive, son homoncule attire un Castor Troy pourtant très intéressant. Bien que Crikipu tombe sous les coups de Seth Gecko, Christ Passion a raison de son rival à la parade, Derek Vinyard. Et si le repos compressé de Marry Ann lui résiste, comme souvent elle lui coûte la victoire au final, face à un repos pourtant bien léger, celui de Jazzeux Crist. Une victoire courte pour Crikitu, mais une victoire méritée, car le maître de ce combat fut bien Christ Passion.

Heroes do Mar - Balamb
Voilà un duel qui me plait ! Il me rappelle mes débuts chez les Forgeurs de Destinée, où ces deux écuries étaient déjà prestigieuses. Et, alors que Balamb a pu briller pour sa frappe, le fameux Squall qui vainquit Vieux Rusé, ils sont à présent menés par ce duo défensif très difficile à manier, Irvine et Laguna, accompagnés d'un Wedge prometteur. De leur côté, les Heroes restent fidèles à la parade, malgré la mort des anciens. Squall47 a investi largement sur les destructurations, alors le ton est donné, il se tourne vers la parade. Le duel est tactique. La vitesse est pour les Heroes avec d'excellentes ACT et l'anticipation de Vasco de Gama. Pourtant c'est Wedge qui fait le premier k.o. sur Henriques. La réponse de Vasco de Gama ne tarde pas, avec Laguna k.o. Pedro suit sur Irvine, et les piliers de Balamb sont hors combat. Quant à Wedge, il tombe sur un os, avec le repos compressé de Vasco de Gama. Reste à João de finir le travail à la frappe. Superbe victoire pour ces Heroes do Mar qui montrent tout leur talent face à une équipe très comparable en niveau.

Blood Bowl - Les Gaulois
Manager s'offre là une victoire de prestige pour cette équipe remarquée, tant dans le classement de Blairox qu'en combat des clans. Mais c'est largement mérité. Veyron est un pareur temps, dans le style de Raven pour Tekken, avec une belle anticipation. On ajoute Vanquish, une jolie frappe anticipée, et l'offensive de Blood Bowl est indéniable. Obélix et Astérix sont à la traîne. Assurancetourix fait preuve d'une excellente raillerie, mais il est détourné par Maverick, laissant Vanquish libre de ses mouvements. Le soin de Panoramix faisait tourner la boutique, mais il est rapidement la victime de Veyron. Derrière c'est le champ libre pour Vanquish. Vraiment, victoire impressionnante pour Manager. Une équipe cohérente, et surtout performante, qu'on aura plaisir à suivre dans ce tournoi et dans les suivants !

Pouf c'est tout - Varkteam
Chez la Rose, certes on ne néglige pas le combat des clans, mais on ne néglige pas non plus le tournoi. Hors de question de venir à deux. Et pourtant, malgré la différence en nombre, Pouf c'est tout l'emporte, certes avec une large ancienneté, mais sans s'être pour l'instant vraiment distingué. Et pour cause, les deux combattants ne sont pas très impressionnants. A la frappe, une ACT très perfectible et une douzaine de dégâts pour Caliban. Selebos est plus intéressant, sans toutefois exploser l'écran, pas tant pour sa parade que pour son soin. En face, Varkteam ne brille pas non plus pour son ACT, mais les profils sont très intéressants : un perturbateur et un feinteur, ça promet. Malheureusement, il faut pouvoir exploiter ces illusions avec un combattant offensif très efficace. Druss n'est pas encore au niveau, Selebos le contient facilement, d'autant que Caliban le cible d'entrée. Profils intéressants côté Varkteam ? Quel dommage qu'il n'y ait pas eu de soin ! Avec un soigneur même de bas niveau, Caliban n'aurait pas fait de k.o. et Druss aurait peut-être pu emporter la victoire !



L'affiche du deuxième
DragonNoir - Berberes
Santino est certes incroyable, mais ça n'effraiera pas Dragon et sa petite troupe de troubles-fête. Mark Hunt et Remy Ronjasky sont accompagnés à présent d'un Fédor plus que performant et d'un Bear Grylls plus que rassurant. Il y a les armes chez Dragon pour faire douter Oxyres, gageons qu'il ne s'en privera pas. Remy tient peut-être le combat à sa portée, car en contenant Santino, le combat s'éclaircirait. On ne connait pas très bien le niveau de Hornswoggle et Undertaker, et sur le premier tour, ils n'ont pas montré des qualités inarrêtables. Bref, un combat bien plus indécis qu'il ne semble de prime abord.



Les combats à suivre du deuxième tour
BGM - Lords of Havoc
Le premier vrai test pour l'écurie de Pai. Après avoir été aux portes du couronnement tant de temps avec des combattants terriblement charismatiques, Pai semble plus proche que jamais de la victoire en tournoi avec son quatuor le moins redouté de ces derniers mois. Cependant, c'est essentiellement qu'on ne connaît pas le potentiel véritable d'une équipe qui s'est toujours hissée parmi les meilleurs. Avec BGM en adversaire, Pai a l'occasion d'affronter une équipe rodée au tournoi, capable de se défendre et de contre-attaquer, et pourquoi pas, avec les conseils d'Esthel et Ouya, l'emporter ?

KarmianSquad - La Tratoria
Autour de Calbut s'est constituée une jeune équipe bien décidée à en découdre. Ils ont éclipsé l'ancienne génération, pourtant redoutable, Maximoui et Chaussette, mais pour cause : HowDoYouDo est un bourrin de plus en plus impressionnant. En face, La Tratoria change, et trouve enfin des armes offensives, encore modestes. Mais les valeurs sûres en défense sont toujours là : Que Calbut se prépare car Sganarelle et Sipdocensa le défieront au repos sans trembler.

Tekken - Compagnie Noire
L'un des espoirs les plus brillants de l'arène affronte une écurie qui commence à avoir bien roulé sa bosse. Gobelin me plait, il m'a toujours plu, avec son profil à la Malus DrakBlade, la vivacité d'abord et les dégâts ensuite. Tekken comptera certes sur Christie Monteiro pour rester jusqu'à la fin pour l'emporter au repos. Mais nous comptons sur Raven, Yoshimitsu et Bruce Irvin pour faire des k.o. et ne pas se contenter d'attendre de la victoire au repos !
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Ven 20 Jan 2012, 11:13

Chronique un peu tardive, mais encore dans les temps. Il y a tant à commenter sur ce tour... Je suis vraiment plus que jamais désolé de laisser de côté des combats, mais si je perds trop de temps j'y suis encore demain. Enfin je suis impressionné par la densité du troisième tour qui vient. Qui a dit que ce tournoi serait fade ?




Un œil sur le tournoi :bash: !





Le combat du tour
Q Base - A Team
Le combat était déjà particulièrement intéressant pour le duel entre deux Larmes de Sang. Ce clan, qui chatouille les meilleurs de plus en plus près, est d'une densité de niveau rare, et les oppositions entre ses membres donne quasiment systématiquement des moments épiques. Mais en l'occurrence la rencontre avait quelque chose de plus. L'A Team de Crazysaez fait depuis longtemps partie des incontournables du tournoi. Cependant, avec le décès de Barracuda, il faut reconstruire et se trouver un nouveau leader. Par contre, Q Base a trouvé son rythme de croisière, avec un Guan Yu de plus en plus impressionnant à la frappe, l'exploit retentissant de battre le Deadland d'Elios et une prestation exemplaire au combat des clans. Ce combat avait donc un goût de passage de témoin, de changement dans la hiérarchie du clan.

Ce n'est pas sans raison que les parieurs avaient mis en avant Q Base très largement. Leur victoire n'est donc pas une surprise. Toutefois, les parieurs se sont souvent trompés. L'A Team n'était pas sans arme. Mike Donovan s'était illustré au combat des clans de novembre dernier pour son anticipation, où les Larmes auraient bien remporter la mise. Looping fait partie de l'équipe première de longue date, et Triple A fait partie de ces soigneurs dont on connait les qualités. Le tout forme un quatuor intéressant et cohérent, qui a toutes les possibilités pour remporter des combats relevés.

Mais ce combat appartenait à Guan Yu. D'entrée il cible Looping, l'arme offensive la plus expérimentée de Crazysaez. Et avec des frappes autour de cent de dégâts, difficile pour Triple A de suivre. Le reste de l'équipe suit sans peine. Triple A, avec ses 68 de soin seulement, n'a pas la moindre chance d'endiguer le bourrin adverse. Et quand on ajoute les dégâts de l'homoncule de Xiahou Dun, le ciblage devient infernal.

Cependant, la victoire de Q Base est aussi défensive. En laissant Mike Donovan et Steve Austin œuvrer, surtout Mike et son anticipation, Csacba prenait le risque d'être pris à revers et de perdre rapidement des combattants. Mais les dégâts subis par Ma Chao sont ridicules et rapidement réduits par l'aura à peu de choses. Au final, donc, Crazysaez n'a pas de regret à avoir sur ce combat, il a été battu par plus fort que lui. Csacba, de son côté, persiste et signe, et prend grâce à ce combat un rang d'équipe de tournoi redoutable bien mérité, après toutes ces expérimentations.



Les combats à suivre du deuxième tour
Berberes - DragonNoir
On se doutait assez bien que Santino Marella ferait le travail pour les Berbères, mais on aurait aussi pu s'attendre à un Rémy Ronjasky plus efficace. La stratégie de le railler était sans doute bonne, étant donné que Santino doit avoir un excellent toucher. La raillerie de Rémy n'est d'ailleurs pas inefficace. En témoigne les deux premières qui ont été réussies. Cependant, on finit toujours par en rater, en guise d'exemple les tentatives de muselage de Daigotsu par la regrettée Twyn. Or Rémy en rate rapidement et en nombre. La sanction n'attend pas. Santino n'a pas besoin de beaucoup de frappes pour faire mal : seulement deux sur Fédor. La suite du combat est cependant beaucoup plus équilibrée. Mark Hunt, paradoxalement pour son profil, fait montre d'une excellente résistance, réduisant de moitié les dégâts. Bear Grylls soigne avec rigueur. Il faut Gottri pour faire sauter le verrou, avec sa parade, en faisant tomber Rémy. Quel dommage que celui-ci n'ait pas un excellent repos ! Pourtant il a le profil pour en avoir un. Le poison écarté, le combat est une promenade de santé pour les gars d'Oxyres qui continuent leur course.

Melnibonnéens - The Fatal Manga
Depuis quelques temps, The Fatal Manga s'était fait discret, alors qu'il avait été l'écurie égérie de sa génération. Avec ce très joli deuxième tour, il nous rappelle qu'il encore là et bien là. Car, une fois de plus, il ne s'en sera fallu que des qualités exceptionnelles d'Elric pour que les Melnis' l'emportent. Certes, pour une fois Elric fait un k.o. sur Nicky Larson d'entrée de jeu, mais la résistance de Cobra est admirable et avec les coups de butor de Ken, il ne faut pas longtemps pour équilibrer les débats, puis même prendre l'avantage. Mais le Reservoir Dog, comme bien d'autres, est impuissant contre Elric, qui finit tranquillement ce combat au repos. Elric est peut-être impressionnant, mais si par malheur il tombe sur un repos double amélioration, la victoire lui échappe. Il est vraiment temps que les Melnis nous proposent un arsenal plus complet.

Les vrais gens - Pourquoi pas
L'affiche semblait claire, ce fut un combat à sens unique, mais nous ne le reprocherons pas aux courageux guerriers de Kva21. Vaincre un double vainqueur de tournoi, même en reconstruction, n'est pas donné à tout le monde. Pourtant, malgré la différence de niveau, Pourquoi pas ne se laisse pas vaincre sans combattre et il faut attendre le combat de repos pour voir les Vrais Gens l'emporter. Vous me direz sans doute que l'équipe de Coach est essentiellement défensive. Certes oui, mais Alphonse Danlta n'est pas n'importe qui, bien qu'elle ait pris de l'âge, et aurait pu, vu les soutiens qui l'accompagnent, faire la différence. Les cent premières secondes du combat ont le ton qu'on attendait : Alphonse balance quelques bonnes beignes à près de 100 de dégâts, avec quelques coups d'homoncules, et les adversaires tombent k.o. Mais les affaires se compliquent quand on passe à Inoue. Le soigneur fait montre d'une très bonne armure, réduisant largement les coups d'Alphonse, récupère facilement les dégâts subis, se soigne deux fois pour une frappe d'Alphonse, esquive de temps en temps, et se donne le temps de se reposer. Il s'en faut de peu pour qu'elle l'emporte au repos. Très impressionnant et prometteur pour l'avenir ! Voilà un candidat pour une future victoire en tournoi des espoirs.

Tekken - Compagnie Noir
Non, chers lecteurs, il ne reste pas à Tekken que Christie Monteiro. Certes la soigneuse maison fait tourner la petite entreprise, mais dans ce combat ce n'est pas elle qui brille mais Raven. Déjà remarqué de longue date, le jeune pareur temps, passé en double-harassement, s'est offert trois k.o., marchant ainsi dans les traces de Mark Hunt. Christie lui donne un petit coup de pouce tout de même avec une destructuration de fatigue. Mais qu'importe les k.o. sont là. L'anticipation est toujours intéressante, l'ACT de 5 est bonne. Mais quand on voit un Yoshimitsu et une Christie Monteiro à 4, il n'est plus temps d'appeler Tekken un espoir. Le voilà de plain-pied dans la cour des grands. La Compagnie Noir n'a rien pu faire. Gobelin est tombé sur l'écueil Christie, Lord Torture n'avait pas assez de toucher. Et comme Bruce Irvin commence à marcher sur les traces de Craig Marduk et Hwoarang, il n'y a rien à redire à cette superbe équipe.



L'affiche du troisième tour
Lords of Havoc - Fremens
Deux équipes terriblement frappées par la mort et pourtant encore et toujours à l'affiche. C'est que les survivants ont de beaux restes. D'un côté Porno Diane : innovante, efficace, elle construit sa légende. Avec Kay Han en soutien, on sait que la qualité est au rendez-vous. De l'autre, Jessica et son armure dantesque, Ghanima et ses multiples compétences, seront au service de la jeunesse : Korba. Le double-ENE est plus discret que d'autres mais ses qualités sont indéniables. Et comme Hayt envoie du bois aussi, la victoire est loin d'être acquise pour Pai qui devra compter sur tout ce que Gabriel et Jo Note Soto peuvent lui apporter pour espérer passer ce tour. Gros spectacle, sanguinaire et brutal, garanti.



Les combats à suivre du troisième tour
Aphex - Les Huns
J'écrivais il y a quelques jours un commentaire sur Hun Dex et je vantais ses qualités de vitesse et de défense, et j'avais glissé quelques mots sur son homoncule, mais franchement je n'avais pas en tête qu'il était aussi puissant. Parce que sur ces premiers tours, l'homoncule de Hun Dex a été royal. Et avec 3 d'ACT, ça en fait des frappes d'homoncule avant qu'il ne disparaisse. Ali aura fort à faire s'il veut satisfaire les parieurs. Car, certes Orb, Mocksha et Halcyon font du bon boulot, et Tha pourrait bien s'en sortir toute seule ; certes le danger Hun Dex est largement balisé ; mais tout de même, encore faut-il pouvoir le contrer, dans la cohue du début de combat, avec les jeunes pousses qui font des misères. Un combat très tactique attend les entraîneurs, et nous en attendons le dénouement.

GF Corp - Les Vrais Gens
Je parlais à l'instant de duel tactique. Celui-ci sera éminemment tactique, avec deux maîtres qui s'affrontent. Les Jackys n'ont jamais réussi à Coach, on se souvient de son énorme déconfiture contre le KarmianSquad de Calbut, du temps de sa dream team. Mais il n'est pas certain que Vic l'emporte au repos, alors il faudra à Jacky assurer la victoire durant le combat. Alors oui, Moumoune fait partie des bourrins à suivre. Mais Brice Glace et l'aura d'Alphonse en ont calmé bien d'autres et des plus méchants. La parade de Herbert ? Il va falloir s'accrocher avec les repos de chacun des Vrais Gens. Comme d'habitude l'Atlante propose à son adversaire un casse-tête chinois.

Chaos God - Melnibonnéens
La toute puissance de Rohel aura-t-elle enfin raison d'Elric ? Baphomet et Nurgle font mal. Très mal, même, aux pauvres équipes qui les ont rencontré aux premiers tours. Myrkhul est de retour ! Ses parades avaient accompagné la montée en finale de l'équipe de Rohel. Loth est toujours là, bien présent, pour vous jouer un tour. Rohel a encore une fois abandonné le soigneur. On ne se refait pas ! Mais ce n'est pas vraiment d'un soigneur qu'il manquera dans ce combat. Le grand problème va être de savoir si le soin rapide d'Elric soutiendra la puissance des deux bourrins du Larme. A priori on dirait non, mais Elric est tellement coutumier de la surprise que rien n'est fait.

AntiNest - Heroes do Mar
Les Heroes do Mar sont de retour ! Mebinocl n'a certainement pas envie de manquer cette occasion d'aller loin en tournoi, mais face à lui c'est un sacré client. L'écurie d'Amra a peut-être subi des morts, et des douloureuses, mais revient en grande forme avec un quatuor vraiment brutal. Jenet est une tueuse née, anticipée et plus bourrine que Malus Drakblade lui-même. Associée à Kyo et son homoncule et cette Athéna qui est enfin compétitive, c'est très impressionnant. Kim est toujours présent en fond de scène pour assurer le coup et franchement ça a de la gueule. Mais nos courageux navigateurs n'auront pas peur et ont plus d'une corde à leur arc.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Dim 22 Jan 2012, 14:05

Un troisième tour impressionnant, avec des combats tous plus intéressants les uns que les autres. Comme je m'y prends un peu tard, la chronique est malheureusement rapide, mais vous ne m'en voudrez pas trop.



Un œil sur le tournoi :wallbash: !




La surprise du troisième tour
GF Corp - Les Vrais Gens
Il est vrai que la surprise est toute mesurée, étant donné la qualité de l'équipe de Jacky, cependant à 2 pronostics contre 44, le public avait choisi son favori. Comment blâmer les pronostiqueurs ? Avec Coach tout est toujours possible, et après la démonstration faite en septembre, Les Vrais Gens étaient attendus pour la victoire finale. Mais Alphonse vieillit, et les options très défensives du présent quatuor limitent considérablement la marge de manœuvre du Général.

A l'inverse, la GF Corp est sur une phase ascendante. Vic est toujours plus fort. Son ciblage sur ce combat est très intéressant. Il raille l'homoncule de Gilette le temps que Moumoune l'achève puis passe à l'homme clef de l'Atlante, Brice Glace. Et la raillerie de Vic est terrible, avec très peu de déchet. La valeur sure de l'équipe est sans doute Herbert, qui fait son match, tranquillement, parant Nymphe Atigable, et soignant quand de besoin. Mais la star du combat est Moumoune. On le connaissait puissant et rapide, on ne l'avait pas vu si brutal. En quelques claques à près de 80 de dégâts, Gilette Parbal s'écroule. 8 secondes.

Seulement ce qui aurait pu se conclure en un massacre de la GF Corp se complique, ce grâce à la vieille garde de Coach. Alphonse encaisse parfaitement les coups de Moumoune et la réduction de dommages est comme toujours impressionnante. Brice Glace se sort de l'étau de Vic assez souvent pour tenir à bout de bras le tank. Résultat, le combat s'avance vers le repos. Et au repos, la victoire appartient à Vic, avec Nymphe et Gilette à terre. Autant dire que le ciblage de Jacky était important : il convenait d'assurer à Vic la victoire au repos, à défaut de pouvoir faire tomber cet infernal duo Alphonse-Brice.



Les matchs à suivre du troisième tour
Lords of Havoc - Fremens
Je vantais les qualités de Hayt et Korba. Pai m'a démontré que j'avais oublié l'acteur marquant de ce combat. Gabriel démonte Hayt en moins de deux. Jo Note Soto a beau s'écrouler sous la parade de Jessica, Porno Diane encaisse parfaitement les coups de Korba et avec son attaque éclair aucun soin ne saurait la contrer efficacement. Cette victoire est sans appel, et Pai s'offre là un message clair à tous ses challengers : ce tournoi est pour lui.

Aphex - Les Huns
Face à l'homoncule de Hun Dex, Orb fait montre d'une excellente armure avec une aura réductrice. On ne connaissait pas encore vraiment cette qualité à ce gladiateur, mais nous voilà prévenus. Et c'est sans doute la clef du combat, car l'homoncule qui avait été si ravageur contre de petites écuries, est là inoffensif. Chi Hun connaît la même déconvenue sur l'armure de Halcyon, déjà plus connue dans la Tour. Reste la parade de Hun Dex, mais elle est trop longue pour sauver les camarades, qui prennent les coups. Chi Hun, Hun Cert Hun, Hune Ysex ne tiennent pas assez longtemps face à la puissance d'Aphex. Halcyon s'écroule sous la parade, mais le mal est fait, Hun Dex manque d'un soigneur capable de le soutenir jusque dans les dernières secondes.

Chaos God - Melnibonnéens
Rohel a trouvé la solution pour vaincre Elric : le railler. Loth fait un travail incroyable, même s'il cible d'abord Cymoril. Mais une fois le second couteau tombé, il s'occupe d'Elric et cela permet à Myrkhul de s'offrir le luxe de faire tomber Elric à la parade. Amis pareurs, vous trouvez que les repos compressés sont trop lourds ? Pensez à vous faire accompagner d'un railleur top niveau et le monde en sera changé. Pour le reste, entre Nurgle et Baphomet, on ne manquait pas de la puissance nécessaire à faire des k.o. Rohel revient en forme et sera bien présent au prochain tour.



Les quarts de finale
Je me refuse, vue la densité des combats, à choisir une affiche.

Aphex - GF Corp
De part et d'autre ce combat sera compliqué. Pour Ali, l'interrogation est comment faire tomber Vic ? Sans pareur dans les rangs d'Aphex, y a-t-il un tournis ou une feinte dans la salle ? Ou un super-toucher ? Côté GF Corp, on aura du mal à endiguer la rafale d'Aphex. Avec Halcyon, Orb ou Mokscha, ça va faire mal. Et il ne faudra pas trop compter sur Moumoune ou Eddie dans ce combat où les armures des elfes seront trop fortes. Reste à Jacky Herbert, s'il ne passe pas trop de temps à soigner, ou encore attendre le repos de Vic. Les pronostiqueurs attendaient les Vrais Gens ? Ce n'est donc pas là qu'il faut chercher pour sentir le vent.

Chaos God - Q Base
Encore un superbe duel de Larmes à venir. Et autant vous le dire franchement, j'attends la victoire de Q Base. Avec ce que Guan Yu démontre depuis quelques temps, il sera difficile pour Rohel de trouver la parade. D'autant qu'en face, un excellent soigneur sévit. Loth aura sans doute du boulot, mais il faudra choisir. Et que donneront Baphomet et Nurgle sur l'armure de Guan Yu ? Peut-être que la clef viendra du duel de pareurs, où Myrkhul semble plus affuté que Xiahou Dun.

KarmianSquad - Berberes
Santino touchera-t-il Calbut ? Si c'est le cas, alors le combat risque d'être très compliqué pour Themoui. Mais sinon, alors c'est Oxyres qui peut se faire des cheveux blancs. Le KarmianSquad sait créer la surprise. Et avec HowDoYouDo, il y a matière. Son anticipation risque d'être cruciale, et face à l'équipe très renouvelée des Berberes, elle pourrait tourner en massacre. Certes, Gottri ne craint pas tellement ce genre d'assaut, mais il est incapable de l'emporter au combat de repos.

AntiNest - Lords of Havoc
On pourrait dire que l'affiche du combat est le duel Jenet-Porno Diane, mais ce serait ignorer le niveau atteint respectivement par Athena, Kyo et Gabriel. Un sacré duel, bien sanglant, nous attend. Pai arrive favori dans ce combat plus pour l'aura qu'il inspire que pour un réel avantage clair. Car avec Kim et son esquive, Amra a une serrure qu'il ne sera pas facile à crocheter. Et dans l'affrontement des bourrins, la moindre erreur de ciblage pourrait coûter le combat.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Lun 23 Jan 2012, 04:29

Dans cette nuit rouge du sang de trois gladiateurs de premier plan, cette fois c'est sûr, ce tournoi couronnera une écurie nouvelle, agrandissant un peu le club fermé des vainqueurs de tournoi. Je l'écrivais hier, ce tour avait des chocs de titans à chaque rencontre et les surprises sont énormes ! Chronique sous adrénaline...




Un œil sur le tournoi :clap: !






Les quarts de finale
KarmianSquad - Berberes
Si nous voyions un scénario où le KarmianSquad pouvait l'emporter, c'était sur le repos de Calbut. Jamais nous n'aurions cru que Themoui l'emporterait de cette manière, et quelle manière ! HowDoYouDo prend Santino Marella de front, sans tergiversation. Mais la couverture de Calbut a dû être cruciale, car elle rendait un ciblage sur HowDoYouDo très difficile, et c'est sans doute la raison pour laquelle Santino se dirige vers Psykobroko, certes avec succès, mais manquant le duel important du combat. HowDoYouDo est esquivé, mais il a certainement le tournis, et finit par toucher. Ces coups sont d'autant plus importants que Santino, sans véritable soigneur en soutien, se soigne lui-même, et ainsi laisse la vie sauve à Blondasse, sa deuxième cible. Plus rapide à la frappe que Santino ne l'est au soin, il ne faut pas longtemps à HowDoYouDo pour faire tomber le maître du kill. Le reste n'est qu'une formalité, même s'il faut la parade de Blondasse pour faire tomber Gottri. Quelle démonstration de Themoui ! J'en suis tout chose. Vaincre en face à face l'un des doubles-ENE les plus brillants de la Tour, c'est quelque chose. Tout ça grâce à une superbe couverture de Calbut, quelle maîtrise !

AntiNest - Lords of Havoc
Pffiou cette victoire là aussi est éblouissante ! Hier nous notions les qualités d'armure de Porno Diane. Pour Jenet ce n'est pas grand chose, et les frappes anticipées à plus de 70 de dégâts sont vraiment monstrueuses. Pendant ce temps, Kyo aligne Jo Note Soto. Quelle furia ! Kay Han est dans les choux, hésitant sur le ciblage, et Gabriel peut bien répliquer en s'offrant Kyo, confirmant le bien que nous en avons dit hier, il ne peut résister à Jenet. L'homoncule de Kay Han prouve qu'il ne faudra pas le négliger, mais rien n'arrête Jenet. Enorme ! On la connaissait meurtrière, la voilà leader d'une équipe de tournoi à couper le souffle, dans les pas du maître Fonz. Franchement, si Amra peut emmener cette équipe jusqu'à la victoire finale, j'en connais qui se réjouiront : la frappe, la pure, la vraie, le bon vieux temps-lames qu'on croyait dépassé, est de retour !

Q Base - Chaos God
Le combat avait plutôt mal commencé pour Csacba, avec un Diao Chan plutôt inefficace à la raillerie qui s'écroule bien trop vite. Mais c'était là du menu fretin. Parce qu'avec Guan Yu, son armure, et son aura douloureuse, les bourrins adverses se cassent des dents. Ma Chao fait un boulot remarquable de soin. Quant aux Chaos God, Loth est mal inspiré en raillant Xiahou Dun, mais en même temps, je suis persuadé que Rohel ne voulait pas surcharger le ciblage de Guan Yu. Privé de soin côté Chaos, Guan Yu n'a aucun mal à aligner Nurgle et Baphomet, puis Myrkhul et même Loth enfin. Etant donné l'esquive de Loth, cela donne une idée du toucher de Guan Yu. Tous ces combattants partis rapidement à la retraite pour Csacba n'ont pas été vain : l'équipement est là et le défi est lancé.

Aphex - GF Corp
Là encore le combat commence mal pour le vainqueur, car le début de combat appartient à Moumoune, qui prend de vitesse le soin pour s'offrir la tête de Mokscha. Mais sur l'armure de Halcyon c'en est fini du bourrin. Il y avait bien un tournis dans la salle, c'était Orb. Et Orb n'a besoin de toucher Vic qu'une seule fois pour le mettre à terre. Le reste n'est plus qu'une formalité pour le duo de bourrins, car le soin est trop faible pour la GF Corp, et surtout tout le monde se soigne, donc aucune chance de changer le cours du combat. La jeunesse est là. Orb apporte une valeur ajoutée énorme à Aphex et fait oublier la grande Oolaa. Qui sait, peut-être est-ce, paradoxalement, le tournoi d'Aphex ?



Les demi-finales
Aphex - Q Base
C'est à croire que l'époque est aux Larmes. Une victoire en combat des clans et un finaliste en tournoi, que dire de mieux ? Cette opposition sera incertaine et redoutable. Que vaudront les frappes de Halcyon et Orb sur l'armure de Guan Yu ? Le gros problème de Q Base est que cette fois, il faut endiguer trois bourrins. Et si Ma Chao s'écroule trop vite, alors toute la puissance de Guan Yu risque d'être inutile, surtout face à Tha qui veille. De même, Xiahou Dun et Diao Chan risquent de ne pas tenir longtemps. La balle est dans le camp d'Ali : pour l'emporter il faudra des ciblages calibrés à la perfection et ne pas laisser le combat s'enliser, sans quoi c'est Xiahou Dun qui fera des k.o.

KarmianSquad - AntiNest
Après ces quarts de folie, on attend avec impatience ce combat. HowDoYouDo contre Jenet ! Encore une fois, c'est sur les épaules des soutiens que le combat pèse : Kim et Calbut. HowDoYouDo n'aura sans doute pas de mal à envoyer Kim en l'air, mais Amra a-t-il une arme anti-Calbut à sa disposition ? S'il n'en a pas, il risque de voir tous les succès de Jenet se limiter à attendre que Calbut l'emporte au repos, et ce serait regrettable d'en finir ainsi. Mais je suis sûr qu'Amra a quelque chose dans son arsenal.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Mer 25 Jan 2012, 07:27

Oh mon Dieu ! Comme j'ouvrais Challengers cette nuit, je me disais "je vais lire tranquillement les combats et je ferai ma chronique quand j'aurai le temps et l'inspiration". Mais avec les combats proposés dans ces demies je suis survolté ! Mes amis, quelles demi-finales ! Du grand spectacle ! Des scénarios impossibles ! Des combattants hors normes ! Une finale juste incroyable qui nous attend dans deux jours... Je n'en reviens pas... Quel tournoi !





Un œil sur une nuit monumentale, les demi-finales !






Guan Yu, l'omnipotent
Cette première demi-finale est encore une victoire surprise retentissante. Car, nous nous disions tous au fond de nous-même : "Ah ces p'tits Q Base sont fort sympathiques, mais face à Aphex, ils vont bloquer". C'est un peu naïf rétrospectivement, mais l'image que j'ai de Guan Yu c'est une sorte de Guldeblaast ou de Hannibal Smith quoi. Idéal pour contrer un Elios ou un Nurgle, une grosse frappe pour répliquer derrière, mais bon de là à tenir contre toute la bande d'Aphex...

D'autant que Tha est là. Et Tha fait un combat parfait en perturbant Guan Yu. N'importe qui se dirait que le combat se joue. Conséquence logique, s'il en était, Tha esquive Guan Yu. Les coéquipiers côté Q Base sont sur la défensive, Diao Chan est déjà tombé comme d'accoutumée. Ma Chao soigne, mais ne tiendra pas longtemps, surtout que Xiahou Dun manque du toucher nécessaire pour peser sur ce combat. C'est une large domination d'Aphex, et le navire Q Base est sur le point de prendre l'eau.

Et là, le coup qui m'a réveillé en sursaut des brumes nocturnes. Guan Yu explose Tha en deux frappes bien senties. Il m'a fallu plusieurs lectures pour réaliser que ce diable de Guan Yu avait tournis. Et avec une relecture du tournoi de Q Base je réalise qu'il utilise toujours cette fichue attaque éclair. Le chroniqueur est à la masse et mon café est beaucoup trop noir, pouah. Il ne faut après ce déclic que quelques dizaines de secondes à Guan Yu pour dézinguer tout Aphex, ce malgré le k.o. de Ma Chao.

Jusque là, Guan Yu avait été brillant et un leader incontestable pour son équipe, voire pour son clan, mais jamais il n'avait remporté un combat avec autant de brio et en le portant sur ses épaules seuls. Il nous fait du Daigotsu ! Les coéquipiers finissent par n'être que des leurres pour occuper l'adversaire le temps que la foudre s'abatte sur eux. Incroyable tournoi de Q Base qui gagne son billet pour la finale avec le sang de Tha.



Calbut, l'omniscient
L'heure avait sonné : Jenet face à HowDoYouDo ! C'est fou comme ils se ressemblent ces deux-là : l'explosivité, la brutalité... Au petit jeu des comparaisons, HowDoYouDo est plus rapide. Mais Jenet le frappe plus fort (à penser avec les armures). Car indéniablement, les deux combattants se jettent l'un sur l'autre au gong. Ils ont dû être sacrément remontés par les entraîneurs avec un discours du genre : "Tu vas l'bouffer, tu lui casser les jambes, lui casser les bras, le défigurer... On l'enterre demain, et tu iras égorger sa femme et ses enfants après."

Mais la technique "Rohel" - je prends le plus fort, je tape dessus, je le mets k.o., je montre qui est le meilleur et je passe au suivant - a ses limites. Dans les duels de bourrins, ce sont souvent les soutiens qui font la différence. Jenet a beau taper plus fort, et être aussi bien anticipé que son adversaire, Calbut règne sur les premières secondes de combat, un peu comme sur les dernières, alors que Kim n'est pas anticipé et attend son tour pour participer. Il est vrai que perturber Kim paraît un peu ridicule, mais c'est sans doute un effet de la raillerie de Kim, qui pour autant ne détourne pas longtemps Calbut de ses fonctions.

Calbut soigne. Bon ce ne sont pas les 30 de soin qui vont faire la différence... Comme tu es naïf, petit scarabée. Jenet se détourne de HowDoYouDo qui lui fait la peau sans sourciller (je suis sûr qu'on l'a trépané, c'est une brute sanguinaire sans émotion, ou alors les Jackys ont des méthodes de conditionnement mental particulièrement au point). Je me suis demandé alors pourquoi, mais la réponse est venue plus vite que le tournis de Guan Yu (c'est parce que Guan Yu m'a réveillé) : c'est un soin sans s'exposer avec spécialité en retrait.

Mais le combat ne s'arrête pas au k.o. de Jenet. Les homoncules d'AntiNest ont eu raison de Psykobroko. Kyo se fait Blondasse (oui il y a quelque chose de fantasmagorique dans cette phrase). Et même HowDoYouDo s'écroule, même si c'est parce qu'il a oublié de se reposer. L'erreur ne change rien au fait que HowDoYouDo était sur la défensive, se soignant exclusivement. Par conséquent, AntiNest était supérieur dans le jeu, mais dans le combat des leaders, ils ont perdu.

Car personne n'arrête alors Calbut, qui peut regarder son adversaire s'écrouler de fatigue au fur et à mesure. La frustration doit être immense pour Amra, mais je suis certain qu'on reverra ses p'tits gars au meilleur niveau dès la prochaine inscription en tournoi.
Bacchai
 

Re: [Gazette] La Gazette du Saignant.

Messagede Bacchai » Ven 27 Jan 2012, 16:21

Après un tournoi plus que mouvementé, nous obtenons un vainqueur inattendu. Mais gageons que Csacba et son Q Base saura tenir son rang dans les mois à venir et nous prouver qu'il a rattrapé les meilleurs.



Un œil sur la finale !



Maître Guan Yu, sur son arbre perché
Le double-ENE maison a été impérial sur l'ensemble du tournoi, il a confirmé en finale qu'il a pris la stature des plus grands. Tout d'abord dans son duel avec HowDoYouDo. L'artificier du KarmianSquad a fait également un tournoi gigantesque, s'offrant rien de moins que Santino Marella et Jenet. Mais face à Guan Yu c'en est fini : il n'inflige qu'une vingtaine de dégâts. De son côté, Guan Yu dépasse régulièrement les 70 de dégâts sur son adversaire. Le ton du combat est donné.

Mais pour vaincre HowDoYouDo, encore fallait-il surpasser le soin. Et si les 30 de Calbut sont insuffisants, Psykobroko s'y additionne, et Blondasse aurait pu s'ajouter également. Sans compter que HowDoYouDo lui-même n'hésite pas à se soigner à la vitesse éclair. Il faut un détournement de Calbut vers Psykobroko pour laisser à Guan Yu la place d'aligner HowDoYouDo. Merci l'homoncule !

Enfin ce n'est plus une surprise, Guan Yu n'est pas plus gêné que ça par l'esquive de Calbut, avec son tournis. Il n'en fait qu'une bouchée. Bon certes, il est esquivé quatre fois tout de même, mais avec une attaque éclair, il n'y a rien là de très difficile. Guan Yu domine ce tournoi de la tête et des jambes.


Le combat des soutiens
Un mot rapide pour un combat rapide sur l'intéressante prestation des soutiens de Q Base. Diao Chan a notamment un rôle crucial dans ce combat, car en attirant sur lui Calbut par la raillerie, il évite à Guan Yu la mésaventure d'être "muté" par une grosse perturbation. Et si Calbut n'est pas "distrait" il est "détourné" et c'était l'essentiel. Ma Chao réalise parfaitement son rôle de soigneur et se permet même de parer en fin de combat. Avec Blondasse et Calbut en face, le KarmianSquad était également bien pourvu, mais c'est Q Base qui crève l'écran aujourd'hui. Bravo.
Bacchai
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers L'Agora



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré

cron